Un roman interactif

Publié le 16 Octobre 2010

Un jour Doudette a eu la fièvre et elle a lancé son premier roman interactif! Déjà Doudette et moi c'est tout un roman mais ce n'est pas le sujet du jour! Le principe est simple, chacun écrit un chapitre d'une histoire et celui qui écrit passe le relais à son voisin. J'aime écrire, j'aime jouer, je me suis donc portée volontaire. J'arrive en sixième position. Doudette a répertorié les volontaires, si ça vous tente n'hésitez pas à vous manifester chez elle.

 

Le premier chapitre chez Doudette ici

Le deuxième chapitre chez Patrice ici

Le troisième chapitre chez Spads ici

Le quatrième chapitre chez TitiMoby ici

Le cinquième chapitre chez Manu ici

 

Chapitre 6 / Renaissance

 

Un grand boum me sort de ma torpeur. Mathieu vient de reposer les 5 feuilles sur la table d'un geste rageur.
"Tu te fous de moi là? C'est une blague ce début de roman? 15 jours pour me sortir un truc pareil! Tu veux que j'en fasse quoi? Que je me torche avec?"
"Désolé Mathieu, je ne sais pas ce que j'ai en ce moment, je ne suis pas dans mon assiette. Je n'arrive pas à écrire, j'ai des idées puis d'autres et je mélange tout."
"Ah ça pour mélanger tu es championne! Pourtant l'idée de base était bonne, cette rencontre entre l'homme et la jeune fille. Mais après tu as bu ou quoi? Ton homme habite sous les toits dans le 11ème et le chapitre suivant il est dans une maison à la campagne! C'est de la science fiction et tu n'excelles pas dans ce registre. On se croirait dans la quatrième dimension. Et puis c'est quoi ce truc du roman dans le roman, ton lectorat est grand public, il faut raconter les choses simplement!"
 
Je le regarde s'exciter tout seul mais il a raison, je ne peux rien dire pour me justifier. J'ai totalement loupé ce début. Pourtant il m'a fait confiance et je suis en train de le décevoir. Je l'ai supplié de me donner ce roman de commande, genre le boulot facile. J'ai trop besoin d'argent, et de reconnaissance aussi. Si seulement j'arrivais à me concentrer, à rester tranquille quelques heures à mon bureau, à repartir de mon idée de base.
 
"Bon Louise, tu vas me reprendre ton histoire en développant la rencontre de l'homme et la fille. Tu en fais un thriller, une histoire d'amour ce que tu veux mais par pitié pas d'entourloupe". Je te donne deux semaines pour me présenter un début qui tient la route. C'est ta dernière chance."
 
Je sors du bureau complètement vidée, penaude comme une gamine qui vient de se faire remonter les bretelles pour une bêtise. Mais qu'est ce que j'ai à la fin? Pourquoi je déçois toujours ceux qui me font confiance? Pourtant je le sais que j'ai du talent, j'ai déjà prouvé à tout le monde que je savais écrire. Bon ok j'ai toujours écrit pour les autres mais à l'époque dans ce grand journal j'avais un petit nom, ma plume était lue et attendue.
Il faut que je me ressaisisse. Cette histoire entre l'homme et la fille je vais y arriver. Même si c'est douloureux pour moi. Il ne sait pas Mathieu que cette histoire c'est la mienne, je vais romancer mais il va falloir que je me plonge dans ce passé que je voudrais oublier. J'avais 16 ans quand il m'a abordée, lui et qu'il a transformé ma vie à jamais. Oui il y aura du thriller, oui il y aura de l'histoire d'amour, de la passion même. Je sais que si j'ai inventé cette histoire d'écrivain qui écrit son roman à l'intérieur du roman c'est parce que je ne voulais pas faire face à ce passé, je ne voulais pas me mettre en scène directement mais je crois que je n'ai plus le choix. C'est mon histoire, personne ne doit la raconter à ma place. Le romancier c'est moi. D'ailleurs Mathieu a raison, je n'avais pas bu mais j'avais pris un cacheton pour dormir et j'ai déliré pendant que j'écrivais.
 
En attendant, rien de tel que la chaleur du café en bas de chez moi et tous ses habitués. Ce soir j'en ai besoin. J'ai besoin qu'on me raconte la pluie et le beau temps, les derniers potins du quartier. J'ai besoin de me vider la tête pour attaquer la page blanche. J'ai besoin des bras de Vincent le barman pour m'oublier une nuit encore. J'ai besoin de m'abandonner quelques heures. Je ne suis plus cette fille de 16 ans mais je vais devoir la retrouver et demain matin sera assez tôt...

 

 

Je passe le relais à Emma


 

Rédigé par Carole

Publié dans #Carole attitude

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

virginie B 17/10/2010 10:30



c'est une trés bonne idée... je suis venue voir ton nouveau blog...bravo !



Carole 17/10/2010 21:16



Merci! mon nouveau design, pas mon nouveau blog ;-)



stephaline 17/10/2010 10:24



troooooooooooooop bien ta nouvelle déco !!! j'applaudie a deux mains et a 2 pieds (hihi) !!!!



Carole 17/10/2010 21:17



Merciiiii!



emanu124 16/10/2010 21:46



Comment ça le chapitre 5 chez Manu ? J'aurais écrit à l'insu de mon plein gré ? Sinon top le nouveau design !!



Carole 17/10/2010 21:20



hi hi! tu es trop forte! Merci!



doudette 16/10/2010 21:14



J'adore le roman et le design ! c'est tooooop :)



Carole 17/10/2010 21:20



Merci, ouf! j'étais pas sûre qu'un énième retournement passerait mais j'étais bloquée!



Marjoliemaman 16/10/2010 20:49



Bravo pour la nouvelle peinture, ça te correspond très bien ! Bon week-end !



Carole 17/10/2010 21:21



Merci, oui ça me correspond pius, ça fait des mois que j'ai envie de changer et j'y suis enfin arrivée grâce à Olivier du Poussette Café!



Pascale, Eléa et Faustine 16/10/2010 16:53



J'ADORE ton nouveau design !!! Et ta nouvelle bannière !!!


J'aime bcp ton style d'écriture, c'est frais, fluide, prenant.



Carole 17/10/2010 21:23



Mercii! pour les deux!



Caro en corse 16/10/2010 16:07



pas mal l'idée du roman-exquis


nb : relooking super réussi !!!



Carole 17/10/2010 21:24



Merci!



angélique 16/10/2010 15:05



Très sympa ce roman-relais!...Et j'aime beaucoup ce nouveau design,très frais plus clair donc plus accueillant(non pas que l'ancien ne l'était pas! ;-) )


Bisous et bon week-end



Carole 17/10/2010 21:25



non l'ancien était moins clair et moins frais, trop de bricolage depuis le début sans réussir à faire ce que je voulais!