En route pour l'Espagne... Vacances part 1

Publié le 7 Septembre 2008

Ma Nina,

Malgré l'actualité brûlante de la rentrée des classes, il faut que je te raconte les vacances et c'est avec plaisir que je m'y replonge.
15 jours extras, de l'eau, du soleil, des cousins, des animaux, la nature, l'architecture, tes 3 ans et plus de 1500 photos gardées (oups!... mais ils sont malades ces parents!! je dirais que ton père est pire que moi!), une cinquantaine de petits films, des petits et grands moments de bonheur, des fous rires et des souvenirs impérissables...

Vacances espagnoles - Le voyage


Nous voilà donc partis le 15 août avec Lili et Ezra sur les routes de France. Première étape à 650km de Paris dans l'Aveyron à Séverac le Château. Première journée tranquille même si tu trouves le voyage un peu long et qu'on s'est arrêté pour des pauses pipi presque toutes les heures mais pas de bouchons et des paysages sublimes sur l'A71. Les films arrivent à vous faire passer le temps sans trop de problèmes. On a vraiment tout prévu pour que le voyage se passe au mieux.

Aire d'autoroute A71

Séverac le Château - vue chambre hôtel

Deuxième journée qui commence mal. On a passé une nuit atroce à l'hôtel. Il n'y a que toi et Ezra qui ayez bien dormi mais manque de bol, vous ne conduisez pas. Papa commence à tomber malade en plus. 9h30, je prends le volant dans un état moyen mais j'assure. Malheureusement pour moi la route de montagne est horrible : virages, montées et descentes et même le passage du spectaculaire Viaduc de Millau ne réussit pas à me détendre. Mais que c'est beau et impressionnant...

Viaduc de Millau

Lili dort, jusqu'ici tout va à peu près bien. Mais toi tu commences à t'énerver. "Maman, donne moi la main, fais moi un câlin... maman pipi, caca..." en mode Mimi geignarde. Je n'arrive pas à te calmer, papa non plus et ça commence légèrement à nous stresser. Tu continues de plus belle en hurlant cette fois-ci. Pour couronner le tout impossible de s'arrêter et comme par hasard il y a un embouteillage qui se forme. Lili se réveille et demande où sont les sacs à vomis. Le temps qu'on lui en trouve un, c'est trop tard. Tu continues de hurler, je suis au bord des larmes "Maman fais moi un câlin s'il te plaît" et puis arrive une gerbe hallucinante, jamais rien vu de tel, papa non plus. Lili y met tout son cœur, une partie finira dans le sac mais l'habitacle est juste devenu insupportable. On hésite entre rire et pleurer! Et toi, par miracle, ça t'a cloué le bec!
1km de bouchons plus tard, les fenêtres grandes ouvertes, Lili trempée des pieds à la tête, la voiture customisée, on prend la première sortie et on s'arrête à un carrefour. ¾ d'heure à nettoyer, se changer, se consoler, se calmer sous les yeux des automobilistes roulant à 2 à l'heure car ce n'est pas mieux que sur l'autoroute mais qui doivent savourer leur chance... les embouteillages sans le vomis!

Il est 11h30 et on a fait à peine 100 km... Le reste de la journée s'annonce long... Mais la bonne humeur est revenue et on passe enfin la frontière espagnole, tout le monde est content. Bientôt on voit la mer, ça donne du baume au cœur, on se sent enfin en vacances!

Rendez-vous est pris par téléphone avec Amparo qui nous attend dans son restaurant vers 20h à Sagunto. Le GPS annonce 20 puis 10 puis 5 puis ça y est on est arrivé Plaza Mayor. Il fait chaud, on est fatigués, on a faim mais on est en vacances! J'appelle Amparo. Aïe, ça ne passe pas. Je réessaie plusieurs fois sans succès. On tourne en rond et je décide de monter au restaurant. 500 mètres de dénivelé plus tard, en nage, essoufflée, assoiffée, j'arrive au resto et pas d'Amparo, elle est déjà partie. Je ne panique pas encore. J'insiste avec mon espagnol de fortune (il faut le temps que je m'adapte) et on me donne le numéro de son fils. Personne... je laisse un message. Je retourne au resto, j'insiste encore et on me dit d'aller voir la petite fille d'Amparo qui vend des boissons dehors. Ouf, elle parle français, elle est au courant. Elle joint sa grand mère qui dit "j'arrive" mais 20 minutes plus tard n'est toujours pas là! J'ai de plus en plus chaud. Elle rappelle, me donne rendez-vous devant la mairie. Je descends en courant prévenir la famille qui attend sagement et là les enfants vous avez été merveilleux.

Toujours pas d'Amparo, je rappelle et je l'ai enfin au téléphone. Il est 9h passé quand elle nous récupère. 10 km plus tard on arrive à la maison. Il fait nuit, on ne voit pas grand-chose et nous sommes tous épuisés mais heureux d'être là. On mange dehors quand même! et hop au lit. Trop tard pour piquer une tête dans la piscine. Mais la première nuit s'avérera agitée à cause de nos mystérieux voisins que l'on ne va pas tarder à découvrir...

