Evaluations au CP, le stress à 6 ans

Publié le 28 Novembre 2011

P1080675

 

 

Avec un enfant, chaque étape, chaque avancée, chaque progrès s'accompagne de nouveaux défis, de nouvelles peurs, de nouvelles perspectives.

 

Voilà trois mois que Nina est entrée au CP, trois mois qu'il y a des devoirs à faire tous les jours, trois mois qu'elle apprend un peu plus chaque jour.

 

Je sais bien que mes années de primaire remontent aux années 70 mais je n'ai pas souvenir que c'était aussi dur qu'aujourd'hui, qu'on apprenait déjà les additions et les soustractions à peine entrés au CP. Toutes les semaines, Nina ramène son fichier de mathématiques, c'est impressionnant tout ce qu'ils font.

Alors ce qui compte bien entendu ce sont les notes, TB, B, AB ou Vu quand l'exercice est raté ou a mal été compris. Ma fille est obsédée par les TB, toute contente d'en ramener le plus possible mais l'effet inverse de la chose c'est que les Vu la mettent dans tous ses états.

Et "je suis bête, je ne sais pas faire, je ne saurais jamais..." En lecture, poésie, sons ça va plutôt bien, l'écriture elle fait beaucoup de progrès mais pour les mathématiques c'est autre chose. Un coup c'est 5 TB à la suite, un coup c'est du VU sur plusieurs pages. On reprend les exercices ensemble à la maison pour comprendre mais je vois bien que ça la rend malade et qu'elle se met la pression.

 

P1080676

 

Mardi dernier, le cahier du soir annonçait pour le jeudi le mot terrible "Evaluations". Les petits élèves ont dû bien être brieffés puisque le mercredi elle n'a pas arrêté d'en parler. Elle m'a confié son sentiment d'angoisse et sa peur d'échouer. On a eu longue discussion sur la question, elle n'a pas arrêté de se rabaisser, je n'ai pas arrêté de la remonter ! J'ai essayé de comprendre, de savoir si à l'école on lui faisait des réflexions et apparemment non, ouf.

 

Elle a dit "Mais toi et papa vous aviez des bonnes notes!" Il était là le souci aussi. Ne pas faire moins bien que ses parents... Effectivement elle nous a déjà demandé comment on travaillait à l'école quand nous avions son âge. Sans mentir nous avions répondu que nous étions très bons élèves. Elle a bien cogité dessus... Il va falloir s'expliquer plus là-dessus sans se vanter mais sans mentir non plus.

 

La veille des évaluations, j'ai senti au coucher qu'elle avait besoin de parler et elle a encore fait part de sa hantise de ne pas réussir. L'autre chose qui l'angoissait, le fait qu'ils allaient être placés autrement dans la classe pour l'évaluation. J'ai essayé de la rassurer, de l'encourager, de lui dire que ça n'étais pas grave si elle n'avait pas TB partout.

Son papa s'y est mis aussi et elle a réussi à s'endormir tranquillement. Le lendemain soir j'ai travaillé tard et je ne l'ai pas vue mais elle a dit à son père "Finalement ce n'était pas aussi dur que je pensais"!

Comme quoi, toutes ces angoisses avant c'est peut être inévitable, je ne sais pas, ça dépend des enfants.

 

On n'a pas fini de se stresser ensemble d'ici l'obtention du bac mais j'espère que ce ne sera pas aussi violent à chaque fois et qu'à force les évaluations et examens seront une formalité... plus ou moins !

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #La vie à l'école primaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

resiliation mutuelle 22/12/2011 13:33


Je ne savais pas qu'un enfant de 6ans peut se stresser à ce point en classe, mais je crois que c'est plutot la maman qui stresse le plus. bonne chance à vous!

Régine 12/12/2011 08:03


Le problème n'est pas la notion d'évaluation, mais la peur de ne pas réussir un excercice.


Lorsque j'étais en primaire, la notation était faite sous la forme de feu tricolore : rouge lorsque la notion n'était pas du tout acquise, orange lorsque c'était "bof-bof" et vert lorsque la
notion était bien comprise.


Mon bout de chou est en maternelle, donc pas encore de soucis de ce genre.


