Ma vie de courgette, Miss Peregrine et les enfants particuliers, Les Trolls, Tamara / Cinéma en famille

Publié le 5 Novembre 2016

Durant les vacances nous sommes allées, mère et fille, quatre fois au cinéma. Il fallait bien se rattraper des longs week-ends passés à travailler... Ah, la sixième c'est vraiment pas une année de révision où il n'y a rien à faire, c'est tout le contraire...

 

Ma vie de courgette, Miss Peregrine et les enfants particuliers, Les Trolls, Tamara / Cinéma en famille

Ma vie de courgette de Claude Barras

"Courgette n’a rien d’un légume, c’est un vaillant petit garçon. Il croit qu’il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c’est sans compter sur les rencontres qu’il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Simon, Ahmed, Jujube, Alice et Béatrice : ils ont tous leurs histoires et elles sont aussi dures qu’ils sont tendres. Et puis il y a cette fille, Camille. Quand on a 10 ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas même, être heureux."

 

C'est un film pour les enfants et pour les adultes. Pas pour les tout petits mais à partir de 6 ans. Le début est difficile oui mais pas plus que la vie pour beaucoup d'enfants. Courgette joue avec les canettes de bière de sa mère alcoolique, comme tous les gosses il s'adapte. Comme tous les gosses avec des parents défaillants, il grandit plus vite et rêve sa vie autrement...

Il se retrouve dans un foyer plein d'enfants comme lui. Les parents sont morts tragiquement, sont toxiques ou dans l'incapacité d'être des parents... Le petit dur du foyer est souvent un enfant comme les autres qui transforme son mal être en agressivité tandis qu'un autre fera pipi au lit et qu'un autre se gavera...

Les adultes du film sont bienveillants ou au contraire mauvais. Heureusement Courgette est tombé dans un foyer idyllique. Il est bien entouré, les enfants sont solidaires et forment une belle petite bande d'amis, de celle qui reste dans les coeurs à jamais. La dureté vient du monde extérieur : le manque de visites et de liens avec la famille, la confrontation aux autres enfants entourés de leurs parents, la peur de l'avenir...

Un film plein d'espoir sur l'enfance brisée qui se reconstruit... C'est émouvant, tendre, drôle et l'animation est belle. Ma fille a trouvé les enfants trop choux !

Je suis une enfant de foyer, celui du film n'a pas grand chose à voir avec celui que j'ai connu mais la complicité entre enfants, la transgression, la confrontation avec l'extérieur, les amours... tout ça je l'ai retrouvé dans le film...

 

A noter que si vous allez voir le film en salles le 20 novembre, un dimanche ça tombe bien, le distributeur Gebeka Films reversera à l'association Enfance et partage, un euro sur chaque entrée. Cela fait sens quand on connait l'action d'Enfance et Partage et par ailleurs le 20 novembre c'est la journée internationale des Droits de l'enfant.

 

Pourquoi nous y sommes allées : pour l'histoire, pour l'animation

Ma vie de courgette, Miss Peregrine et les enfants particuliers, Les Trolls, Tamara / Cinéma en famille

Miss Peregrine et les enfants particuliers de Tim Burton

"À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs … et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre "particularité" peut sauver ses nouveaux amis."

 

C'est l'adaptation d'un roman du même nom, best seller de la littérature enfant aux Etats-Unis. Je n'ai pas lu le livre mais on voit tout à fait pourquoi Tim Burton. C'est son univers, peut être pas ses idées du coup mais bien ses images.

Jacob a grandi en écoutant les histoires de son grand-père, il a grandi en croyant à la force du conte. Les histoires ont un pouvoir vous le saviez non ? D'ailleurs il a bien grandi Asa Butterfield (Hugo Cabret) et quelque part Jacob pourrait très bien être la version ado de Hugo.

Miss Peregrine est un grand film d'aventures, de celles qui forgent les destins. Jacob va vivre son aventure personnelle et collective, sa recherche d'identité. Il va se révéler à lui même et aux autres.

