Carole attitude

Vendredi 17 octobre 2014 5 17 /10 /Oct /2014 16:50

départ-colo

 

Un petit billet avec de tout de dedans, un peu comme la vie.

Du côté de Nina, tout va plutôt bien. Je parlerai plus en détails du changement de vie lié aux nouveaux rythmes scolaires mais pour l'instant je ne la trouve pas plus fatiguée qu'avant. Le programme de CM1 est chargé et il y a énormément de devoirs, ça bosse beaucoup.

Pour la deuxième fois de sa vie, elle part une semaine en colo pour les vacances de la Toussaint et cette fois, elle passe le cap et part toute seule sans copine. Vu la très bonne première expérience avec Telligo, elle a choisi (merci les grands-parents !) de repartir avec eux pour la colo "Zoos à gogo".

Connaissant ma fille, je la trouve finalement courageuse de tenter l'aventure toute seule, ce n'est pas évident, un peu comme arriver dans le cour d'école et ne connaître personne mais heureusement à priori, tout le monde sera un peu dans son cas.

 

 

tu-veux-ou-tu-veux-pas-_-affiche.jpg

 

Pendant ce temps je serai au travail et comme d'habitude je vais en profiter pour rattraper mon retard au cinéma. Le dernier film que j'ai vu c'est Mommy, je vous ai suffisamment abreuvé de mes messages un peu partout et j'ai bien aimé les discussions et les retours que j'ai eu autour du film. Ce n'est pas si souvent que mes posts cinéma sont partagés ou vraiment commentés même ailleurs que sur le blog. J'ai aussi été voir entre deux rendez-vous le film "ma madeleine de Proust". Comme m'a dit un ami, "un film avec Patrick Bruel ET Sophie Marceau, tu dois être trop contente". C'est exactement ça ! Patrick Bruel vous le savez je crois et Sophie Marceau, j'avais 13 ans quand la Boum est sortie j'ai fait un transfert qui continue je crois, je l'aime cette fille, énormément.

Je m'attendais tellement à un mauvais film, vu les critiques, que j'ai été plutôt agréablement surprise. Evidemment avoir Patrick et Sophie sur grand écran pendant 1h30, tous les deux sublimes, je ne vais pas vous mentir, ce fut un plaisir ! Et ma foi (laquelle, je me demande) le film est une comédie romantique sympathique qui se laisse regarder et apprécier pour ce qu'elle est.

 

expo-zizi-sexuel-affiche.jpg

 

Au retour de Nina, nous serons en vacances toutes les deux et j'ai prévu d'aller à Thoiry vu que j'ai des billets qui se périment à la fin du mois. Nous irons au ciné voir Le Grimoire d'Arkandias, Les Boxtrolls, Le Garçon et le Monde et La Légende de Manolo (enfin j'espère !). Côté expo, il y a une exposition sur le Moyen Age au Musée de Cluny, Niki de Saint Phalle au Grand Palais et le grand retour du Zizi Sexuel à la cité des Sciences. Pour cette dernière expo je me tate car c'est annoncé à partir de 9 ans mais il y avait eu de nombreuses polémiques à l'origine en 2007. Je pense que je vais d'abord y aller toute seule pour me faire mon opinion et voir si c'est adapté à ma fille. Si quelqu'un y est allé à l'époque avec des enfants de 9-10 ans, je veux bien un avis.

 

pharell-williams-zenith-paris.jpg

Photo floue mais de pas trop loin !

 

Petite sortie avec ma copine Nawal pour aller voir Pharell Williams au Zénith ce jeudi 16 octobre. Deux premières parties, Cris Cab que j'aime bien et Foxes que je ne connais pas, loupées sciemment car nous savions que le concert ne commencerait pas avant 21h15 et que la fosse debout avec mon dos ce n'est pas fait pour piétinier longtemps.

Le concert a commencé à 21h30 et a dure 1h20 à peine. Quelques chansons du denier album, un petit retour en arrière avec des tubes des Neptunes ou de N.E.R.D assaisonnés de morceaux de tubes que Pharell a fait pour les autres comme Britney Spears, Justin Timberlake ou le dernier tube interplanétaire "Blurred Lines" pour Robin Thicke.

Mon moment préféré fut l'interpréation de "Get Lucky" de Daft Punk, chanté en entier et avec entrain ainsi qu'un Happy final plein de paillettes et de couleurs.

Concert sympa, Pharell cool et détendu qui fait monter sur scène une bonne vingtaine de filles et de garçons pour chanter et danser. Mais déception quand même, le son était assez pourri et a donné une certaine froideur à l'ensemble. Si on compte les gens sur scène, les démonstrations de danse et les chansons chantées à moitié, ça nous laisse à peine de heure de Pharell qui chante, un peu dommage surtout avec un si bel organe. J'avais vu The Neptunes à l'Elysées Montmartre en 2004 et j'avais adoré. Dix ans plus tard, Pharell reste un génie de la musique que j'aime mais il ne m'a pas convaincue en showman...

 

final-happy-pharell-zenith.jpg

 

 

A propos du blog, il faut que je me lance et que je me décide à passer à la nouvelle version proposée par Over-blog, mon hébergeur. Plein de copines y sont passées et elles semblent bien le vivre ! mais tout risque de changer d'un coup et dire au revoir à ce design et probablement à ma bannière que j'affectionne ne va pas être évident. J'ai peur du côté j'appuie sur un bouton sans possibilité de retour en arrière mais le changement a du bon parfois je sais.

 

banania-boisson-chocolatee.jpg

 

Parmi les petits cadeaux reçus, il y a eu une nouveauté Banania au chocolat. C'était censé être pour Nina mais je peux vous dire que celui qui boit ces bonnes boissons chocolatées au goût de Banania, est loin d'être un enfant.

Avec plus de 90% de lait, des céréales, du miel et un peu de banane bien sûr, cette nouvelle boisson est sans colorant, sans conservateur et sans gluten.

