Réponses aux préjugés sur les enfants uniques

Publié le 5 Décembre 2011

Ninacopinesfetebaleine5jv11-2.jpg

 

J'ai de la chance dans mon statut de parent d'enfant unique. Mon entourage ne m'a jamais fait de réflexions stupides ou méchantes. Quand je parle de mon entourage, je parle de la famille et des amis proches. L'avis d'une personne que je connais à peine où que je ne fréquente pas ne m'empêchera jamais de dormir. Les bien-pensants, qui estiment tout savoir de la vie et de la façon dont les autres devraient gérer la leur, m'insupportent. Je ne me gêne pas pour exprimer ma façon de pensée si débat il y a.

 

Un des articles qui me tient le plus à coeur sur ce blog c'est celui sur "mon enfant unique" écrit il y a plus de 2 ans. Article qui a suscité de nombreuses réactions et qui continue encore à recevoir des commentaires ou qui incite des parents à m'envoyer un mail. Ce qui me frappe le plus ce sont les réactions stupides et méchantes auxquelles sont confrontées beaucoup de parents. J'ai relu les commentaires et trié les remarques reçues dans les mails pour faire une compilation des questions à la con et mes réponses.

Déjà, il y a plusieurs raisons qui font que des parents n'auront qu'un enfant : le choix bien entendu, la maladie, l'impossibilité physique d'en avoir un deuxième, l'âge tardif pour le premier enfant, une séparation ou un divorce... Et souvent les personnes qui critiquent le font sans savoir et parfois même quand elles savent elles ne peuvent s'empêcher de demander à l'enfant en direct "Tu ne voudrais pas toi avoir un frère ou une soeur ? "

 

Tu vas en faire un enfant gâté. Je vais en faire un enfant gâté si je veux ! Ce qui signifie que c'est à nous les parents de faire en sorte qu'elle n'ait pas un comportement d'enfant gâté et capricieux. Pour l'instant on s'en sort pas trop mal et même si certains pourraient considérer qu'elle est trop gâtée cela n'en fait pas pour autant une enfant capricieuse. Si je compare avec les copains et copines qui ne sont pas uniques, je constate que ma fille n'est pas la plus capricieuse ni la plus gâtée.

 

Tu vas en faire un asocial. Pareil, si je veux ! Bien sûr il y a des parents qui isolent leur enfant, qui vivent en cerle restreint ou fermé. Cela n'a rien à voir avec l'enfant unique mais malheureusement avec le comportement des parents. Mon enfant a été en crèche, va à l'école, elle fréquente d'autres enfants et surtout je la laisse volontiers si elle est invitée ailleurs. Si mon enfant est asocial ce sera parce que c'est son tempérament et je ne pourrais rien y faire...

 

Il sera malheureux. Ah bon ? Et depuis quand le malheur dépend du fait d'avoir des frères ou des soeurs ? Un enfant pas unique n'a droit qu'au bonheur, n'aura jamais de chagrin d'amour, ne sera jamais triste et aura plein d'amis qui seront là pour lui, c'est écrit où ça ? Ce n'est pas un peu réducteur comme façon de penser ?

 

Et s'il meurt tu feras comment ?

Depuis quand un enfant en vie remplace un enfant mort ? Depuis quand la douleur de perdre un enfant est atténuée par un autre ? C'est horrible à dire mais les frères et soeurs peuvent mourir ensemble dans un accident, le privilège de la mort n'est pas propre aux enfants uniques. Ah non mais cette remarque, ceux qui la prononcent sont juste des gens bêtes.

 

Et quand vous serez vieux, il sera seul pour s'occuper de vous... Oui c'est vrai là j'avoue que ça peut nous travailler. Donc je vais faire un deuxième enfant juste pour qu'il s'occupe de nous plus tard, ça c'est une sacrée bonne raison non ?  Mais qui garantit que tous les frères et soeurs d'une même famille s'occuperont tous de leurs vieux parents ? Pour avoir des exemples un peu partout, il n'y a souvent qu'un seul enfant qui se tape tout le boulot, les autres rappliquent pour l'héritage. A nous de faire en sorte que ça n'arrive pas, de prendre toutes les dispositions pour ne pas peser sur notre enfant si nous sommes très malades.

 

lecturepeluches-copie-2.JPG

 

Tu es egoïste de ne faire qu'un seul enfant. Et faire plusieurs enfants c'est pas égoïste peut être alors que la planète est déjà surpeuplée et qu'il n'y a pas assez de ressources pour tout le monde ? Ce n'est pas égoïste de faire des enfants juste pour soi ou parce qu'on ne veut pas finir seul ? Ce n'est pas égoïste de faire des enfants pour toucher des allocations ou quand on est tellement à l'ouest que s'en occuper c'est de la science fiction ? La liste est interminable, à chacun sa définition de l'égoïsme... J'en rajoute exprès mais chacun voit l'égoisme où il veut le voir...

 

Tu vas lui mettre une pression d'enfer. C'est un risque oui mais là encore c'est au parent de savoir doser. Evidemment nous aurons envie qu'elle réussisse dans la vie mais la réussite veut dire "faire un métier qu'elle aimera", comment s'en sortir aujourd'hui sinon. Si elle est bonne à l'école nous l'encouragerons et nous l'accompagnerons autant que possible. Nous aurons le temps de nous occuper d'elle, ce sera un plus. Si l'école ne lui plait pas, nous serons là aussi pour trouver une autre voix. La pression, la société la lui mettra toute seule. Nous n'avons aucune revanche à prendre sur quoi que ce soit, notre fille ne sera pas un faire valoir quelconque de par ses études. On a envie qu'elle soit heureuse et bien dans ses baskets.

