Le poids du savoir

Publié le 14 Septembre 2016

(c) JAC

(c) JAC

Je ne suis pas la première ni la dernière à écrire sur le sujet.

Je n'ai aucune influence en la matière et ce que je dis va probablement rester lettre morte. Mais le bon sens ne frappe pas souvent à la porte de nos réformes scolaires. Des années que les profs en parlent, que les parents en parlent, que la presse en parle mais les sacs d'écoliers sont toujours aussi lourds.
Je parle de mon expérience de parent du CP au collège et je constate que c'est toujours aussi lourd. Pour le collège en sixième en ce moment c'est un minimum de 8 à 9kg sur le dos (certains parents m'ont parlé de 14 kilos !). Soit en fonction des enfants, entre 1/4 et 1/5 de leur poids. J'avais mal pour ma fille à l'école primaire quand je soupesais son cartable et là je souffre carrément pour elle et pour ses camarades. Ils sont en pleine croissance et c'est à ces âges que peuvent se jouer les histoires de scoliose et de problèmes de dos.


Il faut les voir matin et soir se traîner avec ce poids sur le dos, penchés en avant, marchant comme des travailleurs de force... Et puis comment tu veux courir pour attraper le car avec un sac aussi encombrant ?

Le poids du savoir

Et si nos enfants souffrent du dos, se tiennent mal et se font des scolioses c'est le pays entier qui en pâtira puisque ça va coûter cher à la sécurité sociale tous ces soins pour les maux causés par les sacs d'écolier !

 

En sixième ils ont au minimum 5 à 6 matières différentes par jour, cahiers et/ou livres, pochettes, trousses... Ils ont un casier mais j'ai compris que ça n'était pas évident pour y passer en dehors des récréations et ça occasionne du stress en plus de devoir récupérer les livres ou affaires pour un cours en quelques minutes. Les casiers sont dehors donc loin des classes.

Résultat, au bout de 5 jours d'école, les filles gardent leur sac sur le dos pendant la récré, youpi...

(c) JAC

(c) JAC

Pourquoi ranger le sac dans le casier ou le garder sur son dos ? Parce que nous ne sommes pas dans le meilleur des mondes et qu'il y a des vols dans les sacs et ce même dans les collèges qui ne sont pas catalogués comme difficiles...

 

Evidemment, on se dit qu'il doit bien y avoir des solutions. Par exemple, si les élèves avaient une classe principale bien aménagée avec les casiers carrément dans la classe ou alors juste dans le couloir en face, comme les porte-manteaux de la maternelle et de la primaire, ce serait déjà un grand pas dans le poids du cartable. Ils pourraient laisser les livres à leur place, les affaires de dessin ou sport dans les casiers etc..
Je conçois bien que que pour celà il faut aussi que les profs aient une vraie salle des profs bien aménagée avec des endroits calmes...
Les élèves ne pourraient changer de classe que pour les cours de chimie si expériences à faire par exemple. Et comme ils ont une salle principale avec casiers, ils n'auraient pas grand chose à transporter quand il faut changer.

Il parait que dans d'autres pays les élèves ne passent pas leur temps à changer de classe...

 

On pourrait aussi embaucher plus de personnel pour surveiller les récrés et donc les cartables qui sont posés dans un coin dédié... je sais c'est de l'utopie !

On dit aussi que le numérique pourrait alléger les cartables. Je n'y crois pas trop parce que ça renforcerait encore les inégalités. Non toute la France n'a pas d'ordinateur à la maison ni Internet. Tous les parents ne rentrent pas tôt du travail et ne sont pas là pour encadrer les devoirs le soir. Sans parler de ceux qui n'ont pas les compétences pour le faire. Moi-même je suis obligée de me faire aider sur certains exercices de maths...

Je reste aussi persuadée que travailler avec le livre ouvert sous les yeux n'a pas le même effet sur la concentration que le faire avec écran interposé et niveau pratique le livre numérique à ses limites surtout si l'écran est petit ... Les livres numériques ça dépanne mais ce n'est pas l'idéal...

 

Il y a une autre solution : plus jamais de devoirs à la maison (ou alors que des devoirs sur photocopies) !!!! Celle-là elle me plait bien quand même mais ça veut dire que les réformes ne sont pas du tout au point car il faudrait revoir tout l'enseignement en classe, la composition des classes trop nombreuses... ça donne le vertige rien que d'y penser !

