Voyage en camping car avec Barbie

Publié le 10 Novembre 2011

Ah les vacances au camping, quel enfant n'a pas rêvé de planter une tente dans un jardin et de se faire ses propres souvenirs d'aventurier. Quand j'étais petite, dormir à la belle étoile, veiller au coin du feu, faire griller des chamallows et se raconter des histoires sous une tente, j'aurais bien voulu le vivre mais mon enfance a fait que jamais je ne suis allée camper.

 

Mais si les enfants rêvent de tente et de feu de bois, je connais beaucoup d'adultes, dont moi qui veulent bien aller camper à condition d'avoir un minimum de confort du style une douche privée, un lit confortable et si en plus il y a piscine et jacuzzi, c'est le comble du luxe. On fait plaisir aux enfants et les parents ne rentrent pas avec un mal de dos carabiné...

 

Donc Barbie elle a tout compris ! Parce que quand on trime toute l'année, on veut du confort pour les vacances !

 

Laissez moi vous présenter mon rêve de camping car si un jour, sous demande expresse d'une petite fille adorable, je dois me résoudre à aller camper. Je m'imagine déjà sur les routes, on nous verrait arriver de loin, on ferait sourire tout le monde, on serait flashé et pas uniquement par les touristes japonais.

 

Tadam...

 

Camping-car_Barbie.JPG

 

campingcar_Barbie.JPG

 

On se la pète hein ?

 

Mais attendez, ce n'est pas fini, ce camping car regorge de trésors. Tout y est prévu pour passer un séjour des plus agréables. On peut y coucher 4 personnes (un lit qui se déplie + un second étage avec 2 hamacs). On y trouve un coin cuisine avec une kitchenette, des ustensiles, une table pliante et 3 places assises, une piscine, une télévision écran plat, une douche et des toilettes. Avec en prime un petit chiot adorable. Les Barbie font partie de la collection personnelle de Nina.

 

barbiecampingcar.jpg

 

Bon j'arrête de rêver, il n'est que pour les Barbie et les jouets et d'ici qu'il soit construit à ma taille, ma fille ne voudra plus partir en vacances avec ses vieux parents...

 

D'ailleurs Nina elle l'aime d'amour ce camping car, une fois monté on a passé deux heures à jouer toutes les deux. Elle a collé les gomettes de décoration avec application et s'est empressée de remplir la pisicine. Elle l'a ouvert, fermé, ouvert, fermé. Il est très facile à manipuler après une petite démonstration de maman.

 

barbiecampingcar1.jpg

 

Tadam le retour, je suis très heureuse de pouvoir offrir ce camping car à l'un d'entre vous. Oui, il y en a un gagner sur ce blog pour peut-être le rajouter sous le sapin !

Mais cette fois, pas de tirage au sort, il va falloir nous (moi, mon chéri et un lecteur) faire rire, rêver, pleurer, en tout cas nous donner des émotions. Racontez moi dans les commentaires un souvenir de vacances en famille, en camping ou ailleurs, un souvenir formidable, drôle ou original ou insolite ou mémorable ou tendre... bref, The souvenir des vacances en famille.

Le jeu est ouvert jusqu'au 16 novembre minuit. Ensuite nous choisirons le commentaire qui nous aura le plus "parlé". J'ai donc besoin d'un lecteur pour faire le jury avec nous, le premier à se faire connaître dans les commentaires sera choisi et bien entendu ne pourra participer au jeu.

 

barbie_camping_car_verso.jpg


Article sponsorisé

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Du beurre... et des jeux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

camping car 30/06/2012 21:09


j'en avait un quand j'étais petite. ça me rappelle des bons souvenirs ce camping-ccar

Bichette 23/11/2011 11:02


MERCI , 1000 fois MERCI!Je viens de vous répondre, je suis très touchée par ce beau cadeau que vous me faites!BRavo
également à toutes les "concurentes", dont j'ai lu les récits, et dont certains étaient délicieux!...Merci, Dame
Nipette, et continuez à faire vivre votre blog si croutstillant comme vous le faites!

pivoine 18/11/2011 09:00



Bravo, quelle aventure!



Sandrine (Cambroussienne) 18/11/2011 07:50



Bravo à la gagnante.



AurélieC 17/11/2011 22:59



Bravo à elle. C'est vrai que c'est un très joli souvenir!



Carole Nipette 17/11/2011 22:50



Concours terminé ! La gagnante qui a remporté 3 voix du jury est le commentaire n°16 Bichette et son accouchement imprévu sous la tente ! une sacrée histoire !


On a aussi beaucoup aimé les histoires d'Aurélie C, de Sandrine Cambroussienne, de Pivoine, de Phénicia et de maman Bavarde mais elle a déjà gagné !



Evareve 16/11/2011 19:17



Bonjour


Je me rappelle d'une petite anecdote survenue lors de notre arrivée dans un camping en bord de mer; nous avions prévu une petite tente qui s'ouvre automatiquement pour le couchage des enfants et
pour plus d'intimité des parents. C'était en fin de journée et il y avait des rafales de vent et il nous a fallu courir aprés la petite tente légère qui s'est envolée sitôt ouverte et avant que
nous puissions la fixer. Les voisins de camping qui dinaient à ce moment-là ont bien rigolé et du coup sont venus nous aider. Bien sûr ce fut apéro le lendemain, les vacances commençaient bien!


Merci pour ce concours et bonne soirée :)



stephanie odent 16/11/2011 14:36



bonjour


mon plus beau souvenir camping (mobil home) c'est quand on est parti moi enceinte et mon chéri voir la mer avec mon loulou pour  la première fois  je n'oublierai jamais les yeux
pétillants devant  l'eau le sable comme il était heureux trop fort en émotion cette journée il n'a pas arrété de jouer au sable avec son sceau et dans l'eau avec papa 1 ere journée
innoubliable pour moi



phenicia 16/11/2011 10:04



Mes plus beaux souvenirs de vacances en camping remontent à mon enfance , j'avais alors 6/7 ans ans, le souvenir que j'en ai est plutôt un doux mélange d'émotions qui se croisent avec
les souvenirs liés aux photos de mon album d'enfance


Quand nous etions petites ma soeur et moi, mes parents et nous partions chaque année tout l'été en caravane dans un petit village du  Jura. Nous avions de la famille là-bas qui nous
pretait un pré au bord d'une  d'une rivière pour mettre la caravane. L'excitation des vacances commençait dès le voyage: à l'époque très peu d'autoroutes pour s'y rendre, nous
faisions le voyage sur deux jours!!!!!


Nous restions tout l'été là-bas, et pour moi ses deux mois etaient synonymes de liberté absolue!!! Même pour une petite fille de 7 ans c'est un souvenir mémorable! Nous vivions constamment
dehors evidemment! Je me rappelle très bien que notre occupation principale  etait de passer de longues heures près de la rivière à jouer avec nos Barbies, nous leur inventions,
 avec ma soeur et quelques copines du village que nous revoyions chaque été, de super vacances au bord de la mer!!!! Comme on avait un bateau gonflable, on les emmenait avec nous sur le
bateau, et on s'inventait alors des histoires de super croisières avec nos poupées!!! Il faut rappeler qu'à l'époque passait tous les jours en début d'après midi un épisode de " la croisière
s'amuse" , on allait le voir chez la grand mère d'une petite copine d'une village !


