Mais pourquoi tout le monde veut être une mère indigne?

Publié le 12 Novembre 2010

vipere.jpg

 

Je ne vais peut être pas plaire à tout le monde aujourd'hui mais fallait que ça sorte!

 

Avant d'avoir un blog et de lire les blogs, le concept de mère indigne était bien défini pour moi. Des mères indignes (et des pères aussi d'ailleurs) j'en croise tous les jours en lisant les journaux. Elles abandonnent leur bébé dans une cage d'escalier ou une poubelle, elles martyrisent, elles frappent, elles rabaissent, elles tuent parfois, elles laissent un père faire des choses ignobles à leurs enfants, elles sont méchantes gratuitement, elles sont vraiment indignes d'être mère.

 

Mais aujourd'hui être une mère indigne c'est cool, c'est tendance, c'est hype, on s'en vante. J'avoue en 5 ans de blog, j'ai succombé une fois ou deux en m'appelant moi même une mère indigne pour une broutille rigolote mais en verité je n'aimerais pas du tout être considérée comme telle.

 

Etre une mère indigne c'est donner des bonbons pour avoir la paix, c'est mettre un dvd pour avoir du calme, c'est donner des plats industriels à son enfant au lieu de cuisiner avec amour, c'est manger des sucreries en douce de son enfant, c'est répondre une bêtise à une question répétée d'enfant, c'est laisser son enfant une heure de plus à la crèche pour aller au ciné, c'est tout et n'importe quoi. C'est être une mère normale quoi!

 

Alors oui c'est drôle une fois de se traiter entre copines de mère indigne, c'est drôle une fois de le lire sur les blogs  ou dans la presse mais quand ça devient la norme et qu'on entend le terme partout et à toutes les sauces, ça devient galvaudé, ce n'est plus drôle mais lourd. Cette mode actuelle d'être une mère indigne ne me botte pas du tout!

Parfois on a l'impression que si on n'est pas une mère indigne, c'est suspect!

 

Qui ne dit pas mère indigne, ne dit pas non plus mère parfaite. Une mère parfaite ça n'existe pas. Vous croyez vraiment que la mère qui ne vit que pour son enfant, qui coud ses habits, qui cuisine les petits plats, qui passe son temps libre à jouer avec, qui est toujours aux petits soins, qui a les meilleures idées d'activités etc, etc, ne craque jamais? Pas moi!

 

Je ne suis pas une mère parfaite mais je suis loin d'être une mère indigne, je suis juste un maman normale avec ses hauts et ses bas, ses attentions et ses ignorances, ses faiblesses et ses forces. C'est peut être une question de vocabulaire mais qui à son importance à mes yeux...

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Carole

Publié dans #Les réflexions existentielles d'une maman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Missmio 23/11/2010 12:04



Que tu as raison !! 



isa-monblogdemaman 16/11/2010 09:43



Comment je me sens visée puisque je suis passée dans une émission sur les mauvaises mères ! Alors même que je suis plutôt mère poule dans la vraie vie hein ! Le côté mère indigne à la façon des
canadiennes à l'origine du concept ne me choque pas plus que ça en fait, il permet de souligner avec humour qu'être maman c'est aussi avoir des petites faiblesses. Il est vrai qu'on le voit
tellement que le terme est un peu éculé surtout à côté de la méchante mère de Raiponce. Là, on a toutes l'impression d'être des mères parfaites et ça fait du bien !



Carole 16/11/2010 11:45



Mais non tu n'es pas visée! M6 n'a fait que surfer sur la vague de la mode! et manger les bonbons de ses enfants ce n'est pas ça être une mère indigne!


c'est pas que ça me choque, c'est vraiment le côté systématique et du coup l'effet boomerang inverse, tu culpabilises de ne pas être une mère indigne!



Ma poussette à Paris 15/11/2010 23:35



Et dire qu j'ai failli le rater celui là !


Merci pour ce chouette billet ! Rien à dire de plus que toute l'encre qu'il a déjà fait couler ! 


Sauf que parfois, on a l'impression  qu'avec ce mouvement certaines mamans essaient de prouver qu'elles sont indignes... genre "si je préfère aller au ciné que de m'occuper de mon gosse"...
la pression est parfois dans les deux sens, chacune à déjà entendu : mais laisse le donc un peu, c'est pas bon qu'il reste tout le temps avec toi..." LAissons nous être la mère que l'on souhaite
!


Hâte de lire celui sur la relation mère fille !



Carole 16/11/2010 07:52



Oui parfois c'est à qui sera le plus indigne! Demain pour l'autre!