Pour finir, je ne peux pas m'empêcher de partager avec vous cette publication au Bulletin Officiel parue en 2008 ! Je pourrais souligner presque toutes les phrases en y montrant que rien n'a été fait au niveau des écoles, ni des professeurs ! Par exemple, les fournitures sont toujours aussi imposantes que ce soit en taille du cahier, en demande de classeurs et j'en passe... et pour l'instant les élèves ne savant jamais s'ils doivent emmener les livres, tous les cahiers etc... quand on a un enfant qui veut bien faire, croyez moi, il prend tout et c'est impossible de l'en empêcher, il fera tout pour ne pas "énerver" le prof !

 

Il y a pas mal de bonnes idées dans cette parution mais elle n'a pas vraiment été suivie, c'est bien dommage. En attendant on va croiser les doigts très fort pour nos enfants n'aient pas de problèmes de santé liés à ça...

 

 

J'ai trouvé les dessins qui représentent tout à fait la situation sur le site Dirlo.fr . Elles sont de Jac et je les reproduis ici avec son autorisation.

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #La vie au collège

Commenter cet article

isa-monblogdemaman 16/09/2016 09:57

Il y a tellement de sujets sur lesquels ont a dressé un constat il y a des années, sans que cela n'avance. Pour le cartable, je vais peser celui de mon fils tiens, certains jour, j'ai du mal à le porter jusqu'à l'entrée !

Carole Nipette 18/09/2016 20:56

Moi aussi quand je porte celui de Nina jusqu'au car je souffre...

Anne-Laure 15/09/2016 10:44

Ici, Madeleine, 25 kg VS cartable, 8 kg. on en est à 1/3 du poids, globalement. A la cantoche, ils peuvent laisser les cartables sur des étagères. On est dans un environnement privilégié en terme de vols, pas de soucis apparemment. 15 casiers, réservés aux enfants avec des problèmes médicaux. Pour être du côté des profs aussi.... ce n'est pas si évident. Caser 730 casiers, en terme d'espace, ça ne s'improvise pas.... le manuel numérique permet de projeter au tableau blanc interactif ou par videoprojecteur le texte étudié. Mais ça veut dire, du coup.... le même pour tout le monde, à l'heure où l'on essaye de pratiquer une pédagogie différenciée. Ici, ils peuvent avoir un manuel pour deux. Bon... ça veut dire être à côté de la même personne et gérer qui amène quoi. Pour le moment, ça marche dans 3 matières globalement, mais les filles ne sont ensuite pas dans le même groupe d'AP, et dans 2 autres matières, Madeleine est soit par ordre alphabétique soit à côté d'une autre amie (ce qui est plutôt sain!) que je ne connais pas encore. Les photocopies? C'est sûr! mais.... ça coûte cher. A Lyon, j'avais un quota de 15 photocopies/élèves/an. (du coup, je me payais un abonnement....) Et puis comme il y a les manuels, on est censé les utiliser, pas les photocopier, ce qui n'est pas très légal. La classe unique a été testée ici il y a 2 ans, mais pas validée (entre autres raisons: on ne doit pas laisser les élèves en classe sans surveillance, or le temps que l'échange de salle se fasse entre les profs, il n'est pas matériellement possible de vérifier que personne ne saute par la fenêtre/n'agresse son voisin à grands coups de ciseaux/ne tente de dégommer le videoproj qui coûte un bras...) Bref.... comme toi, je déplore cette aberration et je pense qu'il faudrait une vraie réflexion en concertation avec les différentes parties concernées pour arriver à alléger ces cartables.

Anne-Laure 18/09/2016 22:37

Ici, la plupart des profs ont un côté cours et un côté exo dans le même cahier. Le grand format, c'est pour pouvoir coller les polycop A4 disent-ils... La plupart nous on demandé 2 cahiers mais en prévision de renouvellement quand il serait tout rempli... Les classeurs en entier? Les 6èmes ne sont pas encore capables de gérer un trieur... Peut-être leur apprendre l'autonomie en plus du reste, histoire d'éviter la scoliose et le tassement de vertèbres?

Carole Nipette 18/09/2016 20:59

Oui toute solution a un coup et je me doute bien que c'est complexe mais déjà rien qu'au niveau des fournitures, je vois où les profs pourraient faire un effort (petit cahier au lieu d'un grand, un seul cahier endroit envers au lieu de 2 etc...) ce serait déjà ça car tu as 6 grands cahiers dans le sac c'est déjà super lourd !

lily 14/09/2016 14:42

ici Crystal a déjà une solution un peu plus legere les manuels restent a la maison car les profs projettent les cours grace a des video projecteurs en cours donc juste les cahiers et classeur et perso je trouve que c'est une belle avancée apres c'est sur les college doivent investir .... Bisous

Carole Nipette 18/09/2016 21:00

Oui c'est pas mal mais c'est une solution qui n'est pas utilisée partout encore...