 

pochette-1951.jpg

 

Une très jolie petite pochette en cuir de Vachette de la marque "1951 - Maison Française" que je ne connaissais pas. Merci pour ce cadeau inattendu car elle ne quitte plus mon sac à main. On voit bien que c'est un travail de qualité avec une jolie doublure à pois en coton. Chic et pratique !

 

 

C'est tout pour le moment !

Par Carole Nipette - Publié dans : Carole attitude
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Vendredi 10 octobre 2014 5 10 /10 /Oct /2014 06:59

nipette-2.jpg

 

J'aurais souhaité ardemment que le changement ce soit maintenant mais que voulez-vous, le fossé entre les désirs et la réalité est parfois très profond.

Un an que nous avons emménagé avec des idées et des envies plein la tête mais sans le temps ni les moyens qui vont avec. Je sais qu'on va y arriver mais ce changement si attendu se fera sur du plus long terme. Il y a des priorités comme refaire une salle du bains du sol au plafond et des envies de décoration plus à notre goût comme la cuisine ou les peintures mais qui peuvent attendre.

 

nipette

 

Quand Castorama m'a proposé d'envoyer la photo d'une pièce que je voudrais changer pour la soumettre à un architecte, j'ai sauté sur l'occasion car toutes les idées sont bonnes à prendre.

J'ai envoyé une photo d'une partie de mon salon car vu la disposition, impossible de prendre une photo où l'on voit tout.

 

 

Castorama-nipette.jpg

 

Pas évident parce que je n'ai pas réussi à prendre la pièce en entier du coup il y a des choses dans le dessin qui ne correspondent pas à la réalite mais j'ai bien aimé le résultat et quelques idées bonnes à prendre. J'aime beaucoup les lampes à poser, le panier à bûches, le coussin Mandari, l'idée des rideaux, la couleur des murs...

 

Castorama fête ses 45 ans cette année mais vient de s'offrir une seconde jeunesse je trouve avec des catalogues bourrés d'objets plus cools les uns que les autres. Finalement le problème c'est que j'ai envie d'essayer et d'acheter des tonnes de choses. Et ce n'est que la partie déco mais imaginez que pour tout ce qui est bricolage et transformation de la maison, il y des dizaines d'idées simples et sympathiques à prendre.

 

castorama-catalogues.jpg

 

Pour l'instant, je coche les pages de catalogues, je note des idées de couleur, des idées de texture, je fais des listes d'objets rêvés. Un jour on y arrivera même si en attendant on imagine et on fait des plans sur la comète.

 

Et je suis aidée dans mes futurs projets par les projets d'internautes qui ont eux aussi exprimé leur envie de changement grâce à une chouette opération menée par Castorama cet été "Expérimentez le changement" (mais pourquoi je l'ai loupée ?!!!). Plus de 2000 participants et 8 gagnants qui ont la chance de voir leur projet se réaliser. Je vais souvent sur la galerie pour voir l'état d'avancement des travaux et toujours piocher des idées.

On peut suivre aussi tout ça sur la page Facebook de Castorama. (Mais pourquoi j'ai loupé ça?!!!)

 

Bon Castorama si jamais tu recommences l'expérience, je veux en être !

 

En tout cas, tout ça me motive encore plus et maintenant je ne peux plus entrer dans une pièce sans imaginer tout ce que j'ai envie de faire et comment je pourrais le faire. Dur d'attendre d'avoir la trésorerie... A suivre...

Par Carole Nipette - Publié dans : Carole attitude
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Dimanche 28 septembre 2014 7 28 /09 /Sep /2014 07:14

lever-soleil-sunrise.jpg

 

J'habite dans une ville d'un peu moins de 3000 habitants mais pourtant j'ai du mal à dire autre chose que "dans mon village" quand j'en parle. Je n'ai jamais habité de village excepté pendant quelques semaines de vacances par ci, par là, je ne sais donc pas ce que c'est exactement mais j'ai le sentiment que je mène une vie de village ou alors c'est bien une vie de petite ville ! Venant de Paris j'ai du mal à comparer !

 

Il y a une proximité énorme et néanmoins on reste assez anonyme, surtout quand on ne peut être à l'entrée et sortie de l'école. On connait nos voisins mais les maisons sont suffisament éloignées pour qu'il n'y ait pas trop de gène, voire pas du tout. Et on sait que l'on peut compter sur eux en cas de souci.

J'ai aimé me retrouver à côté d'un de nos couples de voisins lors de la brocante que j'ai faite. On a pu papoter et mieux se connaître. Nina adore croiser ses copines et copains de classe à la bibliothèque ou en promenade. Il n'est pas rare non plus d'en rencontrer au cinéma du coin ou à la piscine qui sont dans d'autres villes.

 

Le matin et le soir je croise souvent les mêmes personnes dans le train, c'est rassurant parfois, je sais que je suis dans le bon train notamment en fin de journée ! C'est d'ailleurs un must d'avoir une gare dans une petite ville et de pouvoir y aller à pied.

 

J'ai redécouvert le plaisir d'aller emprûnter des livres dans une bibliothèque agréable et où l'on peut discuter, proposer des achats, faire des dons et échanger nos impressions.

Il y a une boulangerie bien fournie, des commerces qui permettent beaucoup plus que le simple dépannage, des coiffeurs, des petits restaurants, des cafés et même deux pédicures. J'ai testé avec joie la pédicure à des prix loins de ceux de Paris.

J'aime aller à la Mairie régulièrement pour avoir des infos, faire des démarches. On peut y prendre le temps et ce n'est jamais une corvée. Idem pour la poste, aller chercher ses colis est un plaisir.

On apprend à vraiment bien trier ses déchets, on va à la déchetterie souvent et on a même acheté un grand compost.

On s'échange les bons plans entre voisins, entre parents d'élèves. D'ailleurs l'association des parents d'élèves est super active, ça me change de Paris.

