Frantz, Comancherio, Victoria, War Dogs / Revue de films

Publié le 20 Septembre 2016

Frantz, Comancherio, Victoria, War Dogs / Revue de films

Frantz de François Ozon

 

"Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Mais ce jour-là, un jeune Français, Adrien, est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand. Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans la ville. "

 

"Frantz" est un très beau film qui m'a touchée, intéressée et passionnée. On découvre l'Allemagne de l'après guerre, la reconstruction, l'avenir, la haine de la France dans la première partie. On est du côté de l'ennemi et on se rend compte que rien ne ressemble plus à un jeune soldat français qu'un jeune soldat allemand. Et cette culpabilité des parents qui ont envoyé leurs enfants servir de chair à canon... à quoi bon ? L'absurdité de la guerre et les horreurs touchent autant la France que l'Allemagne.

 

Et puis il y a Adrien, porteur d'espoir, de souvenirs du défunt dans cette famille qui s'accroche au souvenir rendu vivant par lui. Ce français en territoire ennemi qui attise les haines aussi bien qu'il rend heureux ceux qui s'accrochent à lui. Adrien qui visiblement cache un secret qu'on ne voit pas venir. Le film nous entraine sur divers chemins d'une manière subtile, où est la vérité et qu'elle est-elle vraiment ?

Dans la deuxième partie du film c'est l'allemande Anna qui vient en France et voit les dégâts de la guerre, subit les regards et les préjugés... Courageuse et digne Anna, magnifiquement filmée et révelée par le talent de François Ozon. Anna nous mène dans une enquête passionnante dont on craint un peu le dénouement mais là encore, on est bousculés. Les apparences nous jouent des tours tout au long du film...

Malgré son nom masculin du titre, Frantz est aussi un sublime portrait de femme forte et intelligente, indépendante et déterminée.

Esthétiquement magnifique, le noir et blanc pour le présent miné, la couleur pour le bonheur passé ou à venir, le film touche autant sur le fond que sur la forme.

 

Pourquoi j'y suis allée : je suis assez inconditionnelle du cinéma de François Ozon qui se renouvelle à chaque film

Frantz, Comancherio, Victoria, War Dogs / Revue de films

Comancheria de David Mackenzie

 

"Après la mort de leur mère, deux frères organisent une série de braquages, visant uniquement les agences d’une même banque. Ils n’ont que quelques jours pour éviter la saisie de leur propriété familiale, et comptent rembourser la banque avec son propre argent. À leurs trousses, un ranger bientôt à la retraite et son adjoint, bien décidés à les arrêter."

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

 

Deux frères qui semblent proches volent pour rembourser leurs dettes et surtout pour laisser un héritage aux enfants de l'un deux.

D'un côté, un duo de frères soudés, de l'autre un duo de flics drôles et décalés qui se vanne à coup de blagues ouvertement racistes. Il y a un air de la géniale série Fargo dans ces deux là et dans le film en général...

Deux duos qui s'affrontent et dont on attend la rencontre que l'on sait inévitable.

C'est une plongée dans un Texas moribond avec ses villes fantômes et ses paysages désertiques, un Texas qui semble congelé !, sans l'utilisation des téléphones portables on pourrait penser que le temps s'est arrêté dans cette région.

Comancheria est l'histoire d'une belle fraternité, c'est aussi un film à charge contre le système bancaire qui profite surtout des classes moyennes quand les prêts s'apparentent à du vol légal.

L'hsitoire bascule dans la violence de ceux qui n'ont plus rien à perdre... et même si on se doute que rien n'est impuni on espère vraiment que le film va nous surprendre...

Jeff Bridges est toujours aussi cool et Chris Pine montre une chouette facette de son talent qu'on avait pas encore l'habitude de voir (mais je l'aime beaucoup en beau gosse aussi !)

Un très bon film, j'ai vraiment adoré l'ambiance, le scénario, les acteurs...

