Désarroi...

Publié le 21 Janvier 2008

Ma Nina,

Je t'ai déjà parlé ici de la tristesse que je ressens quand au fait que tu n'aies pas de grand-mère (ici). Je ne pensais pas que j'allais me reprendre un véritable coup de blues avec ce sujet si tôt. Qu'à 2 ans et 5 mois, ça te travaillerait à ce point, mais là c'est peut être moi qui suis naïve.

Les mots d'enfants ne déclenchent pas toujours le sourire. C'est ainsi que ce matin dans le bus sur la route de la crèche, tu me montres des yeux une dame âgée et tu me dis "C'est ma mamie, maman?" Je me suis pris une claque, une vraie tellement impuissante que je suis face à cette réalité de la vie.

Je te réponds que non et avec un sourire adorable ta question se transforme en affirmation "C'est ma mamie, maman." Je t'ai dit que tu pourrais avoir la mamie que tu voudrais et on a du descendre.

Evidemment, à force de voir les mamies de tes petits camarades venir les chercher à la crèche, tu dois te faire une idée de ce qu'est une mamie. On ne te parle pas des tes mamies disparues tous les jours mais là je me demande si je ne devrais pas ressortir de vieilles photos. Est-ce le bon moment?

Et puis je me pose plein de questions. Comment te parler de la mort? Devons nous déjà t'en parler vraiment, t'expliquer le pourquoi, le comment, les implications? Je vais prendre conseil... car cette toute petite question a remué beaucoup de choses à l'intérieur.

En tout cas ma chérie, j'espère que nous croiserons plein de mamies sur notre route et que tu trouveras la tienne...

Rédigé par carole

Publié dans #Nina

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Le petit monstre 22/01/2008 22:04

Gloups, les larmes aux yeux en lisant ton article! Je ne sais pas quoi conseiller mais je crois que montrer les photos pourrait être important...par contre, comme il faudra forcément expliquer l'absence...des conseils sur les mots à utiliser me semblent indispensables!CourageLa maman du petit monstre

Carole 22/01/2008 21:21

Merci à toutes pour vos réponses... J'ai écrit cet article à chaud hier, sous le coup de l'émotion mais je me rend bien compte que nous avons du retard sur la question, vu le degré de perception de Nina et qu'il est difficile de penser à tout en même temps dans l'éducation et le reste... L'échange est souvent source de bonnes choses et je suis contente d'avoir pu recueillir toutes ces impressions... J'ai depuis, plein d'idées pour parler de ses mamies à Nina et les lui faire connaître... tout celà vient plus tôt que je ne m'y attendais mais tant mieux finalement... Merci encore pour vos témoignages et conseils... Carole

Supermama 22/01/2008 19:28

Ohhhhh, dur ! Et pourtant, cette remarque est vraiment le signe que ta poupette comprend beaucoup de choses, perçoit les manques, les différences. Et peut-être veut-elle te dire qu'elle est prête en entendre son histoire, ton histoire. Elle a une mamie, même si cette mamie n'est plus là. Tu peux lui en parler, lui raconter qui elle était, comment elle l'aurait aimée.
Je l'ai fait avec mes enfants, je leur ai montré des photos, expliqué aussi simplement que possible. Ils savent qui est leur Mamie Cristelle, et je n'ai jamais hésité à leur affirmé que c'était leur mamaie, absente, mais très présente dans nos coeurs.

Mais néanmoins ça reste une vraie souffrance, je te comprends.

Je t'embrasse !

Babymad 22/01/2008 18:50

Bisous du jour ma belle ;)

ELSA 22/01/2008 15:11

Carole, je pense à toi très fort... bon écoute je préfère t'écrire un mail, ce soir ou demain... mais parle lui à Nina, montre lui des photos de sa mamie, parle lui de ta peine avec des mots simples et aussi de sa mamie... c'est en imaginant les morts en parlant d'eux qu'on leur permet de vivre dans notre mémoire... bon je te maile... bises Elsa

missmio 22/01/2008 14:47

Pas facile ! Dans les livres, tu arrives à trouver les mots justes, mais je pense très sincèrement que sa grand-mère existe à travers tes souvenirs, et ta façon de lui raconter comment elle était !
Bon courage ! bises !

MémèreCendrillon 21/01/2008 23:03

Carole, Nina a deux mamies, tu comprends ? C'est juste qu'elles ne sont plus là. Par contre, vous pouvez les faire vivre, par le souvenir, les photos, cette histoire familiale si riche à transmettre. Et tant pis si les larmes coulent. les enfants comprennent tant de choses, dis-lui combien tu l'aimes ta maman, sa mamie... Je t'embrasse

Anne-Laure 21/01/2008 22:09

3 ans seulement... Les blessures (celle là et les autres) doivent être encore tellement à vif pour toi... J'ai l'immense chance d'avoir encore mes 2 parents, mais le papa de Marc est parti brutalement il y a 14 ans. Etrangement, ce n'est pas lui mais moi qui tient à ce qu'il y ait une photo de lui dans la chambre de Madeleine, avec celles de ses autres grands-parents. Elle connait son nom, elle sait que c'est le papa de papa, elle a entendu qu'il n'est plus là mais toujours dans nos coeurs. Avec les mots, c'est un peu de l'absence qui se comble, ça prépare la suite, les questions qu'elle te posera après je pense. Ce n'est que du ressenti, bien sûr, mais j'ai l'impression que c'est important de leur dire ce qu'on ressent: je suis triste parce que.... afin qu'elle puisse elle aussi exprimer ses sentiments et voir que si tu es triste, ce n'es pas à cause d'elle. Mais qu'au contraire, sa présence à elle te console des autres peines, peut-être. Quant à l' "adoption" d'une grand-mère... Ma foi?! Y a-t-il dans ton entourage quelqu'un de la génération de ta Maman (grand-tante? marraine?)qui puisse avoir un rôle un peu similaire?
En tout cas, un grand grand grand hug pour toi et plein de petits bisoux tout doux pour Nina Jolie.