Je pense qu'on essayera de lui expliquer que l'école, ce n'est pas un concours avec ses copains ou ses parents, c'est un endroit où l'on apprend des choses et que ces évaluations ne servent qu'à
une chose : savoir qui a compris quoi. Il y a peut être des choses qu'il apprendra moins vite que ses copains, mais d'autres choses qu'il saura faire plus vite que ses copains.

Carole Nipette 12/12/2011 22:40



Ce sont les couleurs qui étaient utilisées en maternelle pour ma fille... oui je suis d'accord c'est la peur de ne pas savoir aussi... mais là ça va mieux, elle a dit que ce n'était pas si
terrible finalement ces évalutions...



Océane 08/12/2011 12:58


On en est au même point chez nous, le tout est de ne faire sentir aucune pression, pas toujours simple !

Ma poussette à Paris 03/12/2011 22:21


Voici une des facettes de l'école qui me terrifie le plus. J'étais très angoissée petite et encore aujorud'hui à cause des résultats, je veux essayer qu emon fils soit plus cool et qu'il
comprenne qu'une mauvaise note et très loin d'être dramatique !


des bises


Steph

Carole Nipette 04/12/2011 00:11



c'est ce que j'essaie de lui dire aussi !



tontonfoi 02/12/2011 21:50


Evalué à  6 ans, je trouve ça  horrible. Et ce n'est qu'un début.


 EN CM2 , il ont tellement l'habitude qu'ils sont complétement blasés. Cette année Thominou va avoir plus d'évaluation que moi je ne vais avoir d'entretien d'évaluation avec mon chef...


Et si on faisait confiance aux instits  comme avant ?

Carole Nipette 04/12/2011 00:19



Moi j'ai une évaluation par an mais c'est rien à côté de celles des enfants !



Sandra 02/12/2011 14:00


Pas d'évaluation pour nous ou alors nous ne sommes pas au courant. Je me souviens de mes bulletins scolaires, j'aimerais bien qu'il en ramène un ;-)

Carole Nipette 04/12/2011 00:22



J'ai rendez-vous pour le bulletin jeudi prochain :)



Tara 29/11/2011 23:49


je ne sais pas si ça dépend des instituteurs ou institutrices ou des écoles, c'est juste la façon de faire avec mes Puces;o) c'est tout^^...je ne me verrai pas leur faire refaire le travail fait
en classe, enfin en primaire...enfin on ne l'a jamais fait...il me semble que ce qu'ils font à l'école suffit...c'est le rôle de l'institutrice pour moi;o)...pour la suite, collège et lycée,
biensûr elles revoient à la maison quand elles n'ont pas saisi, si besoin je donne un coup de main biensûr...mais vraiment mon but est qu'elles soient autonomes et travaillent pour elles avant
tout, pas pour moi, enfin c'est vraiment le message que je souhaite faire passer et je ne dis pas que j'y arrive...l'avenir nous le dira;o)...et puis c'est juste mon humble avis;o)...chacun fait
comme il veut, of course;o)

Cricri 29/11/2011 22:36


le stress des enfants à l'ecole!! un vaste sujet!!! c'est sur que c'est tres dependant de l'instit, des parents aussi, car faut se l'avouer, on est tous fier et heureux lorsque l'enfant à TB et
inquiet lorsqu'il à "vu"...mais aussi de l'enfant lui meme : Lélé est zen de chez zen..et pourtant Dieu sait qu'involontairemlent, je lui ai mis une pression d'enfer...alors que Cha est plus
inquiete bien qu'on lui fiche une paix royale et qu'on lui repete que les appreciations n'ont aucune importance et que ce qui compte pour nous c'est qu'elle soit heureuse d'aller à
l'ecole...Comme quoi, rien n'est simple!!!!


bisous bisous

Carole Nipette 29/11/2011 23:07



Le souci c'est qu'en ce moment elle n'est plus heureuse d'aller à l'école et ça c'est un choc... ah non rien n'est simple !



doctole 29/11/2011 22:33


Et oui malheureusement beaucoup de stress ! Beaucoup de travail et de nouvelles choses au CP (qui d'après moi est l'année la plus difficle du primaire avec le CM1) : tous les sons (soient 2 par
semaine) à mémoriser (lecture, écriture), toutes les lettres à apprendre à former, à combiner ..., les maths (un gros changement par rapport à la GS : des opérations, la numération avec ses
dizaines et unités ...! géométrie ...), ... Incroyable tout ce qu'on va leur demander en une année !!! Tu rajoutes à cela la fatigue de tous ces élèves (les miens sont overdosés en ce moment, je
ralentis le rythme. Ils "régurgitent" ! Beaucoup trop de choses ! Et ils n'ont que 6/7 ans !!!!)