 

Il va s'ennuyer tout seul dans son coin. Tout d'abord ce n'est pas mauvais pour un enfant de s'ennuyer de temps en temps. Dans nos sociétés, on court tout le temps, les enfants ont douze activités le mercredi, le week end et même après l'école, certains n'ont pas le temps de s'ennuyer ou même de se poser quelques minutes au calme. Ceci dit, si on ouvre suffisament l'imaginaire de son enfant il ne s'ennuiera pas plus que ça même s'il joue tout seul.

 

Tu es trop fusionnelle avec ta fille. Oui peut être mais en même temps je n'ai aucun problème quand elle part dormir ailleurs un ou plusieurs jours. Alors c'est quoi être fusionnel ? Aimer et chérir du mieux qu'on peut ? Si c'est ça, aucun souci, je le prends comme un compliment. Et si j'avais un deuxième enfant, serais-je différente ? Je ne le crois pas non.

 

 

C'est l'attitude des parents qui fait que l'enfant aura tel ou tel défaut pas le fait qu'il soit unique. Un parent qui gâte trop le fera avec tous ses enfants, un parent qui surprotège idem. Je crois vraiment qu'il n'y a pas de règles et que tout est dans la façon de se comporter des parents. Qu'il soit unique ou pas, l'enfant est de toute façon conditionné par le comportement de ses parents... Les enfants uniques souffrent peut être de certains maux que je ne connais pas (encore?) mais pour les autres enfants c'est pareil. Une personne sans aucune névrose, sans aucun problème de confiance ou d'estime de soi, sans aucune angoisse je ne pense pas que ça existe... Un être humain c'est complexe et ce n'est pas défini juste par une histoire d'enfant unique.

Il faut arrêter avec les préjugés débiles sur les enfants uniques, préjugés qui sentent la naphtaline et l'étroitesse d'esprit ! Tout comme les préjugés sur les familles nombreuses mais là je ne peux pas parler d'expérience...

 

 

P1080810.JPG

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Les réflexions existentielles d'une maman

Commenter cet article

Marie 14/01/2017 21:32

Merci!!!

Agathe Soler 21/04/2015 14:54

Bonjour,

Je suis journaliste pour la chaîne Téva. Nous réalisons un documentaire de 52 minutes sur les enfants uniques. Régulièrement victimes de préjugés, nous souhaitons casser l'image de "l'enfant unique, l'enfant roi" et sommes à la recherche d'une famille qui accepterait de témoigner.

Vous êtes les heureux parents d’un enfant unique? Votre enfant s'épanouit à travers un sport ou un loisir en particulier? Vous en avez marre des clichés sur l'enfant unique?
Votre expérience nous intéresse!

N'hésitez pas à me contacter pour plus d'informations,

Bien cdt,
Agathe Soler.
07 89 02 66 50
agathe.solera@gmail.com

LILY 29/08/2014 11:48


Je veux juste te dire Merci !!!! Merci pour ce texte qui rassure, ce texte qui me permets de voir que je ne suis PAS seule !!! Comme tu dis, l'enfant unique peut parfois être un choix, parfois
une décision de Dame Nature c'est comme ça ! 


Tu n'y a peut être pas eu le droit , mais personnellement un jour on m'a dit " mais penses un peu à ceux qui ne peuvent pas en avoir du tout !!! toi tu as la chance de pouvoir faire un deuxième
fonces !!! " Très intelligent comme propos non ? 


Merci !!! encore merci à toi pour ce billet ! 

simone 15/01/2012 20:41


un article où je me reconnais, pas facile d'être maman d'enfant unique,


 grand-mère maintenant


j'aimerais qu'il existe une association où se regroupent dans un lieu qui change tous les ans, les enfants uniques, pour échanges, comme cela existe pour les jumeaux -

Carole Nipette 16/01/2012 22:56



ça en ferait du monde :)



Marie 17/12/2011 13:17


Cet article, qui reprend les questions qui se posent point par point et y répond si bien, est tout simplement parfait.

Carole Nipette 18/12/2011 14:10



Merci :)



Annabelle 12/12/2011 07:59


Ton article est criant de vérité, et me touche beaucoup, parce que je suis une maman sur le tard, et parce que je ne pense pas en avoir un autre. Les choses que tu cites, on commence à me les
sortir et ça m'insupporte; les gens pensent toujours savoir ce qui est le mieux pour toi, pour ta famille... En attendant ils devraient un peu plus s'occuper de la leur, de famille; nous, nous
allons très bien!

Carole Nipette 12/12/2011 22:38



Merci, tu es un peu dans mon cas, de toute façon quoi qu'on fasse, c'est compliqué !



MamanDragon 12/12/2011 01:41


par contre par rapport au "si il meurt", j'avoue le comprendre un peu ... sans doute parce que mon premier enfant est mort durant sa naissance, j'ai eu deux enfants depuis, et que la douleur de
perdre son enfant, le néant face à cette mort insupportable, je ne veux pas revivre ce vide ! j'aurai effectivement beau avoir 36 autres enfants, ils ne remplaçeront pas mon fils mort, MAIS quand
on fait un ou des enfants, on ne s'attend pas à se retrouver sans enfant plus tard justement. Du coup cette pensée je l'ai aussi... je voudrais avoir un ou deux autres enfants, parce que j'ai
toujours voulu avoir trois ou quatres enfants, mais qu'aussi aujourd'hui je pense aussi "et si ?" ... et que je n'ai jamais voulu avoir d'enfant unique. Donc si demain il arrivait quelque chose à
un de mes enfants vivants, alors l'autre serait unique. Je pense que comme l'expression le dit "chacun trouve midi à sa porte", et que ça n'est pas forcement de la méchanceté ou de la bétise ou
que dire une chose pareille vient de la part d'une personne sans enfant (dire ça c'est un à priori pareil que de croire les enfants uniques égoistes ;) ), mais juste souvent de la méconnaissance,
et très très très souvent une réaction avec son histoire personnelle et familiale...

