Dans le brouillard...

Publié le 11 Décembre 2016

Dans le brouillard...

Vous ne trouvez pas que ça manque de revue de films par ici ? Moi si ! La dernière date d'il y a plus d'un mois et concerne nos sorties ciné des vacances de la Toussaint.

Depuis, j'ai à peine eu le temps d'aller au ciné et encore moins eu le temps d'écrire sur ce blog. Quand à lire et commenter ailleurs, j'essaie un minimum mais je ne peux guère y consacrer plus que quelques minutes chaque jour et pas tous les jours...

Vous ne trouvez pas que ça manque de billets par ici ? Moi si ! Pourtant ce ne sont pas les idées qui me manquent, j'ai plus de 40 brouillons en cours...

Heureusement je peux toujours m'évader avec la lecture ou les séries dans le train.

Si on combine une vie professionnelle archi chargée et une vie familiale agitée, ça donne une période trouble où ma vie m'échappe parce que je gère les urgences comme elles viennent.

Le frigo a du mal à se remplir, le ménage n'en parlons pas, les vacances et Noël qui approchent...

 

Dans le brouillard...

C'est le 27 novembre au soir que je me suis dit qu'un calendrier de l'avent un peu différent serait sympa cette année parce qu'elle l'a mérité, parce que j'avais une vraie envie de la gâter, parce qu'on n'a qu'un enfant et qu'une vie, parce que les dernières semaines n'ont pas été rigolotes...

J'ai cherché de quoi remplir les jours sur le net, pour honorer une demande particulière non préméditée, dite sur le ton de la blague... Il me manque encore 2 cadeaux qui ne devraient pas tarder mais j'ai commencé à recevoir les premiers le 30, juste à temps. Quand au calendrier avec du chocolat tout simple, le plus compliqué à trouver en fait !, je l'ai acheté le 30 aussi !

Mais il fallait privilégier le contenu plutôt que le contenant et franchement j'ai choisi sans hésiter. Ce n'est pas spécialement beau à l'extérieur, de simples enveloppes même pas décorées, mais le sourire et la joie chaque jour ça n'a pas de prix n'est ce pas ?!

Dans le brouillard...

Je n'ai pas eu le temps de faire une vraie revue de films mais j'avais envie de m'arrêter au moins sur Swagger, le documentaire d'Olivier Babinet que j'ai adoré. S'il joue encore près de chez vous, je vous encourage fortement à aller le voir.

"Teen-movie documentaire Swagger nous transporte dans la tête de onze enfants et adolescents aux personnalités surprenantes, qui grandissent au cœur des cités les plus défavorisées de France. Le film nous montre le monde à travers leurs regards singuliers et inattendus, leurs réflexions drôles et percutantes."

C'est frais, c'est drôle, émouvant forcément mais pas pathos. Ce film donne la patate, il est plein d'espoir tout en étant lucide. Enfin, ce sont plutôt les enfants qui sont pleins d'espoir et qui sont lucides sur le monde qui les entoure. Ce monde qui les ignore la plupart du temps. Ils sont d'une finesse de réflexion c'est dingue. On devrait obliger tous les hommes politiques à voir ce film, peut être que ça pourrait les orienter sur des actions à mener et les faire réfléchir sur la façon dont les gens des banlieues sont traités parce que stigmatisés à cause d'une minorité qui met le feu... Et pourtant quelle richesse, quelle créativité il y a... Dommage que beaucoup soient bornés et aient peur de la mixité comme de la peste...

Dès que le film sort pour les petits écrans, je le montre à ma fille. Ce documentaire est une pépite et ces enfants sont des bijoux !

Dans le brouillard...

Trois autres films vus en novembre.

Réparer les vivants de Katell Quillévéré d'après le roman de Maylis de Kerangal. J'ai bien aimé, le film est relativement proche du roman surtout au début. Le livre était froid, clinique, le film rajoute quelques éléments chaleureux humains. C'est forcément dur, la mort d'un enfant, le don d'organes... Petit à petit les éléments se mettent en place, c'est comme un tableau qui prend forme sous nos yeux, la mort qui donne la vie, l'éternel recommencement...