Hugo réagit cette année en me faisant une pelade !!!! Et il est dans ma classe ! Il se met la pression encore plus : maman est sa maîtresse (pas de petit jardin secret !) Ils veulent tellement
bien faire : que vont dire papa et maman ? maîtresse ? ...


 


C'est une année pendant laquelle tout le monde s'intéresse à leurs résultats : ils le savent ! Quelle pression !


Ah t'es en CP (tata, mamy, la voisine ...) et alors tu sais lire ? compter ? écrire ? comme les GRANDS (et le mot est lâché) Oui ils font comme les grands mais sont si petits !


 


Parfois je les regarde dans ma classe et je pense "Pfffffff ! Ils sont si petits encore ! ... On leur demande tant ! Et ça pendant 6 HEURES !!!!!!"

Carole Nipette 29/11/2011 23:09



Merci Doctole ! je ne sais pas si ça me rassure de lire tout ça mais c'est clair que cette année est beaucoup plus dure que je ne l'aurais imaginée... oui ils sont si petits :) Nina a du mal à
s'endormir, Hugo fait une pelade, vive le CP !!



AurélieC 29/11/2011 22:31


C'est dur pour ces petits bouchons. Jeanne se ronge les ongles depuis le début de l'année et ne parle que de ses "notes". Si elle n'a pas tb c'est le drame. Elle compte ses images et autres
récompenses. C'est dingue. Mais j'ai l'impression qu'elle aime beaucoup son maître.


De l'autre côté, Gaspard, en moyen section de maternelle, rentre presque tous les jours de l'école en me disant qu'il s'est fait taper par un plus grand.


Puff, pas simple de prendre du recul avec ses enfants!

Carole Nipette 29/11/2011 23:10



C'est déjà pour le maitre, ici la maitresse est trop sévère donc... pas simple non, j'espère que ça va s'arranger pour ton garçon...



anne 28/11/2011 21:56


ben je pourrais écrire un roman là dessus... je suis tout à fait contre les notes. Surtout si jeune, la lecture et l'écriture sont les plus belles acquisitions que fera un enfant, alors pourquoi
ne pas miser sur l'enthousiasme et l'envie d'apprendre, favoriser la prise de risque.


J'ai eu la chance que mon fils apprenne à lire dans une école anglaise et malgré ses nombreuses fautes il adore écrire. La maîtresse l'aide à corriger petit à petit mais continue à encourager son
travail sans lui faire voir tout ce qui ne va pas... Ca change tout pour un enfant !


Mais les notes rassurent l'enseignant et parfois les parents et c'est pour ça qu'on en met de plus en plus tôt.


Regrettable, mais que pouvons nous y faire ?


bon courage, en espérant que Nina pourra prendre du recul, et avec votre aide se focaliser sur le contenu de ce qu'elle apprend et non sur le tb


Anne

Carole Nipette 29/11/2011 23:13



C'est vrai on se disait avec une autre maman que l'apprentissage n'était pas ludique, ils ingurgitent à tour de bras, comment leur donner l'envie après... Merci, j'ai passé encore presque une
heure ce soir à la rassurer et tout, pour l'instant elle n'arrive pas à prendre du recul mais je ne vais pas lâcher l'affaire...



Xtinette 28/11/2011 21:46


Toutes mes collègues sont d'accord pour dire qu'il y a plus de pression aujourd'hui qu'à notre époque et que les programmes sont plus chargés, même à la maternelle ! Va peut-être falloir qu'on
parte vivre en Allemagne ;-)

Carole Nipette 29/11/2011 23:14



Le programme est hallucinant, les journées hyper chargées + des devoirs tous les jours et pas 5 minutes... je ne m'attendais pas à ça...