JeeretGab 15/11/2010 10:12



Pour te remercier du concours, j'ai voté pour ton blog pour le prix des blogueuses 2010. Bonne journée !



Carole 15/11/2010 22:30



Merci!



lily 15/11/2010 09:41



en tant que mere normale tout à fait d'accord avec toi, meme si je pense qu'il faut prendre la phrase mere indigne avec humour mais bon j'ai l'impression de faire partie des exceptions entre
activités avec les petits loups et maison et boulot par rapport aux autres blogs qui se disent indignent ^^



Carole 15/11/2010 22:30



oui bien sûr que c'est de l'humour mais comme on dit les plaisanteries les meilleures...



Leoetlisa 13/11/2010 23:35



En fait ce qui me gêne le plus dans ce terme c'est que l'on va se qualifier très facilement de mère indigne dès que l'on fait quelquechose pour nous. Comme s'il fallait que l'on se punisse de
prendre du temps pour soi, de ne pas être que des mères. Les femmes ont une tendance naturelle à s'auto-flagéler !!



Carole 14/11/2010 21:53



mais c'est ça, on culpabilise pour rien, c'est bête quand même! enfin je me rends compte que j'arrive de plus en plus à ne pas culpabiliser pour des trucs qui n'en valent pas la peine!



Sayyadina 13/11/2010 19:37



Tu as raison, en fait c'est un problème de langage.


La guerre entre les pro maternage et les autres ont fait que certaines mères se sont auto qualifiée du terme ridicule dont on les accusait :d'être indigne d'élever un enfant car elles
souhaitaient garder une vie et non se sacrifier à 100% pour leur enfant.


Mais c'est une erreur, ces femmes sont juste normales et on ne devrait pas àchercher à faire partit d'un clan, chacun élève son enfant comme il le souhaite et tout le monde fera des erreur, les
manternantes comme les indignes.


Les termes c'est toujours récupérés et ça devient un effet de mode...et du coup ç veut plus rien dire.


 



Carole 13/11/2010 21:34



oui c'est ça, l'impression qu'il y ait le clan des maternantes et le clan des mères indignes, une guéguerre un peu ridicule!


Bienvenue!



Caro en corse 13/11/2010 17:18



appelons un chat un chat ! oui carole, insurge-toi, tu en as le droit ! :)))



Carole 13/11/2010 21:36



merci :-)



stephaline 13/11/2010 14:07



je t'avoue ne jamais avoir vu ca sous cet angle mais tu as tout a fait raison ... faut remettre les choses en place de temps en temps !


Nous sommes en vacances charline Christian et moi la première semaine de vacances de noel (je crois a partir du 20)


Si tu as une dispo ou 2, on pourrait peut etre essayer de se voir ?



Carole 13/11/2010 21:37



je ne sais pas encore, je te dirais, pas sûr que je prenne la première semaine... mais on bouge pas de toute façon!



CecilB2000 13/11/2010 13:29



Hello Carole, tres chouette article ! C'est la premiere fois que je viens sur ton blog et cet article que je viens de lire est tres bien ecrit. Les commentaires sont interessants aussi. En tout
cas, je suis d'accord avec toi: ca va un peu loin cette mode de la mere indigne. Il faudrait quasiment maltraiter les gamins pour "vendre" en ce moment. Et je trouve parfois la limite entre
"vraiment drole" et "choquant" assez tenue parfois...


Concernant le besoin de se justifier de ce que l'on fait (ou ce qu'on ne fait pas) avec/pour ses enfants, je trouve cela etonnant... Il semble que les mamans se sentent jugees dans leur personne
a travers leur enfant (est ce pareil pour les papas?)... Poutant ca semble logique que la definition de "mere parfaite" soit differente pour chacune, non ? J'ai totalement l'impression d'etre une
mere parfaite dans mon imperfection !



Carole 13/11/2010 21:39



Merci et bienvenue... C'est de la provocation mais ça ne me fait plus rire, c'est juste lourd! J'aime beaucoup "être une mère parfaite dans mon imperfection"!



agathe sur radio Galère 88.4 FM 13/11/2010 11:38



cela peut arriver à n'importe qui! trés rapidement.


à une maman Isabelle, il lui a été reproché d'être trop fusionnelle avec son fils car elle lui donnait le sein!


il avait 9 mois!


son enfant a été confié au papa.


un rapt d'enfant peut être aussi banale que cela.


 



Carole 13/11/2010 21:37



oui je me doute...



agathe sur radio galère 88.4FM 13/11/2010 09:39



Et lorsque vous savez qu'il y à aujourd'hui en France 2 millions de parents qui subissent les dérives des services sociaux à causes le plus souvent de dénonciation calomnieuse lors d'un divorce
conflictuel, une vengeance familiale, ..............


