Le tissu - La vie en pandémie / Jour 12 / Mercredi 25 mars 2020

Publié le 25 Mars 2020

Mon camélia - 25 mars 2020

Voilà, je deviens accroc à mon petit exercice de méditation le soir. Il faudrait surtout que j'arrête de m'endormir après minuit, c'est n'importe quoi ce rythme de confinement. Mon honnêteté envers moi-même est formelle, j'ai une sale tête.

J'essaie de passer plusieurs coups de fil chaque jour en ne restant pas statique. Garder le contact, prendre des nouvelles, mais la journée a été un peu trop chargée en nombre d'amis ou collègues malades, et plutôt sérieusement pour certains. Vu que nous ne sommes pas encore confinés depuis 15 jours, il était plus que temps qu'on arrête d'échanger ce satané virus au travail, au spectacle ou dans les transports... Je vois bien qu'à une semaine près c'était pire et une semaine plus tôt ça aurait encore mieux... Certains disent que c'est bien aussi qu'une grosse partie de la population soit immunisée, certes... Quand j'entends les témoignages de malades qui ont la chance de s'en sortir, à quel prix cette immunisation...

Bon j'arrête là avec ces pensées qui font partie de notre vie en confinement même si on essaie de rester positif, de rire et de chanter. Le moral fait des bonds en permanence, l'angoisse joue à cache cache avec nous...

Couleurs douces du ciel en fin de journée

 

Au programme du jour, un sauvetage de lézard. Ils se faufilent sous les portes et ce n'est pas évident de les faire sortir. On n'a pas envie de retrouver un petit lézard desséché dans la maison, c'est toujours un petit jeu tendu entre eux et moi. C'est mon truc de les faire sortir mais ils ont tellement peur dès qu'on s'approche. Mission réussie pour celui-ci !

 

J'ai vu une annonce de recherche de tissus pour faire des masques dans ma boulangerie. J'ai retourné ma maison et j'ai trouvé deux grands coupons. Une habitante de ma ville est passée les chercher. Elle m'a montré son coffre plein de masques en tissus fabriqués par quelques couturières de la ville et villes alentours. J'ai découvert un réseau de solidarité génial. Ces masques sont à destination des EHPAD de la région. Un boulot monstre m'a-t-elle dit et l'élastique est une denrée rare... La liste des actions de solidarité à petite échelle est longue, ça fait du bien. Petit sourire en me disant qu'il y aurait des masques hiboux en circulation dans cette chaine solidaire.

 

Le film du soir c'était un film Netflix "Le formidable envol de Motti Wolkenbruch", éclats de rire durant cette plongée dans le monde juif orthodoxe.

Prenez soin de vous et à demain !

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #La vie en pandémie, #humeurs, #En Seine et Marne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laurent 26/03/2020 17:12

Merci de sauver ces petits lézards <3 Ton camélia est forcément en pleine terre pour être aussi imposant. Bonne fin de journée et hauts les coeurs (plus facile à dire qu'à faire, je sais).

Les scientifiques disent pourtant que les masques en tissus sont totalement inefficaces contre le virus :( ça doit rassurer ceux qui les porte, je ne vois que ça comme explication :p

Carole Nipette 26/03/2020 18:24

Ils me donnent du souci ces lézards :) oui le camélia est en pleine terre !
les masques avaient l'air d'être solides, le tissu recouvre une bande de quelque chose j'ai l'impression... après j'imagine que quand tu as rien pour te protéger, c'est mieux que rien... tant que les gens ne te toussent pas à la figure...

Mademoiselle Farfalle 26/03/2020 13:21

Je fais partie d'un groupe de couturières qui fait des masques pour les soignants. Mon stock d'élastique commence à baisser...

Carole Nipette 26/03/2020 14:53

Bravo pour ton implication... ici il n'y en a plus nulle part, c'est compliqué d'en trouver... figure toi que j'avais des slips jetables en tissu et je les ai donnés car les élastiques sont récupérables (j'ai fouillé partout dans ma maison pour voir ce qu'on pouvait trouver en élastiques !)