Souvenir aussi des soirées à la caravane où ma mère m'a appris à jouer au badminton ( à l'époque j'appelais ça jouer aux raquettes..) Tous les soirs en attendant que mon père rentre de la pêche,
nous jouions de longues parties , je ne voulais jamais m'arreter, même quand la nuit commençait à tomber et qu'on voyait à peine le volant!


Enfin le souvenir le plus tendre que j'ai de cette période, c'est sans aucun doute  celui de mon arrière grand mère qui habitait le village. Tous les midis elle descendait du village pour
venir nous rejoindre pour le repas à la caravane. J'attendais tous les jours avec impatience sa venue, et j'allais souvent à sa rencontre (mais je me souviens  je n'avais pas le droit de
dépasser le pont!!!), et dès que je la voyais je courais vers elle car tous les jours elle me rapportait des bonbons!!!!


Voilà livrés un peu en vrac les plus beaux souvenirs que j'ai de ces vacances en camping pour lesquelles je garderai pour toujours une tendresse toute particulière...


Je me rends toujours aujourd'hui dans ce village qui sont mes véritables racines; maintenant nous y avons une maison ( j'avoue que j'admire beaucoup a posteriori mes parents qui vivaient 2 mois
sans electricité et sans eau courante!!! mais le confort d'une maison même modeste est quand même appreciable pour apprecier au mieux les quelques semaines de repos que nous avons). Ce qui ne
nous empeche pas de vivre essentillement à l'extérieur....


Etant désormais maman je peux maintenant transmettre  à mes deux enfants ce bonheur de vivre des vacances  sous le signe de la liberté dans un cadre magnifique qui n'a finalement pas
trop changé .... Et force est de constater qu'ils sont  aussi déjà accro!!!!


 


 


 



Delphine&fille 16/11/2011 02:15



Coucou !


L'un de mes plus beaux souvenirs de vacances avec les enfants commence mal. Mi-août, on m'appelle pour me prévenir que ma grand-mère adorée va très mal et que si je veux la revoir une dernière
fois, je dois venir au plus vite. Le lendemain très tôt, j'embarque donc les enfants et le chien dans le monospace et en route pour Avignon ! Avant de partir, pour m'arrêter le moins possible,
j'avais préparé de grands sandwiches pour les enfants, près d'une baguette chacun !


Au bout de deux heures de route, ma fille me dit qu'elle a faim. Je lui dis de manger son sandwich et là, surprise !, elle me répond qu'elle l'a déjà mangé en entier !! A six ans ! En voyant ma
tête d'hallucinée, mon fils a éclaté de rire et l'ambiance s'est subitement détendue. Je me suis arrêtée à la première station-service. Là, j'ai téléphoné pour prendre des nouvelles de ma
grand-mère et j'ai appris qu'elle allait bien mieux subitement. D'un seul coup, l'angoisse m'a alors presque totalement quittée et c'est devenu un vrai départ en vacances avec des chansons à
tue-tête, des jeux, etc.


A Avignon, on s'est perdus en cherchant l'adresse de mon oncle. Nous avons franchi le Rhône, je ne sais combien de fois. Les 3 premières fois, je m'exclamais : "Regardez, les enfants, le pont
d'Avignon !!". Ensuite, ce sont eux qui m'ont imitée et on riait comme des fous.


Les jours suivants ont été très agréables. Nous avons alterné les visites à ma grand-mère que nous étions si heureux de revoir, avec les balades dans la région. Nous avons même goûté de petites
séances de farniente au bord d'une rivière pendant les heures les plus chaudes de la journée.


Au retour, nous avons pris le chemin des écoliers et nous avons flâné dans la Drôme où j'ai passé de nombreuses vacances quand j'étais enfant. Puis, nous avons passé un après-midi dans le Monde
des Lutins, un parc merveilleux pour les petits et les grands. C'est en Isère et c'est vraiment enchanteur, magique !


Ces vacances pourraient paraître banales pour beaucoup de gens mais nous en reparlons souvent avec le même bonheur. Et, bien sûr, il y a toujours un de mes deux poussins pour s'exclamer :
"Regardez, les enfants, le pont d'Avignon !". :D



nell 15/11/2011 21:10





Les vacances en camping, ce fut tout ma jeunesse…parce qu’en vieillissant un petit confort n’est
pas négligeable, oupsss. Alors en souvenir, surtout (je pense que ça a du déjà être évoqué car c’est LE GRAND plaisir du camping), partager ses moments intimes aux toilettes qui commence dès la
balade avec son rouleau de papier toilette sous le bras, en essayant de paraître normal, de ne pas écouter les bruits des toilettes d’à coté. Beurrrk beurkkk et re beurkkk, rien qu’à y
repenser. Sinon, il y a aussi les douches, la fameuse fois, où comme une glandue en éternuant, je me suis fracassé le nez contre le robinet de douche, nez qui pisse le sang, direction
l’infirmerie, et se retrouver avec un bon stéristrip sur le nez…il n’y a pas mieux comme bronzage en été. Il y a les souvenirs d’enfants avec tous les supers jeux comme le château gonflable,
les courses de sac à patate, l’apprentissage de la natation, les super toboggans de la piscine, mon frère qui usait son menton à chaque fois au fond de la piscine et qui a été recousu chaque
été, et quand c’était mieux c’était stéristrip. Ca me rappelle les soirées avec Madonna et son éternel Holiday, les copains/copines, les amours de jeunesse, la 1ère fois où je suis partie sans
mes parents avec ma meilleure amie après le bac (et son grand frère, pour nous surveiller ;)), bref de bons moments de jeunesse. Et puis, le bon camping gaz pour faire chauffer les bonnes
boîtes de conserve quand je suis partie avec des copains, les toilettes turcs (une horreur, pire que tout), LA seule douche chaude à 5 Francs près de la maison des mamies jumelles qui avaient
le camping, sinon les autres étaient froides. Bref, d’éternels souvenirs.
Et ce camping car, je le verrais bien pour ma mamz’elle, et aussi mon loulou, car je sais que ça les éclaterais de faire rouler le camping, de pouvoir y emmener tous leurs personnages, de
pouvoir inventer tellement d’histoires. Je croise fort fort les doigts & merci pour ce chouette concours. (et en y repensant, c’est vrai que j’ai refait du camping, il y a 3 ans avec mon
loulou de 6 mois comme quoi….)





Carole Nipette 15/11/2011 23:45



Plein de souvenirs que je n'ai pas mais en bande ça doit sympa le camping !



Esthele 15/11/2011 14:00



 


J'étais partie avec une copine.. 1ere vacances seules avec la voiture .. on devait rester 4 jours dans un camping et 3 dans un autre.. on arrive au 1er et le monsieur gentil nous montre 2
endroits il nous dit de choisir.. un au milieu de plein de monde et l'autre a l'écart.. on choisit celui a l'écart.. on campe la tente.. on se prépare le repas .. on fait un petit tour du camping
et là l'orage gronde au loin on décide de rentrer a la tente on s'installe.. on papote et là il commence a bien pleuvoir.. on se couche en se disant ou la ca va être dur de dormir.. la route
aidant (500 km)  je m'endors de suite quand je me réveille en sursaut les pieds tremper.. je réveille vite ma copine.. on se lève d'un bond on est dans une mare d'eau .. on sort
vite les fringues pour les mettre dans la voiture.. on essaye de sauver le peu de bouffe qu'on avait.. grrr rien y faire le pain de mie flottait.. on décide de finir la nuit dans la voiture.


