Mid life crisis ? Interrogations et sens de la vie

Publié le 25 Avril 2013

zen-c-Musee-Guimet.JPG

Zen, photo prise par Nina au Musée Guimet

 

Je suis fatiguée en ce moment, fatiguée que mon cerveau n'arrête pas de se prendre la tête. Le sens de la vie, pourquoi on est là, à quoi ça sert puisqu'on meurt à la fin et même parfois avant la fin ? L'humanité a t'elle un but ?

Cette fameuse question du sens de la vie que certains passent leur vie à chercher. En fait ce qui me turlupine surtout c'est pourquoi on s'embête avec certaines choses, pourquoi il faut se tuer à la tâche, s'engueuler avec ses collègues, se forcer, être hypocrite, supporter la connerie et la haine... A quoi ça sert tout ça, juste à avoir un salaire pour manger et ne pas dormir dans la rue ? Pourquoi des ouvriers chinois sont sur terre pour passer une vie de labeur sans jamais s'arrêter sauf pour dormir et pour un salaire de misère qui ne leur permet même pas de profiter de la vie ? Pourquoi la vie humaine n'a aucune valeur pour certains ? Pourquoi l'homme exploite l'homme ?

 

sensdemavie.JPG

 

Je ne sais pas si je fais ma mid life crisis comme on dit, si mes 45 ans qui paraissent être la moitié de ma vie y sont pour quelque chose. Le fait d'être maman a accentué toutes ces pensées. Pourquoi donner la vie à quelqu'un d'autre ? Pourquoi en dehors du fait que l'on a envie d'aimer et d'être aimé par ses enfants, on le ferait inconsciemment pour continuer à peupler la planète ? Cette idée ne m'a jamais effleuré l'esprit, jamais je n'ai pensé à faire un enfant pour que tout cela continue mais une partie de l'humanité doit bien y penser non ? On es programmé pour recommencer le cycle de la vie ?

 

Ces derniers temps je n'arrête pas de penser à la mort, la mienne, celle des autres. Cela ne m'empêche pas de vivre mais fait encore une fois retourner mon cerveau dans tous les sens. Est ce que je vais aller assez loin pour voir grandir ma fille et la voir devenir peut être mère à son tour ? Est ce que je vais arriver vieille et en bonne santé ? Est ce que je saurais que ça y est le moment est venu mais surtout est ce que j'aurais le sentiment que j'ai achevé quelque chose, que je suis allée au bout et que la seule réponse c'est la fin de la vie ? Saurais-je être sereine quand le moment sera venu ? Serais-je fière de moi ?

 

creation.JPG

 

Je crois aussi que la tournure que prend le monde me fait peur et que tout ça fait encore plus cogiter. Mais je n'ai pas peur moi mais bien pour ma fille, pour les enfants de mon frère, pour les futurs enfants de ma soeur, pour tous les enfants à venir. Dans quel monde on les fait venir, quel monde on va leur laisser ? Sauront-ils se défendre et se protéger contre les intégrismes de tous côtés, contre toute cette violence qui surgit n'importe où et n'importe quand ?

 

Est ce que lorsqu'on est croyant on se pose toutes ces questions ? Est qu'on vit mieux sans se poser aucune question ?

 

J'aime la vie, j'aime tout ce qu'elle m'apporte, je veux aller le plus loin possible hein ! Je serais même du genre à aller très loin si les vampires existaient vraiment ! En tout cas c'est fatigant de se poser toutes ces questions et de ne pas avoir de réponse. Quand je suis allée voir l'exposition Dali à Beaubourg je suis tombée sur cette phrase à la fin de l'expo qui résume exactement ce que je pense : "Je réclame une vie dans l'au-delà avec persistance de la mémoire. Je veux bien renoncer aux béatitudes éternelles pourvu que dans l'éternité je me souvienne de tout !"

Quand j'ai lu ça, j'ai eu un flash et je me suis dit que voilà, c'était exactement ça. Il a mis le doigt là où j'ai mal. La fait qu'après tout est fini et que l'on ne se souvienne de rien une fois qu'on meurt. C'est bête et naïf de dire ça oui mais si on pouvait partir avec nos souvenirs et notre mémoire tout serait différent ici. La persistance de la mémoire... Je sais bien que tout cela signifie qu'il faut profiter de l'instant présent, que ce qui est pris est pris et je mets ces principes en application dès que possible.

 

Est ce que je la fais cette mid life crisis ? Vous y pensez vous au sens de la vie ou vous préférez ne pas y penser justement ?

 

marche.JPG

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Les réflexions existentielles d'une maman

Commenter cet article

pierrot, vagabond des mots et des routes 25/05/2013 21:51


bravo à ce superbe blogue philosophique où les questions essentielles dansent:)))


ce qui amène oeut-être à la plus fodnamentale:


pourquoi y a-til quelques chose plutôt que rien?


