Coup de projecteur sur Le Parcours dans le Noir du Futuroscope

Publié le 19 Octobre 2012

Futuroscope_2012.JPG

 

J'ai découvert avec plaisir le Futuroscope l'an dernier. Je n'avais pas pu faire toutes les attractions, notamment le Parcours dans le Noir qui me faisait plus qu'envie.

 

PA064434.JPG

 

Cette fois Nina était de la partie. Un an de plus, un an durant lequel elle a suffisament évolué pour enfin profiter de la majorité de ce magnifique parc.

 

PA064435.JPG

 

Nous sommes allées au Futuroscope à l'occasion des Journées nationales des associations d’Aveugles et de Malvoyants, organisées dans toute la France les 6 et 7 octobre 2012.

Le Parc du Futuroscope nous a proposé de découvrir le nouveau Parcours dans le noir "Les Yeux Grands Fermés". Né du partenariat entre l'association Paul Guinot qui milite en faveur de l'intégration sociale des personnes aveugles et du Futuroscope, ce parcours a été créé en 2005 et a déjà accueilli près de 850 000 personnes grâce à l'investissement de tous les guides non-voyants qui ont été formés par l'association.

C'est d'ailleurs paradoxal mais très intéressant que ce soit le lieu qui sollicite partout le regard et les yeux, le Futuroscope, qui propose ce parcours dans le noir. C'est la seule attraction payante à l'intérieur du parc parce que tout l'argent est reversé à l'assocation "Les Yeux grands fermés", qui le distribue à son tour aux non-voyants en offrant par exemple des reconnaisseurs de couleurs.


Chez moi j'aime me promener dans le noir. Jamais de lumière allumée si je dois me lever la nuit. Idem dans le couloir de mon palier, pas besoin d'allumer. C'est d'ailleurs un jeu avec Nina. Je n'ai aucun souci à faire des choses dans l'obscurité complète quand je connais mon environnement les yeux fermés. C'est forcément plus complexe dans un lieu inconnu mais me retrouver 20 minutes dans le noir total ne me rend pas claustrophobe.

 

yeuxfermes.JPG

 

Tout à fait prête donc pour faire "Les Yeux Grands Fermés" une animation citoyenne, parcours sensoriel dans l’obscurité totale, à travers plusieurs espaces reconstitués à partir de matières, d’odeurs et de sons. J'ai d'ailleurs bien préparé Nina et elle a fait le parcours "finger in the nose" sans aucune appréhension.

 

Nous partons en petit groupe d'une dizaine de personnes, guidés par un animateur non-voyant. Le parcours dans le noir nous fait voyager à travers le bayou de Louisiane, avancer dans une rue de New-York et nous fait grimper sur les sommets inaccessibles de l’Himalaya. Cela se déroule dans le noir total mais les autres sens sont en émoi : le toucher, l'ouïe et l'odorat. Nina était la première du groupe car la plus petite et c'est elle qui tenait la main du guide.
 
Quand on revient au grand jour on se rend compte à quel point ce n'est pas évident pour un aveugle de se promener dans une rue bruyante par exemple. Il ne voit pas mais il ne peut pas trop s'appuyer sur son ouïe parasitée par les voitures, les klaxons, le brouhaha de la ville. Et en même temps, bien sûr c'est un handicap mais ce n'est pas non plus des gens qui ne profitent pas de la vie. On appréhende mieux leur façon de voir le monde sans la vue.

 

Bateau_Sonar_2012.jpg

 

D'ailleurs nous étions en compagnie de grands sportifs, tous aveugles mais qui pourtant ont fait plus de choses que nous ne ferons jamais malgré nos yeux. De retour des JO Paralympiques de Londres, des joueurs de l’équipe de France CéciFoot, médaillée d’argent ainsi que Nicolas Vimont-Vicary, le skipper poitevin et son voilier ! nous ont permis quelques échanges intéressants.
Un grand moment pour Nina quand un des joueurs lui a prêté sa médaille olympique pour faire une photo. Qu'est ce qu'elles sont grandes les médailles d'ailleurs, on dirait pas comme ça à la télé et lourdes aussi.

