Mes seins, ma santé et moi / Octobre rose

Publié le 16 Octobre 2013

Je viens d'une famille à risques parait-il, des cancers de mère en fille et d'autres mais je ne suis pas du genre à croire en la continuité. Ce n'est pas parce que c'est arrivé à ma mère ou à ma grand mère que ça m'arrivera à moi, je ne crois pas que nous sommes programmés pour suivre exactement les traces médicales de nos parents, il y a des similitudes d'un côté et rien de l'autre.

Mais comme je suis bonne élève et que je n'ai surtout pas envie de me laisser prendre par surprise, je surveille, je contrôle et je suis les recommandations des docteurs.

Cela fait bien 20 ans que je fais un frottis vaginal tous les ans et je n'ai pas 50 ans et déjà 5 ou 6 mammographies à mon actif et une coloscopie. Oh je ne m'y mets pas de gaité de coeur, tout ceci n'est pas une partie de plaisir mais quand on vient d'une famille à risques on se surveille encore plus que les autres. C'est vraiment hard une mammo, ça fait mal, c'est stressant et à chaque fois j'ai peur que mes seins restent applatis après leur pressage intense. Mais non, ils reprennnent leur place !

 

cliche-mammographie-copie-1.jpg

C'est mon sein mammographié de 2002 !

 

Pourtant ces derniers temps je ne sais plus quoi penser. Je doute et je m'interroge sur toutes ces mammographies que j'ai déjà faites et toutes celles que je vais continuer à faire une fois tous les deux ans, voire tous les ans quand l'âge avancera.

Des voix médicales ou scientifiques s'élèvent un peu partout pour dire le dépistage à tout va n'a pas que des bienfaits. Que mine de rien les rayons c'est nocif à force (surtout que j'ai moins de 50 ans) et que dans certains cas on traite des patientes qui n'avaient pas besoin de l'être. Les risques de surdiagnostic existent et sont réels mais ils sont infimes sur le nombre de mammos effectuées.

Pour exemple cet article du Monde de 2012 qui résume très bien l'affaire mais il y en a de ce type un peu partout. En voici un court extrait : "L'un des inconvénients du dépistage organisé est le surdiagnostic, c'est-à-dire la détection de petites tumeurs cancéreuses, tels que les cancers "in situ", qui n'évoluent pas toujours vers la maladie. Cela conduit parfois à des traitements inutiles, dont certains lourds de conséquences (ablation du sein, radiothérapie, chimiothérapie)."

 

 

appareil_mammographique.jpg

Appareil mammographique - Source : http://www.chuv.ch/rad/rad_home.htm

 

Evidemment que je me pose des questions. Et si à la prochaine on me trouve un mini truc et que je suis traitée mais pas à bon escient ? Et si les rayons commençaient à montrer leurs effets secondaires ?

Evidemment que la prochaine fois je vais parler de tout ça à mon gynéco mais vu qu'il me surveille depuis des années je connais un peu sa position.

Ce n'est pas une situation facile car d'un côté je me surveille comme il faut et de l'autre je me demande si ça vaut vraiment le coup, comment ne pas croire un peu tout ce qu'on lit ? Comment ne pas avoir encore plus peur ?

Pourquoi les femmes ne se font pas plus dépister au fond ? Et les cancers du sein des femmes de moins de 50 ans, on ne les détecte pas ou trop tard...

 

Alors si j'ai un conseil à vous donner les filles, c'est de ne surtout pas attendre et d'aller consulter au moindre truc suspect, à la moindre boule, au moindre changement, à la moindre douleur qui revient. Ne pas se dire, j'ai le temps, j'irai plus tard. Ne surtout pas se dire "Il faut que je prenne rendez-vous" et ne pas le faire. J'en ai connu des amies, des copines, des collègues de bureau qui avaient mal ici où là et qui ont laissé trainer parce que la vie de tous les jours nous rattrape, qu'on y pense et puis on oublie. Je les ai vues ces filles être malades, supporter les traitements plus ou moins bien, en guérir ou mourir...

Mieux vaut passer pour une hyponcondriaque et payer une consultation pour rien, croyez moi...

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #humeurs

Commenter cet article

Marion 25/10/2013 14:09

Bonjour!
Vous dites, en début d'article, que vous ne croyez pas en la continuité des maladies. Malheureusement, pour le cancer du sein, elle peut bel et bien exister car une anomalie génétique (et donc
transmissible d'un parent à un enfant)est responsable du cancer du sein. je le sais d'autant plus que cette anomalie génétique se balade dans la famille de mon père depuis de nombreuses années. Mon
arrière gd-mère, sa sœur, ma grand-mère, sa sœur, des cousines sont décédées de ce cancer. Ma cousine, à même pas 32 ans, vient de subir son 2ème cancer du sein et ma tante vient d'en déclarer un.
C'est sur demande de ma cousine qu'un profil génétique a été effectué révélant la présence de cette anomalie. Le cancer dans les gènes..... Du coup, mon père l'a fait faire aussi mais il n'est pas
porteur. Je suis donc protégée.
Tout ça pour dire que la "continuité" de ce cancer existe et que dès que 2 ou 3 femmes, en "ligne directe" le subissent, il faut se poser la question de l'existence de ce gène pas comme les autres.