 


LE RIEN, (wow-t=2.7K)
se nomme peut-être
BEAUTÉ DU MONDE


Dans le cadre d’un doctorat en phénoménologie
sur la question suivante:


SI UNE PERSONNE
PREND SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE
SE PEUT-IL QUE LA BEAUTÉ DU MONDE
PRENNE SOIN DE CETTE PERSONNE?


permettez-moi de vous offrir une de mes chansons:


—-


DANS LA BEAUTE DU MONDE


dans la beauté du monde
dans la beauté du monde
je marcherai


deux âmes sioux m’inondent
deux âmes sioux m’inondent


dans votre beauté du monde
France et Jean-René
je marcherai


suis devenu


un arbre qui marche
parce qu’il relève ses racines


un doux vieillard
qui le soir délasse ses bottines


une belle jeune fille
qui r’trousse sa jupe
parce qu’elle dessine


le bout d’ses doigts
dans la rivière


dejà fini
l’été d’hier


reste le canot de Jean-René
les fruits de France et sa bonté


sur leur galerie
de Notre-Dame de Montaubant


je me prépare pour l’hiver
tel un enfant


car mes deux ames sioux
ont fait de moi
un arbre-fou


comme le canot de Jean-René
sur la rivière Batiscan


comme les fruits de sa belle France
de Notre-Dame de Montauban


je traverserai
l’éternité
en marchant
la neige et le vent


Pierrot
vagabond céleste
—–
http://www.enracontantpierrot.blogspot.com
http://www.reveursequitables.com


http://www.demers.qc.ca
chansons de pierrot
paroles et musique


monsieur 2.7k (roman phénoménologique)
http://www.reveursequitables.com,presse,(monsieur 2.7k)


sur youtube,
Simon Gauthier conteur video vagabond celeste


longue vie à votre blogue


Pierrot

Océane 01/05/2013 21:27


Voilà le style de questions que je me pose en permanence :) On me traite de mélancolique à cause de ça, mais je le prends come un compliment :) Ce genre de questions montre surtout que tu es
soucieuse des autres, de l'humanité au sens large et ce n'est rien que de très noble que de chercher à donner un sens aux choses.


Est-ce une question d'âge ? Je ne pense pas.


Pour ce qui est des souvenirs, de la mémoire, c'est l'objet d ma quête quotidienne. Ne croit pas qu'on oubliera tous, tu verras qu'au seuil de ta vie tu sauras que tu as de beaux souvenirs pour
t'accompagner, et même s'il ne sont pas présents immédiatment, tu sauras qu'ils sont tapis dans le fond de ta mémoire :)

Carole Nipette 15/05/2013 21:46



Oui je sais pour les souvenirs :) pour le reste je ne sais pas comment faire pour ne pas me poser de questions sur ce monde qui m'entoure, dur, dur...



Karya 01/05/2013 21:18


Je n'ai pas dit 'jamais' mais 'moins' de questions.

Carole Nipette 01/05/2013 21:52



oui mais dès que tu t'en poses un peu les autres viennent sans sonner :)



nessa 01/05/2013 18:42


ahhh tu fais ta crise de la quarantaine ? moi j'ai pas encore atteint mais ça m'arrive souvent aussi lol  faut relativiser je viens juste d'écrire un billet sur le SOS lancé par des ouvriers
dans le bâtiment près de chez moi qui travaillent JOUR et NUIT. par rapport à eux je m'estime chanceuse ....bizz bon premier mai

Carole Nipette 15/05/2013 21:47



Oui une bonne grosse crise existentielle !



Anne 28/04/2013 16:36


La vie est fragile, une fois qu'on le sait (qu'on le sait vraiment je veux dire), on est conscient qu'il faut profiter de chaque jour, enfin c'est même pas qu'on en est conscient, c'est que notre
rapport aux gens, à la vie change... Pour moi aujourd'hui, le bonheur est un choix!


Il faut savoir donner un sens à sa vie, je l'ai fait avec mes enfants, je le fais aujourd'hui avec mon travail qui a vraiment du sens.


J'espère que tu trouveras de quoi passer au travers de cette crise.


Bises

Carole Nipette 15/05/2013 21:53



je crois que je ne cesserai jamais de me poser des questions sur le monde et la façon dont tout se met en place, pour le reste je fais du mieux que je peux :)



les fruités 28/04/2013 08:26


coucou Ma Belle


tu n'aurais pas besoin de vacances toi? Pour repondre a ta question, je me prends la tete avec ce genre de questions, lorsque je suis fatiguée, stressée ou en periode premenstruelle...sinon,
j'essaie de vivre au max en accord avec moi meme et le monde qui m'entoure et oui, etre coyante aide beaucoup ! Tu ne pourras pas changer le monde mais tu as le grand pouvoir d'elever et de
transmettre à ta Fille de belles valeurs et c'est deja enorme...


bises

Carole Nipette 15/05/2013 21:54



si j'ai clairement besoin de vraies vacances ! oui tu as raison, c'est déjà énorme :) Bisous



natieak 27/04/2013 20:32


Il y a de parfait reflexion dans les commentaires qu'on t'a posé.


