La vie, la mort et une petite fille de 5 ans

Publié le 23 Novembre 2010

Un petit mot de Nina qui pour une fois mérite un billet à lui tout seul.

 

Samedi matin, promenade au Louvre et Nina voulait faire de l'escalade sur les petits murets de l'entrée des Tuileries.

Au bout d'un moment, je lui dis "Bon allez Nina, tu descends, on va au musée..."

Elle me dit qu'elle veut aller jusqu'au bout à 70m genre et je fais la mère "mais euhhh" je ne sais pas pourquoi. Et là, cette jeune demoiselle de 5 ans me donne une leçon de vie incroyable.

 

"Maman, il faut profiter quand on est vivant, alors là je profite!"

Et ceci dit sur un ton plutôt excédé!

 

Evidemment, je n'ai pu que répondre "Oui tu as raison, profite" vu que c'est le discours que je lui tiens quand elle me parle de la mort! Et puis c'est vrai quoi, il faisait beau, on était bien, on n'avait pas de rendez-vous, ce que je peux être rabat-joie parfois! Merci ma fille de me rappeler certaines choses essentielles!

 

La mort est un sujet qui la préoccupe beaucoup en ce moment et comme par hasard les questions qui tuent viennent toujours au moment du coucher. La semaine dernière elle a carrément pleuré et moi aussi discrètement dans le noir sans qu'elle s'en aperçoive mais que c'était dur ses questions. Et quand on va mourir on sera plus ensemble, et où on ira et est ce qu'on va venir nous tuer...

La mort j'essaie de ne pas trop y penser et quand on se reprend de plein fouet l'inévitable fin de la vie, ça fait mal et ça fait encore plus mal de voir son enfant qui se rend compte de ce que ça signifie...

Alors j'essaie de la rassurer sur le fait que ça arrivera dans très longtemps (jusqu'au jour où elle se rendra compte que ça peut arriver à tout moment...) et qu'en attendant on est vivant et qu'il faut en profiter!

Un adage que nous les adultes devriont prendre en compte plus souvent. On se répète sans arrêt que ça passe trop vite mais j'ai l'impression de ne pas assez en profiter, de m'arrêter trop souvent à des broutilles, de trop regarder ma montre et de ne pas toujours faire ce que je recommande de faire à ma fille!

 

Ce soir là, papa est arrivé à la rescousse pour rassurer sa petite fille et la consoler, puis elle a quand même terminé sur une petite note humoristique : "En tout cas vous, vous serez morts avant moi parce que je suis toute petite!"

 

tuileriesnina

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Carole

Publié dans #Les mots de Nina

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marion 28/11/2010 03:07



Je parlais de ta fille pour "drôlement mure". En me relisant, j'ai lu que ce n'était pas clair. merci de ta réponse en tous cas.



Carole 28/11/2010 22:00



oui j'avais compris mais je ne sais pas si c'est de la maturité exacerbée, je dirais que chaque enfant a ses "thèmes"....



Marion 25/11/2010 23:35



Mélina ne se pose pas ses questions, j'avoue ne pas savoir si je serai à la hauteur... je trouve qu'elle est "drôlement" mure pour son age....



Carole 27/11/2010 23:39



bien sûr que tu seras à la hauteur!



Anne-Laure 25/11/2010 09:59



Les chiens ne font pas des chats, décidément... Profite, petite Nina! C'est vrai qu'on court bêtement après le temps et qu'on a pas toujours les mêmes priorités que les petits philosophes en
culotte courte.


Pour ce qui est de la mort, je crois que j'ai déjà eu droit à pas mal de choses quand j'étais baby-sitter -avec aussi les questions sympa sur les changements de sexe (!) et Madeleine commence
tout juste à s'y intéresser, mais de manière soft et sans angoisse.



Carole 27/11/2010 23:37



Nina continue sur sa lancée, ce soir encore 3 questions mais j'ai l'impression qu'elle a passé un cap!



Pimousse 24/11/2010 18:18



c'est mon neveu qui a peu près au même age a commencé à me parler de la mort : tout le monde meurt? On est obligé? Ca fait mal? Quand est-ce-que ca va arriver?


 


Et il ne le demande qu'à moi en laissant totalement tranquille ses parents. J'étais en sueur la première fois.
Après il est passé à : c'est quoi le divorce? Comment on fait les bébés et j'ai limite regretter les questions sur la mort...