Océane 08/12/2011 12:44


J'ai lu ton ancien article, dans lequel je me reconnais assez. Même si là j'ai presque envie de sauter le pas pour un autre enfant, avce mon compagnon actuel, mais c'est une telle démarche
intérieur pour moi..


Bref, tu es en tout cas très claire et ertinente dans ton raisonnement !

sc 07/12/2011 22:43


j'ai eu droit à toutes ces remarques et plus même du genre si vous ne faites pas de deuxième c'est que vous ne pouvez pas c'est ça, s'en suit une recherche de ressemblance entre ma fille et son
père plus ou moins discrètement ... ce que je déteste le plus c'est lorsque les personnes parlent enfin essayent de persuader ma fille de vouloir un frère ou une soeur, elle répond d'elle même et
ce depuis toute petite : je ne veux pas de bébé ni d'animaux vivant à la maison" pourtant elle adore les petits frères et soeurs chez les copines, mais elle n'en a jamais voulu 


à la question très délicate : et si elle meurt ? Je répond avec un grand sourire : oh ben j'achèterai un chien

mumzelle 07/12/2011 15:22


Moi je suis l'ainée d'une famille de 2 enfants, et j'étais capricieuse et chiante, et je suis assez personnelle je pense. Donc il n'y a pas que la place dans la famille et le nombre d'enfant qui
forge le caractère et la vie de chacun. ... comme quoi !


La vie sait nous donner des leçons parfois que nos parents ou nos frères et soeurs si l'on en a eu, n'ont pas su nous donner.

Julie Albet 07/12/2011 12:19

Salut les filles !!! Si comme moi vous avez des fins de mois difficiles, découvert bancaire et tout le pataquès... Faites vite un tour sur ce site : www.microcredit-particuliers.com Ils viennent de
m'accorder un prêt de 5.000€ sur 72mois sur uniquement sur la base de mes justificatifs professionnels . Je suis trop contente !!! Laura (34)

Leanne 06/12/2011 10:07


Je ne peux que t'applaudir des 2 mains pour cet article qui recadre bien les "on dit" éculés et tellement rabâchés...


Comme si vouloir un enfant unique était une tare qu'il fallait combattre...


Tu résumes très bien tous les aspects de cette question, donc encore bravo.


Je plussoie!

Carole Nipette 06/12/2011 22:45



Merci... je suis vraiment sidérée qu'en 2011 certaines personnes en soit encore à considérer ça comme une tare mais malheureusement l'être humain est toujours plein de ressources pas forcément
positives...



Eurêka 06/12/2011 10:01


oui quand tu n'as pas le choix c'est encore plus difficile d'entendre ces remarques, c'est clair. Tu sais c'est remarques je me le suis faite à moi même, peut etre que ça a influencé dans mon
choix d'avoir une grande famille. En même temps je suis fille unique et je l'ai tres mal vécu, mais je n'avais pas des parents attentifs à mes besoin comme Nina a. Je connais quelqu'un qui est
heureux detre fils unique il n'aurait pas supporté partagé l'amour de ces parents avec un autre...je pense qu'on est tous différents et qu'on a pas le droit de juger autrui..comme je te l'ai dit
on m'a aussi juger de vouloir un autre enfant, je pense que les gens auront toujours quelque chose à redire

Carole Nipette 06/12/2011 22:43



les gens qui s'ennuient dans leur vie ou qui sont jaloux oui, ils auront toujours à redire !



Mazelle 06/12/2011 09:42


Merci pour cet article ! C'est tellement rare de pouvoir "lire" ce genre de chose sur les enfants uniques ^^ Après tant de réflexions sur le fait d'être fille unique, franchement, je dis chapeau
bas : ça fait du bien.

Carole Nipette 06/12/2011 22:41



Merci à toi aussi pour ce commentaire...



la bande à Jules 06/12/2011 09:20


moi aussi j'ai un enfant unique même si j'aurais aimé en avoir un deuxième mais la vie c'est parfois compliqué... c'est vrai que je suis fusionnel avec lui, qu'il est peut être un peu trop gâté
mais je lui apprends aussi à être généreux et à partager... heureusement, je n'ai pas eu droit à ce type de réflexion, mais je sais pourtant que beaucoup de personnes ont ce type de raisonnement
décrit dans ton article... Alors merci pour ce billet !!!!!

Carole Nipette 06/12/2011 22:40



voilà c'est parfois compliqué et ceux qui jugent sont justes limités intellectuellement.... merci



MamaFunky 06/12/2011 08:11


Très bel article !!!!


J'adore et je partage !


Et merde aux préjugés ! 

Carole Nipette 06/12/2011 22:39



Merci :)



MamanDragon 06/12/2011 08:09


merci de cette reflexion très enrichissante, j'avoue avoir eu longtemps ce genre d'à priori, sans doute entre autre parce que jusqu'il y a peu je n'avais rencontré que des familles d'enfant
unique "cliché" avec les parents toujours sur son dos, l'enfant très égoiste et cie ;) . Depuis j'ai eu d'autres rencontres, notamment une amie qui est fille unique et sociable autant qu'on peut
l'être et tout aussi ouverte au monde et sans relation particulièrement ni étouffante ni fusionnelle avec ses parents ;) ... comme quoi, c'est facile de mettre des étiquettes.

