Un monde nouveau ? La vie en pandémie - Jours 62-64

Publié le 17 Mai 2020

Mon rosier - Jeudi 14, vendredi 15 et samedi 16 mai 2020

Même avant le confinement, la question timide certes au début, était sur beaucoup de lèvres, la discussion s'amorçait. On ne pourra plus faire les mêmes erreurs, on ne pourra pas revivre de la même façon, une fois que cette crise Covid 19 sera derrière nous tout va changer...

Je ne suis pas économiste, je ne sais pas comment imaginer une nouvelle société qui tienne la route sur ce plan mais je constate que notre société de consommation n'est pas du tout prête à se transformer. Après deux mois ou plus de confinement, disons qu'une majorité se dise "allez on consomme moins, on arrête d'acheter des choses dont on n'a pas besoin etc... (ce que font déjà beaucoup de gens dont je fais partie depuis que j'ai changé de vie...) Donc tout à coup, plus personne n'achète et hop des millions d'employés du commerce ou d'autres se retrouvent sur le carreau. On en fait quoi ? Ils se recyclent comment ?

Il y a déjà des millions de gens qui ne vont pas s'en sortir après ce confinement, je parle au niveau mondial, quelle société il faut inventer pour que ce ne soit pas les mêmes qui en profitent ? Quelle société faut-il créer pour l'humain ne soit pas sacrifié ni au progrès ni au changement ni à l'évolution ni aux bonnes idées du monde de demain ? (le revenu universel ? le retour des kolkhozes ? La bombe atomique pour purger le monde de son trop plein de gens ? le contrôle drastique des naissances ? des virus à répétition pour tuer les plus faibles ? une sélection génétique ? bref je suis cynique exprès en m'inspirant de ce que je lis... hormis pour le revenu universel qui semble emporter de plus en plus d'adhésion mais là encore, je ne suis pas spécialiste du comment on le financerait)

On dirait une bande de pipelettes ! ou des mini monstres !

On n'est même pas capables d'avoir pensé à cette gabegie monumentale des masques jetables, surblouses, visières et gants en plastique etc etc etc etc... Pour protéger les vivants dans le présent on s'assoit sur la protection du futur. Il a fallu faire vite j'en suis consciente mais quelque chose me dit que ce retour du plastique hygiéniste va faire long feu, les lobbies ne sont jamais confinés... Les rues et les routes se jonchent déjà de ces nouveaux déchets...

Le monde d'après, le monde de demain, tout le monde a son idée qu'il clame lors de tribunes médiatiques ou d'interpellations aux chefs d'état du monde mais aucun fait ni geste ne vient me montrer sérieusement que tout va changer...

Je continue dans la ligne que je me suis lancée il y a des années, chaque petit geste personnel compte, chaque petit engagement personnel compte et si un jour la somme de tous ces petits peut faire que ce monde nouveau utopique voit le jour et bien hallelujah ! Il va falloir quelques années avant de voir si cette crise de 2020 a changé quelque chose en profondeur chez ceux qui nous gouvernent et chez nous tous... Wait and see...

Sur les réseaux (vrai reflet de la nature humaine ?) l'immensité de la connerie humaine me sidère, les faits divers des journaux me révoltent. C'est dur de partager la planète avec des personnes inhumaines, stupides, violentes, intolérantes... Les théories du complot, les accusations incessantes envers tout et contre tous, les jamais contents, ceux qui pensent que tout leur est dû sans jamais bouger leurs culs ou ceux qui pensent que tout leur est dû parce qu'ils sont riches ou "célèbres", les fake news mais au secours. Je n'écrirais pas ce qui se passe dans ma tête mais vraiment se dire que je suis de la même espèce que tous ces cons et connes c'est vraiment dur...

Viens on trouve une planète avec des gens respectueux et intelligents ! Peut-être que le monde nouveau est ailleurs !

Le vie déconfinée continue de s'écouler, on s'habitue sans s'habituer, le regard toujours tourné vers l'avenir, promesse d'un monde meilleur (ha ha ha). Je mets le masque dans les commerces, j'ai toujours la sensation d'étouffer. Je ne sais plus quoi croire, tout le monde semble insouciant dès qu'il fait beau. La distanciation sociale se rétrécit de jour en jour, bizarre comme les gens ont envie de se serrer dans les files d'attente...

Un seul film en trois jours, le film que j'avais prévu de voir le week-end du 14 mars, juste avant le confinement... Un vrai film sur le confinement d'ailleurs. Etrange, déroutant, flippant, un ovni que j'ai bien aimé, un coup de coeur pour ma fille ! Entre science-fiction et drame psychologique. Un film noir que l'on doit prendre comme il vient même si la frustration peut-être grande par rapport à l'histoire et la fin. Comment accepter ou pas un destin sans issue...

"A la recherche de leur première maison, Gemma et Tom effectuent une visite en compagnie d'un mystérieux agent immobilier, Martin. Par la suite, le jeune couple se retrouve piégé dans un lotissement de maisons identiques appelé Yonder".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Papillote 19/05/2020 15:48

je n'ai pas reçu les masques réutilisables de la mairie. je porte toujours plusieurs bandanas pour sortir. j'ai utilisé un "vrai" masque, mais il était trop large, pas adapté à une petite tête : je sentais l'haleine des gens qui me frôlaient ! un monde fou, aucune précaution dans les grandes rues, j'évite encore de sortir et de faire les magasins.

Carole Nipette 20/05/2020 15:28

ah je pensais qu'à Paris il fallait réserver son masque et le chercher en pharmacie...

Maman Voyage 19/05/2020 09:29

Pour ne pas changer, je n'arrive pas à bien dormir car toutes ces questions économiques, sociales et humaines m'angoissent ! Si je n'avais pas la nature autour de moi je crois que je serais en burn out. Mais bon, vive les fleurs ! Et le film : ça semble intéressant mais ça va pas me faire dormir on dirait ;-)

Carole Nipette 20/05/2020 15:28

je te comprends et heureusement que la nature nous sert de d'anti dépresseur, de doudou, de zen, de méditation, de rêverie ! bisous et courage

Féelyli 17/05/2020 20:11

Comme toi, tous ces masques jetables et ces gants bien trop abondants me font peur et j'ai l'impression que personne ne pense à ce souci...
Je note le film qui me tente bien, merci.

Carole Nipette 20/05/2020 15:27

je recycle les élastiques pour mon jardin ! c'est déjà ça...

Sophie 18/05/2020 20:29

Ah c’est plus trop ecolo tout ce plastique. J’ai vu une image passer sur Fb qu’on trouve déjà plein de masque et gants dans la mer...
j’espère que les gens vont consommer autrement

Madame 17/05/2020 12:00

Je ne pense pas que notre société va changer, cela aurait été bénéfique qu'elle se réinvente mais je pense que ce sera l'option 'encore pire'.
Seuls les pays auto suffisants ou presque ont la capacité de le faire, je ne parle pas d'industrie ou d'agriculture je parle de mouvements financiers.
Je te rejoins encore une fois,je suis navrée, malade, d'être UN parmi tant de cons.
Et idem aussi pour tout le jetable, j'ai investi, à ma petite échelle, dans des masques lavables pour toute la famille Je mets un point d'honneur à ne pas utiliser de jetables. Même au boulot, si nous reprenons, j'ai dit à mon chef que je viendrai avec mon équipement perso ^^
je t embrasse fort

Carole Nipette 20/05/2020 15:26

parmi tant de cons, d'intégristes, de terroristes, d'enfoirés de première... j'en peux plus !