Au matin après une nuit horrible.. on se lève et on voit vraiment que c'est un trou d'eau .. un voisin arrive en disant .. quand on a vu que vous vous mettiez là on a failli vous le dire mais
c'était votre choix .. ah ben sympa les voisins.. on démonte tout et on décide de partir a l'autre camping pour le reste de la semaine ou tout c'est bien passé..



Carole Nipette 15/11/2011 23:44



C'est clair sympa les voisins, ça calme...



maman bavarde 15/11/2011 00:42



Coucou Nipette, et merci pour ce concours. Alors, je remets (j'ai un peu honte, mais j'ai pas 12566 supers souvenirs de camping) un commentaire déjà posté sur un autre blog...(bah oui, j'ai un
meilleur, et n pire souvenir de camping!...tu m'en veux pas? Si t'en veux absolument un autre, je tenterai, hein, mais ce sera moins fort!!!)


Mon meilleur souvenir de camping, c’était en Corse. Les copains et moi avions mis toutes nos tentes sur le même emplacement et les vacances étaient géniales. Certains soirs, comme il faisait trop
chaud dès le petit matin sous la toile de tente, nous allions dormir près de la piscine, et nosu regardions les étoiles de nos chaises longues.


Un jour,en rentrant de la piscine, j’ai découvert un jeune chien tout fou, installé devant ma tente. Une petite batarde que les copains ont surnommé la hyène du fait de sa ressemblance avec
l’animal. Et que j’ai surnommé Lassie, du fait de sa fidélité envers moi. Personne au camping ne savait d’où elle venait, elle n’appartenait à personne, et elle avait élu domicile sur la
paillasse devant mon matelas gonflable. Au point que le patron du camping est venu un jour me réclamer de l’argent, parce que je n’avais pas payé pour mon animal de compagnie!!! Lassie la hyène
attendait donc sagement que je revienne de balade…ou pas. Car chaque jour, je retrouvais un cadeau en rentrant. des oignons, des slips de bain,des éponges, des boites de conserve vides (ou
pleines) des serviettes de plage…Lassie la hyène allait piquer des trucs dans le camping, et me les ramenait en offrande. Cet été là, je me suis fait plein d’amis, en parcourant le camping pour
tenter de rendre les cadeaux de ma chienne temporaire, qui remuait la queue en me montrant fièrement ses nouveaux cadeaux. Je me suis tellement attachée à elle, qu’à la veille du départ, j’ai
appelé l’aéroport pour la ramener. Les ennuis ont commencé à ce moment là. Pas de vaccin, pas de place dans l’avion mais en soute…je n’ai pas pu la prendre. Elle est donc restée avec le cuistot
du camping, à qui elle allait rendre visite quand je sortais trop longtemps du camping (et qui la nourrissait bien comme il faut) …Quand je pense à ces vacances, c’est Lassie la Hyène qui me
vient en tête, toujours…Je me demande parfois ce qu’elle est devenue!


Et voilà, je vais finir par verser ma larmichette, alors, j’arrête là!!!!



Carole Nipette 15/11/2011 23:43



Pas de souci pour le com ailleurs, c'est normal ! par contre moi j'ai demandé un souvenir de vacances pas forcément camping pour laisser une chance à tout le monde !


Trop sympa les cadeaux et je comprends ton émotion, j'aurais voulu la ramener aussi !



Clem 14/11/2011 22:33



Bonjour!


Alors du camping, je n'en ai pas fait beaucoup, mais je n'oublie pas le jour où je me suis dépêchée d'aller aux toilettes à cause d'une envie pressante, le rouleau de papier toilette rose très
girly à la main, sauf qu'en sortant je me suis retrouvée avec une feuille de pq collée à la semelle de ma tong... j'ai du marcher environ 100m pour rentrer jusqu'au mobil home, et je ne
comprenais pas pourquoi les vacanciers avaient un sourire en coin en passant à coté de moi!! Bon maintenant, j'ai compris, la honte quoi!


 


Mercii pour ce jeu!



Carole Nipette 15/11/2011 23:40



J'ai dit un souvenir de vacances pas forcément au camping :) oui la honte, ça m'est arrivé aussi mais pas au camping !



king72 14/11/2011 22:14



Bonjour et merci pour ce beau concours, je tente ma  chance.


N'ayant pas de souvenir très mémorable à raconter, ma chérie s'y est attelée ^^ :


Le pire souvenir de ma vie, la honte de ma vie, c'est passé pendant mes vacances d'été. J'étais en vacances

dans la maison de mes grands parents à 500 m de la plage et à 2km  du supermarché. Ayant envie subite de glace,

nous décidons avec ma mère d'y aller! Imaginer des routes désertes, pleines de terre, sous les 35°c; aller go

pour 2h de marche à pied aller retour, avec les chaussures de lépoque gros talons qui vous tue les pieds! Eh

oui, arrive le moment où le talon pète! Obliger de marcher pendant une demi heure pied nus sur le bitume

brulant! aie aie! De retour à la maison, direction le jardin pour nettoyer mes pieds noirs de bitume!! Mais ça

ne partait pas, prise de fou rire, je n'ai pas réussi à me retenir... ! Juste le tps d'attraper une serviette qui séchait avant que des gens passe et me voit! eh oui, la honte, je vous le dis !



Carole Nipette 15/11/2011 23:39



:) quelle motivation pour de la glace !



estelle 13/11/2011 22:14



pour moi, mon plus beau souvenir reste notre 31 décembre de l'année dernière


nous sommes partis fêter les fêtes de fin d'année à la Réunion dans notre famille et belle famille respective


et ce 31 décembre.... inoubliable.... une villa sur le lagon.... les pieds dans l'eau.... on a mis des tentes partout dans la propriété... marcher au bord de l'eau, regarder les lampions
s'envoler dans la nuit, parler avec des inconnus sur la plage.... manger, danser, bu, rigoler.... s'embrasser à minuit, aller dans une boîte de nuit improvisée sur la plage, dormir à la belle
étoîle malgré les tentes


des enfants et des parents heureux et surtout à 6 h du matin, s'émerveiller du levé de soleil sur le lagon.... prendre un bain dans l'eau dès 6h30 


des souvenirs inoubliables....


merci pour ce concours



Carole Nipette 13/11/2011 22:16

Ça laisse rêveur !

tontonfoi 13/11/2011 21:36



le camping car de folies. EUH il est ou KEN ? Pas invité ?