Les enfants s'invitent à jouer souvent et ne sont pas sans cesse indisponibles pour cause d'activités multiples du week-end.

 

limaces.jpg

 

Dans mon village les lendemains matins de pluie il faut regarder où l'on marche pour ne pas écraser les habitants à coquille et les limaces, cela peut devenir un vrai parcours de combattant !


Dans mon village, à défaut de nombreux piétons, je ralentis pour laisser passer écureuils et autres hérissons.

 

Dans mon village on se dit bonjour entre inconnus croisés dans la rue.


La vie de village j'ai toujours pensé que ce n'était pas pour moi et je sais qu'aujourd'hui elle me manquerait si jamais...


Par Carole Nipette - Publié dans : Carole attitude
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Mercredi 24 septembre 2014 3 24 /09 /Sep /2014 14:00

mariage-castkills-ferme

 

Ma soeur, dont le métier est un peu d'organiser des événements qui lient la bonne nourriture, la musique et l'originalité, avait choisi de célébrer son mariage en dehors de New-York, dans la région des Catskills. C'est une région naturelle dans laquelle on peut faire de belles balades ou skier en hiver.

L'idée était de faire un mariage convivial et différent, pas guindé ni conventionnel pour 150 personnes. Avec des recommandations du type "ladies, for your own good PLEASE NO STILETTOS, we're in a farm". Les amis de l'étranger ont tous été suffisament prévenus à l'avance pour réserver les vols le cas échéant. Les invités sont venus de France, des Etats-Unis, d'Argentine (pays du marié), d'Espagne et même d'Inde ou de Turquie. Tout ce beau monde s'est retrouvé à New-York pour différentes occasions dans la semaine notamment lors du pique-nique à Brookyln.

 

mariage-castkills-ferme-

mariage-castkills-ferme-13

maison-catskills

mariage-castkills-ferme-4

mariage-castkills-ferme-6

 

Le mariage avait lieu dans un endroit charmant, l'Outlier Inn de Woodridge, une ferme entourée par la forêt, avec plusieurs cottages et maisons à louer (et même une yourte) pour passer un week-end ou des des vacances bucoliques. C'est là que la famille et quelques amis ont dormi. Les autres ont eu la possibilité de réserver à l'hôtel le plus proche ou de carrément louer une maison dans le coin.

Pour venir depuis New-York, certains sont venus en voiture, d'autres ont pris le train et les mariés ont eu la bonne idée de réserver des navettes School Bus à l'aller et au retour.

 

lapin-ferme

mariage-castkills-ferme-8JPG

 

Nous sommes arrivés sur place vers 16h30, j'en ai profité pour faire le tour du propriétaire avant de me préparer et de peaufiner mon discours, in english please !

 

mariage-castkills

mariage-castkills-décors

mariage-castkills-ferme-7

table-mariage-castkills

 

Vers 18h, les invités ont commencé à arriver pour l'apéro, l'ambiance était bon enfant et aux retrouvailles notamment avec ma famille new-yorkaise que je ne vois jamais et des amis de mes parents qui habitent à l'étranger.

 

(c) Kate Kunath

(c) Kate Kunath

 

Puis vers 19h ma soeur est arrivée au bras de mon père dans une robe sublime sur elle, dessinée et faite sur mesure. Séquence émotions et frissons pendant la courte cérémonie où tout le monde était réuni au bord d'une mare.

 

mariage-castkills-ferme-19

mariage-castkills-new-york

 

La soirée a commencé avec un brass band venu spécialement de Harlem et qui officie dans les églises habituellement. Ils ont mis le feu !

 

mariage-castkills-6

photo-Kate Kunath-brass-band

(c) Kate Kunath

mariage-castkills-band

 

Le diner a été concocté par Danny, un chef qui travaille chez Estela, le fameux restaurant new-yorkais. Restaurant qui appartient à l'ami d'enfance de mon beau-frère (ça me fait tout drôle de dire ça !). Ah je ne l'ai pas encore dit, mais le mari de ma soeur est chef ! Si vous allez à New-York et que vous aimez la "feelgood food" son restaurant boutique, le "Feelfood" se trouve dans West Village.

 

mariage-castkills-2

mariage-castkills-ferme-menu

 

Ce n'est pas le repas de mariage traditionnel que nous avons eu et tant mieux car j'ai goûté des choses excellentes que je n'aurais probablement pas choisi sur la carte d'un restaurant ! Et pour l'atmosphère, le brasero argentin a eu beaucoup de succès.

 

Kate Kunath (c)

(c) Kate Kunath


mariage-castkills-3mariage-castkills-

mariage-castkills-1

mariage-castkills-candles

La pluie est arrivée au milieu du repas et là il s'est passé un truc de dingue, d'abord une puis deux, puis trois personnes, puis tout le monde a dansé sous la pluie aux sons du brass band déchainé. The moment comme on dit ! Incroyable l'énergie et la synergie qui se sont dégagées de cet instant.

 

mariage-castkills-7

mariage-castkills-5

mariage-castkills-4

 

La suite ce fut discours drôles et émouvants (purée j'y suis arrivée, en anglais devant 150 personnes, sans trembler, sans pleurer et en me faisant comprendre !) et j'ai réussi à parler de Nina en plaçant Violetta, rapport avec l'Argentine nest-ce-pas ! Puis dance floor avec DJ décalé, feu de bois, discussions, dessert (pas de pièce montée, nomal hein !) et encore dancefloor jusqu'au bout de la nuit.

 

mariage-castkills-décors-

mariage-castkills-feu

2014-09-07 01.15.20

mariage-castkills-ferme-18

mariage-castkills-light

 

Le lendemain la fête s'est prolongée tranquillement autour d'un excellent buffet brunch, le soleil était éblouissant, les adieux émouvants et les coeurs remplis.