Quand au voyage du retour, plutôt calme, très peu de bouchons et tu as été cool mais j'ai fait le voyage à côté de toi. Cette fois-ci, nous avons dormi à Nissan Les Enzuries dans l'Hérault, petit hôtel plein de charme et bon restaurant. Et la cerise sur le gâteau pour toi, deux grands lits dans la chambre qu'on a collé pour ne pas que tu tombes, tu étais ravie et toute excitée de dormir à côté de nous!

Hôtel à Nissan Les Enzuries

 

 

A venir : Les animaux - Vacances part 2.

 


Rédigé par carole

Publié dans #Nina

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sophie L. 09/02/2010 10:30


Jolie description, en effet!


Carole 09/02/2010 21:55


une scène inoubliable, à vie!!


TONTONFOI 11/09/2008 22:25

le pont de millau , j'ai les mêmes photos.

Emilie :0059: 09/09/2008 18:02

waouh quel aventure, après quand on y repense on rigole mais sur le moment c'est vrai que c'est dur des fois de rester zen ! j'ai hâte de lire la suite ! d'ailleurs j'y vais de suite !!

christelle, JF, lea et zebulon 09/09/2008 12:03

ah ah, c'est assez amusant quand ca arrive aux autres biensur!!! moi j'dis qu'il faudrait etre teleporté pour partir en voyage, ca eviterait les desagrement, non????!!!!bisette

Elsa 09/09/2008 10:11

Ouah! quelle épopée... et comme tu racontes ça de belle façon Carole!!! on s'y croirait!!! ;-) il vous manque juste un nourrisson hurlant de faim en plus pour compléter le tableau!Et non nonn on n'est pas encore rentré de vacances, on n'est pas encore reparti!

missmio 08/09/2008 14:08

Les vacances, c'est bien mais c'est vrai que si l'on pouvait éviter les voyages!! Ca serait trop cool !! Bises.

Laëtitia, Eliott et Margot 08/09/2008 13:03

ça commencait fort les vacances lolbisous

Marion 08/09/2008 10:23

Du coup, quand je repense à nos 10h de bouchons pour rentrer d'espagne, je me dis que ca aurait pu etre pire...Hate de voir de nouvelles photos de ces vacances!Bisous (je trouve la photo de l'article précédent MAGNIFIQUE)

angélique 07/09/2008 23:37

Et bien,tout un périple ça!!! Jolies photos!!!Bisous

Clarisse 07/09/2008 23:34

rOOOh, ùais qu'elle aventure !!!!!!!

Anne-Laure 07/09/2008 21:02

My oh my... je n'imagine que trop bien... Mais de derrière l'écran, sans les odeurs, c'est assez cocasse à lire! Il me tarde de découvrir les photos (ou un film avec le son?) de vos voisins innattendus! ;-)

Julie et sa Nina 07/09/2008 20:46

Mais dites donc c'est aussi passionnant que Millenium votre histoire, moi j'étais scotchée!! alors les voisins sont des chiens??

Chichipompon 07/09/2008 20:34

Dur dur comme voyage !! vivement la suite !

Tchountchoun62 07/09/2008 19:43

Et bien quelle aventure ! Heureusement que la suite s'est bien passée !Il y en aura des photos et des films à regarder quand Nina sera plus grande ! ça fait toujours tout drôle de regarder les souvenirs quand on a grandi !Bisous à tous

Babymad 07/09/2008 18:16

C'est pas de bol pour le mal de coeur en plein dans les embouteillages! ... j'ai un peu connu la même chose quand je suis allée en allemagne, avec mon petit frère de 3 ans 1/2 ...et PAF sur la portière lolBisous

Pascale, Eléa et Faustine 07/09/2008 15:52

Mmmm ça me rappelle le trajet aller de nos vacances à nous avec Pierre qui a aussi vomi dans la voiture... Un sac troué... Ca valait bien la peine d'avoir anticipé ;)Pour Eléa je redoutais le trajet retour sans couche et les arrêts pipi toutes les heures mais non, elle ne s'est pas encore aperçue qu'elle pouvait nous faire arrêter comme elle voulait grâce à ça ;)

Sabine 07/09/2008 14:32

Désolée mais je n'ai pas pu m'empêcher de rire et de lire à haute voix votre épopée sur la route. Petit Mari Chéri et moi avons beaucoup ri tellement nous avons imaginé la scène... et tellement nous savons que nous serons confrontés à la même situation un jour!! J'imagine que vous étiez torturés entre rires et larmes.Sacré début de vacances, j'ai adoré ton récit!

laé, à Toulouse et sous la pluie ! 07/09/2008 13:36

c'est toujours un gand chamboulement le départ en vacances !!!! en tout cas, le principal est d'etre ensemble !bises

Marie 07/09/2008 10:53

Et bien, quel périple !!!!!!! Amélie était malade au printemps dernier quand nous sommes allés à La Rochelle donc je vois ce dont tu veux parler !!! Le principal étant que vous soyez arrivés et en vacances ! J'attends la suite ! Bisous

vero :0038: 07/09/2008 10:46

eh bien!!! sacré voyage!!!!super de raconter  ce long voyage vers les vacances!!!!!en tout cas le viaduc est superbe!!!! la photo donne un effet spectaculaire!!!! bon dimanche à vous...bizzzzzzzz

lily 07/09/2008 10:44

Et bah dis donc quel periple !!!! un peu rit en te lisant mais si ca m'etais arrivée je n'aurais pas rit du tout crois moi !!!! bon bah j'ai hate de lire la suite !!!! bises et bon week