La vie de village

Publié le 28 Septembre 2014

lever-soleil-sunrise.jpg

 

J'habite dans une ville d'un peu moins de 3000 habitants mais pourtant j'ai du mal à dire autre chose que "dans mon village" quand j'en parle. Je n'ai jamais habité de village excepté pendant quelques semaines de vacances par ci, par là, je ne sais donc pas ce que c'est exactement mais j'ai le sentiment que je mène une vie de village ou alors c'est bien une vie de petite ville ! Venant de Paris j'ai du mal à comparer !

 

Il y a une proximité énorme et néanmoins on reste assez anonyme, surtout quand on ne peut être à l'entrée et sortie de l'école. On connait nos voisins mais les maisons sont suffisament éloignées pour qu'il n'y ait pas trop de gène, voire pas du tout. Et on sait que l'on peut compter sur eux en cas de souci.

J'ai aimé me retrouver à côté d'un de nos couples de voisins lors de la brocante que j'ai faite. On a pu papoter et mieux se connaître. Nina adore croiser ses copines et copains de classe à la bibliothèque ou en promenade. Il n'est pas rare non plus d'en rencontrer au cinéma du coin ou à la piscine qui sont dans d'autres villes.

 

Le matin et le soir je croise souvent les mêmes personnes dans le train, c'est rassurant parfois, je sais que je suis dans le bon train notamment en fin de journée ! C'est d'ailleurs un must d'avoir une gare dans une petite ville et de pouvoir y aller à pied.

 

J'ai redécouvert le plaisir d'aller emprûnter des livres dans une bibliothèque agréable et où l'on peut discuter, proposer des achats, faire des dons et échanger nos impressions.

Il y a une boulangerie bien fournie, des commerces qui permettent beaucoup plus que le simple dépannage, des coiffeurs, des petits restaurants, des cafés et même deux pédicures. J'ai testé avec joie la pédicure à des prix loins de ceux de Paris.

J'aime aller à la Mairie régulièrement pour avoir des infos, faire des démarches. On peut y prendre le temps et ce n'est jamais une corvée. Idem pour la poste, aller chercher ses colis est un plaisir.

On apprend à vraiment bien trier ses déchets, on va à la déchetterie souvent et on a même acheté un grand compost.

On s'échange les bons plans entre voisins, entre parents d'élèves. D'ailleurs l'association des parents d'élèves est super active, ça me change de Paris.

Les enfants s'invitent à jouer souvent et ne sont pas sans cesse indisponibles pour cause d'activités multiples du week-end.

 

limaces.jpg

 

Dans mon village les lendemains matins de pluie il faut regarder où l'on marche pour ne pas écraser les habitants à coquille et les limaces, cela peut devenir un vrai parcours de combattant !


Dans mon village, à défaut de nombreux piétons, je ralentis pour laisser passer écureuils et autres hérissons.

 

Dans mon village on se dit bonjour entre inconnus croisés dans la rue.


La vie de village j'ai toujours pensé que ce n'était pas pour moi et je sais qu'aujourd'hui elle me manquerait si jamais...


Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Carole attitude

Commenter cet article

selky 08/10/2014 20:30

Ici petite ville à côté de Montpellier, pas loin de la mer. J'ai toutes les commodités sans les désagréments de la "ville" . Je te comprends. Vivre à Paris, je ne pourrai pas !

Carole Nipette 08/10/2014 22:55



Je crois que si je retournais vivre à Paris je serais pétée de thune pour avoir un appart isolé  de chez isolé ou alors je serais abonnée aux boules quiés !



lily 01/10/2014 09:56

ici on ets dans une ville assez grande mais pas enorme non plus donc pas de notion de village ... par contre j'ai la chance d'habiter dans les hauteurs d ela ville un peu a l'ecart du coup mon
quartier est calme je connais tres bien mes voisins et j'apprecie ce calme ambiant aussi !!!! bisous

Carole Nipette 05/10/2014 17:18



habiter en ville mais à l'écart c'est sympa aussi, impossible à Paris !



LEXOU 30/09/2014 14:11

je vis dans un village de 300 habitants alors forcement c'est différent mais cette bonne ambiance règne aussi par chez nous, et j'aime ca!On cherche à partir depuis longtemps mais pour une "ville"
à taille humaine ;)

Carole Nipette 05/10/2014 17:18



j'espère que vous allez réussir à le quitter ce village...



Océane 30/09/2014 09:23

J'y viens peu à peu, à cette idée que ce qui me manque, c'est cette proximité au quotidien ! autant j’adore l'anonymat parisien, et le côté speed et intense, autant je commence à penser qu'il est
temps de passer à autre chose. Un rythme plus "réel", plus attentif.

Carole Nipette 05/10/2014 17:20



la maturité ? :)



dbo 29/09/2014 13:40

c'est marrant, je ressens tout ce que tu décris ici !

pour rien au monde je ne retournerai dans ma grande ville de banlieue d'ailleurs ^^ vive mon village !

Carole Nipette 29/09/2014 22:39



:) je préfère de loin Paris à une grande ville de banlieue de toute façon



Madame 28/09/2014 20:35

je pourrais écrire le même article, j'ajouterais le foot père et fils, l'école à ^pieds, mater et primaire réunies ... du bonheur

Carole Nipette 29/09/2014 22:40



ah oui tiens les activités du mercredi à pied !



fabienne Lepicdelaglaviouse 28/09/2014 16:03

Je ne suis pas sûre de tenir l'année scolaire entière... Encore moins après t'avoir lue...

Carole Nipette 29/09/2014 22:41



:) bon mais i n'y a pas que des bons côtés tu sais



Sandra 28/09/2014 11:51

C'est marrent parce que je ressens un peu la même chose mais nous notre village c'est notre quartier. J'avoue que j'aime que les enfants jouent sans trop de risques autour de la maison et nous
avons aussi des limaces et des Turbos partout . je suis contente que ta nouvelle vie te plaise autant.

Carole Nipette 29/09/2014 22:42



c'est vrai que ta rue fait assez village déjà !



madamezazaofmars 28/09/2014 09:08

J'habite dans un village d'un peu plus de 3000 habitants mais ça reste vraiment un village, sans restaurant, pas de supers commerces mais une manucure et a 10 mètres de la maison

Carole Nipette 29/09/2014 22:42



C'est marrant je pensais avec tes descriptions que toi tu habitais vraiment un petit village :)