Si je devais te donner un conseil; ne te pose pas trop de question et prend la vie comme elle vient. Oui je sais ça va pas trop d'avancer un commentaire comme le mien ;)

Carole Nipette 15/05/2013 21:54



oui merci ;)



Michèle 27/04/2013 06:42


Souvent j'y pense et même sans avoir 45 ans ! En lisant et regardant les infos et le je demande à chaque fois le sens de la vie !

Carole Nipette 15/05/2013 21:55



pas facile d'échapper au monde qui nous entoure



Ma poussette à Paris 26/04/2013 21:40


C'est fatiguant le questionnement mais c'est ainsi qu'on prend aussi les bonnes décisions. Moi aussi le monde me fait peur pour mes enfants, je n'ai pas de réponse. Et pour répondre à Isabelle,
le fait de croire en dieu, n'évite pas le questionnement, ce serait trop facile ;-)


Bises

Carole Nipette 15/05/2013 21:56



le questionnement non mais peut être des réponses ou une façon de se contenter ou d'accepter ?



Lily 26/04/2013 13:02


Quand on devient mere ses questions arrivent forcement ... Apres cela depend de smoments parfois je me le sposent mais je dois fair epartie de ses gens qui prennent la vie a bras le corps et
advienne ce qui pourra au grand dam de certains qui se demandent comme je peut parfois etre si legere ... je pense simplement que je prefere ne pas regarder dans ce sens là (attention je ne me
voile pas la face pour autant) 

Carole Nipette 15/05/2013 21:56



tu as raison :)



madeleine 25/04/2013 20:55


Le commentaire de Emilie Ubago est en fait parfait et j'aurais du le lire avant d'écrire

Carole Nipette 15/05/2013 21:56



:)



madeleine 25/04/2013 20:53


C'est un très beau post qui évoque beaucoup de choses en moi. J'y ai beaucoup pensé lorsque ma grand-mère est tombée malade, est devenue sénile en fait, n'a plus été elle-même et est décédée.
Pour moi le problème se pose un peu différemment. Je n'ai jamais pu compter sur mes parents qui sont des personnes inconscientes (euphémisme) et le fait d'avoir
un accident grave puis des enfants a accentué mes angoisses, mes inquiétudes. Que se passera t-il pour mes filles sans moi? Je n'arrive jamais à me projeter,jamais. Je vis au jour le jour, moment
après moment en essayant d'être le plus moi même, le plus avec les gens que j'aime.
mais cela crée un gros décalage avec les autres personnes. Car je suis souvent enclin à être proche des autres, à vivre des relations privilégiées, je voudrais n'avoir aucun regret. 


Les autres me désolent souvent à vouloir se dépasser, à passer les uns à côté des autres sans se regarder. Je supoose que je suis un cliché mais je me dis que peut
être partir de la région parisienne amènerait de l'apaisement, une autre vie, quelque chose qui vaille un peu la peine puisqu'on est là si peu de temps. Mon mari qui est encore pire que moi a
vraiment du mal à vivre cette vie, métro, boulot dodo. Je le pousse à écrire, à créer.


C'est déjà ce que tu fais. Peut être que tu pourrais aller plus loin.


P.S.: Niko c'est pas mal.Problématiques parfois un peu dures à comprendre pour ma fille de 3 ans qui confond les personnages et ne comprend pas le concept de famille
recomposée.
Vu azur et asmar (en vod), je pensais que ça serait incompréhensible pour elle et bien non elle adore!! 

Carole Nipette 15/05/2013 21:58



Non tu n'es pas un cliché au contraire... j'espère pouvoir faire des changements de vie dans pas trop longtemps...



cristellina 25/04/2013 18:33


Je suis comme toi, je me pose beaucoup de questions et me fait énormément de soucis pour ma fille et comme toi, je pense beaucoup à la mort, pas la mienne mais celle des autres.


J'envie énormément les gens insouciants, qui vivent au jour le jour et qui ne se mettent pas le cerveau à l'envers.


Malheureusement, on ne peut pas aller contre nature.

Carole Nipette 15/05/2013 21:58



Oui je les envie aussi...



Xtinette 25/04/2013 17:43


J'y pense beaucoup trop à vrai dire... et tout particulièrement aujourd'hui...avec des interrogations sur ma vie pro : je ne vois pas où je vais... J'ai un petit peu d'avance sur la mid life
crisis...