Cla 28/11/2011 18:22


Je me souviens que j'étais terrifiée quand arrivaient les évaluations de mathématiques.


 

Carole Nipette 29/11/2011 23:15



Il y a de quoi pour certains...



Emma 28/11/2011 16:11


Ils nous les stressent déjà des le CP? 


la vache! 


Bon courage à Nina et des bisous 

Carole Nipette 29/11/2011 23:20



Plus que tu ne l'imagines... merci



Jane 28/11/2011 15:44


Je ne suis pas psy mais j'ai l'impression que ta Nina voulait simplement être assuré que vous l'aimerez quand même même si elle échoue ou n'est pas si bonne éleve que vous l'avez été!

Carole Nipette 29/11/2011 23:21



Malheureusement c'est plus compliqué que ça, elle a du mal avec la sévérité en règle et les journées sont trop remplies en plus des devoirs tous les jours...



gwendo 28/11/2011 15:21


Nos enfants encaissent bien assez de pression comme ça!!c'est clair inutile d'en rajouter plutot dedramatiser la chose!!Klervi ne me parle pas d'évaluation..mais vit assez mal aussi le
VU...Klervi se met bcp de pression seule alors on dit trop rien,on reprend juste les choses qui semblent moins bien acquises sans se prendre le chou!!elle lit déjà bien et semble aimer faire ses
devoirs sans preference pour les maths ou le français!!on suit de pres sans le lui faire voir!!!

Carole Nipette 29/11/2011 23:23



Je pense que si le Vu est si mal vécu, en tout cas ici, c'est que la maitresse en fait cas...



Evilysangel 28/11/2011 14:21


C'est dingue ce qu'ils se portent aussi tôt sur les épaules nos petits bouts!!!... ici c'est carrément l'effet inverse : c'est moi qui stresse à fond sur ses examens et son avenir... Mon grand
loustic ne sait toujours pas ce qu'il veut faire plus tard... de plus, il n'arrête pas de me dire qu'il a le temps de voir venir!... Pfff... Je vois déjà le coup que je vais avoir droit à toute
une année sabbatique juste après le Baccalauréat moi dis donc! ;-)... Pour ce qui est de ces angoisses avant les examens, je trouve que c'est une très bonne chose que Nina arrive à les exprimer
et que vous parveniez à la rassurer, son papa et toi... Pour ce qui est des exercices où il n'y a que le mot "Vu" et qui semblent donc non compris, moi j'avais une petite astuce pour faire passer
ça. Comme je ne voulais surtout pas expliquer d'une autre façon que la maîtresse de peur de mal faire, j'essayais de trouver plein de petits exemples dans notre quotidien pour lui faire mieux
comprendre... Genre, quand il me demandait des bonbons, je lui disais :"D'accord, je t'en donne deux maintenant et trois dans dix minutes, plus trois autre après la fin du dessin-animé" par
exemple... Et puis je lui demandais ensuite de me demander combien il en avait eu en tout, combien il en avait mangé après la fin du dessin-animé... des trucs comme ça... je te dis cet exemple
mais je dis n'importe quoi, ce ne sont pas les "chiffres" exacts quoi... Juste pour te donner une idée... Pour l'orthographe par exemple, on jouait souvent à épeler les mots, à lire les affiches
dans la rue, etc... Moi j'ai eu de la chance, c'est un matheux! Et heureusement pour moi puisque je suis plutôt une littéraire... J'avoue qu'à l'entrée au Collège j'ai carrément décroché pour
l'aider dans les maths... Sauf parfois en géométrie où je l'épate sur un exercice qu'il n'aurait pas bien saisi... Bref! Tout ça pour dire que l'on ne dit pas assez à nos loulous que l'école
c'est pour apporendre et que l'on a parfaitement le droit de se tromper, de faire des erreurs et que c'est pas pour ça qu'on est bête... Bien des bisous à ta petite Nina...

Carole Nipette 29/11/2011 23:24



Oui heureusement elle parle et dit tout ce qu'elle a sur le coeur ! mais pas toujours rigolo à entendre...