 

futuroscope_2012_.jpg

 

J'ai également pu discuter avec la femme de Nicolas Vimont-Vicary, voyante, très contente de faire ce genre de parcours pour se mettre à la place de son mari et partager un peu ce qu'il ressent sans ses yeux. Elle m'a beaucoup touchée en me disant que cela la rassurait de savoir qu'être dans le noir ce n'était pas être complètement "aveugle". 

J'avais déjà été touchée lors de mes échanges avec une non-voyante de l'équipe du Restaurant et du Spa dans le noir.

 

 

Futuroscope_petit_prince.JPG

 

Après un déjeuner avec toute l'équipe où Nina est spontanément allée voir David, notre guide aveugle "Coucou, c'est moi Nina !" et échangé avec lui sur ses sensations suite au parcours, nous avons pu profiter du parc avant de reprendre le train pour Paris.

 

futuroscope-blog2.jpg

 

Nina était tellement heureuse d'y être et même la pluie ne nous a pas gâché la visite. Nous avons enchaîné les films sur des écrans différents. Gros coup de coeur pour Monstres des mers en Imax 3D et pour le sublime Everest dffusé au Kinemax sur un écran qui fait deux fois la taille d'un terrain de tennis. Incroyables sensations avec ce film sur les grimpeurs de l'Everest.

On a fait deux fois le Petit Prince, gros succès auprès de Nina entre les images et les sensations en live.

 

futuroscope_monde_des_enfants.jpg

 

Et puis elle a profité à fond du Monde des enfants qui lui a permi de se défouler entre les séances de cinéma. C'est vraiment super bien fait.

Et on ne pouvait repartir sans avoir la belle vue générale du parc depuis le Gyrotour.

 

futuroscope_Gyrotour.jpg

 

 

Une journée riche en émotions, découvertes et surtout de belles rencontres qui nous ont permis de réfléchir et d'échanger autour du handicap et des aveugles en particulier. Cette journée a durablement changé ma perception de leur monde, le même que le nôtre avec des galères supplémentaires. Un monde dans le noir, vivant et coloré qu'il nous a été donné d'approcher.

 

Je laisse la conclusion à Nina.

Sur le parcours dans le noir "C'était bizarre, à chaque fois qu'on touchait on découvrait plein de choses. Le guide David était très gentil. Parfois j'avais peur de trébucher mais en fait ça n'est jamais arrivé. J'ai préféré la montagne avec les sensations de grimper et de descendre."

Sur la journée au Futuroscope "C'était une belle journée. C'est chouette d'aller à autant de cinéma. J'ai adoré cette journée, un plus beau jour de ma vie".

 

Merci à toute l'équipe du Futuroscope et à tous les invités non-voyants de cette journée qui ont tous été heureux de partager ce moment avec nous. Merci spécial à Jérémie pour sa patience.

 

PA064497.JPG

Champignon disco au Futuroscope qui permer de jouer avec son image, être vu sans tout à fait l'être...

 

Pour toutes les infos pratiques sur Les Yeux grands fermés c'est ici.

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Nina

Commenter cet article

Lily 22/10/2012 14:23


un beau moment et de belles rencontres !!!! j'aurais adorée y aller on verra quand Hayden sera plus grand :) Bisous

MamzelDree 21/10/2012 11:03


Ca devait être intense ce parcours ! Très intéressant je suppose :)

Carole Nipette 21/10/2012 22:53



oui très fort...



les fruités 21/10/2012 07:57


je l'ais fait il y a plus de 10 ans et j'en garde un souvenir emouvant ! on y retourne avec des potes à Toussaints et je compte bien le faire decouvrir aux filles


une super attraction intelligente qui ouvre l'esprit et le coeur


bises

Carole Nipette 21/10/2012 22:53



extra comme programme !



Sandra 20/10/2012 10:28


JE crois que j'aurais aimé, mais je sais aussi qu'un jour moi aussi je ne verrais plus. Alors oui, j'aurais été sensible. Se repérer dans le noir, je sais faire mais parce que je suis touchée. Je
trouve cela très bien que le Futuroscope fasse ce genre de parcours afin de sensibiliser la population voyante. Cependant, je ne sais pas comment j'aurais vécu ce genre d'expérience, cela
m'aurait-il paniquée ou au contraire rassurée?