Impossible pour moi de ne pas faire le parallèle entre les enfants particuliers pourchassés par les estres et les enfants juifs ou handicapés persécutés et tués par les nazis dont on aperçoit les avions dans le film. Comme le faisaient les nazis, les estres font des expériences sur des cobayes humains "particuliers". Les ombrunes et les enfants incarnent la Résistance...

Il y a des créatures incroyables, des effets spéciaux impressionnants, de la confiance en soi, de l'amour, du sacrifice...

C'est à partir de quel âge ?

Dans la majorité des pays, le film est déconseillé aux moins de 12 voire 13 ans. Il suffit d'aller dans une salle pour se rendre compte qu'il y a tous les âges. Mais attention, j'ai lu des témoignages et beaucoup d'enfants de moins de 10 ans ont eu vraiment très peu et des parents sont carrément sortis de la salle avec des plus petits. Même des enfants de plus de 10, 11 ans ont été effrayés par certaines scènes... Tous les enfants ne réagissent pas de la même manière c'est clair mais un petit qui voit ça sans ciller peut très bien le ressortir sous forme de cauchemards plus tard...

 

Pourquoi nous y sommes allées : pour Tim Burton, pour l'histoire

Ma vie de courgette, Miss Peregrine et les enfants particuliers, Les Trolls, Tamara / Cinéma en famille

Les Trolls de Mike Mitchell et Walt Dohrn

"Connus pour leur crête de cheveux fluos et magiques, les Trolls sont des créatures délirantes et joyeuses et surtout les rois de la pop. Mais leur monde d'arcs-en-ciel et de cupcakes est changé à jamais lorsqu'ils sont confrontés à leurs ennemis de toujours : les Bergens. Leur leader Poppy, accompagnée de Branche et tous ses amis, doit se lancer dans une mission de sauvetage qui l'entraînera loin de ce petit paradis."

 

Dès le début on se doute de la fin. L'intrigue est simple, les trolls sont adorables et veulent que tout le monde soit heureux. Ils font plein de moments câlins parce que les câlins c'est bon pour le moral. Branche est totalement réfractaire à ce monde des Bisounours, c'est un peu comme s'il avait éteint son humanité... (clin d'oeil aux fans de Vampire Diaries !) mais il va se joindre aux autres parce qu'on a bien compris qu'il était amoureux...

La bande son est vraiment bien et c'est ce qui donne au film ses meilleurs moments surtout dans le monde des Bergens (j'aime quand c'est plus noir ha ha !). Le film est plutôt une comédie musicale animée, c'est plein de bons sentiments et très sympathique.

Les Trolls est un dessin animé sous acide, complètement psychédélique et pop culture mais au final un peu chiant, en tout cas pour moi. L'enfant a été meilleur public sur ce coup.

Pourquoi nous y sommes allées : moi pour accompagner ma fille, elle pour les trolls qui avaient l'air marrant !

Ma vie de courgette, Miss Peregrine et les enfants particuliers, Les Trolls, Tamara / Cinéma en famille

Tamara de Alexandre Castagnetti

"Tamara, 15 ans, complexée par ses rondeurs, décide à son entrée en seconde de se débarrasser de son étiquette de "grosse". Pour clouer le bec des mauvaises langues, elle fait le pari avec sa meilleure amie de sortir avec le premier garçon qui passera la porte de la classe. Manque de bol, ce garçon s’avère être Diego, le plus beau mec du lycée. Le pari se complique pour Tamara…. Entre les sales coups des garces du lycée, une mère poule, les conseils "drague" de sa petite soeur, Tamara va vivre une année mémorable ! "

 

Une agréable surprise que ce teen movie français, un genre très peu exploité dans notre pays et c'est dommage vu la richesse du sujet.

Je n'ai pas lu la BD dont le film est adapté, je ne la connais même pas mais j'ai vu passer une polémique comme quoi l'actrice n'est pas assez grosse et que ça change tout. Pour moi ça ne change rien au sujet et à la façon dont c'est traité. Tamara ne ressemble pas à la norme des filles de sa classe et n'importe quelle fille qui a été dans son cas (avec plus ou moins de kilos en trop) se retrouvera dans le portrait de cette ado de 15 ans qui ne vit pas toujours très bien sa différence physique.