Carole Nipette 15/05/2013 22:00



pareil pour moi et ma vie pro...



madamezazaofmars 25/04/2013 15:53


Je crois que depuis que j'ai 15 ans, il n'y a pas un jour ou je n'ai pensé a tout ça, et comme toi, le contexte, l'époque actuelle, ne font qu'accentuer mes questionnements incessant. Je voudrais
juste trouver quelques réponses avant la fin...


Tu l'as magnifiquement écrit !


 

Carole Nipette 15/05/2013 22:00



Merci... trouver les réponses, certains y passent leur vie ;)



Emilie Ubago 25/04/2013 12:04


Ma Carole, toutes ces questions que tu te poses, qui t'angoissent et t'étreignent ne sont pas plus une remise en question qu'une volonté sage de donner un sens à ta vie, de l'accepter, et j'ai
les mêmes. Je ne les avais pas avant d'être mère et aujourd'hui, elles m'empêchent de dormir et remuent mes choix, mes besoins.
Cette impuissance face à la fatalité de la mort, de l'imprévu dramatique m'a enlevé mon insouciance et m'a rendue plus fragile et plus déterminée à la fois, j'ai tout le temps peur mais je suis
aussi toujours prête à me battre pour dépasser cela.. J'ai de l'humilité face au monde, face aux accidents qui peuvent survenir et j'ai la rage d'aller au-delà pour ne pas en dépendre.
Comme toi, je suis saisie par l'envie absolue de porter mes fils au-dessus de ce flot là et de les protéger, les armer, vivre avec eux et les accompagner aussi loin que possible... Et oui, cette
foutue mémoire qui nous abandonnera sitôt le trépas acté est une injuste issue, une absurdité mais la mort n'emporte rien d'autre que des cellules et si la mémoire s'efface, le besoin de se
souvenir aussi.
Il n'y a rien au-delà, ni bienveillance ni douleur, juste un vide dont nous n'aurons de toutes les façons pas conscience.
Jusque là, la sagesse consiste probablement à vivre chaque jour comme s'il devait être le dernier et à philosopher sur l'attachement qui rend toute perte insupportable..
Je t'embrasse fort

Carole Nipette 15/05/2013 21:59



Merci tout simplement... Je t'embrasse aussi et je ne désespère que l'on se revoit un jour...



miss Julie 25/04/2013 11:39


Ta note est très belle. C'est un sujet  sur lequel on pourrait rebondir des heures et qui le mérietrait mais je n'en ai pas trop le courage.
Le truc que je dirais,  c'est que cette prise de conscience est souvent très courante à cet âge, sans doute parce que les gens réalisent qu'ils ont parcouru une bonne partie du chemin...
+ tard, les personnes âgées qui sont en souffrance ont parfois bcp de mal à accepter ce qu'elles sont devenues et là, la souffrance devient collective. ( familiale)
L'âme perdure pour les croyants et c'est sans doute une aide précieuse pour mieux accepter que tout a une fin.
( Ouh la...moi qui aime bien habituellement délirer sur la blogo, je sens que je fais un peu ds le mélo...sorry mais c'est ce que ta note m'inspire.)

Carole Nipette 01/05/2013 17:20



je ne suis pas croyante mais je crois en l'âme :)



Karya 25/04/2013 11:25


Je pense sincèrement que l'on vit mieux en se posant moins de questions mais que c'est un boulot à plein temps.

Carole Nipette 01/05/2013 17:19



je n'y arrive pas, ne jamais se poser de questions équivaut à être bête je trouve ou limité...



ratounette 25/04/2013 11:11


Parfois ça m'arrive de me poser les mêmes questions, j'ai surtout peur pour mes enfants.


Et puis j'ai décidé d'être heureuse dans la vie, de voir le petit truc rose quand tout est gris, de profiter d'un rayon de soleil, d'un sourire de ma fille, d'un calin de mon fils.. Et puis quand
le moment sera venu j'espere pouvoir dire que j'ai été heureuse et ça sera suffisant. 


S'il faut absolument trouver un sens à la vie, je pense que c'est ça, il faut etre heureux et profiter de tout ce que la vie nous offre non?

Carole Nipette 01/05/2013 17:18



Oui je pense ça aussi mais quelque part je trouve que c'est trop simple ;)



isa-monblogdemaman 25/04/2013 09:57


Il y a cette scène dans Real Humans, la série sur Arte, où l'on prpose au papi de préparer son décès en choisissant un robot à son image dans lequel il pourrait transférer ses souvenirs. Ca m'a
profondément marquée. 


 


Je me demande souvent si les choses sont plus simples, la vie plus limpide quand on est croyant. Qu'on fait des enfants parce que Dieu le veut. Parce que c'est vrai, pourquoi on fait des enfants

Carole Nipette 01/05/2013 17:18



Pour les aimer :) le reste pour moi n'est pas d'actualité ! je pense que lorsqu'on est vraiment croyant ça aide...