LMO 28/11/2011 14:07


C'est difficile, les premières angoisses, et ça ne va pas en s'arrangeant... Mais peu à peu, ils arrivent à maitriser le stress. :)

Carole Nipette 29/11/2011 23:24



Je l'espère !


 



Mélanie H 28/11/2011 13:55


j´ajoute, qu´ici, l´écriture en atachée ne sera apprise qu´en ce1 ou ce2, le soulagement pour moi...(Elliot n´est pas trés fort en écriture...) ca enlève aussi une certaine pression, je trouve.

Carole Nipette 29/11/2011 23:25



Oui, chaque chose à la fois et pas tout en même temps, c'est pas mal comme philosophie chez vous !



Mélanie H 28/11/2011 13:52


Mince, j´en suis toute stressée pour elle!


 


je crois aussi que pour les notes, en cp, il y a l´attrait de la nouveauté, qu´au fil des ans, elle en sera un peu blasée, tout du moins moins boulversée.


Pour Elliot, pas de notes, mais des tampons, avec un visage qui souris, un corbeau qui lève le pouce, une fleur qui dit "joli!", et parfois, juste la signature de la maitresse.


S´il se vante un peu de ses smiley, il n´a pas l´air de faire de cas de la simple signature, ouf, car à lire ton article, je me rends compte que j´ai de la chance!

Carole Nipette 29/11/2011 23:26



Oui tu en as, c'est moins stressant pour les enfants je trouve surtout au début de l'école...



stephaline 28/11/2011 13:44


sans doute as tu raison : ca depend des enfants !


ici, ca se passe bien ! c'est le comportement qui pose plus de soucis... Magrande piplette se croit en récréation du matin au soir... Hors, la maitresse n'est pas franchement du même avis.... On
a rdv demain soi. J'en parlerai sans doute au prochaine vacances, une fois le bulletin en main !

Carole Nipette 29/11/2011 23:26



ça dépend des enfants et des maitres aussi...



Val1603 28/11/2011 13:32


Hé bien quelle pression dès le 1er trimestre de CP... Pas facile-facile à gérer tout cela... et ça ne fait que commencer...


Courage les vacances approchent

Carole Nipette 29/11/2011 23:27



Oui ouf elle va souffler un peu !



Lucky Sophie 28/11/2011 12:39


ca doit dépendre des caractères, petite j'étais comme ta fille, sans doute par peur de décevoir mes parents, mais la puce est hypra cool et comme ça se passe bien, je lui mets pas la pression...

Carole Nipette 29/11/2011 23:28



S'il n'y avait que nous qu'elle avait peur de décevoir il n'y aurait pas de souci en fait...



Anne-Laure 28/11/2011 12:30


Ici, le stress n'est pas vraiment exprimé, on n'était même pas au courant qu'il y avait des évaluations (elle n'en a jamsi eu en maternelle...) et on a découvert le cahier d'évaluations après les
vacances... Madeleine a la chance d'avoir une maîtresse qui applique une pédagogie différenciée extrêmement chronophage pour l'instit, mais vital pour les 26 élèves de la classe, avec des enfants
comme Madeleine qui ont des soucis assez importants, mais d'autres comme son chéri qui lit déjà couramment... Bref, gra^ce à ça, les enfants ne ressentent pas aussi fortement l'échec!


C'est un peu dommage de voir qu'on essaye de les mettre dans des cases si jeunes alors que dans d'autres pays scandinaves, l'évaluation ne commence pas avant le CE1 ou CE2, et l'apprentissage de
la lecture se fait un peu plus tard, avec des taux de réussite largement supérieurs aux nôtres... et surtout toute une culture de la lecture!


Sinon, concernant le stress de l'échec, c'est écrit noir sur blanc dans le cahier de "morale" de Madeleine qu'on a le DROIT de se tromper en classe, qu'on est là pour apprendre, qu'on DOIT
réfléchir avant d'écrire, bref tout un tas de petites règles rassurantes...


C'est mararnt parce que Nina a l'air plutôt cool en général? Ca se ressent dans d'autres domaines (la danse?) ?

Carole Nipette 29/11/2011 23:29



Là je trouve que c'est le programme de maths qui est délirant pour des CP... Non à la danse ça va, ailleurs aussi, ce n'est vraiment qu'à l'école et c'est tout récent...



