Si courte enfance...

Publié le 6 Juin 2014

DSC00269.JPG

 

Trop de gens râlent parce qu'on en fait tout un plat sur l'enfance, parce que les enfants prennent une place trop grande dans la société ou parce que les enfants c'est beaucoup de contraintes, c'est bruyant, ça empêche les adultes de tourner rond (ou en rond je préfère).

Trop de gens oublient qu'ils ont été des enfants un jour et que sans les enfants, il n'y a pas d'avenir, que pour faire un adulte il faut un enfant en tout cas pour encore quelques années. Le clonage humain à grande échelle n'est pas tout à fait au point !

 

Pourtant qu'est ce qu'elle est courte l'enfance. Trop courte à mon goût et le pire c'est qu'on demande sans cesse aux enfants d'aller plus vite, de grandir plus vite, d'être autonome plus vite, de devenir un adulte au plus vite. Je n'imagine même pas ce que c'est qu'être un enfant quand on doit travailler à 6 ans ou se marier à 10 ans... Une enfance qui a à peine le temps d'exister, un souffle qui retombe trop vite, une lumière qui s'éteint à peine allumée...

 

Dans une vie entière l'enfance ça dure quoi, 15 ans, 16 ans ? Que sont 16 ans sur une vie de 80 ans ? Que sont 16 ans sur une carrière professionnelle de plus 40 ans ?

Tous les parents vous le diront "ça passe trop vite, on ne se rend compte de rien..." ou alors "profite !" mais est ce qu'on profite vraiment ? On se retourne et c'est déjà la fin de l'année scolaire. Mais où sont passés ces 10 derniers mois ? Les robes de l'été dernier arrivent à mi-cuisse. Quand est-ce qu'elle a pris 10 cm d'un coup ?

 

Séville-2023

 

Je n'aime pas toujours l'évolution de la société vis à vis de l'enfance. D'un côté les professionnels parlent du retour de l'enfant roi, de la démission des parents et de l'autre côté on court, on pousse les enfants à aller vite. "Dépêche toi, range vite, allez avance, fais plus vite, arrête de traîner..." Dès que l'enfant sait faire un truc, on est déjà passé à l'apprentissage suivant.

"C'est l'heure, va te coucher"... "Mais maman tu sais aujourd'hui à l'école..." Oui c'est toujours au moment de dormir qu'il y a une histoire à raconter et alors, c'est quoi 5 minutes dans une soirée ? Pourquoi ne pas les prendre et écouter ? Il dormira 5 minutes en moins, pas si grave... Mieux vaut un enfant qui raconte à 20h45 que jamais.

 

J'aimerai que le temps file moins vite, que l'enfance soit plus lente à s'écouler mais ça ne marche pas. Parfois je me regarde être parent, je me regarde la presser et je me reprends. Mais qu'est ce qu'on a de si urgent à faire finalement ? Qu'est ce que 5 minutes sur une soirée, 16 ans sur une vie entière... Si courte enfance qui nous file entre les doigts et qu'on essaie de rattraper, de savourer... dommage qu'on se laisse souvent déborder... Savoir profiter n'est pas inné. Je me dis que lorsqu'on est grand-parent on doit mieux maîtriser cette notion avec ses petits-enfants...

Si courte enfance si importante dans la construction de l'adulte à venir... Profite mon enfant, joue tant qu'il est tant, ennuie toi, imagine, rêve, raconte toi des histoires tant qu'il est temps...

 

lecturepeluches.JPG

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Les réflexions existentielles d'une maman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anne-Laure 14/06/2014 23:42

Madeleine m'a appris à prendre le temps, parce que le sien ne correspond pas forcément à celui des normes imposées par l'école, la société. ça aide à relativiser pas mal de choses!
Et j'aime tellement écouter les histoires qu'ils n'arrêtent pas d'inventer, d'enfants abandonnés, d'aventures dans les magasins, de dinosaurologues qui font des voyages spatio-temporels... Je
souris parfois aussi en les entendant dans ces jeux remplir un chèque (?!) et essaye de rassurer quand Madeleine s'inquiète... d'être séparée de sa meilleure amie au collège!

Carole Nipette 17/06/2014 21:14



ah chez toi aussi enfants abandonnés ? je suis rassurée :) pareil pour le collège !



lily 11/06/2014 13:46

Et c'est pire quand on en a plusieurs ... dans un an Crystal finira la primaire et entreraau ccollège Stella sait lire et Hayden grandit si vite ... quand je vois la vite se des choses pour la
grande je me doit que se sera pareil pour le petit dernier hélas ...

Carole Nipette 17/06/2014 21:22



j'imagine, forcément je ne parle que pour un



Madame Moustick 09/06/2014 21:12

Leur laisser le temps d'être des enfants, quelle belle idée de l'éducation. Régulièrement je me rappelle à l'ordre en me disant : "il n'a que 6 / 4 ans, c'est un enfant". C'est pour cela que j'aime
tant les vacances, en vacances je leur laisse mieux ce temps.