Carole Nipette 13/11/2011 22:17

Tiens c'est vrai on l'à oublié à la maison, trop bête !

choutine 13/11/2011 20:29



Bonjour,


La vraiment , je suis conquise,


C’est un très beau cadeau que vous nous offrez là, j’adore


Pour répondre à la question, mon meilleur souvenir de camping, je dois avouer que je n’en ai pas beaucoup vu que je n’ai fait du camping qu’une seule et unique fois et il y a près de 40 ans. Mais
je me souviens de mon arrivée là bas, à la recherche de copains et de copines, rien d’autre ne m’intéressait. J’étais prise en charge par ma tante, et oui, une sorte de tatie Danielle… bref, les
boulons étaient plutôt serrés…


Je me souviens m’être levée dare-dare et avoir couru vers les enfants du camping sans me préoccuper de me brosser les dents ni de déjeuner .


A mon retour, je vis ma tante, brandissant mon gant de toilette et me crier : Véronique, tu t’es lavée ??? et moi , courageuse de dire : oui oui


C’est alors que je l’entendis me dire en montrant le gant : et lui alors ? tu peux me dire pourquoi il est sec ????


Je sais c’est peut etre un détail pour vous, mais pour moi, ça veut dire beaucoup ! la preuve 40 ans après je m’en souviens encore !!!


Merci pour ce superbe concours qui fait rêver maman et fillette


j'ai liké (veronique jouan)


j'ai twitté aussi


https://twitter.com/#!/marthedu22/status/135800854606393344



Carole Nipette 13/11/2011 22:18

Merci pour les relais c'est sympa ! Le coup du gant à mon avis, plein d'enfants s'y sont fait prendre !

Michèle 13/11/2011 19:31



Un souvenir de vacances qui se voit sur mon visage.


A 6 ans j'étais en vacances à Argelés , mes parents avaient loué un appartement. J'avais pris l'habitude en sortant de l'ascenceur de courir et de traverser en qqs secondes le hall pour rejoindre
la mer au pied de l'immeuble. Mais un matin, la porte de sortie de l'immeuble toute vitrée voir transparente n'était pas ouverte et moi je suis sortie comme d'habitude comme un petit bolide en
courant et vlan dans la porte.....nez cassé et vacances finies. Aujourd'hui encore , je dois mon nez pas tout à fait droit et avec une petite bosse à cet accident à 6 ans et j'ai toujours
refusé de me refaire opérer pour le remettre bien droit. Les accidents de la vie, les cicatrices etc... qu'ils se voient ou pas , ils font notre histoire personelle et il faut  les
accepter sans chercher à les faire disparaitre absolument.



Carole Nipette 13/11/2011 22:20

Aïe ! Tu sais quoi moi aussi mon nez à pris mais c'était en cours de gym... J'ai jamais vraiment digéré ma bosse pas de naissance mais rien fait pour changer non plus '

le-monde-de-lali 13/11/2011 15:06



ça c'est du camping car !!!! Petite j'étais une fan inconditionnelle de Barbie et tout ce qui va autour , j'avais la maison, barbie maitresse, barbie petite sirène, des ken, les enfants de Barbie
... En tout cas j'ai hate d'avoir une petite fille pour ressortir toutes mes célebres poupées ;)



Carole Nipette 13/11/2011 22:22

Si tu voyais la liste de Noël avec des tonnes de trucs Barbie :)

Maman Bobo 13/11/2011 13:57



Coucou!


Bah moi des anecdotes de camping, j'en ai deux tonnes! On part souvent avec les gosses dans la 2Cv pour faire des meetings!


Le premier meeting de 2CV que mon Pollux a fait, il avait 18 jours! Et chucky avait 1 mois.


Je me souviens d'une rencontree nationale des 2CV en 2008, dans le Nord à coté de Bergues. On fêtait les 60 ans de la 2CV, Chucky avait 8 mois, et pour la toilette, c'était tout un truc! Y a pas
de baignoire dans les campings!  Donc, on avait une bassine ronde et toute rose! Elle s'asseyait dedans et on faisait chauffer l'eau dans une casserole sur le rechaud! Elle a trop kiffé!
C'était l'aventure pour un bébé de 8 mois!!


Depuis, mes gosses, sont fana de camping et de 2CV! On parcours des kilomètres avec notre 2CV, à travers la France et ses campings!


Je te dis, j'en a deux tonnes d'anecdotes, mais celle là, je l'aime bien!


Bisous plein!



Carole Nipette 13/11/2011 22:23

Un meeting 2CV avec deux petits ça doit être du sport quand même !

pacotille 12/11/2011 17:02



Bonjour


Je participe pour ma fille car ce camping-car (ou son ancêtre) c'était mon cadeau idéal quand j'étais enfant,celui que le Pere Noël a toujours oublié de m'apporter et que j'enviais aux plus
chanceuses de mes camarades !!


En plus, le camping ça me parle car c'est un type de vacances que j'aime bien, si possible dans des endroits sauvages et isolés et le must pour moi c'est le bivouac en montagne. Se réveiller dans
un endroit complètement sauvage, ça vaut tout les 4 étoiles de la planète. Justement il y a quelques année, quand je n'atais pas encore maman, j'avais fait, avec mon amoureux une randonnée
itinérante avec bivouac en montagne. Et un de mes meilleurs souvenirs c'est une soirée, quand, au moment où le soleil se couchait nous avons vu apparaitre deux chamois à quelques mètres de notre
tente. Sans un mot, sans un bruit nous les avons observé, immobiles. Ils ont bu dans un petit ruisseau avant de repartir, avec la légèreté qui les caractérise. dans ces moment là, l'absence d'un
lit confortable est vite oubliée et on s'endort en rêvant.


Aujourd'hui que nous sommes parents, nous rêvons d'un van pour profiter de la liberté du camping avec un peu plus de confort mais dès que les enfants seront en âge de marcher, ce sera tente en
montagne !!


Merci pour ce concours !



Carole Nipette 12/11/2011 21:04



C'est clair ça doit être magique mais mon dos ne supporte pas un couchage rudimentaire... trop dur après de m'en remettre...



Sandrine (Cambroussienne) 12/11/2011 16:58



Je joue pour ma jolie petite nièce des Antilles (Merci Carole pour ce concours).


 


Dans mon enfance, les vacances c’était uniquement en camping. Dans un premier temps, nous dormions en caravane pliante, puis en caravane
rigide et enfin, l’été de mes dix ans, ma sœur cadette et moi avons inauguré une canadienne avec deux lits de camp pendant que mes parents et la dernière-née dormait dans la caravane. J’ai
apprécié chaque type de couchage, mais cette tente-là sentait un peu l’autonomie, un début de liberté.


Cette nouvelle naissance m’éloignait encore plus de mon père et bien que cela me répugnait, j’ai insisté pour l’accompagner à la pêche le
lendemain. Il a accepté. Nous nous sommes couchées comme d’habitude, et bercées par les grillons nous nous sommes endormies rapidement. Au petit matin, un phénomène étrange se produisit :
mon lit de camp bougeait comme s’il cherchait à s’envoler ! J’ouvris les yeux et aperçus mon père, sur le point de secouer le lit à nouveau, qui me fit signe ; il était l’heure. Le
petit-déjeuner avalé, nous nous sommes dirigés vers le lac. En approchant doucement, nous vîmes deux beaux brochets que j’imaginais déjà au bout de ma ligne. Puis arriva l’instant redouté :
la mise en place des vers sur l’hameçon. Pétrifiée, j’ai regardé mon père opérer, puis, le cœur au bord des lèvres, j’ai saisi l’un des spécimens qui a bougé, qui m’a fait hurler. Mon père,
partagé entre la pitié et le fou-rire, s’en est finalement chargé.