Je trouve que le film est plutôt bien représentatif des histoires qui peuvent se jouer dans une classe d'ados. Tout comme il l'est dans la description des relations parents-enfants. Evidemment c'est une fiction et une comédie, certains traits sont exagérés. On rigole beaucoup, on est ému aussi et le casting est chouette. Hormis le rôle du père plutôt faible et inintéressant, les autres personnages sont bien vus, notamment la voisine mère indigne et déjantée, jouissif !

Ma fille de 11 ans a beaucoup aimé et même si les histoires d'amour ne sont pas autant au programme de la sixième, il y a pas mal de similitudes : les complexes, le manque de confiance, la solidarité entre copines. Pour moi c'est toujours compliqué d'imaginer mes relations avec une ado dans quelques années, j'ai l'impression de me voir à l'écran dans le futur et c'est un peu flippant !

Pourquoi nous y sommes allées : pour le côté teen movie, pour la comédie, pour Rayane Bensetti :)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Madame 06/11/2016 13:18

Je dois aller voir le dernier Burton, je vais être davantage critique pour Trolls, je n'aime pas du tout ce cinéma criard qu'on propose aux enfants lorsqu'on voit ce qui existe à côté et qui attire nettement moins de monde mais bon... Ma vie de courgette a l'air très beau, tu n'as pas dû avoir la même enfance que ta fille ♥♥♥ Je t'embrasse

Carole Nipette 06/11/2016 17:54

C'est clair, l'animation des Trolls est bof, ceci dit le travail dans la nature n'est pas si mal sur les créatures étranges rencontrées ! oui je découvre avec ma fille ce que c'est une enfance "tranquille et normale"... Bises

lily 06/11/2016 00:00

Troll a ete vu ici aussi et jte rejoint pour le final ... mais jai aime la bande sonpar contre bisous

Carole Nipette 06/11/2016 17:52

oui la bande son est chouette !

Kid Friendly 05/11/2016 19:54

Les Trolls est génial pour les tout-petits mais hyper schématique (j'ai perdu le pot, bref) pour les adultes avec les licornes-paillettes d'un côté et les tristes de l'autre. Et il n'y a AUCUN second degré pour les adultes. Bref, c vraiment un film pour les enfants.
J'ai bien aimé Miss Peregrine, pas trop déjanté pour un Burton (ce qui m'allait bien). Ton parallèle est très vrai (j'avoue ne pas y avoir pense, je sais c fou).
J'ai très envie de voir Ma vie de courgette avec ma grande (et je ne savais pas pour toi :-( ).
Merci pour cette jolie chronique as always

Carole Nipette 05/11/2016 20:43

Le second degré était dans le choix des musiques :)
Pour le parallèle avec les nazis ça m'a tout de suite frappé, peut être parce que je connais bien la période... je n'ai pas encore lu les critiques presse etc, je ne sais pas si quelqu'un en parle ainsi...
Merci à toi :) je parle très peu de mon enfance, quelques billets ici et là mais anciens...

Carole Selky 05/11/2016 17:28

Je partage ton avis sur les trolls et Miss Peregrine : pour une fois que j'ai vu 2 films d'une de tes revues!
Nous avons même vu les cigognes pendant les vacances c'était aussi bigrement chouette et rigolo. Mais je crois que tu en as déjà parlé.
J'ai bien envie de voir la courgette mais j'ai pensé que ça serait un peu tristounette pr mes ptisQ. Mais après tout tu as raison c'est la vraie vie. Quant au dernier pas encore en période d'ado mais d'ici là il passera en dvd !!

Carole Nipette 05/11/2016 20:39

hi hi, c'est l'effet vacances :) Si on avait pu je voulais le voir Cigognes mais pas eu le temps ! Pour Courgette j'ai souvent entendu que c'était triste mais moi j'ai surtout trouvé que c'était plein d'espoir !