Mystery, Les Amants passagers, A la merveille / Revue de films

Publié le 7 Avril 2013

Mystery-affiche.jpg

 

Mystery réalisé par Lou Ye

 

Impossible de trouver un résumé du film qui ne dévoile pas l'histoire. Heureusement que je n'avais rien lu sur le sujet, ce qui m'a permis d'être à fond dedans. Peu de gens savent résumer des films sans spoiler sur internet, c'est dommage...

 

Du coup pas de résumé, le début de mon avis peut en être un qui suffise à donner envie d'aller le voir...

 

Mystery est un film sur la Chine d'aujourd'hui entre thriller et chronique sociale. J'ai accroché aux deux aspects.

Le film commence par une scène d'accident d'une violence percutante d'une part à cause de l'impact physique, d'autre part à cause des réactions des conducteurs. Puis on passe à la vie d'une famille tranquille en apparence, on entre dans la douceur et le quotidien d'une couple classique avec un enfant. En parallèle avec l'accident, tout va voler en éclats dès que la femme va découvrir la double vie de son mari.

 

J'ai vraiment aimé la façon dont le scénario est composé. Pendant tout le film on se doute qu'il y a un rapport avec la première scène de l'accident mais sans comprendre comment tout ça va s'agencer. Du coup il y a un suspense assez fort car on sait que c'est lié mais on ne s'attend pas à tout ce qu'on va découvrir et toutes les conséquences de l'accident sur la vie de tous les protagonistes. J'ai imaginé moi même divers scénarios au cours du film mais sans deviner le vrai.

Entre l'enquête policière qui piétine et qui devient corrompue et les réactions des femmes trompées, le film avance sur une corde raide et ne laisse pas le spectateur passif dans son fauteuil. La tension monte au fur et à mesure et on attend le drame qui ne vient pas forcément toujours.

 

C'est banal de dire que les conséquences de nos actes peuvent être terribles mais Mystery est une illustration parfaite de la spirale infernale dans laquelle on peut se retrouver.

J'ai beaucoup aimé ce film, les interprètes et le climat qui s'en dégage.


 

Les-amants-passagers-affiche.jpg


Les amants passagers réalisé par Pedro Almodovar

 

"Huis clos dans un A3401 de la compagnie Península en route pour Mexico, dans l'attente d'un atterrissage d'urgence suite à un problème technique... Les passagers et membres d'équipage pensent vivre leurs dernières heures. Pendant que la seconde classe est endormie, l'équipage va tout faire pour que les passagers de première classe se sentent bien..."

 

Dès le générique du début, nous sommes prévenus, ce que nous allons voir est complètement fictif et ne reflète en rien la réalité. J'ai envie de dire "quel dommage" !

 

Inconditionnelle d'Almodovar je suis et inconditionnelle d'Almodovar je reste ! Je l'aime dans le drame et dans la comédie et aucun genre n'est supérieur à l'autre quand il s'agit d'émotions. J'adore l'humour d'Almodovar et ses références.

Les Amants passagers est une comédie purement jouissive dont on se délecte avec plein d'arrières pensées parce que ça fait du bien tout simplement. On boit, on se détend, tout le monde couche avec tout le monde ou presque, c'est l'extase à tous les niveaux et c'est totalement décomplexé.

Même si la crise que subit actuellement l'Espagne est en toile de fond, on sent que tout le monde a envie de se lâcher du réalisateur aux acteurs.

Un film à voir pour rire et se changer les idées, attention personnes trop coincées, s'abstenir !

Ha ha, j'imagine les crises cardiaques si ce film était projeté lors de certaines manifestations qui font beaucoup de bruit ces derniers temps... je sais je suis cruelle !

 

 

A-la-merveille-affiche.jpg

 

A la merveille réalisé par Terrence Malick

 

"Même s’ils se sont connus sur le tard, la passion qu’ont vécue Neil et Marina à la Merveille - Le Mont-Saint-Michel - efface les années perdues. Neil est certain d’avoir trouvé la femme de sa vie. Belle, pleine d’humour, originaire d’Ukraine, Marina est divorcée et mère d’une fillette de 10 ans, Tatiana.

Désormais, le couple est installé dans l’Oklahoma. Leur relation s’est fragilisée : Marina se sent piégée. Dans cette petite communauté américaine, elle cherche conseil auprès d’un autre expatrié, un prêtre catholique nommé Quintana. L’homme a ses propres problèmes : il doute de sa vocation…"

 

Encore une fois, impossible de trouver un résumé du film sur le net, j'ai coupé de quelques lignes le résumé officiel, d'ailleurs moi même je serais incapable de faire un résumé cohérent...

C'est un film sur l'amour, l'amour qui nait, l'amour qui meurt, l'amour qui dure ou ne dure pas... Terrence Malick explore toutes les émotions qui composent une histoire d'amour et essaie de toucher à l'essence même du sentiment amoureux. Le début quand on prend le temps à deux, quand plus rien d'autre ne compte, quand regarder le ciel est un moment de pur bonheur, quand l'état amoureux est l'état de vie. Puis l'arrivée des subtils changements qui montrent que l'amour n'est plus au centre, qui font se questionner l'un ou l'autre ou les deux, le moment où l'on sort de sa bulle pour se confronter au quotidien et à la réalité moins belle que dans nos rêves... Tout cela est dans "A la merveille".

 

J'ai vécu le film comme une symphonie et une réfléxion philosophique sur l'amour en me laissant bercer et porter par les images et la musique.

 

Mais pour une fois, et ça me fait mal de le dire parce j'aime passionnément les films de Terrence Malick, je n'ai pas été sensible à la mise en scène de cette symphonie cinématographique. Les images oui, la musique oui mais le fond non. Cette façon de narrer l'histoire en voix off sans vraiment raconter m'a laissée froide. Sans parler du fait que je n'ai pas du tout été sensible à la crise existentielle religieuse du prêtre incarné par Javier Bardem. Cette partie m'a trop fait penser à "The Tree of life" que j'avais adoré mais du coup j'ai trouvé que ça faisait trop...

Il y a beaucoup de belles choses dans le film mais je ne suis pas ressortie de la salle transportée comme d'habitude...

 

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Sorties culturelles... de maman - critiques cinéma.

Commenter cet article

Michèle 08/04/2013 19:06


Mystery me tente énormement !

chocoladdict 07/04/2013 22:08


j'hésite à aller voir l'Almodovar dont j'aime beaucoup les films habituellement mais ici les critiques ont été assez dures et l'homme en a rajouté une couche..chouette tu fais pencher un peu la
balance de l'autre côté )

madeleine 07/04/2013 20:28


ça fait quand même trois beaux films. Almodovar, c'est un génie pour moi. Les deux autres, ça m'a donné envie aussi. J'attends que tout ça arrive en DVD
Merci