Quelques heures plus tard, nous sommes rentrés, ravis, sans avoir beaucoup parlé, sans être bredouille (avec un poisson de la taille d’une
sardine). Sur la route du retour, « le jour s’est levé » diffusé  par l’autoradio a achevé parfaitement cette matinée.



Carole Nipette 12/11/2011 21:05



Un beau moment de complicité père fille...



la mère cane 12/11/2011 16:15



C’était mon premier jour de camping.
Je me souviens que je ne voulais pas y aller. Camper c’est nul…
Et puis je suis partie marcher sur la plage. J’ai marché jusqu’au bout de la plage tout au fond. J’avais 13 ans j’étais grande et maigre cheveux au vent. Tout au fond de la plage il y avait les
surfeurs. Et il y avait S. Je me suis assise pour les regarder le cœur battant pour la première fois! Je suis revenue le lendemain et on s’est parlés. Cette année là le camping avait une saveur
d’éternité. J’oublierai jamais le bleu de la mer et le bleu de ses yeux! Mon dernier camping et mon premier amour!

Merci pour ce jeu!



Carole Nipette 12/11/2011 21:02



Sûrement une des joies pour les ados qui vont camper, l'amour au bout des vacances :)



lemondedegick 12/11/2011 15:51


Ah le camping! Ça m'a fait rêver aussi enfant et à 10 ans, nous étions 4 filles téméraires à planter notre tente ... dans le jardin de nos parents! On se gavait de purée-saucisse de strasbourg,
préparée avec agilité sur la gazinière, de petits pots de bébé et autre tartines de nutella ! On s'éclatait à jouer aux cartes éclairées à la lampe torche et à se raconter des histoires qui font
peur à la nuit tombée ! Et quand les bruits de " quelqu'un" qui rodait autour de la tente se sont fait entendre et que ce 'quelqu'un" frôlait le tissu de la tente... notre sang a fait lui aussi
plusieurs tours! Personne n'a osé aller voir ce qui se passait, jusqu'à ce que le bruit se soit éloigné. Le lendemain, on a su que c'était le gros terre-neuve de nos amies hôtes qui nous avait
approchées, ses petites maitresses lui manquant ! 20 plus tard.... en fêtant nos 30 ans avec l'une de ces amies grace à un beau voyage en Californie, nous n'en menions pas large dans le parc de
Yosemite ... Quelques heures près avoir bien cadenassé parfums, savons et nourriture dans une boite en fer près de notre tente pour ne pas attirer les ours qui rodaient dans le coin, les bruits
entendus en pleine nuit étaient - nous en étions quasi persuadées - ceux d'un ours... Mais ça on ne le saura jamais ! Il faut que je fasse découvrir les joies du camping à ma choupinette de 5 ans
... Avec ce camping-car super tendance, ce serait compet !


Carole Nipette 12/11/2011 21:01



J'imagine, j'aurais été terrorisée !



elise 11/11/2011 12:44



je me souviens d'un été où on avait loué une grande maison avec des cousins c'était vraiment génial car on a pas l'occasion de se voir souvent alors là on a pu profiter des uns et des autres et
les enfants se sont éclatés tous ensemble sans les parents sur leur dos hihi



Carole Nipette 12/11/2011 20:48



j'adore faire ça aussi avec la famille de mon frère !



Eliseestla 11/11/2011 10:26



Un souvenir de vacances en famille... J'ai le souvenir d'être partie une fois en vacances avec mes parents, ma soeur, mes cousins mon oncle et ma tante dans une énorme maison. Ces vacances là,
j'avais une petite douzaine d'années et je me rapelle que c'était rigolade au programme tous les jours, avec le tonton qui ne faisait que des pitreries. Il taquinait tout le monde. Il y avait
notament un vide ordure qui permettait de lancer les ordures ménagères depuis la cuisine dans la poubelle au sous sol, et l'oncle aimait nous faire peur en faisant le monstre de la poubelle, et
faire saisir les mamans qui étaient occupées à la cuisine en poussant un gros cri depuis le bas du vide ordure et ca résonnait super fort. Et toute la journée, c'était rigolade pour tout avec les
cousins, et les parents nous disaient: ne rigolez pas trop, vous allez grossir. Je me rapelle aussi des parties de jeu du bouchon avec les cousins: on jouait aux cartes, un jeu genre uno, et
celui qui se débarassait en premier de ses cartes devait attraper un bouchon de liège noirci... On finissait bien cracras! Ah! un souvenir nostalgique de ces vacances!... c'était le bon temps!



Carole Nipette 12/11/2011 20:47



Ah ben voilà l'explication à mes kilos en trop, je rigole trop :)



Laurence 11/11/2011 09:33



Bonjour,
Voici mon meilleur souvenir:
Dans les toilettes d'un camping...mon ex et moi on
faisait....bref...quand on a entendu arriver a coté de nous, (les
toilettes d'à coté), un couple d'amis qui venait pour la même
chose!!!...On a pas pu s'empêcher de rigoler!!!
Super concours et super lot !
Merci beaucoup et bonne continuation.



Carole Nipette 12/11/2011 20:44



Ce qui prouve que le tente n'est pas un bon endroit pour ça ? :)



Madamezazaofmars 11/11/2011 08:02



« Nous étions partis en Aveyron, oui encore pour camper pour la première fois. Tres vite, Nous réalisons que nous ne maîtrisons pas bien la technique des arceaux flexibles. Quand la tente se
monte d’un côté, elle s’écroule de l’autre. Une heure et demi plus tard, la tente n’est toujours pas montée. En face, quatre petits jeunes sur leurs transats se paient nos têtes. l’ empereur
râle, hurle de sommeil mais finit par s’endormir dans son lit pliant à la belle étoile. Heureusement, un couple qui passait par là et qui possédait le même modèle vient à notre secours. Enfin, à
minuit, la tente est montée. Reste à gonfler les matelas, faire les lits et s’écrouler de sommeil. »


Je joue pour mon fils car les poupées et les camping car, même rose, ne sont pas le monopole des filles Na



Carole Nipette 12/11/2011 20:44



Ben non ce n'est pas le monopole des filles, tu as bien raison !