Carole Nipette 06/12/2011 22:32



oui c'est tellement facile les à priori et les étiquettes, surtout sur la blogosphère... je le répète l'enfant n'y est pour rien si ses parents sont sur son dos tout comme l'enfant n'y est pour
rien quand les parents disent des imbécilités...



vib 06/12/2011 08:07


Parfait je n'aurais pas mieuc dit !!!!!! Bravo!

Carole Nipette 06/12/2011 17:42



Merci !



Tara 05/12/2011 23:20


*contagieux ^^

Tara 05/12/2011 23:14


et bien moi, j'ai 3 filles effroyablement gâtées! j'espère !^^,  seront-elles asocial??? Elles feront ce qu'elles veulent surtout! Seront-elles malheureuses? alors là qui peut dire comment
atteindre assurément le bonheur??? je zappe le "si elles meurent", on y va tous!;o)...Je n'ai pas fait des enfants pour s'occuper de moi vieille, c'est curieux comme pensée???...Je suis aussi
égoïste! ->J'aurai pu en avoir 4, 5 ou plus!:oD Que ce soit l'une ou l'autre, on doit certainement leur mettre la pression aussi...Elles arrivent à s'ennuyer même à 3 et tant mieux! et toutes
les 4 nous sommes en fusion!!!♥ comme quoi 1, 2 ou plus, même combat surtout! ;oDDDDDDDDDD bisous***....laisse glisser les mauvaises langues, des jaloux pitêtre???^^...le bonheur
dérange..............malheureusement.......il devrait être contagion à mon sens.....:o)

Carole Nipette 05/12/2011 23:36



Bien répondu ! merci ! si c'était contagieux ça se saurait :) tant pis pour eux !



Blogueuse égarée 05/12/2011 22:03


Moi, j'ai eu un enfant unique aussi, pas par choix, juste c'est la vie qui s'est passée comme ça. J'aurais aimé en avoir d'autres. Néanmoins, jamais personne ne m'a emmerdée ni fait de réflexions
sur cet état de fait. Tu crois que j'ai eu de la chance ?

Carole Nipette 05/12/2011 23:35



Oui je le crois à lire les commentaires sur ce billet et sur l'autre... j'ai eu de la chance aussi mais dès que tu en parles à des gens qui ne sont pas proches ça peut vite venir sur le tapis...



Coco 05/12/2011 21:40


Et toc, parfaitement répondu à toutes les questions  Mais que es gens peuvent être stupides et méchants
parfois....

Carole Nipette 05/12/2011 23:34



oui malheureusement



sabine 05/12/2011 21:30


ouf il y a ta conclusion ;) des préjugés il y en a partout, je te dis pas ce qu'on entend sur notre famille nombreuse! et moi j'ai souvent ma au coeur de ce que je peux entendre ou lire ici et
là....

Carole Nipette 05/12/2011 23:34



tu n'as qu'à nous faire un billet sur les préjugés famille nombreuse, je suis sûre que je ne les connais pas tous ;) c'est clair que ça fait mal de se sentir jugée et surtout sans raisons...



MissBrownie 05/12/2011 19:57


Le "Tu vas en faire un enfant gâté", ce n'est pas parce qu'on a 1 seul enfant qu'il est plus gâté qu'une fraterie de 3!


J'estime que mes doudoux sont trop gâtés parfois...


Puis les enfants n'apprécient pas toujours avoir pleins de frères et soeurs, parfois ils adoreraient être seul

Carole Nipette 05/12/2011 23:33



cette histoire d'enfant gâté je ne sais pas d'où ça vient !



Tanja 05/12/2011 19:26


Rien à dire juste un grand merci pour ton article ^^ Fille unique moi-même je ne peux qu'acquiser tes dire ! On est pas plus bizarre et anormaux quand on est enfant unique, tout dépend de la
façon dont nos parents nous ont éduqué.

Carole Nipette 05/12/2011 23:33



Merci à toi !



Marion 05/12/2011 18:36


Bien dit. Rien à rajouter.... c'est même trop stupide ces reflexions pour mériter un tel article, tu l'as très bien géré cependant ;-)


(et je rajoute qu'il vaut mieux une Nina heureuse que 3 boucans incontrôlables)

Carole Nipette 05/12/2011 23:32



j'ai fait l'article pour beaucoup de monde qui subit ces reflexions et ça fait du bien de l'écrire ! merci !



Sandra 05/12/2011 17:37


Je suis juste venue lire les commentaires parce que tu connais déjà mon opinion etc.... Je suis ravie de ta une d'Hellocoton en tout cas (surtout aujourd'hui hihi)

Carole Nipette 05/12/2011 23:32



Merci ;)



ulije 05/12/2011 17:05


Je suis enfant unique et parfois c'est à moi que l'on fait des remarque du genre " si tes parents n'en n'ont pas fait un deuxième c'est que tu était trop pénible" je pense que c'est vriament la
chose la plus débile à dire à quelqu'un! 

Carole Nipette 05/12/2011 23:31



vraiment n'importe quoi ! on peut rétorquer la même chose "ils en ont fait d'autre parce que toi tu étais trop pénible !"