Carole 24/11/2010 22:41



ton neveu doit trouver que tu as une bonne oreille et de bonnes réponses! comment on fait les bébés, au final c'est la question que je trouve le plus facile :-) et Bienvenue!



Ma poussette à Paris 24/11/2010 16:15



Personnellement, je ne suis pas sure d'avoir la maturité de ta fille sur ce sujet ! Mais je retiens et je dirais la même chose à mon loulou dasn quelques années ce sont de jolies réponses !


Bises


Steph



Carole 24/11/2010 22:40



mais si tu as la maturité ;-)



Marjoliemaman 23/11/2010 23:28



Carpe diem, Nina et Carole, carpe diem. Je n'en suis qu'au "pourquoi c'est chaud le fous, maman" mais je vois qu'il faut vite se préparer aux questions plus philosophiques... Bises à vous.



Carole 23/11/2010 23:33



On essaie, mais tu vois, en grandissant une maman ça oublie parfois ;-)



doudette 23/11/2010 21:04



Ce billet, quand on le rapproche de celui sur le fait de grandir sans mère, est d'autant plus émouvant, je trouve. Merci.



Carole 23/11/2010 23:33



Merci à toi!



Laurence 23/11/2010 17:37



chez nous à table, chipounette nous (et se) redit souvent : 'toi papa tu seras mort le premier, parce que tu es le plus grand, maman tu seras la 2e à mourir, ma grande soeur la 3e et moi après
parce que je suis la plus jeune...'


il faut l'entendre à chaque fois...;!



Carole 23/11/2010 23:28



mais se rend elle vraiment compte ou alors elle est déjà blindée?! ;-)



Le Journal de Chrys 23/11/2010 16:58



A chaque âge ses questionnements sur la mort. Au début c'est quand on n ebouge plus, ensuite quand on a fini de vivre (et qu'on est vieux), après..... Jeune enfant, ado, adulte, etc... cette
question nous touche tous à un moment ou un autre.



Carole 23/11/2010 23:28



Je pense que c'est assez violent la prise de conscience que nous sommes mortels....



bealapoizon 23/11/2010 16:06



Petit Monstrou aussi a eu sa période où il parlait très souvent de la mort... au point de s'inquiéter dès qu'il y avait quelqu'un d'absent.


Comme toi, je lui ai expliqué qu'il fallait profiter maintenant et comme toi, trop souvent j'oublie ! Merci donc à Nina et à sa messagère pour ce petit rappel essentiel



Carole 23/11/2010 23:27



Et oui, merci à elle de m'écouter et de me ressortir les principes que je lui rabâche sans les appliquer!



Lucky Sophie 23/11/2010 14:03



ma fille du même âge a, comme la tienne, bien intégré ces questions existentielles de mort et de vie dont il faut profiter ! Sa seule inquiétude concerne la tristesse des vivants après...



Carole 23/11/2010 23:26



Elle est déjà très mature alors ta fille....



LMO 23/11/2010 13:07



C'est dur ces questions.


J'ai perdu mon GP il y a 2 ans, Mouflette l'adorait, elle le ^pleure encore et ça l'a bcp chamboulé, même s'il était vieux et que c'était "dans l'ordre des choses" c'est difficile de leur faire
entendre.


Récement, c'est mon père qui est mort, et même si elle ne le connaissait pas, ça l'a perturbé aussi...



Carole 23/11/2010 23:25



C'est difficile oui et pourtant je n'ai aucun souvenir de cette phase quand j'étais petite, je ne me souviens pas avoir eu ces questionnements et à quel moment...



gwendo 23/11/2010 13:02



Chez nous le sujet de la mort persiste à travers les mois..et revient par moment...Tu peux y repondre avec le livre(voir rubrique livres de mon blog) dont j'avais parlé..Klervi semble y avoir
trouver des réponses..m si des angoisses de perdre des etres chers reviennent effectivement..au coucher!!Elle est ultra sensible..l'autre jour elle a pleuré 10 minutes parce que notre chat a
mangé une souris!!!Pauvre petite souris..du coup le chat adoré est devenu le méchant qui tue des souris!!!!



Carole 23/11/2010 23:24



Ah oui je me souviens de ce livre, j'ai oublié alors que je voulais l'acheter... merci! Nina aussi s'est mise à pleurer alors qu'elle pleure rarement...