à lire, ce n'est pas mon vécu, (http://parents-disqualifies-enfants-placés.over-blog.com/) mais j'ai subi les mêmes approches de la part des services sociaux et des magistrats.


http://www.betapolitique.fr/Les-derives-de-l-aide-sociale-a-l-55837.html



Carole 13/11/2010 10:54



je suis bien consciente de tous ces problèmes mais ce n'est pas le sujet de mon article... il y a en aurait à dire et 100 fois plus c'est clair...



electromenagere 13/11/2010 05:17



Tes désirs sont des ordres ! :)


http://www.cote-momes.com/media/pdf-magazine/hs-ete-10972.pdf (page 4)



Carole 13/11/2010 10:28



Merci! En fait tu as abordé l'aspect culpabilité de la chose. Il a été évoqué dans les commentaires mais je voulais vraiment parler de l'effet mode et de systématisation du ton un peu partout
surtout quand c'est revendiqué haut et fort! sinon c'est rigolo la recherche google sur le terme je ne l'ai faite que le lendemain, je n'y ai pas pensé sur le coup, après c'était trop tard pour
en parler!


du coup j'ai lu le mag :-) et d'ailleurs il y a un autre sujet que je vais aborder sur la relation mère fille mais par rapport à ma propre expérience, un cas de figure dont l'article ne parle pas
justement... l'article est écrit mais pas encore programmé!



Marion 13/11/2010 02:13



Je comprends bien ce que tu veux dire. Evidemment je suis d'accord mais c'est vraiment juste une question de vocabulaire. De toute manière on le sait tous, on ne sait plus parler, on ne sait plus
écrire... bon je vais loin là... mais tu vois l'idée.



Carole 13/11/2010 10:17



je disais que c'était peut être pour certains une question de vocabulaire mais pour moi c'est plus profond que ça...



sabine 13/11/2010 00:14



si, si faut s'arrêter et moi je dois aller dormir pour être une bonne mère demain avec mes quatre enfants ! :-)



Carole 13/11/2010 10:16



:-) la nuit fut bonne?!



sabine 12/11/2010 23:52



"c'est sur la définition de "tout ce qu'll faudrait faire avec son
enfant" qu'il peut y avoir débat!" ben, on est complètement d'accord en fait!!! :-)


J'avais bien saisi le sens de ton billet et je te rejoins dans ton ras le
bol de l'expression mais comme quoi la perception de la maternité est propre à chauqe mère. Bises.



Carole 13/11/2010 00:06



encore heureux qu'on est d'accord sinon on ne se lirait pas réciproquement ;-)


et là je ne m'arrête jamais quand on me lance : il y a des perceptions de la maternité qui mériteraient débat :-)



M1 12/11/2010 23:19



La mère parfaire existe, c'est la mère juive : ) mouahahahah



Carole 12/11/2010 23:45



merci de détendre l'ambiance! c'est pas moi en tout cas!



As de trêfle 12/11/2010 22:40



Ecoute, personnellement je n'atteint pas encore la saturation, et ça me ferait peut-être encore sourire de connivence, cette histoire de "Mère indigne", ou quand une Maman fait passer une envie
personnelle avant un soit-disant "mieux" pour son enfant.


Par contre mon coup de gueule du moment, c'est cette histoire de neurone unique de la grossesse. ça m'énerve! je vais peut-être en faire un billet, mais je trouve qu'on fait du mal à la condition
des working-femmes-enceintes et au travail des femmes en général, en disant qu'elle fonctionnent au ralenti. C'est même pas vrai et c'est dénigrer nos capacités!



Carole 12/11/2010 23:55



Quoi tu as gardé tes neurones pendant la grossesse? Sur le sujet, je n'ai pas souffert de ça et dans mon travail aucune
femme enceinte non plus mais je suppose que ça n'est pas partout pareil...



Zette 12/11/2010 19:28



C'est vrai que parfois, on utilise un mot sans vraiment lui donner son sens premier.
Mais oui, ça me met un peu mal à l'aise.


Mais je pense effectivement que c'est plutôt dans le sens "conjurer, se rassurer" et que toutes les mères qui se disent indignes et le vivent presque comme un moyen d'éducation, elle sont
forcément de bonnes mères.


C'est ce qui est à mon avis dommage, elles ne devraient pas craindre la critique.


Un enfant qui sourit, qui est aimé et qui est heureux est la preuve rréfutable que sa mère n'est ni parfaite, ni indigne, elle est juste mère.