Carole 05/12/2011 16:45


suite ... je pense que les gens qui critiquent les enfants uniques sont juste jalou de ce statut, car peut-etre auraient-ils aimé eux aussi etre enfant unique ???

Carole Nipette 05/12/2011 23:31



je ne pense pas que ce soit ça, c'est surtout de la bêtise...



Carole 05/12/2011 16:43


Bonjour, je viens de lire vos deux articles, je suis moi meme fille unique, et cela ne me pose aucun probleme, j'ai 26 ans, des parents qui m'aiment, qui ne m'ont pas forcement plus "pourri".
J'ai des amis qui ont été plus gaté que moi étant petite. Je n'ai jamais voulu avoir de frere ou soeur (et oui ca arrive !) Pas envie de partager mes parents ou de me prendre la tete avec eux
surement ! C'est sur que je serais seule à m'occuper de mes parents, mais cela ne me pose aucun souci, normal, ils ont toujours été la pour moi. Quand à moi, j'ai un enfant, lui seul m'aurait
suffit, mais mon conjoint en veux un second, je me demande à ce jour, comment vais-je faire pour aimer un enfant plus que mon 1er, tant aimé, désiré, chouchoutter ... mais bon il faudra bien, mon
coeur grandira pour former cette "grande" famille.

Carole Nipette 05/12/2011 23:30



Merci pour ce témoignage et pour le reste je pense que tous les parents se demandent la même chose mais qu'ils y arrivent très bien à aimer tous leurs enfants :)



Fabienne 05/12/2011 15:19


Bonjour,


Je suis en totale adéquation avec vous.  J'ai eu droit aux mêmes remarques.


J'estime qu'il vaut mieux faire bien pour 1 que mal pour plusieurs et l'enfant est en général comme on l'a éduqué.


 


 

Carole Nipette 05/12/2011 23:24



Merci, je n'ai pas eu toutes ces remarques à la fois mais à lire tout le monde c'est bien ce qui se dit...



Mlle Ju 05/12/2011 15:15


En aucun cas je veux te plomber le moral et je ne me permettrais de te juger.


Comme Brie vent du sud, je suis enfant unique et j'en ai parfois souffert. Souffert de n'avoir personne avec qui jouer (bien que j'avais des
amis), souffert de ne pas avoir de complicité avec un frère ou une sœur, souffert parfois du regard des autres et de ceux qui pensent que j'étais pourrie gâtée. Je me suis entendue dire après le
divorce de mes parents « estime toi heureuse tu aurais deux fois plus de cadeaux pour Noel et ton anniversaire ». Oui mais non, cela n’a jamais été le cas.


J'ai grandit entourée de personnes souvent un peu plus âgée que moi, aujourd’hui le peu d'amis que j'ai sont des potes que j’adore
voir. Bref j’ai toujours plus ou moins bien été entourée. Mes parents ont fait en sorte que je sois ouverte d’esprit et sur le monde. J’ai eu la chance de pouvoir voyager et vivre à
l’étranger.


Oui mes parents m'ont gâtée mais pas pourrie, oui j'ai eu la chance de ne pas avoir à contracter de prêt étudiant, oui heureusement que mes
parents sont encore là et ont les moyens de pouvoir m’aider pour certaines choses. Mais il y a eu aussi certains mauvais côtés. Aujourd'hui je vis loin d'eux et je ne m'en porte pas plus mal, la
complicité avec ma mère je ne sais quasi pas ce que c'est. Oui j’ai eu à la fois cette position d’ainée et de petite dernière. Mes parents ont été à la fois cool et difficiles avec moi. Mes
parents ont été impressionnés quand je leur aie « je me barre 6 mois en Grande Bretagne » et que trois mois après être revenue je leur aie annoncé que je partais à l’autre bout de la
France (surtout que le deuxième départ s’est fait un peu à l’arrache). Ils m’ont laissé faire et ont soutenus m’a décision même si je sais que cela n’est absolument pas facile pour eux. J’ai
encore sur certains points des difficultés à partager les choses avec eux mais ce n’est pas pour autant qu’on ne s’aime pas. Aujourd'hui ceux qui me connaisse savent que je n'ai pas toujours
autant excentrique que je peux l'être aujourd'hui. Mais ils connaissent aussi ma souffrance d'avoir été fille unique et en conflit avec l'un de mes parents, ils savent aussi que je ne dirais
jamais ou le plus tard possible certaines choses à mes parents. Mais j'arrive de plus en plus à faire fit de cela.


J’espère que ta fille n’en souffrira pas. Après je comprends tout à fait ton point de vue. J’ai envie de dire que c’est votre choix et que
les gens, même s’ils ne le comprennent pas, doivent le respecter.


Mais moi aussi je pense que je ne pourrais pas n’avoir qu’un enfant, après je me dis que je verrais bien. Je comprends les enfants uniques
qui l’ont bien vécu comme ceux qui l’ont bien vécu. Chacun ait différent.

Carole Nipette 05/12/2011 23:23



Désolée pour toi aussi... j'ai aussi envie de te répondre que la complicité fraternelle n'est malheureusement pas inclue dans le lot, parfois ça marche, parfois non... chacun a un vécu différent
mais je reste persuadée que ce qu'on fait de sa vie n'est pas programmé par le fait d'être enfant unique mais par divers autres facteurs, tu parles de divorce c'est à mon sens plus dur que d'être
enfant unique mais ce n'est que mon avis... Je te souhaite aussi d'avoir tous les enfants que tu veux, comme je l'ai dit ce n'est pas évident pour tout le monde de réussir à faire le deuxième et
merci pour ton témoignage



cat 05/12/2011 15:12


Il n'y a pas de règle. Chacun fait comme il veut, selon son expérience, son mode de vie, ses envies et ses possibilités. Il faut être vigilant sur certains points avec un enfant unique, à ne pas
trop le gâter, à ne pas trop l'étouffer mais il faut aussi être vigilant quand on a plusieurs enfants : à ne pas en délaisser un, à les traiter de la même façon, à garder du temps pour chacun, à
régler les conflits de façon juste. Bref, chaque situation a ses risques, ses inconvénients et ses avantages.