Pourquoi j'y suis allée : le sujet, le casting et parce que je le sentais bien !

Frantz, Comancherio, Victoria, War Dogs / Revue de films

Victoria de Justine Triet

 

"Victoria Spick, avocate pénaliste en plein néant sentimental, débarque à un mariage où elle y retrouve son ami Vincent et Sam, un ex-dealer qu’elle a sorti d’affaire. Le lendemain, Vincent est accusé de tentative de meurtre par sa compagne. Seul témoin de la scène, le chien de la victime. 
Victoria accepte à contrecœur de défendre Vincent tandis qu'elle embauche Sam comme jeune homme au pair. Le début d’une série de cataclysmes pour Victoria."

 

Victoria jongle entre le boulot, ses filles qu'elle voit à peine, les sorties professionnelles et les rencontres amoureuses. Le quotidien d'une avocate mère célibataire n'est pas de tout repos surtout quand son cerveau est un ébullition permanente. VIctoria n'arrive pas à se poser ni à prendre les bonnes décisions dans aucun domaine.

Les dialogues sont parfois savoureux et j'ai pas mal rigolé, pourtant quand on y regarde de près ce n'est pas drôle.

Victoria dresse un portrait de femme contemporaine avec toutes ses contradictions, ses aspirations et ses désirs. Une femme au bord de la crise de nerfs avec burn out annoncé. Elle est entourée d'un ami toxique, d'un ex en mal de célébrité et d'un ancien client bienveillant (Vincent Lacoste comme d'habitude excellent).

J'ai bien aimé mais je ne comprends pas pourquoi le film a été encensé à ce point dans la presse, la déception est à la hauteur de l'attente du coup. On s'attend à un film tellement dingue, nouveau et fort et on a un bon film sympathique. J'ai vu quasiment tous les films de Virginie Efira parce que je l'adore et oui elle est géniale dans le rôle mais je l'avais trouvé tout aussi géniale dans Le goût des merveilles par exemple...

 

Pourquoi j'y suis allée : pour Virginie Efira et Vincent Lacoste que j'adore tous les deux !

Frantz, Comancherio, Victoria, War Dogs / Revue de films

War dogs de Todd Philips

 

"Deux copains âgés d'une vingtaine d'années vivant à Miami Beach à l'époque de la guerre en Irak, profitent d'un dispositif méconnu du gouvernement fédéral, permettant à de petites entreprises de répondre à des appels d'offres de l'armée américaine. Si leurs débuts sont modestes, ils ne tardent pas à empocher de grosses sommes d'argent et à mener la grande vie. Mais les deux amis sont totalement dépassés par les événements lorsqu'ils décrochent un contrat de 300 millions de dollars destiné à armer les soldats afghans. Car, pour honorer leurs obligations, ils doivent entrer en contact avec des individus très peu recommandables…" Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

 

Je n'ai pas vérifié si l'histoire s'appuyait sur une réalité mais c'est plutôt crédible ce business des armes. Peu importe la guerre, que l'on soit pour ou contre, c'est une réalité et donc un moyen de gagner de l'argent et uniquement cela.

Un business où l'on range ses états d'âme au placard, où l'argent est facile quand ça se passe sans accrocs mais parfois il faut y mettre du sien et donner de sa personne.

L'ironie des situations : les militaires américains achètent des armes avec l'argent pris à Saddam Hussein ou vendent des armes à l'Afghanistan qu'ils combattent aussi...

War Dogs nous montre les dessous des ventes d'armes légales et les dessous du trafic. Les gouvernements ont besoin d'intermédiaires respectables qui éventuellement pourront sous-traiter à des gens moins respectables...

Même si tout paraît idyllique c'est un milieu on se brûle les ailes, l'argent attire quand même souvent les emmerdes et met à mal les amitiés.

C'est sympa, j'ai passé un bon moment mais j'attendais un petit quelque chose en plus...

