De la spontanéité chez les enfants

Publié le 27 Novembre 2012

futuroscope_megaphone.JPG

 

Quel parent n'a pas eu droit à son moment de solitude ?

"Maman il est moche le monsieur, papa, elle est grosse la dame"... et j'en passe. C'est bien connu les enfants sont spontanés et parfois on a envie de tout faire pour les freiner dans leur élan. Pourtant si on les empêche toujours d'être spontané, on brime peut être leur future personnalité. Enfin, c'est mon avis.

 

Je me suis faite cette réflexion lors de notre visite au Futuroscope pour les Journées nationales des associations d'aveugles et de malvoyants.

Nous étions en compagnie de personnes aveugles ce qui a occasionné beaucoup de questions et de discussions très intéressantes avec Nina.

"Maman, est ce que je peux aller voir le monsieur et lui dire : Monsieur, est ce que vous êtes aveugle ?"

Ma première réaction a été de lui dire qu'elle voyait bien qu'il était aveugle, ce n'était pas la peine de demander. Je me suis alors interrogée sur le pourquoi de ma frilosité. Après tout un enfant découvre tous les jours la vie, les gens, la différence. Pourquoi ne pourrait elle pas demander ce genre de choses, poser des questions qui peuvent nous paraître gênantes mais qui ne devraient pas l'être.

Il n'y a rien de méchant là-dedans. Le monsieur est aveugle c'est un fait, il ne devrait pas être gêné si on lui pose la question.

C'est d'ailleurs vrai pour tout ce qui touche au handicap et aux malformations en général. Un petit enfant qui y est confronté pour la première fois dévisage, pose des questions spontanées. Il est étonné par ce qu'il voit et qui ne ressemble pas à ce qu'il a l'habitude de voir. Nous ne devrions pas être gêné par son attitude. On en parle, on explique et à un moment il n'aura plus ce genre de comportement et même ça pourra devenir de la compassion et susciter aide ou échange.

 

 

Si un petit enfant mentionne la tâche de vin d'une personne c'est que c'est la vérité même si elle fait mal à entendre. Sa perception est telle qu'il retranscrit son ressenti et il ne pense pas forcément à mal. S'il dit "tu sens mauvais" à quelqu'un, on lui rétorque qu'il est mal élevé. Dire que la dame ou le monsieur sont gros ce n'est pas une insulte dans la bouche d'un petit, juste sa vision des choses. Ce n'est pas pareil de dire "il est moche" même si on est d'accord hein... Là, on passe à la subjectivité, notion que l'enfant ne comprend pas encore mais qu'il va acquérir petit à petit.

 

 

Ce qu'on doit apprendre aux enfants c'est que toute vérité n'est pas bonne à dire et que cela pourrait blesser des gens. Généralement ils s'en rendent compte en grandissant et ce qu'ils disaient avant à haute voix, ils le murmurent à l'oreille.

Les parents devraient aussi faire attention, effet de répétition oblige. Là je fais un voeu pieux je sais bien.

Toute vérité n'est pas bonne à dire mais il faut laisser l'enfant s'exprimer quand il en ressent le besoin, quand il est étonné par ce qu'il voit et cherche à le comprendre.

 

Laissons les enfants être les plus spontanés possible, la société va vite se charger de couper leur élan...

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Les réflexions existentielles d'une maman

Commenter cet article

severina 29/04/2015 22:04

Toute vérite n'est pas bonne a dire et c'est vrai.Ceci dit un petit etant un petit ou enfant il ne connait généralement pas les codes sodiaux et ca ne part pas d'un mauvais fond mais le parent doit lui apprendre que tout ne se dit pas,ca s'appelle l'éducation meme si tous les enfants font pareil mais en grandissant l'enfant généralement apprend a ne pas tout dire et tant mieux..

Sandra 01/12/2012 21:46


J'avoue je n'ai jamais encore été gênée, pas encore en tout cas face à une personne. Par contre face à moi, c'est plus dur (mon ventre tout mou, pourquoi je ne vois pas quand je n'ai plus "mes
yeux".... Moi aussi j'apprends

Michèle 29/11/2012 08:45


Dommage effectivement que cette spontanéité disparait mais les souvenirs restent !