Cricri 10/11/2011 22:45



Heuuu ben moi, j'etais une pauvre petite fille qui ne partait jamais en camping !!!!!  parce que mes parents nous emmenaient au club med à l'etranger...c'est triste hein? comment ça j'ai pas
gagné???lol


bisous bisous ma Carole



Carole Nipette 12/11/2011 18:39



ha ha :) veinarde !



seraphin 10/11/2011 20:49



 Le plus beau souvenir du camping est lorsque mes parents ont acheté un camping-car sont venus à la maison, et
ont pris de 3 petits bouchons pour partir pour un week-end porlongé près de la mer, du côté de L'Atlantique. Que du bonheur, que de voir nos 3 petites têtes émerveillés, et heureux dans cette
maison roulante, qui allaient passer un merveilleux séjour avec leur papy et mamy. Même si le coeur serré de les voir nous faire un petit coucou lors de leur départ dans ce camping-car, mais en
étant en tant que maman, très heureuse de les savoir épanouis, heureux... Depuis, lorsque nos 3 petites têtes voient un camping-car, pour eux, il appartient à leur papy et mamy, et ne cessent de
nous raconter leur fabuleux séjour ..



corinneb 10/11/2011 19:59



bonjour


je n'ai jamais eu le droit aux vacances en camping étant petite. Mon père ne voulait pas . C'est triste me direz vous???  pas du tout !!! mon père travaillait dans un camping et nous amenait
souvent à journée avec lui. L'hiver on avait les jeux pour nous tous seuls avec mon frère et on pouvait se cachait partout..l'été on avait pleins de copains et on était un peu les maitres des
lieux..j'ai encore la nostalgie de l'odeur de la salle de tv ...En plus, mon père achetait au grossiste qui livrait des glaces des improbables douceurs introuvables en magasin...merci pour ce
retour nostalgique et heureux dans le passé.



Carole Nipette 12/11/2011 18:38



Je comprends qu'il veuille aller en vacances ailleurs !



Bichette 10/11/2011 18:52



Bonsoir!Je n'ai pas pour habitude de raconter ma vie sur des blogs, mais le sujet de ton concours me touche particulièrement...alors je me lance!En effet, j'ai gardé du camping, moi qui n'en
raffolait pourtant pas, un souvenir très fort, très émouvant, très irréel, très impérissable...J'ai 35 ans, et je, tout comme vous, suis maman d'une petite Nina de 4 ans .Une petite Nina née par une chaude et étoilée nuit de septembre 2007, dans un chaleureux camping 2 étoiles de dordogne, sur le
confortable matelas gonflable d'une tente qechua ...Avec un mois d'avance, alors que nous nous étions rendus à une
fête de famille avec notre 1er enfant(qui dormait dans l'une des 2 "chambres" de la tente, elle s'est invitée en "résident clandestin" sur notre petit emplacement, à la surprise générale...en
moins d'une heure!J'ai bien senti que je perdais les eaux dans mon sommeil, mais ca n'était pas LE moment, j'étais épuisée, je n'ai donc pas paniqué ni ne me suis précipitée.Elle a poussé son
premier cri au milieu de dizaines de campeurs curieux, ébahis et inquiets, tous assemblés autours de notre emplacement.Les pompiers sont arrivés assez vite, mais le travail était tellement avancé
qu'ils m'ont aidé à terminer de la faire venir au monde sur place, avant de nous transporter vers l'hopital le plus proche.Nous sommes restées quelques temps hospitalisées,tout n'a pas été si
drôle par la suite, mais en sortant et avant de rentrer chez nous, nous avons fait un détour par ce camping, afin de leur présenter Nina, qui a reçu son premier cadeau... un emplacement portant
son prénom, et dont elle peut et pourra profiter deux semaine par an jusqu'à ses 25 ans!.Aujourd'hui, elle est une
petite fille pleine de vie, très aventurière, toujours partante pour une virée champêtre, et adoratrice de la première heure des nuitées sous tente, elle ADORE le camping.Personnellement, malgré
cette incroyable aventure, je n'aime pas plus le camping qu'avant!Merci de nous permettre de raconter un souvenir lié au camping, le mien est particulier, mais finalement et avec du recul, c'est
un souvenir cocace!Bravo pour votre blog, et continuez, j'en ai besoin!



Carole Nipette 12/11/2011 18:35



Une belle histoire de Nina :) Le camping a été vachement sympa en tout cas ! ça marcherait pour une autre Nina ? ;) bon j'aurais essayé hein !



AurélieC 10/11/2011 16:48



Coucou. Voici ma participation à ton concours, en espérant que Jeanne aura un cadeau rose à Noël! ;-)


 


Mes souvenirs de camping remontent à l’enfance pour la plupart. Mais à l’époque tout était parfaitement orchestré par mes parents,
« les rois de l’organisation ». Tout n’était que plaisir, insouciance et franche rigolade.


Alors, lorsque quelques années plus tard une amie m’a proposé de partir camper une semaine en juillet avec elle, j’ai bondi sur
l’occasion, m’imaginant déjà passer des vacances de rêves.


 


Le jour du départ, j’apprends que nous partons avec la cousine de mon amie… celle que j’appelle depuis toujours « miss
casse-pieds ». Cette fille parle du matin au soir, souvent pour se plaindre. C’est la personne la plus égoïste que je connaisse. Mais j’ai décidé que rien ne pourrait entamer ma joie de
partir en vacances au soleil, et surtout pas cette petite peste.


Après trois longues heures de route, exaspérée par le soliloque de la cousine, je suis ravie de sortir de la voiture. Ayant été à
bonne école, j’annonce à la ronde qu’il faut d’abord s’organiser, monter et planter la tente, faire quelques courses, avant d’aller se baigner.


Elles me regardent toutes les deux effarées -comme si elles n’avaient jamais imaginé s’occuper de la tente- et partent au supermarché
sans demander leur reste. (NB : la Pop Up de chez Décathlon n’existait pas à l’époque…il fallait suer sang et eau pour dormir avec une bâche sur la tête).


Heureusement, je sympathise avec nos voisins de terrain qui m’aident dans ma lente construction. Une heure plus tard, la tente se
tient fièrement sur ses quatre clous, les matelas et duvets sont étalés à l’intérieur. Mes copines de vacances reviennent des courses, soulagées de constater qu’elles ne dormiront pas à la belle
étoile.


Nous passons une fin d’après midi et un début de soirée bien arrosés avec nos voisins, sur la plage. Je suis aux anges. Tout est
parfait. Il y a même un garçon très mignon…


De retour à notre tente, « miss casse-pieds » n’est pas satisfaite de la disposition des matelas. Il faut qu’elle soit loin
de l’ouverture parce qu’elle a peur la nuit… Je suis fatiguée et pour pouvoir me coucher au plus vite j’obtempère, prenant la place la plus proche de la sortie.


Dans la nuit, elle est malade. Elle a trop bu et nous réveille quatre fois pour aller vomir, passant sur nos matelas sans ménagement.
Je suis tellement épuisée que, lorsqu’elle nous laisse enfin en paix, je m’engouffre dans un sommeil profond.


 


Ce sont des rires hilares qui me réveillent alors que le soleil est déjà haut dans le ciel. Où suis-je ? Dans la nuit j’ai dû
bouger et glisser. Enroulée mon sac de couchage, je suis à 2 mètres en contrebas de notre maison de fortune…le nez à quelques centimètres des vestiges de beuverie de cette saleté de
cousine ! Et qui rit si fort ? Le voisin mignon de la veille. Je ne sais pas ce qui m’a le plus déplu dans toute cette histoire. En tout cas je n’ai pas eu le cœur à faire semblant de
trouver cela drôle. L’après midi même j’étais dans un train en direction de la maison de mes parents. J’ai passé la fin de la semaine chez eux, à ruminer ce qui m’était arrivé ! Je ne sais
pas pourquoi, mais depuis je n’ai jamais plus tenté le camping…



Carole Nipette 12/11/2011 18:28



Je comprends ! je pense que ça m'aurait réveillé un truc pareil, déjà j'ai le sommeil trop léger, je n'aurais pas fermé l'oeil en râlant :)



Xtinette 10/11/2011 16:22



Ah si j'avais 30 ans de moins !