MissBrownie 28/11/2011 12:06


Ah! C'est peut-être pour ça que dans la classe de TiBiscuit, ils ont aussi été changé de place, pour les évaluations!


Avant Noël, il y a toujours des évaluations... TiBiscuit se met aussi la pression des TB ... faut dire, je crois aussi qu'on lui met beaucoup plus la pression qu'à sa soeur ... On s'attend à ce
qu'il ait toujours 10/10 car on le sait capable mais on attend pas tant de Chupa.

Carole Nipette 29/11/2011 23:30



Oui sûrement pour que personne ne copie !



Tara 28/11/2011 11:15


ps: personnellement je n'ai jamais rien refait faire avec mes filles de leur travail en classe...à la maison, nous ne faisions et faisons à nouveau, avec Nina;o), que les devoirs, le
reste, il me semble que leurs 6 heures passées en classe suffisent largement ! ! ! ils en ont assez plein la tête du scolaire! à la maison on joue ! ! ! on sort ! ! ! et c'est aussi génial pour
apprendre tellement de chose! découvrir tellement d'autres sujets;o)))))))))....à 6 ans on joue, on ne stresse pas! nanméo ! ! ! et finalement c'est valable pour toute la vie;o) en tout cas chez
nous^^...


quelque chose que je leur répète toujours, écoutez en classe et 80% du travail est fait;o)...pour le moment, pourvu que ça dure, mes filles (1èreL, 4ème et cp donc) ont toujours eu
de bons résultats;o)

Carole Nipette 29/11/2011 23:32



On ne fait pas de choses en plus, elle a beaucoup de devoirs ! on ne fait que reprendre les exercices du fichier de maths qu'elle n'a pas compris sinon ça restera ainsi toute l'année... si tu lis
mon blog tu verras qu'on joue et qu'on sort tout le temps :)


ce que tu dis dépend des écoles et surtout des enseignants...



Tara 28/11/2011 11:02


ma petite dernière, Nina aussi, vient de rentrer au cp aussi;o)....le fichier de mathématiques m'a impressionnée aussi ! ! ! o_O ! ! ! ses deux gandes soeurs qui ont connu le cp 10 et 7 ans plus
tôt, n'ont pas connu ça! ces changements sont très récents.....plein de bisous à ta Nina, ce qu'elle fait est parfait ! ! ! Elle est tellement appliquée ! ! !  tu es une championne Nina ! !
! ^^

Carole Nipette 29/11/2011 23:33



Il est délirant ce fichier de math n'empêche, on veut leur faire apprendre tout, tout de suite...


Merci !



philo 28/11/2011 10:51


Je me rends compte (il est en CM2) que finalement on lui met pas mal la pression car il est assez feignant. On essaye de le motiver car j'ai franchement peur pour son avenir, enfin l'avenir des
enfants en général vu l'état où avance les choses en France.


Sinon en maths il est plutôt doué, mais je crois que c'est souvent le cas pour les garçons

Carole Nipette 29/11/2011 23:33



C'est clair... Nina aime faire ses devoirs et travailler mais ça ne suffit pas en classe...



Eurêka 28/11/2011 09:44


qu'est ce que je te comprend! ici pareil en grande section mais il a des evaluations par le medecin de l'ecole prochainement et j'ai la trouille :s....alors en cp je vais carrément faire un
ulcere

Carole Nipette 29/11/2011 23:34



ce serait dommage pour l'ulcère



Jess Maman d'Emma 28/11/2011 09:42


Oui c vrai qu'ils ont un sacré programme ! Ahhhh les évaluations Emma en a aussi mais ça n'a pas l'air de la perturber pour l'instant ! Pourvu que ça dure, car elles en ont encore et encore des
années d'école !

Carole Nipette 29/11/2011 23:34



Une prof m'a dit que le CP était une des classes les plus dures du primaire...



leoetlisa 28/11/2011 09:26


Mais c'est horrible ! Déjà que ça m'avait stressé en maternelle, alors là c'est encore pire !

Carole Nipette 29/11/2011 23:37



Je ne dirais rien :)



Mamanblog 28/11/2011 09:05


Et bien, moi je ne connais pas encore ces réjouissances, la Sauterelle commencera l'école l'année prochaine....