 

mariage-castkills-ferme-14

mariage-castkills-ferme-5

mariage-castkills-ferme-17

mariage-castkills-ferme-2

mariage-castkills-ferme-3

mariage-castkills-ferme-1

mariage-castkills-ferme-9

mariage-castkills-ferme-fleurs

mariage-castkills-ferme

mariage-castkills-ferme-10

 

Pas de dragées mais des petits biscuits Poilâne trop bons ramenés spécialement de Paris le jour même par miss Poilâne, amie de ma soeur. Une délicate attention de plus dans ce mariage qui a suscité de nombreuses bonnes volontés de toutes parts... Ma soeur et son mari ont eu la chance d'avoir autour d'eux des familles ouvertes d'esprit et des amis dévoués qui ont tous mis la main à la pâte pour faire en sorte que ce moment soit vraiment inoubliable et soit raccord avec la personnalité des deux amoureux.

 

petits-gâteaux-poilane

 

Nous avons repris notre School Bus pour rentrer à New-York en laissant derrière nous mais dans nos mémoires ce lieu génial qui a accueilli les promesses d'un futur radieux. 

 

mariage-castkills-ferme-12

mariage-castkills-ferme-couronne

 

 

Un mariage magique et vraiment hors du commun, best wedding ever so far ! (le "so far" parce que je me dis que peut être celui de ma fille sera mon meilleur !) Un week-end de fou comme j'aimerais en faire plus souvent...

Merci à mes parents pour tout, merci mon frère pour le duo et merci ma soeur d'être ce que tu es...

 

photo-Kate Kunath

(c) Kate Kunath

 

 

 

Photos : moi même hormis les quatre avec copyright Kate Kunath, la photographe officilelle du mariage !

 

Quelques heures à New-York - Part one

Quelques heures à New-York - Part two

Par Carole Nipette - Publié dans : Carole attitude
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Vendredi 5 septembre 2014 5 05 /09 /Sep /2014 06:38

topicrem-mug-famille.JPG

 

Les vacances sont terminées, c'est la fin de l'été et on reprend la course effrénée entre le travail, les transports, la vie de famille. On a aimé prendre le temps de se chouchouter pendant les vacances, de prendre soin de soi et la rentrée n'est pas une raison pour arrêter.
J'essaie de m'hydrater la peau du corps plusieurs fois par semaine, notamment les jambes. J'ai envie de dire tous les jours mais je sais que je n'y arrive pas, j'oublie le matin dans le speed de la préparation. Pourtant je vois la différence quand je suis appliquée. Pareil pour Nina, j'essaie de lui masser les pieds régulièrement avec de la crème parce qu'ils en ont besoin. On adore ça toutes les deux !

 

Topicrem est une marque qui s'adresse à toute la famille, du nourisson à l'adulte. Une marque née d'une histoire de famille lorsqu'un papa a trouvé la formule pour apaiser les démangeaisons et la sécheresse de la peau de son fils. Ainsi vit le jour le  "Lait Ultra Hydratant Corps Topicrem" au fort pouvoir hydratant et relipidant. Topicrem s'est spécialisée dans le traitement des peaux dites atopiques qui sont extrêmement sensibles (chaleur, soleil, froid, vêtements...)

Douceur et tolérance sont les maitres mots de la philosophie de Topicrem. Chez nous on connait bien les produits que j'ai pu découvrir il y a longtemps grâce à ma belle-maman dermato qui les recommande les yeux fermés ! Je vous montre une partie de ma "crèmothèque" Topicrem qui vient de s'agrandir.

 

cremotheque-topicrem.jpg

 

gamme-topicrem.JPG

 

Nous sommes tartinées régulièrement avec le Lait hydratant pour le corps mais aussi avec l'Ultra Hydratante crème Visage Légère que j'ai mis à Nina depuis qu'elle est bébé. On vient de découvrir et approuver le gel nettoyant douceur et on est fan du grand format 500ml qui sert à toute la famille et qui va durer.

 

Grâce à Topicrem, vous pourrez vous aussi vous faire une rentrée en douceur avec de chouettes produits que je vous présente ici.

 

gel-nettoyant-douceur-topicrem.jpg

 

Le Gel Nettoyant Douceur, que nous utilisons en ce moment donc, a été spécialement formulé pour la toilette des peaux sensibles et sèches. Une base lavante sans savon qui permet d'utiliser sans problème le gel aussi bien sur le visage que sur le corps tout en nettoyant en douceur. Je ne l'utilise pas souvent pour les cheveux mais je trouve bien pratique la multi utilisation. Il est enrichi en glycérine (5%) et il préserve la barrière cutanée. Testé sous contrôle dermatologique et pédiatrique. pH physiologique. Sans paraben. Hypoallergénique.

 

Une fois que la peau est bien lavée avec ce gel, hop on se tartine allègrement avec l'Ultra Hydratant Lait Corps.

 

lait-famille-topicrem.jpg

 

Non seulement ce lait est top mais en plus la chance cette année, c'est cette jolie édition limitée "Famille je vous aime !" aux motifs Liberty. Cette émulsion onctueuse, riche en agents hydratants (urée 2% + Glycérine 10%), protecteurs et relipidants assure 24h d’efficacité tout en faisant disparaitre les signes de sécheresse cutanée. Sa texture fluide et non grasse facilite l'enfilage des vêtements ensuite, pas besoin d'attendre trois heures que le lait pénètre la peau. Pour les bébés, les enfants et les adultes. Convient parfaitement aux peaux sèches et/ou déshydratées (par le froid, le soleil…)

 

cica-reparatrice-topicrem.jpg

 

Une nouveauté chez Topicrem avec la Cica Crème Réparatrice spécialement développée pour les irritations cutanées des nourrissons, enfants et adultes (dartres, gerçures, échauffements, rougeur du siège, suites d’interventions dermatologiques…).