3Moopydelfy 14/09/2016 10:43

14 kg pour Prem (qui en pèse 31). J'ai vérifié car il se plaignait d'avoir mal et en le posant sur l'épaule son sac est juste horriblement lourd. Le casier va alléger un peu. Comme le livre numérique. Il posera les ouvrages et ne les ramènera que très peu à la maison. Les jours légers: 5 kg.
A noter, les déplacements de salle en 6e ici, sont uniquement pour les sciences. Le reste, les élèves sont dans une salle pour toute l'année. En 5e ça change...

Carole Nipette 18/09/2016 21:02

Ah c'est cool pour la salle ! il est dans le privé ?

Lisbei 14/09/2016 08:37

Mince, faute d'orhtographe ... "attendait" serait plus juste ...

Lisbei 14/09/2016 08:36

En fait, si on regarde bien, tout se résume plus ou moins à une chose : les finances.
Parce qu'aménager des casiers, réaménager des classes, embaucher du personnel pour surveiller, réduire le nombre d'élèves par classe, tout cela se traduit uniquement en termes financiers ... et que la mode n'est malheureusement pas à l'augmentation des dépenses publiques, puisqu'on veut nous faire croire de tous les côtés que la France est un pays pauvre et que seules les économies de bout'd'chandelles comptent ... ça s'appelle regarder par le petit bout de la lorgnette, les économies d'aujourd'hui réalisées sur le dos de l'éducation et de nos enfants (au propre comme au figuré) seront des dépenses plus tard en terme de santé publique, de chômage, etc ...
Après, je pense que beaucoup d'établissements et de profs, chacun à leur niveau, font des efforts et des expérimentations, mais forcément, au niveau local voir individuel, ça n'impacte pas forcément la masse ...
Allez, courage, les miens ne sont qu'en CE1 ... par contre, chez nous, en primaire, les cartables ne sont pas énormes, et de toute façon, ils ne les portent que le matin pour y aller et le soir en partant ...
Ah oui, tu as oublié de dire dans ton article aussi qu'il existe des cartables à roulettes pratiques, qui permettent de réduire le temps que le cartable passe sur le dos de l'élève (même s'il faut le porter dans les escaliers) ... mais là, par contre, il faut se heurter à la résistance des élèves ... parce que ce n'est pas assez à la mode ... il y a parfois des contraintes qui viennent d'endroits où on ne les attendais pas ..
Bises !

Carole Nipette 18/09/2016 21:07

Plein de bon sens dans ton commentaire, en effet on fait pour le présent sans jamais penser à l'avenir et c'est pareil pour la santé de la planète... les roulettes ce serait dangereux dans les escaliers et galère pour le car etc...

Chouyo 14/09/2016 07:21

Tu te doutes : je ne peux que constater la même chose chaque jour... quoique : mes élèves depuis 2-3 ans onr des sacs moins énormes qu'auparavant.
Effectivement nos casiers ne sont pas dehors (à demander au CA pourquoi ne sont-ils pas mis dans un endroit plus pratique ? pourquoi ne pas allonger les récréations de 5min pour permettre aux élèves de changer de manuels et cahiers ET d'avoir une vraie récré ?). De plus, je demande aux élèves un manuel pour deux en classe : et je crois que mes collègues en font autant. C'est une chose facile à instituer (si ça marche en REP...). Autre solution : faire remonter aux profs des demandes par les délégués élèves et délégués au CA l'idée de laisser des lots de manuels en classe ou de travailler sur photocopie (donc manuels dispos à la maison). Ou encore : pas de travail sur manuel à la maison (laissés en classe), mais travail sur cahier uniquement (reprise d'exercices, recherches etc.).
Côté prof, j'ai vécu depuis plusieurs années le fait de changer presque à chaque heure de salle alors que les élèves eux aussi changeaient de salles ! Tous chargés comme des baudets bien sûr. Comme tu dis, en Allemagne par exemple ce sont plutôt les profs qui bougent et ça fonctionne (avec d'autres conditions de travail cependant (un autre salaire aussi mais c'est un autre problème

Carole Nipette 18/09/2016 21:06

oui déjà pas de devoir sur livre ce serait énorme ! et oui c'est clair qu'il faudrait investir et changer les conditions de travail pour tous... on est d'accord sur le sujet...