Carole 12/11/2010 23:53



d'accord avec toi mais le truc qui m'énerve c'est que peut être c'était pour se rassurer au début et maintenant c'est un business, ça fait vendre et ça devient systématique...


on devrait bannir le mot parfait du vocabulaire maman et le garder pour la cuisine, les vacances, les chaussures ;-)



electromenagere 12/11/2010 19:14



On dirait la chronique que j'ai écrite chez Coté Mômes cet été ! :)



Carole 12/11/2010 23:50



ah.. j'aimerais bien la lire du coup. J'avoue bien qu'étant maman je ne lis pas la presse enfant sauf exception, c'est parce que je lis les blogs ;-)



Le Journal de Chrys 12/11/2010 18:09



Ah puis il y a un commentaire qui pour moi est étrange, croire que le lait ne peut pas s'arrêter du jour au lendemain... Ben si... Et il peut revenir aussi. La mère peut être malade, peut vivre
un choc psychologique qui tarit le lait immédiatement en une journée.



Carole 12/11/2010 23:48



oui j'ai répondu et merci pour ta précision parce que je n'y connais rien sur le sujet



Le Journal de Chrys 12/11/2010 18:07



Tu vois en lisant les commentaires, toutes les mamans semblent d'accord avec toi...  Ton billet propose une réflexion très intéressante.



Carole 12/11/2010 23:47



Merci. il y a des nuances dans les commentaires mais c'est aussi peut être parce que mes lectures de blogs ne sont pas les blogs de mères indignes ;-)



Emilie 12/11/2010 16:33



Je ne suis pas encore maman, mais je me permets de réagir au commentaire d'Emilie qui me fait un peu halluciner quand même : la perfection n'existe pas ! Il n'y a aucune maman qui sera un jour
parfaite car il est impossible de tout réussir sans faire d'erreurs ! Les mères "indignes" sont pour moi celles qui maltraitent leur enfant et sont égoïstes, ce n'est absolument pas le cas d'une
maman qui laisse pleurer son bébé 10 minutes de trop, ni de celle qui le met à la crèche pour pouvoir reprendre son travail. A ma connaissance, ma dernière petite soeur (qui a aujourd'hui 11 ans)
et qui est arrivé en crèche vers ses 5/6 mois n'a jamais eu de problème, y a passé 2 ans de sa courte vie et s'est vraiment amusé car l'équipe d'encadrement était top, même si elle n'en garde pas
mémoire ! Quant à l'allaitement, chaque mère fait comme elle peut ET comme elle veut, à ma connaissance, il n'existe pas un code
de bonne conduite à adopter dès que l'on devient mère, non ? Ma maman n'a pas forcément été parfaite, mais vraiment, je n'en suis pas malheureuse pour autant et je la remercie pour ça. Car quand
je vois comment certains gamins sont couvés par leur maman, je les plains...


Pour finir, Carole, j'approuve totalement ton dernier paragraphe, mes amies qui sont déjà mamans -qui se trouvent parfois indignes, à tort- sont juste des mamans normales ;) !



Carole 12/11/2010 23:40



d'accord avec toi, je ne pouvais répondre aux comms en temps réel, c'est fait ce soir! Ma fille est allée en crèche à 5 mois, je n'ai pas eu le choix et elle va très bien!


Merci de ta visite!



missbrownie 12/11/2010 15:13



C'est vrai que de nos jours on utilise le terme de "mère indigne" un peu trop facilement, d'ailleurs je l'utilise aussi... mais jamais avec sérieux.


Mais en fait, je me considère plus comme une mère parfois un peu gamine qu'une mère indigne ;)



Carole 12/11/2010 23:34



ça me fait toujours tilter le mot mère indigne, c'est comme ça! même si je l'ai utilisé aussi mais trop c'est trop...



Laurence 12/11/2010 14:40



un bon billet d'humeur !!


indignes nous le sommes toutes lorsque c'est moqueur, puisque nous sommes normales !! mais la tendance voudrait que nous soyions parfaites pour nos enfants...et bien non !


sûre qu'on est à des années lumières de Folcoche ...


 


des bises pour ton humeur :)



Carole 12/11/2010 23:33



Mais on est parfaites pour nos enfants! chacun son point de vue de la perfection c'est tout!



