Broadway Therapy, Fast and Furious 7, Taxi Téhéran, Caprice / Revue de films

Publié le 5 Mai 2015

Broadway Therapy, Fast and Furious 7, Taxi Téhéran, Caprice / Revue de films

Broadway Therapy de Peter Bogdanovitch

 

"Lorsqu’Isabella rencontre Arnold, un charmant metteur en scène de Broadway, sa vie bascule. À travers les souvenirs - plus ou moins farfelus - qu’elle confie à une journaliste, l’ancienne escort girl de Brooklyn venue tenter sa chance à Hollywood, raconte comment ce "rendez-vous" lui a tout à coup apporté une fortune, et une chance qui ne se refusent pas... Tous ceux qui se trouvent mêlés de près ou de loin à cette délirante histoire vont voir leur vie changer à jamais dans un enchaînement de péripéties aussi réjouissantes qu’imprévisibles..."

 

J'ai passé un merveilleux moment en compagnie d'une bande d'acteurs tous aussi sympathiques les uns que les autres. Owen Wilson, mon chouchou, est plus que charmant et drôle, Jennifer Anniston est carrément surprenante et Rhys Ifans est hilarant. Ils sont tous extras du plus grand au plus petit rôle.

Broadway Therapy c'est la meilleure comédie que j'ai vu au cinéma depuis longtemps. Que ce soit au niveau des dialogues, des situations ou des personnages, l'originalité et le comique sont de mise. C'est un film délicieux qui se savoure du début à la fin. Il a une odeur de nostalgie de l'âge d'or des comédies américaines des années 30 et 40 avec une touche contemporaine. J'ai déjà envie de le revoir !

 

Pourquoi j'y suis allée : parce qu'en général Owen Wilson en tête d'affiche est suffisant pour que je me déplace ! parce ça avait l'air d'une comédie sympa

Broadway Therapy, Fast and Furious 7, Taxi Téhéran, Caprice / Revue de films

Fast and Furious 7 de James Wan

 

"Dominic Toretto et sa "famille" doivent faire face à Deckard Shaw, bien décidé à se venger de la mort de son frère."

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
 

On sait pourquoi on va voir Fast and Furious : pour avoir sa dose d'adrénaline et vibrer ! Je n'ai pas été déçue par ce numéro 7. Je suis tombée dedans il y a 14 ans quand je suis allée voir le numéro un de la série uniquement parce que je kiffe Vin Diesel. J'ai eu une espèce de révélation, j'ai passé un moment extra à regarder ces courses de voiture, à découvrir les personnages de Dominic, Brian, Letty et les autres. Depuis je suis fidèle aux sorties cinéma et même si les épisodes ne se valent pas tous j'y trouve toujours mon compte. Je ne vais d'ailleurs pas voir d'autres films d'action de ce type au ciné.

Les cascades de ce dernier opus sont tellement dingues, on en prend plein la vue ! Ils sont fous ces scénaristes, j'adore ! Sinon bien évidemment ce numéro 7 a un arrière goût de tristesse pusique c'est le dernier filmé avec Paul Walker juste avant sa mort. La fin du film lui rend un hommage assez subtil et j'avoue que j'ai vraiment pleuré comme une madeleine...

 

Pourquoi j'y suis allée : parce que je suis fan de la première heure de cette saga ! J'ai été la première surprise d'avoir autant kiffé la première fois !

Broadway Therapy, Fast and Furious 7, Taxi Téhéran, Caprice / Revue de films

Taxi Téhéran de Jafar Panahi

 

"Installé au volant de son taxi, Jafar Panahi sillonne les rues animées de Téhéran. Au gré des passagers qui se succèdent et se confient à lui, le réalisateur dresse le portrait de la société iranienne entre rires et émotion..."

 

Jafar Panahi nous emmène dans son taxi sur différentes pistes avec des faux vrais clients, des faux vrais acteurs à moins que tout ne soit vrai, ou la moitié ou rien du tout ? Il surfe sur la confusion entre fiction et réalité pour mieux faire passer ses messages sur la privation des libertés, le régime totalitaire tout en montrant de la bienveillance et de la tolérance.

Hormis la scène du blessé qui est tellement peu crédible et horripilante malgré le côté comique voulu et la dénonciation du peu de droit des femmes dans la société iranienne, je suis entrée dans le taxi avec enthousiasme.

J'ai regardé aussi ce qui se passait à l'extérieur. On voit le Téhéran contemporain presque en touriste et toutes ces femmes en noir, voilées des pieds à la tête ça m'a glacée. Les hommes ont vraiment l'air d'avoir le beau rôle, ils sortent, se promènent en tee-shirt au soleil. On ne voit quasiment aucun enfant dans les rues, même ceux qui ne sont pas en âge d'aller à l'école. On les devine enfermés avec les femmes à l'intérieur des immeubles et des maisons. C'est la vision que j'ai eu des choses.