Le Client d'Asghar Farhadi. Quand j'ai cherché les films vus ces derniers temps, je ne me souvenais même pas de lui, heureusement je prends des notes ! C'est donc que ça ne m'a pas marquée plus que ça. La première partie du film est plutôt réussie notamment comme chronique sociale, les artistes en Iran, les problèmes de logement... Puis vient le drame dont on ne saura pas grand chose et le film s'étire et s'égare un peu trop dans une histoire de vengeance au lieu de rester sur les personnages et leurs relations...

Ma'Rosa de Brillante Mendoza. Alors là j'en suis presque gênée quand on voit les critiques quasi unanimes qui crient au chef d'oeuvre parce que je suis passée complètement à côté de ce film. J'ai détesté la caméra folle furieuse, les flous, les mouvements qu'on voit pour aller d'un personnage à un autre, j'ai eu mal au coeur... Oui ça dénonce beaucoup de choses, surtout le trafic de drogue la corruption, généralisés aux Philippines. Oui la vie est très dure dans ce pays, c'est presque du cinéma documentaire mais je n'ai cru à rien. Il paraît que le réalisateur a laissé une grande part à l'improvisation, pas de doute là-dessus, ça explique les blancs et le peu de réactions des gens. Tous les interprètes, acteurs et amateurs (on dirait des acteurs qui jouent des amateurs, ça sonne faux) m'ont laissée de marbre, sauf sur la toute dernière image du film où enfin j'ai ressenti une émotion...

 

Pas un mois de cinéma inoubliable donc et malheureusement aucune sortie ciné avec ma fille mais on va se rattraper !

Dans le brouillard...

Dans une semaine, les vacances et demain, mon premier grand moment au collège, la remise des bulletins du premier trimestre ! J'ai choisi de rencontrer tous les profs et de ne faire aucune discrimination entre matières importantes et matières considérées comme secondaires... Ne serait-ce que parce que les profs de musique ou d'art plastique sont présents à ces rencontres et que c'est leur témoigner du respect pour le travail qu'ils font...

D'ici la fin de l'année je dois aussi réussir à faire un album photo numérique commandé sur vente privée en mai dernier... Evidemment je m'y mets au dernier moment mais je ne veux pas perdre mon argent ! Nous sommes fin 2016 et je dois attaquer janvier 2012... 5 ans de retard, finger in the nose !

2017 est presque déjà là... Cette fin d'année est un peu comme la météo du moment, dans le brouillard...

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Carole attitude, #humeurs, #La vie au collège

Commenter cet article

Jess Maman d'Emma 12/12/2016 08:25

Bon courage ! J'ai fait pareil pour la réunion parents-profs pourquoi en voir que certains !!!!

Carole Nipette 12/12/2016 22:35

Je suis rentrée épuisée :)

lexou 11/12/2016 20:54

J'ai pensé à toi, nous avons vu Vaiana ajd, et bientôt Ballerina, c'est toujours toi qui me donnes envie ou pas!!!Bon courage, la vie a 100 à l'heure je connais bien!

Carole Nipette 12/12/2016 22:33

rien eu le temps et surtout pas la possibilité, j'espère mercredi, je croise les doigts ! merci :)

Madame 11/12/2016 13:36

Génial les tranches de vie! Je devrais m'y mettre mais je n'ai pas le top, top pour la rencontre parents/profs, c'est bien d'aller voir tous les profs et que les enfants s'investissent avec tous ♥ Je t'embrasse fort, je suis allée au ciné et c'était la cata ☻

Carole Nipette 11/12/2016 14:56

tu as vu quoi ???

Maman Voyage 11/12/2016 10:02

Ici aussi je navigue à vue et donc j'écris beaucoup moins... C'est speed, très speed... Besoin d'une pause d'ailleurs ! Bises !

Carole Nipette 12/12/2016 22:32

tu as retrouvé du travail ? ou j'ai mal compris :)