:0075:D@net:0010: 21/01/2008 22:06

Bonsoir,
Difficile, elle est peut-être trop petite, les questions sur la mort vont venir dans peu de temps, peut-être qu'à cette occasion là tu pourras lui parler de ses mamies, doucement..
De tout coeur avec toi.
Bisous.
D@net.

christelle 21/01/2008 20:56

bien sur c'est difficle !!! pour toi surement plus que pour Nina, je pense...tu sais avec l'adoption, nous avons pris 'habitude de dire les choses tres tot et tres simplement aux filles...pour Léa ce fut un peu difficile (mais seulement pour moi et au debut) et pour Charlotte se fut tres naturel...La vie est telle qu'elle est et on voudrait les proteger de tout...mais c'est une erreur a mon avis....alors oui, si tu es capable (c'est peut etre tot encore) de sortir tes ablums, montre lui la photo de ses grands-meres, dit lui que tu les aimes fort et....le reste viendra plus tard. Je vous embrasse bien fort

Nina et Julie sa maman 21/01/2008 20:51

Je tente de comprendre ce que tu peux ressentir Carole, en effet pour moi perdre ma mère me semble tellement insurmontable et au delà de l'aspect grand-mère il y a tout ce qu'on peut partager avec sa maman quand on devient soi même maman, je suis vraiment triste que tu n'ai pas cette chance.
Je pense au contraire que le moment est le bon quand tu le ressens et sortir des photos de ses mamies et les presenter à Nina serait une façon de lui dire que oui elle aussi a des mamies et qu'elles sont avec elle d'une certaine façon.
Ma mère a perdu son père à l'âge de 13 et m'en a toujours beaucoup parlé et je le connais presque mieux que le grand-père bien vivant qui me reste. Dès mon plus jeune âge j'ai su que certains étaient là et le reste dans notre coeur et sa photo est avec moi et il est ma famille aussi pour toujours

lily et stella qui se met debout 21/01/2008 19:19

alors je ne te dirais qu'une chose parle lui en avec tes mots elle comprendra...elle a la chance de pouvoir en entenre parler avec amour et je pense que c'est le principal
pour nous c'est l'inverse a part mes parents qu sont des grands parents super ele n'en a pas d'autre du cote de mon mari ils existent mais ne font pas partie de notre vie ma belle mere habite tres loin et a refait sa vie en ne pretant pas attention aux filles(elle ne se souvenait meme pas que ma fille avait eu 1 an le 12...) et mon beau pere lui habite a paris mais ne se sent pas pret a ere grand pere (56 ans) donc ne les connait pas et ne les voit pas il a coupé les ponts avec son fils...
tout ça pour te dire que meme si elles ne sont plus là elles sont dns ton coeur et les seront aussi dans celui de ta fille car l'amour que tu as pour elles elle le sentira ....bises...

Babymad 21/01/2008 18:54

Je pense que sans parler de la mort,tu peux évoquer l'idée d'une "montée au ciel"?...dire qu'au fond ce n'est qu'un "passage" où toutes les personnes doivent aller,pour une vie éternelle... (sans tomber dans le religieux mdr) Perso,mon petit frère de 4 ans se pose bcp de questions sur la mort et ne pas lui répondre lui provoque des crises de panique!! Et puis des photos pourraient lui permettre de mettre un visage sur sa "mamie",je pense que c'est important pour elle...après tu fais ce qui te semble juste!
Bisous

emilie :0059: 21/01/2008 18:30

je ne sais pas que te dire à part que je comprend ta douleur, il faut trouver les bons mots et je te fais entièrement confiance sur ce point là mais sur le coup quand ca arrive ca ne doit pas être si évident ...

2L 21/01/2008 18:01

ouhlàlà, si le sujet vient si vite, il y a pleins de bons livres pour expliquer les choses simplement, notamment sur la mort 'on meurt parce qu'on a fini de vivre' tout simplement par exemple, et puis ça empêche pas de lui raconter les mamies qu'elles étaients, pour qu'elle se les approprient...si tu le peux déjà...sinon dis lui 'un jour je te raconterai, quand je saurai...'
Bonne suite :D

laé, grippée et couchée depuis 3 jours ! 21/01/2008 17:55

grand grand père n'a connu que Guillaume. Il est décédé avant que Léa n'arrive. De mon coté, je n'ai plus mes grands parents. Guillaume m'en parle de temps a autre mais j'attend que cela vienne de lui. Je lui montre une photo et cela me rappelle de bons moments ! bises a vous 2

Khalam 21/01/2008 16:24

bouh...
je comprends ton desarroi.
Nous on a eu droit la semaine passée à "mon grand père d'en haut va venir me voir".
Où est elle allée chercher ça? pas simple d'expliquer la mort, l'absence. Peut etre se trouvera t elle une mami de substitution, peut etre ne ressentira t elle pas le manque, peut être projette tu ta peine sur ses mots naifs... en tous cas, je te fais mille bises.