Le syndrome de la nuit du dimanche au lundi

Publié le 31 Mars 2014

oreiller-couette.jpg

 

Mais quel est donc ce phénomène étrange et bizarre qui m'arrive tous les dimanches soirs ou presque à l'heure du coucher ?

 

J'en viens à redouter cette nuit et forcément je ne dors pas ou mal. Je me couche et une fois la lumière éteinte et le "bonne nuit" accompli, mes yeux se ferment mais pas mon cerveau. Pourtant je lui interdis de cogiter sur le sens de la vie, sur le "on va tous mourir un jour...", sur ma fille qui grandit, sur le boulot, sur le blog et les mille idées qui tout à coup se réveillent vers minuit le dimanche. Mais rien à faire il ne veut pas m'écouter.

 

J'ai beau être fatiguée, rien n'y fait. C'est toujours le dimanche soir que j'ai du mal à m'endormir.

 

Si on faisait de la psychanalyse à deux balles on pourrait dire que je redoute le lundi matin qui annonce la semaine de travail qui recommence. C'est clair je ne suis pas forcément fan de la semaine de travail qui revient encore et encore et qui va durer encore plus de 20 ans !

 

J'ai cette faculté de ne jamais penser au travail dès que j'ai mis le pied en dehors du bureau. Chaque soir je me retrouve dans ma bulle aussitôt entrée dans le métro. Et le week-end j'ai souvent l'impression que les deux jours durent plus longtemps.

Pourtant il vient parfois me hanter dans la nuit du dimanche au lundi.

 

Si j'ai eu un souci dans le semaine, une contrariété que j'ai un peu mise de côté et bien ça ne loupe pas. Elle revient me titiller dans la nuit du dimanche au lundi.

J'essaie de me raisonner, je psalmodie en silence "dors, dors, dors, il faut que je dorme, je dois dormir, arrête de penser à ça..." mais ça ne marche pas.

 

Et quand j'ai une idée de billet en tête, alors ça fuse. Je l'écris dans mon lit et dans ma tête et ça me parait toujours bien. Mais comme je n'ose pas me lever pour écrire de peur de déranger celui qui partage ma couche, le lendemain il n'en reste qu'une vague idée et mes belles phrases se sont envolées.

 

C'est vraiment mystérieux ce syndrome de la nuit du dimanche au lundi, un peu comme une pleine lune qui reviendrait toutes les semaines...

 

 

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #humeurs

Commenter cet article

Michèle 04/04/2014 20:14

Ouf et merci, je ne connais pas ce syndrome ! Ca doit vraiment être pénible !

Carole Nipette 07/04/2014 23:09



oui c'est dans la tête mais c'est pénible :)



les fruités 04/04/2014 19:45

j'ai tjs eu ca aussi...je commence a etre mal dimanche vers 18H...comment se gacher la fin du WE !!! et pourtant j'adore mon boulot..mais on est anxieuse ou on l'est pas
bises

Carole Nipette 07/04/2014 23:10



moi ça commence vraiment une fois la lumière éteinte, je cogite trop...



Solène 01/04/2014 11:50

Moi aussi je pense que tu devrais qd même noter tes idées à ce moment là, pour que tu puisses dormir tranquille ensuite (parce que le côté "faut absolument que j'y repense demain" est un stress en
plus !) Achète toi une petite frontale pour ne pas déranger ton homme :-) !

Mme Statler 31/03/2014 20:08

Comme toi je ne dors pas le dimanche soir et ce depuis que je suis enfant...
Mes enfants sont pareil - bon tu me diras Bibou ne dort pas super bien les autres nuits non plus.

ratounette 31/03/2014 14:51

ça m'arrivait aussi qd je bossais... le stress/blues du dimanche soir et la nuit pourrie qui va avec.. Maintenant que je ne bosse plus ça va mieux!
Je me souviens que qd j'étais ado j'avais mal au ventre tous les dimanches soir...
Ici c'est monsieur qui stresse et qui dort mal le dimanche soir...

CHouetteselky 31/03/2014 14:03

etrange en effet ce phénomène dominical !!
Moi c'est un peu tous les soirs que mon cerveau entre en mode ON au moment où je me couche. Il faut alors que je lise jusqu'au dernier battement de paupière sinon je tourne, tourne et cogite aussi
!!
POur ce qui est des idées, moi j'utilise les "notes" de mon iphone qui n'est jamais très loin (même sur la table de nuit) quand c'est comme ça, je griffonne les idées qui me passent par la
tête.
Ce soir tu dormiras mieux je pense :)
bises

Lily 31/03/2014 13:59

ici idem j'ai du mal a dormir en temps normal mais le week end encore plus je cogite a tout me releve note des trucs reveille seb pour lui faire part d'une idée bref je dors pas :-)

reda 27/07/2015 04:40

On est dimanche. .. il est 4h du matin... je li cet article après une recherche sur Google. ...

Jai toujours eu le blues à partir de 18h depui tjs...
dimanche soir je dors tjs trees Mal, triste et voir mm effrayé