Belle scène sur le cinéma où les films occidentaux se repassent sous le manteau. Une réflexion sur le cinéma en général et sur ce que c'est que faire du cinéma en Iran. Avec le personnage de sa nièce qui doit faire un film pour l'école, il aborde aussi la transmission, des combats pour la liberté, à la jeune génération. Encore une fois la critique du régime se fait de manière subtile à travers des yeux d'enfant : "Ils créent une réalité mais ils ne veulent pas la montrer ?!"

Et nous on se demande aussi quelle réalité Jafar Panahi a voulu nous montrer avec sa fin en forme de pirouette...

Malgré l'humour omniprésent, la fin abrupte sans générique, afin de passer à travers la censure, nous rappelle à quel point ce cinéma là est fragile et nécessaire...

 

Pourquoi j'y suis allée : cette fois j'ai suivi les critiques et avis enthousiastes du public. Je soutiens ce genre de cinéma.

Broadway Therapy, Fast and Furious 7, Taxi Téhéran, Caprice / Revue de films

Caprice de Emmanuel Mouret

 

"Clément, instituteur, est comblé jusqu'à l'étourdissement : Alicia, une actrice célèbre qu'il admire au plus haut point, devient sa compagne. Tout se complique quand il rencontre Caprice, une jeune femme excessive et débordante qui s'éprend de lui. Entretemps son meilleur ami, Thomas, se rapproche d'Alicia..."

 

Clément-Emmnanuel Mouret que sa maladresse émotive rend attachant et touchant les fais toutes tomber ! Ce grand garçon semble avoir du mal à grandir et surtout à prendre des décisions de son plein gré. Il semble tellement se laisser porter par les autres.

C'est ainsi qu'il cède un peu trop vite à Caprice alors qu'il est déjà heureux dans les bras d'Alice, actrice célèbre, intelligente, belle, raffinée et amoureuse. Caprice, la fraiche et spontanée, ne sera t'elle qu'un caprice ?

Clément doute, ne doute plus, doute encore. Quand même, Alice (vraiment bien dans ce rôle Virginie Efira) semble être la femme de sa vie, on aurait bien envie qu'il arrête de faire des caprices. Beaucoup de marivaudages en cascade, des couples qui se créent, d'autres qui se défont, certains qui se complaisent, d'autres qui pourraient succomber...

Au bout d'un moment j'en ai eu marre. Surtout marre de cette Caprice trop nunuche qui tape très vite sur le système. Les rencontres fortuites semblent tirées par les cheveux, les situations trop alambiquées. Marre que Clément se laisse faire par cette fille qui a l'air d'être complètement jetée. Je n'y croyais plus tout à coup. On la soupçonne de manigancer sans arrêt, elle en devient agaçante.

La fin rattrape un peu le reste heureusement... Des moments drôles et charmants mais le film énerve sur la durée.

Pourquoi j'y suis allée : parce que ça ne durait pas longtemps et que l'horaire correspondait et que j'ai suivi les critiques ce que je ne fais pas souvent.

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Sorties culturelles... de maman - critiques cinéma.

Commenter cet article

lily 14/05/2015 15:12

ion a ete voir avengers l'ere d'ultron et on a adore s!!!! Bisous

Carole Nipette 14/05/2015 22:14

Toujours pas vu :(

natacha no gluten 06/05/2015 09:01

Mais quand trouves-tu le temps d'aller au cinéma?

Encore merci pour cette chronique. Une amie a beaucoup aimé Broadway Therapy, avec ton avis, j'ai envie de le voir :-)

Fast and Furious, je le verrai avec plaisir chez moi :-) La bande annonce était prometteuse :-)

Moi j'ai vu "En Route" avec mon fils :-) Très sympa!

Carole Nipette 06/05/2015 09:47

Par exemple ma fille était en vacances et moi j'avais quelques jours sans elle, dans ces cas je me fais des journées ciné avec trois films d'affilée ! le reste du temps je fais des choix, aller au ciné ou bloguer ou aller à une opé ou faire du ménage et c'est toujours le ciné qui gagne :) on n'a pas eu le temps de voir En route ensemble avec ma fille par contre !

Madame 05/05/2015 20:41

Je VEUX voir Broadway therapy, nous avons le même chouchou ☺ en revanche je passe mon tour pour Fast and furious 7 ...

Carole Nipette 06/05/2015 09:48

vas y et emmène ton chouchou :)

Carole selky 05/05/2015 16:18

Alors mon debrief : j'aimerais bien voir Broadway Therapy je pense que j'aimerais beaucoup. Et tu m'as aussi envie de voir Taxi Teheran. Et tu m'as donné envie de pas aller voir Caprice. ^^

Carole Nipette 06/05/2015 09:49

désolée ;)