Une association cuivre – zinc – manganèse et l'acide hyaluronique favorise la réparation de la peau et limite le risque de prolifération bactérienne. Elle hydrate tout en préservant la barrière cutanée. La peau est réparée et retrouve confort et apaisement. C'est la crème à tout faire à toujours avoir avec soi !

Hauts standards de sécurité : formule développée pour la peaux fragile des bébés et des enfants, testé sous contrôle pédiatrique, dermatologique et gynécologique, hypoallergénique, sans parfum, sans paraben. Soulagement immédiat et réparation rapide. Facile à étaler, non grasse – non collante et transparente après l’application.

 

 

topicrem-detail.jpg

 

 

Pour gagner et tester ces trois produits, Le Gel Nettoyant Douceur Visage Corps et Cheveux, l'Ultra Hydratant Lait Corps et la Cica Crème Réparatrice, il suffit de répondre en commentaires aux questions suivantes :

 

1 : connaissez vous la marque Topicrem ?

2 : si oui quel produit conseillez-vous et si non pourquoi voudriez vous tester les produits ?

 

Merci Topicrem parce qu'il y aura 6 gagnants de 6 lots de 3 produits !

Une seule participation par famille et adresse IP. Jeu ouvert jusqu'au 14 septembre 2014 à 20h.

Les gagnants seront tirés au sort et prévenus directement.

 

 

Pour plus d'infos, de conseils et de bons plans

Topicrem sur Facebook

Topicrem sur Twitter

Topicrem sur Instagram

Par Carole Nipette - Publié dans : Carole attitude - Communauté : Farfouillage Familial
Ecrire un commentaire - Voir les 75 commentaires
Lundi 21 juillet 2014 1 21 /07 /Juil /2014 06:47

ratatouille-aventure-toquee-remy-disneyland-.JPG

ratatouille-aventure-disneyland-paris.JPG

 

J'aime bien découvrir les coulisses des lieux que je fréquente, j'aime bien me mettre dans la peau du reporter pour changer de celle du client ou usager.

J'avais déjà eu l'occasion d'aller voir comment Disneyland Paris travaille avec et accueille les associations caritatives lors d'une journée avec Rêves, celle qui réalise des rêves d'enfants malades.

 

Tout au long de l'année des centaines de milliers d'enfants découvrent Disneyland avec leurs parents mais tout le monde n'a pas cette chance. Régulièrement Disneyland Paris invite des enfants à venir passer une journée. Cet été, 1000 petits parisiens qui ne partent pas en vacances sont venus découvrir les deux parcs et plus précisément la nouvelle attraction Ratatouille. Répartis sur 3 jours, les enfants sont venus de différents centres de loisirs parisiens. Cette opération s'est faite en collaboration avec la ville de Paris.

 

Jeudi dernier j'ai pu faire d'une pierre, plusieurs coups ! Assister à l'inauguration de la Place Rémy par Anne Hidalgo, maire de Paris en compagnie de 350 enfants invités et tester moi même cette attraction d'un nouveau genre.

 

Anne-Hidalgo-Remy-ratatouille.JPG

 

C'est la première fois en 22 ans, difficile à croire mais vrai, qu'un maire de Paris se rend à Disneyland Paris qui n'est pourtant qu'à une trentaine de kilomètres de la capitale. Anne Hidalgo a inauguré officiellement et symboliquement la place de Rémy, centre du décor de l'attraction Ratatouille. Elle est arrivée avec des enfants parisiens ravis d'être là mais aussi fiers de poser avec le maire de Paris.

 

anne-hidalgo-enfants-parisiens-disneyland.JPG

 

Les discours d'Anne Hidalgo et de Philippe Glas, PDG de Disneyland Paris, ont témoigné de la volonté de renforcer les liens qui unissent déjà la Ville de Paris et le parc. Quoi de plus symbolique que le décor parisien de Ratatouille pour affirmer ces volontés !

 

inauguration-place-remy-anne-hidalgo-disneyland-paris.JPG

 

Puis tout le monde s'est dirigé vers "Ratatouille : L'Aventure Toquée de Rémy" et j'ai vu ressortir les enfants et Anne Hidalgo avec le sourire. Beaucoup d'enfants ravis disaient "J'ai envie de le refaire !" et en effet c'est aussi ce que j'ai ressenti après la première fois.

 

ratatouille-aventure-toquee-remy-disneyland-voluntears.JPG

 

Les enfants sont partis pique-niquer et ont continué leur périple toute la journée accompagnés par une trentaine de Disney VoluntEARS, des salariés bénévoles qui sont impliqués dans les programmes caritatifs du parc. Ils sont près de 800 bénévoles à participer au service d'Action Citoyenne de Disneyland Paris, mobilisé depuis l'ouverture du parc en 1992. Plus de 12000 enfants et parents en difficulté ont été accueillis sur le site et ont bénéficé de l’accompagnement des VoluntEARS, qui consacrent près de 8 000 heures par an aux activités de bénévolat. Pour avoir discuté longuement avec de VoluntEARS je sais à quel point ils aiment ce qu'ils font.

 

ratatouille-aventure-toquee-remy-disneyland-fontaine.JPG

detail-toque-ratatouille-disneyland.JPG

ratatouille-aventure-toquee-remy-disneyland--copie-1.JPG

bouche-egout-detail-ratatouille-disneyland.JPG

ratatouille-aventure-toquee-remy-disneyland-3.JPG

 

 

Pendant ce temps, j'ai eu la chance de discuter avec Laurent Cayuela, un écrivain-concepteur créateur d'histoires qui a participé à l'élaboration de Ratatouille (5 ans de travail), la soixantième attraction de Disneyland Paris qui se trouve dans le Parc Walt Disney Studios. Il travaille avec le bureau d'étude et de design de Disneyland, le fameux département des "Imagineers". L'occasion d'entendre des anecdotes, de découvrir les petis détails qui font du lieu une belle réussite mais aussi de sentir la passion dans ses récits.