Carole Nipette 29/04/2015 22:39

ce deuxième commentaire me laisse perplexe, j'ai l'impression que vous n'avez pas lu ou alors mal compris mon article... je n'ai dit nulle part qu'il fallait laisser tout dire et tout le temps.... bref on ne se comprend pas sur ce coup...

severina 29/04/2015 22:06

Oui et non! Un enfant spontané est souvent heureux,épanoui mais tout dire nest pas souhaitable et ca fait partie de l'éducation des parents..et tant mieux..imaginez qu'on laisse un enfant tout dire et continuer comme ca,il devient un adulte qui croira qu'il peut tout faire sans limites,sans interdit et que personne ne doit le contrarier.Alors je suis pas de votre avis,la spontanéité dans le jeu,le rire oui mais dans toute parole NON..

Carole Nipette 01/12/2012 15:38



Oui !



Océane 28/11/2012 21:40


Oui, pas simple d'apprendre le respect de la vérité, tout en relativisant cette même vérité parfois...

Carole Nipette 01/12/2012 15:37



pas simple mais je pense que si on dialogue sans essayer de cacher la réalité ça marche mieux



Lily 28/11/2012 14:01


Içi je dirais meme qu'ils sont trop spontanées et helas cela ne passe pas toujours !!! En meme temps ils ont de qui tenir je suis tres franche et je devrais surement reflechir parfois avant de
parler :) Mais au fond c'ets une bonne chose je pense cela veut surtout dire qu'ils sont curieux d etout et ave cun enfant ceq'un adulte prendrait mal d enotre part peut meme le faire sourire je
te confirme :) Bisous

Carole Nipette 01/12/2012 15:36



tant que c'est pas méchant...



Xtinette 28/11/2012 11:55


Ce qui intringue le plus mon fils ce sont les fauteuil roulants car il trouve ça génial ! J'ai esséye de lui expliquer le handicap mais il est encore petit... donc pour l'instant le fauteuil
roulant reste la machine la plus cool qu'il soit !

Carole Nipette 01/12/2012 15:36



oui pour l'instant ;)



coiffure 28/11/2012 01:39


ah les enfants et leurs innocences et leur franchises  merci pour ce bel article pleins de bon sence ^^

Carole Nipette 01/12/2012 15:36



de rien !



Madame Moustick 27/11/2012 22:34


Mon grand s'exclame un jour dans la rue : "tu as vu maman, la dame elle est petite." J'ai souri, la dame de petite taille a rigolé. Pour lui c'était un fait sans conotation. La dame l'a
parfaitement compris et a aquiescé.


J'ai espoir que la candeur des enfants continuera et que les adultes seront tolérants face à cela.

Carole Nipette 01/12/2012 15:09



Oui, c'est le plus souvent de l'étonnement et de la curiosité naturelle...



A la mère si 27/11/2012 19:25


Un billet qui amène fortement à réfléchir, merci !

Carole Nipette 01/12/2012 15:08



je réfléchis trop parfois :)



Anne-Laure 27/11/2012 18:50


Pas d'accord à 100% là-dessus...


On va dire que j'ai pas mal l'habitude des questions des enfants lorsque je me fais une glycémie ou ma piqure avant le repas, et de ce point de vue là, je trouve que la curiosité est
effectivement un bon moyen de leur apprendre des choses sur le diabète, de dédramatiser, d'expliquer que non, ça ne fait pas mal.


Par contre, la spontanéité, c'est mignon quand ils sont petits mais ... chez mes élèves en lycée, ou elle rime souvent avec vulgarité voir pire, ça ne passe plus... Savoir adapter son vocabulaire
à la situation, savoir qu'on demande pas à un prof pourquoi il était absent la veille (NON, je ne vous dirai pas si j'étais en stage ou si j'avais la gastro...), savoir que non, faire le salut
nazi en cours ce n'est pas acceptable, eh bien... disons que ça serait bien que les parents expliquent certaines choses à leurs chers et spontanés adolescents...