Carole Nipette 12/11/2011 18:26



:)



Carmenpol 10/11/2011 13:29



Ah les souvenirs de camping....... J'en ai un en tête, qui restera dans les annales... Mon chéri et moi on passait nos vacances, quand on était jeunes, plein d'entrain et sans enfants, à faire de
la rando en montagne. C'était souvent fin août, le beau temps n'était pas toujours au rdv mais on s'en fichait un peu. Mais il y a une nuit qu'on a senti passer ! Imaginez un camping de montagne,
à flanc de colline. On s'installe, après avoir pris notre petit verre de moelleux du coin et nos tranches de saucisson (on a dit camping de montagne, pas retraite d'ermite !), on s'endort, ça
tonne un peu, on est au chaud. Et puis il commence à pleuvoir, comme ça, tout doucement, puis plus doucement du tout, le tout accompagné d'éclairs qui nous font des têtes de zombie (eh oui la
tente est verte, ça va pas trop bien au teint). Mais la tente est costaud, et on en a vu d'autres, même pas une fuite. Par acquis de conscience, je tâte quand même un peu autour du matelas, bon,
le sol est humide, et après.... Je re-tâte... hum hum, comment dire, on dirait que la marée monte ! On remonte les duvets au sec, on mesure encore, cette fois je dirais bien qu'on va finir par
flotter, ça ruisselle tellement que l'eau passe sous la tente.... J'ouvre la fermeture, regarde dans la mini avancée, nos caisses de bouffe tiennent bon, ouf, c'est du plastique, mais moi et
l'eau, ça fait deux. On sort, on regarde les voisins, c'est l'arche de Noé, certains se mettent aux tranchées, d'autres émigrent vers les sanitaires, d'autres emplissent leur coffre... Allez, on
met ce qu'on peut dans la voiture, vite fait. Et puis on s'y met aussi dans la voiture, notre belle super 5 (pas de commentaire sur la date supposée...), même pas de siège
inclinable, et de toutes façons les sièges arrières sont pleins de nos affaires.... On se remet dans nos duvets, impossible de fermer l'oeil, on met les essuie-glace, et c'est l'émigration
de notre tente aussi, un paquet de gâteau oublié flotte et s'échappe de la toile.... je cours (en tongs !) le récupérer, et ce qui suit.....


Bref, on n'a pas fermé l'oeil, on a testé (et pas approuvé) dormir dans la voiture, on a sauvé l'essentiel, et puis finalement on a été bien content de notre sort... quand on a vu le lendemain
matin, et les jours suivants, les voisins de l'autre côté de l'allée nettoyer et re-nettoyer leurs tentes, envahies par les eaux usées qui avaient débordé......


Cette année, on a testé le camping avec les enfants, pour la première fois, mi-juillet, camping de bord de mer... au Pays basque. Je ne voudrais pas me faire d'ennemis, c'est une région
magnifique que nous avons adorée mais, comment dire, on a tout de suite vu que c'était bien vert, et on sait maintenant pourquoi !


Donc l'année prochain (eh oui on aime le camping), on passe la frontière, tant pis si on meurt de chaud, au moins on aura le spieds au sec !


PS : ma petite nièce et filleule de l'autre côté de la frontière justement est ultra fan de Barbie, je joue pour elle !


Merci pour ce jeu



Carole Nipette 12/11/2011 18:25



Ah que j'aurais détesté ! c'est marrant j'ai déjà passé une nuit dans une super 5, j'ai pas fermé l'oeil, horrible !



Mélanie H 10/11/2011 12:56



je ne participe pas puisque je n´ai pas de petite fille à qui l´offrir, même s´il me plait drolement :-((


c´est bete parceque des histoires de camping, j´en ai tout plein, avec mes parents lorsque j´étais petite, nous avons toujours campé.


avec mes enfants, on retrouve un peu l´ambiance camping en partant en mobil home, et j´adore ca (et j´adore le vrai lit et les toilettes...)



Carole Nipette 12/11/2011 18:20



Tu le peins en bleu et il peut servir aux garçons :)



gwendo 10/11/2011 12:54



Moi je joue...parce qu'il serait le bienvenu au pied du sapin et que moi aussi j'avais un camping car Barbie il y a qqs quinzaines d'annéesNous etions des amateurs de camping mon cheri et
moi,nous n'avions pas la moitié du  luxe de Barbie,ni m le camping car d'ailleurs...Mais tout ça c'était avant les enfants..on a continué à camper les 1eres années de Klervi..sa premiere
experience en camping restera d'ailleurs pour elle mémorable...Je te raconte..Un été à Biscarosse,apres avoir obtenu un emplacement..soi disant ds un endroit tranquille..type famille...aprés
avoir installé notre campement pour 8 jours...On s'aperçoit rapîdement que le coin c'est plutot jeune et fiesta..nuit galere en vue...Sans parler de ce qui s'annoncait..un orage violent...en qqs
temps,juste le temps de se refugier au bloc sanitaire,de mettre qqs sacs ds la voiture..notre tente etait submergée par les eaux et nos matelas flottaient ...une galere et une petite Klervi
desormais traumatisée par les orages!!!!Et des gerants de camping odieux qui n'ont rien fait pour les personnes qui avaient perdu beaucoup cette nuit là!!!Bref depuis on loue des maisons..ou
comme cet été un mobil home..la toile de tente c'est terminé!!!!



Carole Nipette 12/11/2011 18:19



Louer des maisons c'est clair que je préfère aussi :)



totoche25 10/11/2011 11:42



Coucou !!!


Voici mon plus beau souvenir de vacances : ( enfin à mes yeux ^^)




Mon plus beau souvenir de "camping" , faut dire que c'était quasiment le même chaque année ^^ , c'est quand mes oncles , mes tantes et mes cousins-cousines arrivaient à la maison  pour les
grandes vacances .... nous ne sommes jamais partis en vacances , nous recevions plutôt et c'était l'occasion d'un joyeux brouhaha !!!!! Donc comme nous devions laisser nos chambres aux adultes ,
nous ( tous les enfants ) nous installions dans le jardin avec une énorme tente et tout le matériel associé ...tables et chaises de camping où nous nous coincions très souvent les doigts , les
matelas gonflables et sacs de couchage !! Nous étions super heureux car avec mes cousines c'était "notre chez nous" , nous y faisions tout comme dans une vraie maison , nous avions même le droit
d'y manger et d'y faire notre vaisselle ^^et bien-sûr de baigner nos Barbies dans une bassine d'eau !! Nous passions des nuits entières à nous faire peur en  faisant le bruit du serpent !!!
En fait je crois que ce qui nous plaisait le plus était le fait de vivre " seules " sans grandes personnes autour !! Et lorsque j'y repense maintenant adulte , je me dis que c'est incroyable que
nous puissions y passer des jours entiers sans en sortir ^^ il m'arrive encore lorsque je vais chez mes parents de monter au grenier juste pour sentir l'odeur de la toile de tente qui y est
soigneusement rangée mais qui malheureusement ne sera jamais plus montée car elle n'a pas vraiment survécu à nos assauts !!!
Voilà pour moi mes plus belles vacances !!