 

ratatouille-aventure-toquee-remy-disneyland-paris.JPG

ratatouille-aventure-disneyland-paris-detail.JPG

 

Il nous a raconté comment l'équipe des animateurs du film Ratatouille et notamment le réalisateur en personne Brad Bird se sont investis dans la création de l'attraction. Même si elle est tirée du film, le petit scénario écrit pour l'occasion est original. Il nous a raconté comment a été recréé ce petit morceau de Paris, nous a dévoilé les petites astuces qui font qu'on s'y croirait car Ratatouille est un véritable hommage à la capitale avec ses inspirations Place des Vosges, Place Dauphine et haussmaniennes. Il nous a raconté les décors de la place, de l'attraction mais aussi du restaurant "Chez Rémy" qui vaut le coup d'oeil même si on n'y mange pas.

 

ratatouille-aventure-toquee-remy-disneyland-2.JPG

 

A propos du restaurant, j'ai eu la chance de partager le repas avec une équipe sympathique de Disneyland Paris et je peux le dire pour avoir souvent critiqué le contenu des assiettes dans le parc que là c'est délicieux. Sérieux la pièce de boeuf est une tuerie et la ratatouille faite avec les légumes du potager situé près du Disney's Hotel Cheyenne est carrément bonne et authentique. La carte du restaurant est simple et composée avec 80 % de produits français, fournis par des producteurs nationaux. On peut d'ailleurs visiter le potager. Et il faut vraiment admirer le mobilier qui regorge de belles trouvailles.

 

ratatouille-disneyland-bistrot-remy.JPG

 

ratatouille-aventure-toquee-remy-disneyland-chez-remy-bi.JPG

 

ratatouille-aventure-disneyland-bistrot-remy-chaise.JPG

ratatouille-aventure-disneyland-bistrot-remy-tabouret.JPG

ratatouille-aventure-disneyland-bistrot-remy-banquettes.JPG

bistrot-remy-disneyland-chaises-bebe--.jpg

 

Et alors "Ratatouille : L’Aventure Totalement Toquée de Rémy" j'en ai pensé quoi ? 

 

Le principe : le visiteur va vivre une petite aventure en se mettant à la place de Rémy tout en se retrouvant à la taille d'un rat.

La première fois c'était trop court et toute à l'esprit de découverte et de nouveauté, je n'ai pas eu le temps de me rendre compte. Je n'ai pas ressenti tout ce que j'avais lu depuis l'ouverture de l'attraction. Je l'ai donc refait une deuxième fois et malgré la queue je n'ai attendu que 20mn grâce à la nouveauté : la file Single Riders, un bon plan si on ne veut pas absolument être en groupe pendant le trajet. Cette file devrait se trouver un peu plus souvent à l'avenir et elle existe déjà pour Ratatouille, Crush's Coaster, RC Racer et Toy Soldiers Parachute Drop.

 

ratatouille-aventure-disneyland-.JPG

single-riders-ratatouille.JPG

 

Et bien, c'était nettement mieux la deuxième fois ! J'ai senti la chaleur en passant sous le four, le froid du frigo, j'ai eu les gouttes de champagne et les sensations de plongée et de 3D.

Ratatouille est multi-sensorielle et mélange le cinéma, la 3D, le cinéma dynamique, la 4D et est à ce niveau une attraction nouvelle dans le paysage.

 

Merci à toutes les équipes de Disneyland Paris pour l'accueil et le partage.

 

 

 

Joli résumé en images fait par les équipes de Disneyland

 

 

PS : comme je n'avais pas Nina j'en ai profité pour faire Crush's Coaster pour la première fois. J'ai un peu regretté, je ne pensais pas que c'était une sorte de Space Mountain sans les loopings. J'ai hurlé et j'ai mis du temps à m'en remettre. Les manèges à grande sensation ne sont définitivement plus pour moi ! Je préfère le Train de la Mine !

Par Carole Nipette - Publié dans : Carole attitude
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Mardi 8 juillet 2014 2 08 /07 /Juil /2014 17:15

ninadodojardin1009.jpg

 

Je ne sais pas d'où vient cette affirmation que les voyages forment la jeunesse mais les voyages sont bien une forme d'éducation. Et ce, quels que soient les voyages, pas besoin d'être très riche ou partir très loin pour apprendre et ouvrir ses horizons et son imaginaire. Prendre le train pour aller visiter la grande ville d'à côté, s'aventurer sur le chemin derrière la maison, s'engager dans la forêt et même prendre le métro !

Ma fille n'a pas forcément vu grand chose du monde mais elle a beaucoup voyagé depuis qu'elle est bébé. Elle a pris très tôt l'habitude de bouger avec ses parents. Très peu en avion mais surtout en voiture car nous partions au moins un week-end par mois dans la maison de son arrière-grand-mère ainsi que pour certaines vacances.

 

premier-voyage-bebe-1mois.JPG

 

Nous en avons faits des allers-retours Paris-Champagney entre les 1 mois et les 4 ans de Nina. Durant 3 ans c'était pour s'installer dans une maison et la dernière année nous étions à l'hôtel.

 

ninachbrevoitu.JPG

 

On avait 4h30 de route, on partait le vendredi soir vers 20h juste après le biberon du soir pour que le bébé s'endorme tout de suite dans la voiture. Il faut bien tout charger avant pour partir dès que la ceinture du cosy est bouclée. Ma fille voyageait dans son Maxi-Cosy jusqu'à l'âge de 8-9 mois, dos à la route, bien emmitouflée dans une couverture. En général, elle ne se réveillait pas jusqu'à l'arrivée mais si c'était le cas, il y avait changement de couche lors de l'arrêt pipi et sandwich des grands.

J'avais toujours un sac à langer tout prêt avec couches, lingettes, sérum phy au cas où, crème pour le change et biberon d'eau ainsi que la dosette du premier biberon du matin (tôt le matin !).

La journée, un des parents voyageait avec elle derrière.