Maria 12/11/2010 14:40



Disons que le fait de nous traiter de mère indigne ça deculpabilise quand on est pas à 100 % dans le role que la societé attend de nous en tant que mamans: toujours souriantes, jamais énerves,
des enfants toujorus propres, toujours bien polis...bref...on aime nos petits...mais par fois, oui on met un peu le dessins animées, par fois on régarde avec et on rigole bien, d'autres on a pas
envie et on assume, on leur dit, par fois on les crie parce qu'on est énervé d'une journée enfermée dans la maison sans contacte avec un autre humain de plus d'un mètre  vingt deux ;-) ..
bien sur, les enfants pleurent, nous on fait des erreurs... mais on parle après, on leur dit qu'on les aime... on s'occoupe d'eux comme nous semble que c'est bien, on les veut heureux ces petits
quand même! on veut aussi du temps pour nous, et on assume, on devient une mère indigne( mais gentillement) certes, le thèrme est de plus en plus utilisé et n'importe comment, il est pas très
très fort, comme Emilie je pense que c'est plus qu'indigne les mères qui tapent, tuent et laissent faire des violences envers leurs enfants, nous on les protège malgre tout, je crois qu'on se
cherche tout simplement et qu'on essaie de faire de notre mieux!


sur le fait des qu'on l'enttend de plus en plus, c'est vrai, et comme tout à la fin c'est gonflant! besos Carole !



Carole 12/11/2010 23:32



mais on devrait juste se dire qu'on est des mères normales tout simplement et pas indignes! c'est ça qu'il faut réussir à faire :-) Sinon tu peux lire mes réponses à Cranemou et Sabine



Michèle 12/11/2010 14:28



Tu as tout à fait raison mais le probème aussi c'est quand c'est un effet mode sans t'en apercevoir tu ressorts l'expression, c'est comme un conditionement  , je suis certaine d'avoir écris
ou dis mère indigne et ça n'avait certainement pas vraiment de sens. Moi c'est le coup de la blonde que je ressors pas mal et je sais que c'est bête mais voilà c'est une mauvaies
habitude....peut-être une idée de résolution pour l'année 2011, à méditer pour moi en tout cas...



Carole 12/11/2010 23:30



ben non le coup de la blonde c'est drôle ;-)



sabine 12/11/2010 14:25



Le problème c'est comme tu le dis c'est qu'à force l'expression "mère indigne" est devenue galvaudée. Mais je crois surtout qu'on a abesoin de rires de nos travers et de nous auto-flageller pour
être rassurée "je ne fais pas tout ce qu'il faudrait faire avec mon enfant, mais dites moi quand même que je suis une bonne mère!" ;-).


C'est aussi une réaction, comme l'explique Cranemou, à tout ce qu'on rebat les oreilles pour être une bonne mère. Ca me fait penser à ce que j'i répondu à la Grand mère de grand Mari quand elle
m'a dit que j'étais une mauvaise mère parce que je n'allaitais pas Milou : "je suis peut-être une mauvaise mère, mais j'assume!" en fait ça m'a fait mal ce qu'elle m'a dit et j'ai forcé le trait
pour lui fermer son clapet. 



Carole 12/11/2010 23:24



c'est sur la définition de "tout ce qu'll faudrait faire avec son enfant" qu'il peut y avoir débat!


je suis bien consciente que ce mouvement est parti d'une réaction face à la mère parfaite mais trop c'est trop! mode et business et surtout partout où il y des mères indignes c'est le même ton,
aucune originalité... et je le redis "mauvaise mère" ne m'inspire pas la même chose ! regarde aussi ma réponse à Cranemou!


je n'aime pas qu'il faille se justifier de ne pas être une mère parfaite déjà et en plus qu'il faille se justifier en se disant mère indigne!



Sandra 12/11/2010 13:33


Je crois que la pire ce sont les gens qui publient des livres avec ce titre trop vendeur et qui revendiquent haut et fort d'être une mère indigne. ça me fait vraiment flipper ce raisonnement.


Carole 12/11/2010 23:20



j'ai cherché sur Google, j'ai halluciné sur le nombre de titres!



les fruités 12/11/2010 13:28



Moi je trouve qu'il est tres difficile d'etre une bonne mere et en meme temps une bonne epouse, une bonne copines, une bonne working girl...etc...Alors j'essaie de faire de mon mieux meme si je
sais que je ne suis pas parfaite...et surtout de ne pas culpabiliser!!!