Carole Nipette 21/10/2012 22:53



je crois que tu aurais été rassurée, si...



gregorovna 20/10/2012 01:04


Encore de belles découvertes.


Je me demande souvent ce que pense et ressent mon fils extra ordinaire à certains moments, j'aimerais être à sa place pour mieux comprendre. Il n'a perdu aucun sens mais sa perception du monde
est différente de la nôtre et j'aimerais "voir" et "ressentir" comme lui.


J'aimerais beaucoup tester ce parcours. Il n'y a plus qu'à espérer une visite future. 


Merci pour cette nouvelle escapade.

Carole Nipette 21/10/2012 22:52



être à la place de quelqu'un qui est différent pour le comprendre c'est la meilleure façon mais malheureusement on ne peut pas toujours...



missbrownie 19/10/2012 23:40


Une bien jolie expérience!

Carole Nipette 21/10/2012 22:51



plus que jolie !



miss Julie 19/10/2012 22:34


Très bel évènement et note très touchante!!
Je trouve ça bien qu'en ce moment, on aborde ENFIN ce sujet via différentes opérations-blogs car c'est un handicap dont on ne parle guère...

Carole Nipette 19/10/2012 23:13



Merci... c'est clair le handicap c'est comme la maladie, ça fait peur aux gens...



estelle 19/10/2012 22:31


ça doit être assez impressionnant, et c'est vrai que les autres sens doivent être décuplés; je pense que j'aurais été comme ta fille, peur de trébucher


on devrait davantage sensibiliser le public, si tu n'en avais  pas parler, jamais je n'aurais été au courant d'une telle attraction, d(ailleurs, peut on appeller cela ainsi, plutôt un
parcours initiatique


 

Carole Nipette 19/10/2012 23:12



A Paris tu as aussi le Restaurant et le spa dans le noir mais c'est encore une autre approche... tu as raison, un parcours initiatique...



David86 19/10/2012 21:55


Je suis David, le guide non-voyant qui a accompagné dans le noir Nina et sa maman. Je suis très touché par ce billet et d'autant plus flaté en constatant que vous avez su aprécier ce parcours à
sa juste valeur.


Merci pour votre intérêt qui me va vraiment droit au coeur ! Sur cette journée du 6 octobre, nous avons regretté de n'avoir aucune retombée médiatique malgré l'enthousiasme de nos invités et
c'est pourquoi nous sommes très sensibles à un écrit comme celui-ci.


Merci Carole merci Nina, ravi de vous avoir rencontré et au plaisir de vous revoir.


David

Carole Nipette 19/10/2012 22:54



David, merci beaucoup de venir me lire... à mon tour je suis très touchée par ce commentaire... quel dommage pour les retombées, cette journée était pourtant un sujet hors du commun et tellement
intéressante...


Merci David pour tout !



angélique 19/10/2012 16:46


Je connais bien le Futuroscope d'il y a quelques années(j'y suis allée 3 fois entre 12 et 16 ans...bon ok,ça date du coup dit comme ça!),les grands yeux fermés...waouh,ça a l'air bien..on doit
effectivement prendre bien conscience combien ce handicap ne doit pas être simple à vivre dans la vie de tous les jours...ça me tenterai bien en tout cas cette "attraction"

Carole Nipette 19/10/2012 22:52



Oui même si on en a conscience, elle est décuplée après ça et les échanges qui suivent...



Mélanie 19/10/2012 15:32


nous y sommmes allés en février dernier


un week end génial en famille, les enfants ont adoré


nous n'avons pas fait "les yeux fermés", on a été un peu rétissant


Mélanie

Carole Nipette 19/10/2012 22:51



je comprends que ça puisse rebuter mais si on supporte le noir il faut le faire, c'est aussi un bon moyen de sensibiliser les enfants...



LMO 19/10/2012 08:45


Ca me donne très envie d'y aller! Je trouve ça fascinant d'être (temporairement) privé d'un sens afin de mieux apréhender le handicap par exemple, mais aussi voir comment on peut se servir des
autres sens, généralement moins bien utilisés.

Carole Nipette 19/10/2012 22:50



Oui temporairement c'est sûr... j'ai vraiment pris conscience à quel point c'est important qu'enfin aujourd'hui on se préoccupe de l'accessiblité pour tous même si c'est encore long pour y
arriver...