 

L'avantage d'aller dans une maison dans laquelle on revient souvent, c'est qu'on peut y laisser le lit parapluie (achat utile pour l'enfant voyageur), les boites de lait en poudre, les couches. Ce qui évite de trop charger la voiture. Quand  on part à l'hôtel, il faut bien penser à tout. Ayant eu une mauvaise surprise une fois en maison de location avec un lit parapluie en état moyen, j'ai toujours préférer lui trouver une petite place dans la voiture.

En règle générale beaucoup de maisons proposent l'équipement bébé avec lit, table à langer, chaise haute... Pour le change, si vous voulez faire attention à votre dos (aïe de le faire sur un lit) il suffit d'acheter un matelas à langer en plastique qu'on trouve pour une petite somme dans les hypermarchés et de le poser sur une commode ou une table. Il se glisse très facilement dans une voiture.

Penser à la veilleuse aussi, toujours utile surtout la première nuit lorsque l'on n'a pas encore bien apprivoisé le nouvel environnement.

 

Quand l'enfant grandit, bien entendu il y le lecteur de DVD et les nombreux jeux que l'on peut faire en musique où en paroles mais avant c'est un peu plus compliqué. Ne pas hésiter à mettre plusieurs doudous et des petits jouets à attraper comme dans la poussette.

 

doudoux-voiture.JPG

 

Parlons pratique maintenant car la première fois que cela m'est arrivé je n'en menais pas large. Quand on voyage avec un bébé et deux adultes tout va bien. La pause pipi est une formalité, chacun son tour va se soulager et on repart frais et dispo pour la suite du voyage. Mais, il arrive une fois où c'est maman qui part seule avec bébé, pour rejoindre papa déjà parti par exemple. Et là, à la première pause, il y a un malaise. Même pas en rêve, je prends le risque d'aller au toilettes et de laisser mon enfant dans la voiture, j'ai lu trop de romans policiers. Il faut donc se débrouiller avec le porte-bébé si on l'a ou porter l'enfant (qui ne marche pas je le rappelle sinon c'est trop facile !) et réussir à se déboutonner et faire son affaire sans s'asseoir bien sûr. On y arrive mais c'est assez traumatisant et même en plein hiver, je vous assure qu'on transpire à grosses gouttes !

Mon conseil, si c'est possible, sortir de l'autoroute et s'arrêter au milieu de nulle part portières puvertes.

 

P1120924.jpg

 

Mon autre conseil sur le sujet, toujours avoir un pot dans le coffre (le truc bleu sur la photo !), très utile dès que l'enfant n'a plus de couches. ce qui permet de s'arrêter partout et de ne pas prier pour qu'il n'y ait pas de catastrophes avant la prochaine aire. J'ai testé aussi le "sans pot" en portant l'enfant pour qu'il fasse pipi, ça ne marche pas. Enfin, si ça marche mais tout le monde doit se changer ensuite.

 

Pour les malades en voitures, l'option petite bassine en plastique est de rigueur et peut même rassurer l'enfant qui panique à l'idée de vomir. Prévoir aussi les lignettes ou l'essuie-tout.

 

Et enfin, toujours avoir dans son coffre une ou plusieurs petites bouteilles d'eau, une petite trousse à pharmacie avec les essentiels ainsi qu'un aspi-venin. Pour l'anecdote, on a acheté un aspi venin en 2006 et il n'a jamais quitté la voiture. Et bien nous étions sacrément contents de le trouver en 2012 ! quand des guêpes ont piqué plusieurs personnes de la famille.

 

 

 

cosy-train.JPG

 

 

J'ai testé les voyages en train aussi, toute seule et là il faut penser à tout pour ne pas être trop chargée même si on vous accompagne à l'aller et on vient vous chercher au retour. On essaie de faire un sac pour bébé et maman pour pouvoir porter le cosy dans une main et le sac de l'autre plus le sac en bandoulière avec tout l'attirail pour le voyage, biberon, couche... Et pour les toilettes on attend que bébé dorme où on trouve une gentille âme pour surveiller deux minutes.

On peut partir juste avec le porte bébé mais si le voyage est long, tout le monde sera mieux installé. Et le cosy est sacrément utile et sert de transat pendant le séjour et permet de prendre la voiture.

 

 

 

Je suis devenue une pro du voyage en voiture avec bébé et je n'ai pas eu à tester les voyages en avion mais vous pourrez trouvez plein de conseils sur l'Ebook d'Alibabuy "Voyager avec bébé. Guide de survie". Alibabuy est un site de voyages qui offre un comparateur multi usage de vols, séjours, week-ends, location de vacances, et hôtel.

L'Ebook sera bientôt disponible et avec ce billet, mes conseils en feront peut-être partie. Ceci dit, j'aurais bien aimé qu'on me prévienne pour l'histoire des toilettes !

En tout cas, tout est faisable et possible et même si la première fois on en fait trop en voulant emmener toute la maison, on s'améliore très vite.

 

voiture-bebe.JPG

 

 

Billet sponso sur le thème voyager avec bébé avec ma vraie expérience !

Par Carole Nipette - Publié dans : Carole attitude - Communauté : Farfouillage Familial
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Dimanche 22 juin 2014 7 22 /06 /Juin /2014 15:00

2014-06-07-21.43.17.jpg

 

Vous allez vite comprendre pourquoi ces deux desserts se retrouvent dans le même billet ! Je ne sais pas ce qu'il m'a pris, j'en vois des recettes que je mets de côté en me disant qu'il faut que je le fasse, mais là en lisant le Parisien Mag dans le métro, je suis tombée en arrêt devant une recette inconnue de moi, une Pavlova aux fruits rouges. La recette était agrémentée de conseils de Trish Deseine qui sort un livre sur la Pavlova à paraître en septembre.

 

Il y a tout ce que j'aime dans cette recette, meringue, fruits rouges, crème fouettée, j'ai craqué direct devant la photo.