PS : quand tu parles de ces meres indignes, je mettrais un bemol sur celles sui abandonnent leur enfant...c'est parfois au contraire de bonne mere, si tu vois ce que je veux dire


 


Je suis deçue que tu ne puisses pas venir avec Nina mais je comprends, c'est beaucoup de KM et de fatigue pour peu de temps!!! une prochaine fois où ce sera moins loin


bisous bisous les filles



Carole 12/11/2010 23:19



je suis d'accord pour l'abandon mais j'ai hésité à mettre entre parenthèse (si elles étaients dignes elles abandonneraient l'enfant à l'entrée d'un hôpital ou pompiers ... et pas dans une
poubelle...)


déçue aussi, je pensais que c'était plus près de Clermont Ferrand ce qui aurait été plus simple... mais le truc c'est si ça trouve je pourrais avoir mon vendredi mais je ne le saurais que fin
mai...



cranemou 12/11/2010 13:25



A vrai dire, je pense que c'est toi qui a raison, au fond. Cela n'empêche que j'ai souvent l'habitude de me qualifiée d'indigne, imparfaite ou de mauvaise mère. Pourquoi? Parce qu'au moment où
j'ai été enceinte de N°1, il y a 6ans maintenant, il était de bon ton de penser à porter son bébé, de l'allaiter, d'être à son écoute , de le laisser s'adapter à SON rythme, de ne pas donner de
tétine, d'être épanouie, de bien vérifier s'il y avait ou non certains produits toxiques dans la petite cuillere qu'on lui mettait dans la bouche, de lui préparer des petits plats... pire: de se
mettre à la couche lavable.


Moi, enceinte, j'étais malade et ultra angoissée, j'ai perdu mon odorat, j'ai eu un accouchement de m**, je n'arrivais pas à aimer mon bébé correctement (pas longtemps, mais quand même). Et puis
ensuite est venu le temps de me culpabiliser, "tu ne fais pas comme il faut" j'netendais...


Rebelote pour Clapiotte, rien n'avait changé, à part moi et mon état d'esprit: mes enfants, je les aime à ma manière, mais très fort, ils sont bien élevés même sans avoir gouter aux joies de la
Mere Parfaite que je ne serai jamais et que je souhaite ne jamais être. N'emêche, qu'à un moment je me suis prise pour un monstre de me dire "tu fais pas comme IL FAUT". Et donc, parce que j'ai
eu la chance de prendre du recul, j'ai préféré en rire en me qualifiant d'indigne, ca faisait taire les gens, et tout le monde était content, comme ça.


Ca fait un peu je me défend, là, mais je me sens visée (pas personnellement mais simplement parce que je suis concernée), donc, voilà l'histoire, et sans vouloir defendre toutes les autres, se
"rabaisser" comme ça, sur le ton de l'hulour, je pense que c'est aussi un moyen d'exterioriser notre peur de mal faire.


Pour ce qui est du sujet des mères que tu qualifies de VRAIMENT indignes, moi, je les trouve monstrueuse, et effectivement, indignes de porter le surnom de "maman"... mais tout est affaire de
sens qu'on donne à ce mot, et je fais la différence.


bon, je m'en vais...sur la pointe des pieds ;D



Carole 12/11/2010 23:14



Je ne vise personne de particulier, mais plutôt un état d'esprit général, des livres qui sortent en pagaille pour faire du business! et tu vois mère imparfaite ce n'est pas pareil pour moi...


Je ne sais pas ce qui a fait que, mais on a été un peu enceinte en même temps et tout ce que tu dis m'est complètement passé à côté, peut être parce que je ne lisais pas les mag enfants ni
bouquins ni forums de maman... tu as raison aussi, ton expérience a fait que et je ne suis personne pour te jeter la pierre et en fait mon article s'adresse plutôt à celles qui en jouent comme un
effet de mode, au côté systématique, au ton qui est le même sur tous les "vrais" blogs de mère indignes, pas aux références humour dont tu parles...



Emilie 12/11/2010 12:29



Les mères qui frappent leurs enfants ou les maltraitent d'une manière ou d'une autre ne sont pas indignes à mes yeux, mais monstrueuses. Moi, je trouve le terme "indigne" bien adapté et pas trop
fort pour ce genre de comportement (bonbons, dvd…). Je crois que lorsqu'on fait un enfant, il faut lui donner une priorité absolue, même si ce n'est pas tous les jours faciles ! Je suis loin
d'être une mère parfaite mais je fais le maximum pour m'en rapprocher. Et les jours où je n'assure pas trop, c'est clair que que je me trouve indigne. Ça ne me fait pas vraiment culpabiliser mais
ça me motive pour m'améliorer. Bref, des mamans indignes, j'ai l'impression d'en croiser beaucoup et elles sont souvent en train d'essayer de se justifier de ceci ou cela (je le laisse pleurer la
nuit car je suis très fatiguée, j'ai arrêté d'allaiter car je n'avais plus de lait, je le mets à la crèche pour qu'il se sociabilise, etc.). Beaucoup d'excuses bidons je trouve : tout le monde
est fatigué, le lait qui s'arrête d'un coup, c'est une légende, et un bébé de 6 mois n'en a rien à faire de se sociabiliser. Le fait de se justifier est déjà louche en soi…



Carole 12/11/2010 22:58



En étant monstrueuses, elles sont indignes..