Carole Nipette 09/06/2014 21:44



c'est clair, je ne fais pas partie des mamans qui ont hâte que les vacances se terminent ! et il y a pour le moi le mercredi et les week ends ! depuis qu'on a quitté Paris, on prend plus le temps
:)



MissBrownie 06/06/2014 14:59

Je suis d'accord avec toi, qu'est ce que 16 ans sur une vie de 80 ans. Pourquoi vouloir tout leur apprendre toujours plus tôt ? Vouloir les rendre plus autonome plus vite ...
Par contre, pour les histoires à raconter le soir, pas celles dans les livres mais celles dans la tête, ben 5 ou 10 minutes x3, ça commence à faire beaucoup pour moi ;)
En ce moment Chichi est du genre très relou pour aller dormir, à vouloir ajouter pleins de rituels et forcément j'ai moins de temps pour les histoires de cour de récrées des grands ... ce qui
embête Chupa

Carole Nipette 08/06/2014 23:18



c'est clair que ce billet est écrit par une maman d'enfant unique :) il va falloir décaler les couchers et commencer plus tôt :) ou alors il faut faire un soir papa un soir maman par enfant !



Valérie 06/06/2014 14:41

Très touchant

AnneClaireBCN 06/06/2014 13:46

Ton billet me fait tellement écho. Je suis la première à vouloir et à faire aller trop vite les choses. J'en ai pris vraiment conscience cette année, j'ai pris conscience du leurre de tout ça, de
tout ce trop vite et essaie de prendre désormais le temps. Comme tu l'expliques, on a par exemple décaler un peu le coucher en soirée pour justement profiter de ces moments privilégiés entre
parents et enfants : les devoirs, lire une histoire, les câlins,… En essayant de m'imaginer en train d'observer mon comportement en soirée à travers une fenêtre, j'ai trouvé que j'étais bien
pathétique à faire tout vite en optimisant le plus possible mon temps pendant que mes enfants vaquer par eux-mêmes à leurs occupations. Aujourd'hui, j'ai modifié mon comportement et bizarrement,
j'ai l'impression que mes enfants sont plus détendus aussi. Ce n'est pas bizarre finalement, c'est le naturel qui revient, maman est moins stressée, les enfants aussi d'avoir une maman plus posée.
Que je conserve ce lâcher prise désormais, on est tellement mieux à prendre le temps même si les à-côtés souvent secondaires ne sont pas faits. Merci pour ce billet.

Carole Nipette 08/06/2014 23:17



pareil, je décale l'heure du coucher parfois parce que ces moments là du soir sont tellement riches... et quand je me remets à la presser je pense à ce billet et ça me fait du bien :)



Eve 06/06/2014 13:40

il est bien ton article, merci pour eux

Carole Nipette 08/06/2014 23:15



Merci :)



cleopat 06/06/2014 12:56

Je suis d autant plus émue,et d accord! que je suis mamie ! la vie passe vite, trop vite !!je me vois encore avoir hâte que mon fils cadet marche!!!! et 26 ans se sont écoulés depuis qu il a
marché!!
Laissons le temps aux enfants d'être encore des enfants tant qu ils en ont l'âge!
Et nous parents,et grands parents, essayons au maximum de prendre le temps, pour les regarder, d'être des enfants ! :)

Carole Nipette 08/06/2014 23:15



:) on a l'impression que tout autour de nous, nous presse, l'exemple de la marche est un bon exemple... ils finissent tous par marcher :)



Elwenn - Kid Friendly 06/06/2014 12:54

C'est vrai que ça va trop vite et qu'aujourd'hui on a l'impression que l'enfance dure bien moins longtemps qu'avant. Moi j'aimerais pouvoir revivre des moments de ma vie en replay pour profiter
encore et encore de certains moments avec mes nains.
Bonne journée à toi

Carole Nipette 08/06/2014 23:14



je ne sais pas si c'est une impression ou une réalité, une chose est sûre ça fait partie d'une évolution générale de notre société



madamezazaofmars 06/06/2014 11:34

Cet article m'émeut énormément et j'ai la même vision des choses que toi

Carole Nipette 08/06/2014 23:13



ça se sent que tu es patiente avec eux, plus que moi sûrement...



Aurelie 06/06/2014 11:25

Joli article et jolies photos ! Je suis comme toi, j'aimerais pouvoir arrêter le temps, ou à défaut le ralentir, ils grandissent tellement vite...

Carole Nipette 08/06/2014 23:13



merci



Madame 06/06/2014 10:41

J'avais ce réflexe avant, de ne pas le presser mais depuis ma grossesse je suis moins patiente alors que je réalise d autant plus à quel point tout passe trop vite

Carole Nipette 08/06/2014 23:12



oui il y a des situations où l'on est moins patiente... après mes journées dures au boulot j'ai du mal et pourtant ma fille n'y est pour rien...



debo 06/06/2014 10:11

j'adore la dernière photo

Carole Nipette 08/06/2014 23:11



:) un grand classique de ma fille



Lucky Sophie 06/06/2014 09:25

Ton article me touche vraiment

Carole Nipette 08/06/2014 23:11



Merci... il m'a touchée en l'écrivant aussi