 

Carole Nipette 27/11/2012 19:05



Mais tout à fait d'accord avec toi ! je n'ai sûrement pas visé les adolescents dans ce billet mais bien les enfants de l'âge de Nina et plus petit et d'ailleurs je pense que Nina est à la limite
de certaines choses spontanées, elle sait très bien quand il faut chuchoter par exemple


donc tu es d'accord :)



htc 27/11/2012 15:45


Mimi cet article ! A mon père qui refusait systémlatiquement d'embrasser sa grand-mère et à qui on demandait pourquoi, il répondit clairement "j'aime pas la peau des vieilles", lol ! D'où la
nécessité de poser certaines questions discrètement !

Carole Nipette 27/11/2012 19:05



c'est clair ! apprendre la discrétion c'est utile pour plus tard !



Ker Mary 27/11/2012 10:06


mon fils m'a fait ça un jour avec une personne en fauteuil roulant mais il ne m'a pas demandé avant s'il pouvait poser la question. Du coup il a posé trois tonnes de question comme le monsieur
lui répondait. Finalement le monsieur m'a dit qu'il préferait qu'on lui pose des questions franche plutot que de le regarder du coin de l'oeil. et comme ca mon fils a bien compris pourquoi il
faut mettre sa ceinture en voiture

Carole Nipette 27/11/2012 19:07



Voilà un très bon exemple de ce que j'ai voulu dire... et le monsieur a surper bien réagi parce qu'il a vu que ce n'était pas "mal"...



lexou 27/11/2012 09:26


ca tombe a pic avec la réflexion que l'on s'est faite mr lexou et moi même hier soir, lorsque l'on a emmené crevette devant les vitrines de Noël.A deux ans et demi elle m'a demandé pourquoi le
monsieur il était assis par terre et tout sale?la pauvreté, le handicap, rien est facile à expliquer aux enfants, mais le but n'est pas de se voiler la face, simplement les élever dans la
tolérance c'est pour moi très important!

Carole Nipette 27/11/2012 19:08



ah ça les SDF malheureusement, les questions viennent très tôt vu qu'ils en voient partout et de plus en plus :(



LMO 27/11/2012 09:16


C'est vrai qu'un enfant n'a pas la barrière de la culture, puisqu'il l'acquiert peu à peu.


J'ai néanmoins le souvenir d'une petite fille (environ 5/6 ans, dans mon souvenir), qui, au supermarché, a lancé à une dame "Tu as de grosses fesses!" Ca n'était pas une question, c'était
clairement une insulte. La mère a fait semblant de ne pas entendre. La dame s'est rebiffé et a demandé à la petite fille de présenter des excuses (ce que j'ai compris, parce que la scène était
quand même un peu choquante) et la mère (très BCBG par ailleurs), a défendu sa fille, en disant que bon, les enfants sont spontannés et voilà, et elle est partie en râlant.


 


Ca m'avait choqué qu'elle brandisse la spontanneité, alors que sa fille avait très clairement provoqué la dame, manifestement en connaissance de cause (elle aurait demandé pourquoi la dame a de
grosses fesses, ça ne serait pas passé de la même façon je pense)


 


Enfin bref, la spontanéité, c'est bien, c'est essentiel même, et je trouve regrettable qu'on la perde autant en grandissant. En revanche, il faut responsabiliser ses enfants. Poser des questions,
être curieux, naïf, spontanné, oui! Mais devenir sournois et méchant, voire irrespectueux, surtout pas. La limite n'est pas facile à trouver d'ailleurs, je trouve!

Carole Nipette 27/11/2012 19:09



En te lisant je me dis que si une petite fille aussi jeune agit ainsi c'est bien qu'elle a eu un exemple chez elle, que ça vienne des parents ou non... les enfants mal élevés ça existe hein... :(



madmezazaofmars 27/11/2012 08:54


Je suis tout a fait d'accord avec toi et en grandissant ils autront assez lapression pour rentrer dans ce p----n de moule

Carole Nipette 27/11/2012 19:10



tant qu'ils connaissent les limites de ce qui est blessant...