Pour le reste je ne suis pas d'accord avec toi...priorité à l'enfant ne veut pas dire s'oublier en tant que personne, un enfant dont la mère ne lui lâche pas la grappe ne sera pas un enfant bien
dans sa peau!


je n'ai pas allaité et je l'ai mise à la crèche parce que j'ai la chance d'avoir un travail, oui la chance et pas envie de le perdre. Et même si ce n'est pas mon expérience, je crois que le lait
peut s'arrêter oui.


Je te trouve un peu culpabilisante pour d'autres mamans sur ce coup, ce n'est pas le but de mon article...  Je ne sais pas quelle opinion tu as de toi pour te trouver indigne les jours où tu
n'assures pas trop, mais ce n'est pas vraiment positif comme comportement...



angélique 12/11/2010 11:30



Je pense pareil...Qui peut prétendre être une mère parfaite?...En même temps,des enfants parfaits il n'y en n'a pas non plus! (ça rassure!)


Bisous



Carole 12/11/2010 22:50



un enfant parfait qui ne dit jamais prout caca?!!! au secours!



e-zabel 12/11/2010 11:00



Tout pareil. En fait, j'ai toujours fait attention de bien préciser que je n'étais pas une mère indigne (concept à la mode en effet et "qui fait vendre") mais une mère normale, juste pas
parfaite. Une maman s'occupant de ses enfants mais ayant besoin de temps pour elle. Une maman équilibrée. 



Carole 12/11/2010 22:50



je préfère de loin une mère pas parfaite qu'une mère indigne, comme je dis c'est peut être une question de vocabulaire mais je trouve que ce n'est pas la même chose!



Marjoliemaman 12/11/2010 10:57



J'aime bien ta façon de voir et je la partage. Je ne me sens pas indigne en tant que maman, juste telle que je suis comme tu le dis si bien. Nous ne sommes ni indignes, ni parfaites, nous sommes
humaines. (ça fait un écho à mon billet d'hier).



Carole 12/11/2010 22:44



c'est clair! merci



cleopat 12/11/2010 10:55




 marre des dictats et des jugements des bien pensants!


facile de mettre une étiquette de Folcoche !


personne n'a la définition de la mère parfaite! et qui pourrait se targuer de l être ?les miroirs de la société ont tendance à tout déformer et à ne pas renvoyer leur véritable image à
celles et ceux qui se permettent de juger!


nb: aucun rapport mais j ai adoré lire et voir le film Vipère au poing, qaund j étais petite!




Carole 12/11/2010 22:38



moi aussi le livre et le film... mais ça marque quand même car ça existe ce genre de mère malheureusement...



Bloody Mary 12/11/2010 10:52



Faut lire vipère au poing ou l'enfant (de Vallès) pour comprendre ce qu'est une mère indigne ;)



Carole 12/11/2010 22:37



Une vraie qu'on peut haïr et détester très fort..



pivoine 12/11/2010 10:47



Je suis bien d'accord avec toi!


J'ai du utiliser le terme quelquefois pour faire rire sur mon blog à propos de choses insignifiantes, mais le terme est tellement utilisé, et à mauvais escient, que cela en devient ridicule.


Je ne suis pas une mère parfaitre loin de là et avec tous les psys (à la con parfois, désolée pour les psys qui trainent par là ;-)) qui me scrutent, qui m'observent et me questionnent sur mon
comportement et celui de mon enfant parfois j'ai l'impression d'en être une indigne et ça fait mal au derrière.


Plop! :-D



Carole 12/11/2010 22:36



quoi tu crois qu'il y a des psys qui trainent par là? ;-)


je l'ai utilisé aussi une ou deux fois mais c'est ce systématisme qui m'agace, une nouvelle norme un peu lourde parfois!



La Mère Joie 12/11/2010 10:45



Tu me le dis si tu me chopes mon idée de billet que je devais rédiger pour lundi ???!!!


Bon, j'allais pas faire un long laïus dessus mais l'aborder. ;-)



Carole 12/11/2010 22:29



les grands esprits se rencontrent comme on dit! j'ai envie de ce billet depuis 1 an au moins mais pas eu le déclic et c'est venu d'un coup hier!


mais j'espère bien que tu vas l'aborder le sujet, un contre courant va naître ;-) et sérieux j'ai bien envie de lire ton avis sur question



Phileas 12/11/2010 10:24



et surtout comment va-t-on dénommer les "vraies" mères indignes ? des monstres ?