 

Pourquoi j'y suis allée : pour le sujet et le film de duo

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Sorties culturelles... de maman - critiques cinéma.

Commenter cet article

lexou 28/09/2016 13:14

En dehors des dessins animés je ne vais plus au cinéma.Le temps me manque et le budget aussi, j'ai peur de dépenser 10€ pour un navet...du coup j'adore lire tes avis ici même!

Carole Nipette 28/09/2016 13:28

Merci :) je te comprends c'est pourquoi j'ai ma carte illimitée depuis que ça existe ! je rentre largement dans mes frais de 20 euros par mois !

Maman Voyage 28/09/2016 09:18

J'ai enfin pu aller voir Frantz hier et j'ai trouvé ce portrait de femme très fort, très juste. C'est aussi le film idéal pour travailler son allemand en douceur :-) Seul hic : le tableau de Manet ne m'évoque pas vraiment ce qui est suggéré à la fin, ce qui m'a un peu troublée et inquiétée... Mais comme tu dis, le jeu d'alternance couleurs/N&B est assez clair.

Carole Nipette 28/09/2016 11:30

Et bien c'est peut être la première fois qu'un film en allemand (en partie en tout cas) ne me rebute pas, j'ai trouvé la langue plus "belle" que d'habitude ! il est trop fort François Ozon !

gazelle26 26/09/2016 11:05

J'ai vu Victoria Samedi et j'ai bien mais comme toi je n'ai pas trouvé ça dingue non plus. C'est vrai que les acteurs sont excellents surtout Vincent Lacoste, Virginie évidemment mais Melvil Poupaud dans un rôle à contre emploi. C'est vrai que ce n'est pas vraiment dôle, je m'attendais à quelque chose de vraiment plus comique mais j'ai passé un bon moment et je ne regrette pas d'être allée le voir ! ce soir, je vais voir Juste la fin du monde de Dolan et là j'en attends beaucoup, j'ai vraiment hâte et j'espère ne pas être déçue ! Tu l'as vu toi ? J'avais tellement adoré Mommy, pour moi un des meilleurs films que j'ai vu si ce n'est le meilleur donc on verra bien !

LMO 21/09/2016 10:27

J'ai très envie d'aller voir Frantz!
J'ai bien aimé Victoria, en effet, ce n'était pas dingue, mais le sujet est traité de manière sensible. Je l'ai trouvé fort, émotionnellement, peut-être parce que le sujet me parle.
War Dogs, j'ai trouvé ça hyper cynique, et j'en suis ressortie avec un goût amer, c'est pas vraiment drôle, c'est incisif, mais le film a le mérite de brosser un portrait réaliste de la société dans laquelle on vit...

Carole Nipette 21/09/2016 20:10

Victoria est un bon film sans aucun doute, juste la réaction presse est disproportionnée, ça fait un peu les bien pensants qui encensent Virginie Efira parce qu'elle a tourné avec une cinéaste indépendante pour une fois mais franchement j'ai vu quasi tous ses films et elle est toujours géniale :)
Oui c'est très cynique War Dogs et très représentatif de cette manière éphémère de faire de l'argent facile et rapide sans état d'âme...

chocoladdict 20/09/2016 22:22

j'ai beaucoup aimé Victoria même si je trouve Vincent Lacoste très très jeune (mais il est chou on est d'accord )
j'ai aussi vu Frantz et comme toi je trouve qu' Ozon avec Almodovar est un réalisateur qui magnifie les femmes ...par contre la seconde partie m'a paru moins réussies que la première
et puis hier soir j'ai vu le dernier Dolan en avant première et quelle déception par rapport à Mommy ou Laurence Anyways

Carole Nipette 21/09/2016 20:07

J'ai vraiment été prise durant tout le film pour Frantz et la deuxième partie avec Anna est forte ! J'ai prévu d'aller voir le Dolan d'ici ce week-end, verdict bientôt !