Carole Nipette 29/11/2011 23:38



Profitez alors :)



Lily 28/11/2011 09:04


On a le meme souçis avec Crystal elle se met une grosse pression toute seule de peur de nous decevoir ... Et on a aussi le coup de tu etait bonne toi ? Reponse du Papa qui n'aimait pas l'école
Non et puis ca sert a rien (ah ce papa !!!!) Et reponse de la maman plutot bonne mais pas top en Maths :) Et vu que c'ets la matiere ou elle epche du coup ca la rassure si Maman etait pas top
tout.s'explique (mais bien sur) mais tout comme toi je reprend quand le devoir est mal comprit c'est plus facile .... Bisous et ne stresse pas :)

Carole Nipette 29/11/2011 23:38



Merci, elle stresse donc je stresse, normal hein



coco 28/11/2011 08:31


Tiens, déjà des évaluations en CP, je croyais qu'elles ne commençaient qu'en CE1. J'imagine bien le stress et la volonté de bien faire...j'étais un peu comme elle petite. Certe il en faut un peu
pour booster le travail..mais faut surtout pas que cela ne la rende malade à chaque fois!

Carole Nipette 29/11/2011 23:39



Elles commencent en maternelle ! mais tout a changé récemment en plus...



Michèle 28/11/2011 08:09


C'est le mot évaluation qui pose problème, le changer déjà ce serait mieux pour les enfants et les parents !  Pas d'autres suggestions à proposer mais ce mot fait peur en fait !

Carole Nipette 29/11/2011 23:39



Tu as peut être raison !



lexou 28/11/2011 07:40


Je n'ai jamais compris ces évaluations aussi tôt, je pense que certains enfants peuvent vraiment être destabilisés par ce genre de truc, enfin, ce n'est que mon avis!

Carole Nipette 29/11/2011 23:39



je suis du même avis !



angélique 28/11/2011 07:32


Que de pression...je me rappelle de ces fameuses évaluations où finalement,nous en faisions tout un monde alors qu'il n'y avait aucun souci....Et surtout Baptiste ,lui,y allait les mains dans les
poches...et flippait après finalement...^^


Bises

Carole Nipette 29/11/2011 23:40



On verra le résultat mais son angoisse est plus profonde que les évaluations en fait...



helene d'avril 28/11/2011 06:56


bonjour ,bonjour


ma louloute me demande de changer de cerveau elle quand ses notes ne suivent pas


trop de pression pourtant je n'ai pas l'impression de mettre la pression .


il n'y a pas que la note qui compte , la note est faite sur un moment précis qui c'est 2 heures après cette note la me changer un coup de barre et après ca repart 


trop de pression ,on a vu la psy pour cela ...


une future génération de burning out ce prépare 


 

Carole Nipette 29/11/2011 23:41



ça fait peur quand même...



Angélita 28/11/2011 06:55


Tu connais mon sentiment et mon expérience à ce sujet. Tu n'as pas fini, c'est vrai. Ils ont déjà la pression à l'école, je ne m'en étais pas autant rendue compte à ce moment-là. C'est de pire en
pire. Et à ce que je vois, les enfants en écoutant ce que le maître ou la maîtresse raconte ont déjà cette angoisse de ne pas réussir. Ce qui n'augure rien de bon pour l'avenir. Je ne veux pas
jouer les oiseaux de mauvais augure. Je pense qu'en en discutant comme vous le faites, vous arrivez déjà à la rassurer et c'est ce qui compte. Courage Carole

Carole Nipette 29/11/2011 23:42



Je suis d'accord, l'avenir n'est pas réjouissant et les programmes qui changent tout le temps, plus personne n'arrive à suivre... merci



helene d'avril 28/11/2011 06:51


bonjour bonjour 


ma louloute  me demande de changer de cerveau par moment 


elle est en cm1.mais depuis le cp elle a la pression de bien faire 


pourtant perso je ne pense pas mettre la pression pour moi un 12 c'est ok y a pas que la note qui compte .


enfin c'est une future génération de burning out qui se prépare .

Carole Nipette 29/11/2011 23:43



ce n'est pas forcément les parents qui mettent la pression mais les enseignants aussi...