Carole 12/11/2010 22:28



elles le sont quelque part des monstres... des mères monstrueuses



Anne-Laure 12/11/2010 10:19



Disons que ça rentre dans le grand melting pot culpabilisateur que l'on se coltine depuis la nuit des temps. Et aujourdh'ui, entre Badinter et les mamansécolobioadpetesdumaternage24/7, c'est
clair que ça n'allège pas le poids des mamans qui se débrouillent comme elles peuvent pour gérer leur boulot, leur marmot, métro-dodo et cino (ok, je sors, pas trouvé de rime en O...)


Enfin bon bref, cool ou pas cool, vocabulaire ou problème de fond, y'a qu'un truc à dire: comme maman, tu assures grave!



Carole 12/11/2010 22:27



:-) nous sommes le juste milieu, ni parfaite, ni indigne!


sinon enveloppe postée avec du bleu dedans et pas mis de mot...



mistinguett 12/11/2010 10:18



mais tu sais, tout es pretexte à être un effet de mode...


à un moment donner, c'était tendance et cela l'ai encore, le "maternage"... mais maternante, c'est quoi?.... on l'ait toute aussi non? certes, chacunes à notre façon, mais on l'est....


c'est juste question de perception et de mot ;-)


 


en tout cas, très beau article



Carole 12/11/2010 22:26



Merci. Oui et marre des modes du comment on doit être mère!



la bande à Jules 12/11/2010 10:16



Tu as 100 % raison ... à un moment donné les manuels pour être une mère parfaite fleurissaient à tous les coins de rue, ce qui me faisait culpabiliser et maintenant ce sont les manuels  pour
être une mère imparfaite !!! Je serais jamais une maman parfaite j'ai certainement commis des erreurs et j'en commettrai certainement d'autres mais j'essaye du fond du coeur de faire au mieux et
je ne revendique pas le fait d'être une mère indigne !!!


 



Carole 12/11/2010 22:22



J'aime bien celui de Libby Purves "comment ne pas être une mère parfaite", par contre maintenant tu as carrément "mère indigne, mode d'emploi" et j'en passe!


je crois qu'on a besoin de guide ni dans un sens ni dans l'autre, ce n'est que du business!



Lucky Sophie 12/11/2010 09:44



C'est sûr qu'indigne ça semble un peu fort...



Carole 12/11/2010 22:17



un peu trop je trouve



Lily 12/11/2010 09:34



En te lisant je ne peut que te rejoindre !!!! C'est vrai que ce mot est devenu banalisé et pourtant il a tout un sens a la base... Je suis pas une mere parfaite mais tant que j'aime mes enfants
d'amour je sais que que c'est le principal !!!



Carole 12/11/2010 22:17



c'est sur le sens du mot à la base que je voulais justement faire un focus!



Au secours, mon fils m'apprend la vie ! 12/11/2010 09:21



Alors là, chapeau bas, madame la mère pas indigne. Moi aussi, ça m'énerve, cette "mode" à la noix.



Carole 12/11/2010 22:16



:-) on est parfois faibles mais pas indignes ;-)



Maman@home 12/11/2010 09:08



Tu as raison de remettre les choses en place car il me semble que ce terme tout à fait mal employé et vulgarisé nous fait culpabiliser davantage, et on n'a pas besoin de ça ! C'est dit .



Carole 12/11/2010 22:15



exact, à force de lire partout (ya même des livres!) qu'il faut être une nouvelle mère indigne, on peut culpabiliser aussi...



mamanjuju 12/11/2010 08:58



Mère indigne c'est fort, mais c'est aussi une expression du langage courant. Il y a l'officiel ( la référence) et l'officieux ( ce qu'au fond tout le monde fait!).


Moi j'aimerais bien que les mamans qui disent "je ne mets jamais de DVD, pas de bonbons..." font? Parce que moi j'y arrive pas, mais je suis moi !



Carole 12/11/2010 22:13



moi non plus je n'y arrive pas mais ce n'est même pas la question, je n'ai pas envie! je ne mets pas un dvd pour la paix mais parce qu'il est réclamé à la base ;-)



madamezazaofmars 12/11/2010 08:14



C'est vrai que tout est question de vocabulaire, et moi je suis plutot d' accord avec toi. Pas parfaite, pas indigne, pas mauvaise, mere tout simplement



Carole 12/11/2010 22:12



tout simplement!



Angélita 12/11/2010 07:44



Comme bon nombre d'entre nous. Perso, je ne me considère pas comme une mère indigne même si je culpabilise beaucoup



Carole 12/11/2010 22:11



Encore heureux et la culpabilité n'a rien à voir avec l'indignité!