Il vaut mieux être un enfant unique un peu pourri gâté qu'un enfant qui n'arrive pas à trouver sa place dans une fratrie trop nombreuse !


 

Carole Nipette 05/12/2011 23:19



C'est ce que je me tue à dire toujours partout, il n'y a pas de règles !



Vanda M 05/12/2011 13:56


Je suis maman de 4 enfants et l'ainée dans ma fraterie (on était 3) et je trouves que tu as bien raison. L'enfant devient ce que le parent en fait . Ce n'est pas parce que un enfant a pleins de
frères et soeur qu'il sera plus généreux ou plus sociable. Cela depend beaucoup de l'éducation et du caractère de l'enfant lui-même. Moi,par exemple j'étais plutôt capricieuse et très très timide
(asociale).Heureusement j'ai changer mais voilà quoi! Arrêtons les préjugés!

Carole Nipette 05/12/2011 14:33



Oui et heureusement qu'on change ! un enfant n'est aussi qu'un enfant ! je ne suis pas unique mais j'étais ultra timide et réservée, j'ai changé de ce côté là !



Evilysangel 05/12/2011 13:34


Comme tu le sais, l'enfant unique est aussi un fait d'actualité chez moi. Le choix d'avoir un seul enfant plutôt que plusieurs n'a été qu'une fatalité dans notre famille. Aujourd'hui, mon fils ne
semble pas en souffrir d'une quelconque façon. Mais il est vrai qu'il me demandait souvent un petit frère ou une petite soeur quand il était plus jeune. Loin d'être asocial, c'est un enfant
ouvert et qui se soucie des autres. Il a de nombreux ami(e)s et a même parfois du mal à répondre à toutes les invitations et sollicitations qui lui sont faites. En 16 ans, je crois que la fameuse
phrase "je m'ennuie" n'a été prononcée qu'une ou deux fois en de très rares occasions. Quand je lui pose la question de savoir si ça lui pèse d'être tout seul, il me réponds que ça lui est égal
maintenant...


Je ne comprends pas ces reflexion que les gens se permettent à propos de ces choix ou de ces évidences dans la composition d'une famille!... Cadette d'une fratrie de quatre, je ne me suis pas
particulièrement sentie entourée lorsque j'étais enfant et encore moins aujourd'hui. On peut être seule au milieu d'une foison de frères et soeurs contrairement à ce que l'on pourrait penser. Mes
parents n'ont pas spécialement encouragés quelques facilités que nous avions et on a poussé un peu à la va-comme-j'te-pousse, prenant chacun les voies qui se présentaient. Celle qui me permettait
de m'éloigner un maximum de la maison en ce qui me concerne. Aujourd'hui,bien que vivants tous à moins d'une heure de route les uns des autres, je n'ai pas vu mes frères et ma soeur depuis près
de deux ans... Aucune unité spéciale n'existe entre nous et encore moins depuis le divorce de mes parents. Après, il est aussi vraisemblable que ma famille soit une famille un peu bizarre, je le
concède volontiers. mais être quatre enfants à la maison n'a jamais constitué un atout en ce qui me concerne.


Je pense que les enfants, qu'ils soient uniques ou nombreux, s'épanouissent de toutes façon. A fortiori quand ils sont uniques puisqu'on a une disponibilité plus importante pour répondre à leurs
questions, à leurs attentes et leurs soif d'apprendre et de savoir. Bien des bisous à toi Miss, géniale maman d'une enfant unique vraiment extra! ;-)

Carole Nipette 05/12/2011 14:31



Je ne pense pas que ta famille soit bizarre, c'est le cas de nombreuses familles ce dont tu parles... Ton commentaire conforte ce que je dis :) et merci !



Agat (MamanChat) 05/12/2011 13:29


Merci pour cet article !
Nous qui venons de prendre la décision de faire de notre Crapaud un enfant unique, ca me réconforte. Nous avons l'entourage proche qui nous rabachent les oreilles et c'est parfois un peu dur.
Des témoignages et des avis comme ca, c'est une vrai lumière pour moi. Je le ferai lire a Mr ce soir. 

Carole Nipette 05/12/2011 14:29



Merci à vous :)



Charlie LD 05/12/2011 13:13


Bonjour,


je viens de lire votre article et je suis complètement d'accord avec vous pour dire que de manière générale, un enfant unique n'est pas plus ni moins heureux, ni plus ni moins poli (etc) qu'un
enfant qui aurait des frères et soeurs - et que tout ces critères/défauts (?) dépendent en effet de l'éducation que donnent les parents à leurs enfants.


En revanche, j'ai grandi avec un frère de 2 ans mon cadet, et j'ai adoré ça, avoir un frère proche de moi. Aujourd'hui, j'ai 23 ans, et j'ai un autre frère agé de 9ans. Lui est donc un peu fils
unique, et vit seul avec ma mère. Le fait qu'il n'y ait pas d'enfant autour de lui avec le(s)quel(s) il puisse jouer fait de lui ce que j'apelle un "enfant-adulte". Comme il s'ennuie tout seul
dans sa chambre quand nous sommes entre adultes, il reste avec nous, écoute les conversations de grands, et répète ce qu'il entend.