Carole Nipette 10/11/2013 18:40



Evidemment je ne pensais aux maladies génétiques mais bien au fait que si rien de trouvé, ce n'est pas parce que quelqu'un de la famille est malade que nous aussi, rien de génétique chez nous...
je ne veux pas croire en une fatalité sauf si dans des cas comme celui dont vous parlez...



Madame Moustick 19/10/2013 16:25

Je te rejoins tout à fait : au moindre doute, on consulte ! Rien que pour sa tranquillité d'esprit et celle de ses proches, cela n'a pas de prix.

les fruités 17/10/2013 13:42

On a une chance merveilleuse d'etre dans un pays où la prevention existe, ce serait terrible d'etre negligent et de ne pas en profiter...Bien sur, moi aussi je me pose les meme questions, mais que
faire si ce n'est faire confiance au corps medical ??? Pour la mammo, ne pas oublier d'y aller dans la premiere partie du cycle, on deguste bien moins.....
bises

Carole Nipette 17/10/2013 18:10



merci pour le conseil, je n'y avais jamais pensé ! voilà pourquoi parfois c'est vraiment atroce !



Madame 16/10/2013 19:54

Idem ici j'ai eu droit à ma deuxième mammo cet été, et j'ai déjà une colo à mon actif ;) pas glam mais indispensable en prévention!
ps: t'étais aux ateliers cet après m?

Carole Nipette 17/10/2013 18:11



on est dans le même bateau je vois !


ps : non j'étais chez le doc... et finalement il n'y avait pas besoin que je sois là



Anne 16/10/2013 16:54

Prévention, prévention et prévention!! Au delà des examens médicaux, on sait aussi aujourd'hui que notre alimentation et notre mode de vie ont des incidences positives ou négatives sur notre santé.

Carole Nipette 17/10/2013 18:11



Oui tout à fait !



lexou 16/10/2013 16:21

ici, à même pas 30 ans je suis surveillée de près car ma grand mère a eu un cancer du sein a 40 ans, elle a guérit, à Villejuif, parce qu'elle l'a constaté très tôt, alors je me surveille de
près!!!

Carole Nipette 17/10/2013 18:12



ah oui c'est jeune, tu sais de quoi je parle alors...



Lisbei 16/10/2013 14:46

C'est justement la question que je me posais, pourquoi un dépistage tous les 2 ans à partir de 50 ans, et pourquoi pas un à 20,30,40 et 50 ans, pour commencer ? Parce que plus on attrape un cancer
jeune, et plus il se développe vite, en plus ...
Bises !

Carole Nipette 17/10/2013 18:13



oui mais je suppose que les rayons jeune c'est pas top, que ça coûte une fortune et que au final tu ne pourrais pas en détecter beaucoup... si déjà on fait attention en allant régulièrement chez
le doc, palpation et autopalpation etc...



menou 16/10/2013 12:38

chere Carole
comme je comprend tes incertitudes et tes conclusions
toujours 1 grande joie de lire ton blog
tu as 1 si jolie plume
biz
menou

Carole Nipette 17/10/2013 18:16



Merci



Lily 16/10/2013 11:58

ici idem meme si j'y vais a reculons. Ma maman a eu de gros doutes cette année et meme si au final les fibromes s'avèrent non cancéreux elle sait que le depistage doit etre annuelle et encadré car
le douytes s'immisce des qu'une masse s'installe sur la mamo ... Du coup je dois en faire une tous les ans car j'ai déjà eu un kist il y a quelques années mais je refuse de la faire depuis 3 ans
... Cette année elle sera faite car j'ai pris conscience qu'il etait important pour eux et moi de la faire ... Mias je confirme dans mon souvenir ca fait mal ....

Carole Nipette 17/10/2013 18:16



Bon courage alors



keju 16/10/2013 10:57

Tu as bien raison, je suis tout à fait d'accord avec toi. Ici aussi je me surveille du fait que mon papa nous a quitté d'un cancer à l'estomac il y a 5 ans,que mon oncle l'a également eu... j'ai
donc passé une coloscopie et une fibro et je réitérerai dans 3 ans.

Carole Nipette 17/10/2013 18:19



décidément on est beaucoup à se surveiller :(



angélique 16/10/2013 09:37

Je suis tout à fait d'accord avec toi,on doit se surveiller,et dès que l'on sent quelque chose d'anormal il faut consulter...!(je suis issue d'une famille(côté père) où tous sont partis à cause du
cancer,je sais combien il est important d'être vigilant!)
Très bel article!

Carole Nipette 17/10/2013 18:19



merci...