Je suis un parent irresponsable qui intoxique mon enfant !

Publié le 13 Novembre 2015

Je suis un parent irresponsable qui intoxique mon enfant !

J'ai lu il y a deux semaines, l'étude de l'Obs "Votre enfant est il pollué ?"

La réponse est mille fois oui évidemment, les perturbateurs endocriniens, ces substances chimiques qui sèment la pagaille dans les hormones, sont partout et font des ravages...

Une analyse des cheveux de 63 enfants, agés de 0 à 12 ans, a montré qu'ils étaient exposés à des pesticides et fongicides dont je vous passe les noms barbares. Ils proviennent de la nourriture, des logements, des meubles, des produits d'hygiène et de nettoyage, de la pollution de l'air...

Aucun enfant n'est épargné, qu'il soit de la ville ou de la campagne, qu'il mange bio ou pas.

On nous dit que oui le perturbateurs ont des conséquences sur le développement du QI, la sexualité, le poids, la santé en général... mais attention ce n'est pas scientifiquement prouvé à 100% ni approuvé par Bruxelles qui ménage les lobbys.

Sauf que dans les faits, je ne suis pas aveugle, j'ai une petite fille de 10 ans et je l'observe elle et ses copines. Force est de constater que des pubertés très précoces il y en a, que ça va beaucoup trop vite. Les études le montrent, les premières règles arrivent plus tôt dans nos sociétés qu'avant et le développement mammaire a gagné un an en moins de 20 ans. Sans parler de certains cancers liés à la sexualité qui sont en augmentation galopante.

Alors on fait quoi ? On flippe deux minutes, on réfléchit à nos comportements irresponsables, on s'énerve contre les industriels et les politiques qui privilégient leurs bénéfices et leurs pouvoirs au détriment de la santé publique. Oui mais après ?

L'Obs propose de nous montrer comment éviter d'intoxiquer non enfants, merci vraiment.

Je regarde la vidéo et je culpabilise encore plus parce que je n'ai pas les moyens d'acheter bio du sol au plafond, ni le temps d'aller dans douze boutiques pour trouver les produits en question, ni de changer toute ma literie. Ah une lueur d'espoir, on habite dans un environnement où ma fille n'est plus exposée aux pots d'échappement des voitures !

Ce qui m'énerve c'est que la seule réponse est "donnez leur du bio" et pas uniquement pour l'alimentation... alors que dans les faits tout le monde sait que le bio n'est pas en vente partout, que c'est cher et que ce n'est pas accessible à toute une partie de la population. L'agriculture bio n'est pas la norme nationale, des produits dangereux sont toujours autorisés parce que ça rapporte... La vraie solution est politique mais nos élus européens (pas que les Français hein, tous) préfèrent ménager les industriels plutôt que la santé des individus.... déprimant...

Ce qui m'énerve dans cette histoire c'est que comme d'habitude quand il y a un vrai problème de santé publique (ou de planète qui chauffe), on demande à l'individu de changer ses habitudes, de faire attention, d'être responsable. On le fait bien culpabiliser de ne pas donner du bio à ses enfants. C'est donc à chacun de nous de trouver la solution pour sa petite personne ou sa petite famille. Ceux qui le peuvent tant mieux pour vous, les autres tant pis pour vous, continuez à empoisonner vos enfants, on vous aura prévenu. Merci pour les articles culpabilisants au possible, on a vraiment besoin de ça.

Ce n'est pas nous qui intoxiquons nos enfants !!! C'est trop facile...

 

Sinon j'imagine le futur avec des petites filles et des petits garçons qui auront une enfance de plus de plus en courte et deviendront des hommes et des femmes à peine adolescents.

Alors oui c'est peut être ça l'évolution et depuis le début tout change. Nous ne vivons plus comme au Moyen-Age ni même comme en 1950. Nous ne serons plus là pour le voir mais ça me parait évident que l'homme évoluera encore et changera même physiquement. Peut-être que vouloir le progrès dans les tous les domaines n'est pas compatible avec le fait que l'être humain reste celui qui nous ressemble aujourd'hui.

Ou alors, tout va exploser et nous partirons de zéro et on recommencera autrement... ou pire !

 

 

 

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lili et ses filles 13/11/2015 21:42

Ton article me fait flipper :( Certes le consommateur n'a pas tous les pouvoirs, mais on peut doucement refuser de consommer certains produits.