C'est là que je trouve qu'être un enfant unique est un peu triste, et fait grandir trop vite, à mon sens. Mais vous allez peut etre me dire que c'est à nous, adultes, de faire attention à ce
qu'on dit... Le débat est sans fin, je pense ! Et néanmoins intéressant !


Bonne continuation :-)


 

Carole Nipette 05/12/2011 14:29



Merci ! oui sûrement que le débat est sans fin mais comme chaque enfant est de toute façon unique... par exemple ma fille ne s'ennuie pas à jouer toute seule, parfois même si on veut intervenir
elle ne veut pas :) Elle joue beaucoup seule et on fait plein de choses ensemble aussi... Après quand il y a des adultes qu'elle connait et qu'elle aime, forcément elle aura envie d'être avec eux
!



Sakura 05/12/2011 12:50


Hello ^^ je viens d'une famille de 4 enfants et ma mère d'une famille de 20 enfants (un record) et je n'ai qu'un enfant, je me suis jamais posée de question sur 1 ou 2, bref l'essentiel c'est
d'avoir un enfant  heureux et des parents heureux quelque soit le nombre d'enfants :)

Carole Nipette 05/12/2011 14:26



Exactement ! et apparemment tu es bien entourée aussi puisque tu n'as aucune remarque désagréable alors que tes proches sont bien placés pour te parler :)



Mélanie H 05/12/2011 12:42


Ce qui est dommage c´est que certaines personnes pas trés malignes,


qui gobent tout cru tous les préjugés qu´elles auront pu croiser,


qui jugent sans connaitre


et s´estiment meilleurs parents comme si le nombre de leur enfants étaient des diplomes validant les niveaux,


bref ce qui est dommage, c´est que ces gens là en aient plusieurs, des enfants, les dégats sur un seul seraient déjà largement suffisant.

Carole Nipette 05/12/2011 14:24



Bien parlé ! si le nombre d'enfants était un signe de la bienveillance de l'humanité de leurs parents, tous les enfants du monde seraient heureux et pourtant certains sont martyrisés, harcelés,
pris pour du bétail... bref...



Brie Vent du Sud 05/12/2011 11:52


Je comprends tout à fait ton point de vue, mais j'ai souffert dans mes tripes d'être enfant unique alors j'ai du mal à l'entendre, même si je sais que j'en ai souffert en partie à cause de
l'isolement de mes parents...


J'ai souffert de toujours devoir être en attente des voisins pour pouvoir jouer aux jeux de société qu'on m'offrait à Noel, tous ces jeux qu'on m'offrait et qui se jouaient à plusieurs... J'en
venais à être toujours d'accord avec mes camarades de classe pour "gratter" l'amitié, ça me joue encore des tours aujourd'hui...


J'ai souffert du regard des gens qui te croient forcément égoïste parce que tu es enfant unique...


Le fait d'être plus souvent avec des adultes qu'avec des enfants, a fait que j'ai mûri plus vite et il y avait un décalage avec mes camarades, j'étais pas sur la même longueur d'ondes qu'eux
difficile pour s'intégrer, j'ai pourtant été à l'école à partir de 2 ans...


 


Alors moi, je ne pourrais pas faire un enfant unique, je peux pas c'est dans mes tripes, même si je sais que certains enfants uniques le vivent très bien, et que tous les parents n'auront pas la
même attitude ques mes parents ont eu avec moi...


Je ne te juge pas, mais c'est mes tripes qui fremissent quand j'entends "enfant unique"...


Je souhaite de tout mon coeur que ta fille le vive bien, sincèrement ! En espérant ne pas t'avoir plombé le moral...

Carole Nipette 05/12/2011 14:23



Non tu ne me plombes pas le moral parce que nous n'avons rien à voir avec tes parents (désolée ce n'est pas une critique mais un constat...), par exemple nous jouons aux jeux de société et je
trouve que plus ma fille grandit plus on rigole même si elle veut tout le temps tricher :) Désolée pour toi que tu ait été isolée mais c'est ton cas particulier pas celui de tous les enfants
uniques...


Je ne connais pas les raisons qui ont fait que tu sois unique mais je te souhaite d'avoir les enfants que tu veux, ce n'est pas le cas de beaucoup de parents qui auraient souhaité en avoir
d'autres mais la vie n'a pas voulu... j'ai aussi envie de te dire par rapport à ta souffrance qui me semble énorme et me touche, que tu ne peux être sûre qu'un autre enfant l'aurait atténué,
comme je le dis et le pense, c'est plus complexe que ça un être humain...



Cathy.tardi 05/12/2011 11:52


Le vécu de chacun qu'il soit enfant unique ou en fratrie est très personnel et souvent loin des clichés. Mon mari fils unique de parents aisés et qui l'ont bien gatés n'est pas un pourri
insupportable de la vie, a grandi entouré des enfants des amis de la famille et fut celui qui recevait toujours ses potes malgré son studio exigu ! Moi ainé d'une fratrie de 2, je n'ai eu que
comparaison avec une soeur à peine plus jeune et pourtant radicalement différente de moi, distante voir méprisante ! Sans envier le statut de mon mari, le fait d'avoir une soeur n'a rien apporté
à mon développement personnel et alors que je vis à 500m de chez elle, je me sens cruellement seule de ce coté là.


