Patients, Mr et Mme Adelman, Noces / Revue de films

Publié le 17 Mars 2017

Patients, Mr et Mme Adelman, Noces / Revue de films

Patients de Grand Corps Malade et Mehdi Idir

"Se laver, s'habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens.... Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience et réapprendre à vivre..."

 

Une réussite du début à la fin. Bourré d'humour et de réalité sans jamais nous apitoyer, ce qui ne veut pas dire qu'on ne ressent pas de compassion. Je ne connais pas ce milieu hospitalier et pourtant j'ai eu l'impression que ça se passait exactement comme ça. C'est basé sur l'histoire de Grand Corps Malade oui, mais transcrire une histoire vraie et la rendre naturelle n'est pas toujours une science exacte.

Grands Corps Malade et Mehdi Idir ont réussi à nous embarquer dans ce quotidien difficile où ce n'est pas parce qu'on est soigné qu'on guérit. Ben et ses amis livrent un combat quotidien contre leurs blessures et elles ne sont pas que physiques. Le regard des autres mais surtout le regard sur soi-même qui change, la phase de réparation et celle plus dure de l'acceptation. L'espoir est toujours là en toile de fond et quand il n'y en a plus, les autres sont là pour aider à le retrouver... "On ne guérit pas seul..."

Un film drôle, feel good movie avec une âme et un grand bravo à tout le casting, des patients aux soignants, ils sont tous tellement justes et jamais à côté...

Pourquoi j'y suis allée : pour le sujet

Patients, Mr et Mme Adelman, Noces / Revue de films

Mr et Mme Adelman de Nicolas Bedos

 

"Comment Sarah et Victor ont-ils fait pour se supporter pendant plus de 45 ans ? Qui était vraiment cette femme énigmatique vivant dans l'ombre de son mari ?
Amour et ambition, trahisons et secrets nourrissent cette odyssée d'un couple hors du commun, traversant avec nous petite et grande histoire du dernier siècle."

A la fois comédie, chronique sociale et drame psychologique, Mr et Mme Adelman nous emmène dans le sillage d'un couple de la première rencontre à la mort. Le film est surtout une magnifique histoire d'amour mise en scène avec humour, finesse et originalité. Pour un premier film, j'ai été plus que agréablement surprise, j'ai carrément craqué pour tout.

On suit un couple sur la durée à travers les époques et les changements de la société, la vie politique... Un couple qui passe de l'ombre à la lumière, du couple à la parentalité avec ses hauts et ses bas. Une histoire de couple sans langue de bois, avec ses concessions et ses compromis.

Tellement de choses sont racontées et abordées et pourtant rien n'est effleuré : comment nait une histoire d'amour, les états psychologiques d'un écrivain qui ne mâche jamais ses mots, l'identité juive, le couple dans la durée, la perte du désir et l'ennui, l'embourgeoisement, l'enfant différent...

Les dialogues sont très bons, Nicolas Bedos est touchant, Doria Tillier explose de talent naturel aussi bien dans le registre comique que dramatique. Du cinéma français drôle et intelligent comme j'aime !

Pourquoi j'y suis allée : pour le scénario et la bande annonce, pour le casting...

Patients, Mr et Mme Adelman, Noces / Revue de films

Noces de Stephan Streker

 

"Zahira, belgo-pakistanaise de dix-huit ans, est très proche de chacun des membres de sa famille jusqu’au jour où on lui impose un mariage traditionnel. Ecartelée entre les exigences de ses parents, son mode de vie occidental et ses aspirations de liberté, la jeune fille compte sur l’aide de son grand frère et confident, Amir."

 

Comment vit-on sa culture traditionnelle dans une société moderne ? Zahira y arrive tant bien que mal en essayant de profiter de sa jeunesse de lycéenne tout en respectant ses traditions religieuses. Elle s'imagine pouvoir continuer à vivre comme elle l'entend mais suite à un "comportement non conforme" ses parents décident de la marier plus vite que prévu.

Va s'ensuive un véritable bras de fer entre la tradition et la liberté, entre la jeune génération et les parents, entre l'obligation et le libre arbitre.

Zahira (magnifique et intense Lina El Arabi) vit au quotidien le tiraillement permanent entre deux cultures, la culpabilité envers sa famille et son envie de faire autrement. La jeune fille n'arrive pas à prendre les décisions que tout le monde voudraient qu'elle prenne. Mais qui aurait la force de couper totalement les ponts avec toute sa famille pour vivre sa propre vie ? Zahira est confrontée à un choix si douloureux...

Pas de jugement, le réalisateur ne prend pas parti mais qu'en est-il du spectateur ? De mon côté j'ai du mal à comprendre comment on élève son enfant dans un pays étranger avec une culture différente tout en lui interdisant l'accès au pays d'accueil... Il m'est difficile de ne pas juger cette mère qui ordonne et choisit la vie de sa fille à sa place. La honte, la tradition, ce que pensent les autres, tout ça est malheureusement plus important qu'une vie... Même si je le comprends je n'arrive pas à l'accepter...

Etre prisonnier de ses traditions, c'est être prisonnier même si on choisit sa prison...

Un combat pour la liberté, un combat pour la condition de la femme, un film fort et poignant qui fait réfléchir mais qui retourne et qui laisse peu d'espoir...

Pourquoi j'y suis allée : pour le sujet

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Sorties culturelles... de maman - critiques cinéma.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Helene 18/03/2017 18:36

Comme toi j'ai été surprise dans le bon sens par le film de Nicolas Bedos, on rit, on pleure, c'est romanesque... j'ai été le voir sur les conseils d'une amie et elle a bien fait d'insister car je n'étais pas convaincue au départ ! J'ai adoré Patients et j'ai très envie de voir Noces, merci :)

Carole Nipette 20/03/2017 22:02

des films que je reverrai avec plaisir dans quelques mois ! merci