Lili et ses filles 13/11/2015 21:41

Ton

lily 13/11/2015 18:49

Me sentir coupable certainement pas et puis je fais comme je peut alors parfois y'a du bio mais c'est rare et puis le bio c'est aussi mon potager la je sais ce qu'il y a ainsi que mes confitures maisons le reste perso je m'en fou et si ca derange bah tant pis

nessa 13/11/2015 14:39

bon ben ici c'est pas tout bio mais on essaie de faire avc le budget à bord parce que moi et loulou on est allergique à pas mal de trucs notemment tout ce qui est gel douche, crème...(tet oujours un zyrtec dans le sac) quand il était petit les couches de marque lui faisaient des trous dans les fesses ça c'est visible! après il y a l'invisible qui peut frapper après, notemment formaldéhyde dans la maison mais là je ne sais pas si les plantes pourront tout avaler des meubles ikeaalinea & co parcequ' ici pas de sous pour meubler avec des marques ecolabel... si non dans la cuisine je conseille de faire attention à tous les plastiques que l'on fait chauffer et qui ne font pas parties des plastiques non toxiques (1, 3...) et aux moules en silicone peroxydé très bon marché :-/

la fée arc en ciel 13/11/2015 14:14

Je fais aussi mon produit ménager pour la salle de bains, je lave au savon noir, mon adoucissant c'est du vinaigre blanc. Si déjà les gens arrêtaient d'acheter certaines marques connus aux parfums fort, les marques changeraient leur caractéristiques

la fée arc en ciel 13/11/2015 14:13

Je privilégie le bio pour les fruits et légumes. C'est nous les consommateurs qui peuvent faire bouger les choses. Mais il y a les lobbys. J'évite la nourriture transformé d'une c'est moins cher et c'est meilleur

Maman Voyage 13/11/2015 13:11

Je suis bien d'accord avec toi et je rajouterais que personnellement je n'ai pas confiance au label bio car oui il répond à certaines normes mais certains produits restent très (TROP) industriels et me semblent parfois pire, ou pas mieux. En tout cas j'ai confiance au goût et j'ai goûté des choses terrible en bio. J'achète quand même du bio pour le beurre et les oeufs car il paraît que ces produits en non bio sont terribles. Cela dit les oeufs bio n'ont aucun goût par rapport aux oeufs des poules de mon grand-père donc bon. Méfiance ! Je suis plutôt d'avis de manger des produits non transformés mais je sais que ça n'évite pas tout car mon poisson avec légumes contient les pesticides des légumes et je ne sais quoi dans le poisson... Je suis choquée par l'industrie agro-alimentaire et son lobby politique et je suis contente de l'avoir quittée (j'y travaillais). J'aimerais tellement mener une action utile mais quoi ???

e-zabel 13/11/2015 11:48

Très sensible à tous ces sujets ici, je fais au mieux. L'idée est surtout d'en avoir conscience sans paniquer, de limiter la casse et donc la sur exposition en faisant ce qu'on peut. Par contre, oui c'est énervant ce type de campagne/article de presse mais il faut le faire savoir. Je vois encore trop de monde qui boit les paroles des marques mettant en avant leur "sans paraben" et à qui j'ai envie de répondre "MAIS ENCORE HEUREUX, et le reste ?" Et attention, Rose (40ans4enfants) l'a justement relevé dans un de ces articles (sur les dentifrices et leur composition), même dans le bio, il faut regarder les étiquettes...

Jess Maman d'Emma 13/11/2015 09:36

Houlaaaaa !! C inquiétant tout ça !! Et comme tu dis pas facile de résoudre tous les problèmes !

aggie 13/11/2015 09:01

Comme tu dis, c'est facile d'avoir un discours culpabilisant, de nous dire de faire attention, mais est-ce facile? Non. La preuve, je m'efforce d'acheter bio pour mes filles pour pas mal de choses que ça soit en alimentation, en produits d'hygiène, en produits d'entretien. Et puis on vit à la campagne... à côté de champs où l'agriculteur traite aux pesticides... alors bon je dois faire quoi? Retourner en ville? Si ça se trouve les tomates qu'on faisait pousser sur notre balcon étaient moins polluées que celles de notre potager...

Emma June 13/11/2015 08:45

Effectivement, je suis comme toi, je trouve que c'est bien beau de faire des discours culpabilisants sans rien vouloir changer en hauts lieux pour ménager argent et industriels au détriment de la santé publique. Et quand bien même bio, avec cette terre polluée par tant de choses, je suis sceptique. C'est du moins pire en somme. Bref, on se retrouve bien démunis en tant que parents et ça c'est culpabilisant.

Kid Friendly 13/11/2015 08:43

Ca me flippe tout ca. On essaie de faire attention a ce qu'on peut mais apres c evident qu'au niveau international l'argent passe avant tout. Cf la taxe Nutella abandonnee avant meme d'avoir vu le jour. C'est au consommateur d'arreter. Blague !!! J'espere juste qu'on ne leur pourira pas tout...

marie 13/11/2015 07:42

(et là je prêche pour ma paroisse

Carole Selky 13/11/2015 07:31

C'est inquiétant oui... et les allergies, l' asthme de plus en plus tôt. Les intolérances alimentaires qui se multiplient...