Notre fils sera enfant unique, pour mille et une bonnes ou mauvaises raisons. Nous faisons le maximum pour qu'il soit heureux, épanoui, ouvert. Tout comme l'est son père !


Merci pour cet article, excellente fin d'année à vous-même et vos proches

Carole Nipette 05/12/2011 14:14



Merci à vous et pour ce témoignage...



Laurence 05/12/2011 11:48


Il me fait du bien cet article! Ouf il n'y a pas que moi qui pense comme ça!

Carole Nipette 05/12/2011 14:13



Merci :) cet article me fait du bien en lisant les commentaires



Madamezazaofmars 05/12/2011 11:44


Je suis moi même fille unique et jen' ai jamais souffert de la situation. De toute façon il y aura toujours quelqu'un que si tu ne fais qu'un enfant tu es egoiste, si tu en fais plus de 3 tu es
une poule pondeuse. Les gens feraient bien en fait de ne s' occuper que d' eux mêmes.

Carole Nipette 05/12/2011 14:12



quoi, c'est pas vrai que tu es une poule pondeuse si tu en fais plus de 3 ? je tombe des nues là ;)



Cla 05/12/2011 11:37


Les gens se croient toujours obligés de juger.... ils sont pénibles!


Bisous.

Carole Nipette 05/12/2011 14:11



Les gens qui s'ennuient surtout :)



Marie 05/12/2011 11:04


Qu'est-ce que les gens sont cons quand même... Dès qu'on fait quoi que ce soit de différent de la moyenne certains se sentent obligés de faire leurs réflexions à deux balles. Il me semble avoir
lu (je ne sais plus où) que 10% des enfants sont enfants uniques, ce qui fait un gros paquet de familles quand même.


Je suis fille unique et j'ai eu la chance de ne découvrir les préjugés sur les enfants uniques qu'à l'âge adulte. J'étais sidérée...


En fait, je pense que le seul désavantage que j'ai connu à être fille unique était à l'adolescence, j'étais à la fois dans la position de l'aîné qui doit négocier toutes les libertés (ah, la
permission de 22h...), et dans la position du petit dernier que ses parents ont du mal à voir quitter le nid. Du coup je me suis parfois sentie un peu étouffée. Sauf que ça tenait surtout à la
personnalité de mes parents, et je ne pense pas qu'ils auraient été moins parents poules avec plusieurs enfants...


En contrepartie, mes parents ont pu passer beaucoup de temps avec moi quand j'étais petite, malgré leurs boulots prenants, je n'ai jamais été cantonnée avec les enfants lors des réunions de
famille, on a pu faire plus de week-ends sympa, et surtout je pense que je n'aurais pas pu faire les études (prestigieuses mais chères) que j'ai faites si mes parents avaient dû soutenir
financièrement un deuxième enfant...


Mon mari est fils unique aussi, et il l'a bien vécu ! Et, oui, nos enfants n'auront pas d'oncles et tantes "biologiques", mais nos amis sont déjà ravis d'être les "faux" oncles et tantes de notre
bébé à naître...

Carole Nipette 05/12/2011 14:11



Je ne connaissais pas ce chiffre, ce n'est pas négligeable en effet... Je comprends ce que tu veux dire pour l'adolescence ! c'est clair que moi qui suis ultra peureuse je vais avoir du mal avec
tout ça mais imagine si j'avais eu d'autres enfants, mon angoisse et ma peur seraient multipliées par 10, ça ne changerait rien :) Merci pour ce témoignage



Dorothée 05/12/2011 10:59


Welldone. Chacun fait comme il veut, non mais....

Carole Nipette 05/12/2011 14:09



merci :)



anaisl57 05/12/2011 10:42


je suis tout a fait d'accord!


La pire pour moi (que j'ai déjà entendu plusieurs fois) est si l'enfant meurt... Mon dieu c'est horrible de penser comme ça

Carole Nipette 05/12/2011 14:08



Ah non mais cette remarque là... si un jour on me le dit en face je ne serais pas commode !



Eurêka 05/12/2011 10:31


Décider de n'avoir qu'un enfant c'est un choix personnel et personne ne doit le juger. Tu sais dans l'autre sens ça marche aussi, je veux une famille nombreuse donc trois enfants et je me coltine
des reflexions à la con genre: on est fou par les temps qui courent, ça coute cher, ou alors c'est pour les aides qu'on le fait....je pense que les gens aigris auront toujours quelque chose à
redire

Carole Nipette 05/12/2011 14:08



Parfois ce n'est pas une question, les préjugés sont d'autant plus difficiles à entendre...



Jess Maman d'Emma 05/12/2011 10:16


Je suis tout à fait d'accord avec toi à 200 % ! Emma aussi est seule et tout se passe super bien, elle a pleins de copines et tout et tout !!!!

Carole Nipette 05/12/2011 14:07



Mais oui c'est possible et encore heureux !



pivoine 05/12/2011 10:15


on m'a "conseillé" d'en faire un 2ème parce que non seulement un enfant unique c'est pas bien mais comme le seul que j'aurais n'est pas tout à fait traditionnel ce serait bien d'en avoir un autre
un peu plus normal pour compenser.


J'en suis restée sur le cul. Et c'est une nana sans enfant qui m'a dit ça ;-) (propos auquel je n'ai aps beaucoup porté de crédit vu la personne ^^)

Carole Nipette 05/12/2011 14:06



Pour compenser bien sûr... du même acabit que la question sur la mort... et puis tu l'aimeras plus aussi hein parce que c'est bien connu on aime moins nos enfants s'ils ne sont pas
"traditionnels"... ;)