Evilysangel 23/11/2010 11:24



Moi qui ai encore , et même très souvent en ce moment, ce genre de panique et d'angoisse face aux questions de morts, de disparitions etc, je comprends tout à fait que ça puisse leur trotter dans
la tête à nos p'tits bouts... Mais j'adore cette philosophie qu'elle a eut Nina en te répondant qu'il fallait en profiter!... Difficile question que de parler de la mort aux enfants... Pas
évident à aborder et pourtant, parfois c'est la mort d'un proche qui déclenche le sujet. C'est ce qui s'est passé pour mon fils... Quand son oncle paternel est décédé, j'ai eu bien du mal à lui
en parler... D'autant plus que j'étais très émue à ce moment-là...


Plein de bisous forts à toutes les deux... Pour bien en profiter ;-)



Carole 23/11/2010 23:21



Merci miss... c'est sûr que quand on est confronté à la mort très tôt on ne peut éviter le sujet...



cleopat 23/11/2010 11:00



sujet très difficile à aborder déjà entre adultes ça n est pas si simple!


encore plus avec des petits !



Carole 23/11/2010 23:20



et pourtant ça fait partie de notre vie mais heureusement qu'on n'y pense pas en permanence...



Pivoine 23/11/2010 10:36



j'avoue que je ne saurais pas quoi répondre à ce genre d'angoisses à part dire qu'il faut profiter en effet et essayer de rendre ça plus doux.


 



Carole 23/11/2010 23:20



mais dans le fond peut on vraiment le rendre plus doux...



Lily 23/11/2010 10:30



Cette quastion ets inevitable helas mais içi elle la pose peu j'ai de la chance et puis depuis petite je leur dit toujours d eprofiter du moment alors peut etre que du coup la question s epose
moi je sais pas ...



Carole 23/11/2010 23:18



peut être que c'est parce que vous n'avez pas été touchés de près, ici forcément elle sait que les grands-parents sont morts...



Caro en corse 23/11/2010 10:24



c'est l'âge, thibault y pense beaucoup aussi, ça le tracasse que les vieux meurent (alors du coup il espère que son papa et sa maman ne soient jamais vieux), il a aussi du mal à comprendre qu'on
ne se voit plus jamais jamais quand on est mort... !


pour le coup ta fille a tout compris de la vie !



Carole 23/11/2010 23:17



quand elle me parle d'après la mort, je lui réponds que je ne sais pas parce que c'est vrai, je ne sais pas...



missbrownie 23/11/2010 10:09



TiBiscuit a aussi eu ce passage où chaque jour il angoissait sur la mort, surtout sur notre mort... Heureusement là, ça lui a un peu passé.



Carole 23/11/2010 23:16



ça lui passera sinon il faudra s'inquiéter je pense...



Tata Tounette62 23/11/2010 10:08



C'est incroyabele la lucidité et la maturité de ta puce. Tes interrogations qui je crois nous poursuivent tout au long de notre vie !


Bisous les miss



Carole 23/11/2010 23:15



oui jusqu'à la fin, on y songera...



La Mère Joie 23/11/2010 09:29



C'est tout de même la mort qui donne du sens à notre vie d'être humain.


Pensée du jour. :-D



Carole 23/11/2010 23:14



Tu as tout à fait raison mais je crois que je vais attendre un tout petit peu avant de lui donner des explications philosophiques et existentielles...


pas toujours facile à accepter même si...



madamezazaofmars 23/11/2010 08:53



Je me retrouve en ta fille. J' ai toujours été tres perturbée par cette idée de mort mais sans l' avoir exprimé aupres de qui que ce soit. D' ailleurs a 35 ans ça me poursuit encore.



Carole 23/11/2010 23:02



Dommage que tu n'aies pas pu l'exprimer mais il n'est pas trop tard!



Angélita 23/11/2010 08:31



Ta Nina est vraiment adorable.
Toutes ces questions au moment du coucher qui doivent les secouer tout le long de la journée. Je connais ça et il ne faut pas passer à côté car c'est à ce moment là que petits et grands ont
besoin d'être rassurés 



Carole 23/11/2010 22:57



oh que non je ne passe pas à côté, la laisser dormir avec de telles interrogations c'est trop dur...



Vertmitch 23/11/2010 08:27



Oui il faut vraiment profiter de chaques instants. Tu as bien géré la question en tout cas.


 



Carole 23/11/2010 22:56



J'espère mais à mon avis les questions ne sont pas terminées...