Merci beaucoup et belle journée !!!


 



Carole Nipette 12/11/2011 18:19



Je comprends, c'est le genre de vacances qui restent en mémoire longtemps...



cat 10/11/2011 11:16



Je participe avec joie pour ma fille de 6 ans qui a justement prévu de passer commande au Père-Noël de ce fabuleux camping-car qui fait rêver même les plus rétifs au camping !


Justement c’est des premières vacances de ma fille dont il s’agit. Premières vacances d’été : elle vient de fêter ses 1 an et commence tout juste à se déplacer à 4 pattes. Nous sommes partis
chez des amis à Bordeaux et on décide d’aller passer la journée sur la Dune du Pilat avec escalade, dégringolade et roulades dans le sable au programme. On se réjouit de voir notre fille pouvoir
expérimenter le 4 pattes dans le sable tout doux de la dune. Une fois là-bas, on escalade la dune avec notre fille sur le dos. Arrivés en haut, on libère notre fille qui se met à hurler et refuse
de poser le pied par terre. Il n’est visiblement pas question que la moindre partie de son corps ne rentre en contact avec le moindre grain de sable. Elle hurle. Tout le monde nous regarde, on
essaie de la calmer mais rien n’y fait. Alors qu’elle n’avait jamais manifesté la moindre émotion dans le bac à sable du parc à côté de la maison, il faut croire que le sable de la dune du Pilat,
tout ce sable partout, c’en est trop pour elle. Il faut se rendre à l’évidence, notre fille a peur du sable.


Après s’être un peu promenés en la portant (bien au dessus du sable), on voit mal comment envisager la suite du programme (roulades, dégringolade, pique-nique…)


Au revoir la Dune !



Carole Nipette 12/11/2011 17:24



Argghh j'imagine et en plus le truc imprévisible !



Pivoine 10/11/2011 10:15



Quand j'avais 6 ans mon père a acheté un J7 (espèce de fourgon de l'époque), bleu (atroce la couleur mais bon...) qu'il a lui même aménagé à l'arrière pour nous faire un mini camping car.


Le lit des parents au fond, et le coin cuisine (la table et les bancs se transformaient le soir pour faire le lit pour ma soeur et moi). On posait le chose au bord de la mer tout l'été, table et
chaises de camping devant, un auvent accroché au van et c'était le bonheur. Bien plus qu'une caravane!



Carole Nipette 12/11/2011 17:23



Un sacré papa dis donc !



Jess Maman d'Emma 10/11/2011 09:54



Ahhh ce camping-car fait rêver Emma, quand elle voit la pub à la télé elle est toute fofolle ! Sympa de pouvoirl le faire gagner ! Des vacances ahhhh on en garde toujours de bon souvenirs ! Il y
a eu juste une semaine où j'avais hâte de rentrer à la maison (oui oui ça arrive) c'était un été où on avait décidé d'aller en Bretagne pour voir toute ma famille et c'était
le moment où Emma ne mettait plus de couches (le passage à la propreté quoi !), le seul soucis c qu'elle ne voulait pas faire pipi dehors...... très gênant quand on était invité de tous les
côtés, en promenade tout le temps toute la journée !!!!!! Je m'en rappelerai ça c sûre, à galérer, à chercher un pot "nomade" la misère quoi ! Car je ne voulais pas lui remettre la couche car on
était bien parti à ce qu'elle la mette plus !!Mais bon sinon on était content de voir toute ma famille lol !



Carole Nipette 12/11/2011 17:22



le passage entre la couche et rien est toujours un moment délicat ! j'en ai de belles aussi à raconter sur le sujet !



LMO 10/11/2011 09:42



Nous on a fait voyager Gaston dans le nôtre! :D



Carole Nipette 12/11/2011 17:21



mais normal il y a tellement de place !



Delphine 10/11/2011 09:30



Je ne joue pas non plus mais c'est marrant, le camping-car Barbie c'est
"toute mon enfance". Avec mes sœurs, on en avait un, datant donc des années 80-90. Il était aussi rose, astucieux aussi mais pas pareil : Il se dépliait et formait.... une terrasse sur pilotis
!!!! Le seul inconvénient,
c'est que parfois, il s'ouvrait en route lol (ils
n'étaient pas très au point sur la fermeture...). Et puis cet accessoire Barbie me rappelle l'excellentissime scetch de
Florence Foresti sur
l'avion Barbie !!! Ptdr



Carole Nipette 12/11/2011 17:20



Je suis une des rares non fans de Florence Foresti :) sinon c'est pas mal une terrasse sur pilotis !



Evilysangel 10/11/2011 09:04



Des souvenirs de camping j'en ai des tas! Mais comme je ne participe pas, ce sera pour une autre fois ;-) Par contre, qu'est-ce qu'il est bôôôôôôô ce camping-car Barbie!!!... Nettement plus girly
que celui que j'ai pu connaître chez les copines quand j'étais gamine... Que d'heures de jeux cela laisse présager! Bonne chance à toutes les participations : moi aussi j'attends d'être émue et
de rire avec les anecdotes! ;-) Bisous à toi Miss...



Carole Nipette 12/11/2011 17:19



Surtout que tout le monde trouve refuge dans ce camping car !



Lily 10/11/2011 08:57



oulala souvenir de camping ca j'en connait un rayon !!!! Et pourtant ado je campait avec mes parents sous la toile d etente et je ralis en disant que jamais au grand jamais je ferais ça a mes
enfants car on partait a la montagne ça callait et souvent le matin j'etais contre la porte de la tente qui se trouvait en pente et je te parle meme pas de spetit dej bancale :) ... Comme
quoi on change . Nos premieres vacances a 4 sous la tente remontent a 2009 et que dire : 1heure 1/2 pour monter la tente avec 2 petits filles qui trepiganaient d'impatience mais qui en valaient
la peine car le soir une fois la journée finie quel bonheur de jouer en famille ou de colorier sous la tente a la lueur de la lampe tempete Ushuaia:) pas de tele juste nous 4. Voir un
pere profiter simplement de moments simples lui qui n'avait jamais connu ça en famille ce fut un vrai bonheur et j'ai compris a ce moment là a quel point c'etait top aussi avec mes parents ... Et
du coup on retente l'année qui vient avec un ptit dernier qui lui aussi se souviendra du camping avec une petite pointe de nostalgie car Hayden a ete conçus pendant ses vacances là comme quoi le
camping peut aussi etre romantique :)



Carole Nipette 12/11/2011 17:19



Je pense que Nina voudra en faire un jour et là je ne saurais pas quoi faire :)



angélique 10/11/2011 07:47



Très beau ce  camping car...bon,je ne joue pas hein ^^



Carole Nipette 12/11/2011 17:17



je comprends !



anne-laure 10/11/2011 07:09


Des coloris plus... enfin moins... que le orange.(stickers fleurs marron) de 1978... je peux être votre 3ème juré? Bonne journée!


Carole Nipette 10/11/2011 08:03



Ah oui c'est rose c'est clair ! Ok pour le juré, tu pourras noter au fur et à mesure tes histoires préférées :) enfin si le concours marche :)