 

pavlova-fruits-rouges---copie.jpg

 

Pour 8 personnes 4 blancs d’œufs, 170 g de sucre en poudre, 1 c. à c. de vinaigre blanc, 2 c. à c. de Maïzena, 50 cl de crème liquide entière, 2 c. à s. de sucre en poudre, 1 sachet de sucre vanillé, 1 barquette de framboises, 1 barquette de myrtilles, 1 grosse barquette de fraises + 4 c. à s. de sucre blond.

Préparation 30 minutes - Cuisson 1 heure

 

Voici la recette avec mes commentaires. Je n'ai pensé à faire des photos pendant la préparation, j'étais trop concentrée.

 

- "Battre les blancs en neige ferme, ajoutez le sucre, la Maïzena et le vinaigre". Il est préférable que les blancs soient à température ambiante. Il faut vraiment que la texture soit bien ferme pour réussir le disque de 4cm d'épaisseur sans que cela s'étale trop.

- "Préchauffer le four à 130 °C. Verser la préparation sur une plaque couverte de papier sulfurisé en formant un disque de 4 à 5 cm d’épaisseur." J'ai versé sur ma plaque de four et vu la consistance du mélange, il est très facile de former le rond du gâteau.

- "Enfourner 1 heure. Laisser la meringue refroidir dans le four éteint." J'ai laissé la meringue dans le four jusqu'au dressage, c'est à dire 3 heures car j'avais préparé la meringue en avance.

- "Mixer la moitié des fraises avec le sucre blond et un peu d’eau, si nécessaire." Je n'avais pas de sucre blond, c'était très bon avec le sucre blanc mais j'en ai mis un peu moins.

 

- "Dans un saladier à fond arrondi en inox refroidi 15 minutes au congélateur, verser la crème bien froide, ajouter les sucres (blond et vanillé) et battre la crème avec jusqu’à ce qu’elle soit bien ferme." J'ai utilisé le bol inox de ma balance car je n'en avais pas et ça a très bien pris. Trish Deseine conseille de rajouter du mascarpone et j'ai trouvé une crème fleurette au mascarpone ! Un régal cette crème fouettée !

- "Nappez la meringue de crème puis disposez les fruits, dont les fraises restantes coupées en morceaux et verser le coulis." J'ai trouvé tous les fruits mais on peut tenter avec des mûres ou des groseilles selon ses goûts. Et j'essaierai bien la même recette avec des fruits genre pêche, nectarine, mangue.

 

pavlova--fruits-rougesdetail.jpg

 

D'autres conseils de Trish Deseine que j'ai suivi : battre d'abord les blancs en neige pas trop ferme et ensuite ajouter le sucre, ne pas zapper le vinaigre blanc car ça donner une chouette consistance à la cuisson, bannir la crème allégée qui ne monte pas comme il faut (il ne faut pas me le dire deux fois).

On peut préparer la meringue avant, même deux ou trois jours avant mais le dessert se dresse juste avant de servir, il faut donc bien préparer la crème et le coulis pour ne pas perdre de temps.

 

pavlova-fruits-rouges.jpg

 

Verdict : c'est trop trop bon ! Ce mélange de croquant, moelleux, doux et fruits c'est une merveille. Mon chéri m'a même dit que c'était le meilleur dessert maison que j'avais jamais fait !

Mon bémol, je n'ai pas réussi à décoller la meringue du papier sulfurisé, il part facilement au découpage mais c'est pas idéal. Si vous avez des trucs, je suis preneuse !

Mon gâteau est un peu moins haut que sur celui de la photo du Parisien mais il se tenait bien quand même.

 

Le lien de la recette en ligne sur le site du Parisien Magazine.

 

 

clafoutis-avant-four.JPG

 

Et comme il me restait quatre jaunes d'oeufs, ça tombait bien pour la recette de clafoutis de Gordon Ramsey. J'ai donc fait un clafoutis dans la foulée. Recette rapide et hyper facile. C'est le dénoyautage des cerises qui prend le plus de temps ! Pas obligatoire mais nous préférons sans noyaux.

 

Pour 6 personnes

300 grammes de cerises fraiches, 15g de farine, 50g d'amandes en poudre, 100g de sucre en poudre, 2 gros oeufs, les jaunes de 3 gros oeufs, 25cl de crème fraiche épaisse, 1 grosse pincée de sel, beurre doux pour graisser les moules, sucre glace pour parsemer.

 

Mélanger farine, amandes en poudre, sel et sucre. Faire un puits au centre. Dans un autre bol, battre les jaunes et les oeufs entiers avec la crème puis verser le mélange dans le puits du premier bol. Remuer jusqu'à homogénéité du mélange. On peut préparer l'appareil à l'avance et la garder au frais au moins 3h, voire toute la nuit.

 

claufoutis-four.JPG

 

Préchauffer le four à 180°. Beurrer le moule (ou des petits moules peu profonds pour faire des parts individuelles), parsemer le fond et les parois de sucre glace. Répartir les cerises puis verser l'appareil. Faire cuire de 20 à 30mn jusqu'à que ce soit gonflé et coloré. Verifier que c'est bien pris au centre avant de les sortir.

Laissez reposer un peu puis parsemer de sucre glace.

 

clafoutis-gordon-ramsey.JPG

 

Verdict : pas ma recette préférée de clafoutis mais très bon quand même. La prochaine fois j'essaie sans la poudre d'amande.

 

clafoutis-gordon-ramsey-detail.JPG

Par Carole Nipette - Publié dans : Carole attitude
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mercredi 18 juin 2014 3 18 /06 /Juin /2014 18:39

P6185284

 

Quand on a acheté notre maison on a regardé comme on pouvait un peu partout, on savait qu'il y avait des petits travaux à faire ça et là. Mais ce n'est qu'en vivant réellement dedans que nous nous sommes aperçus à quel point la maison n'était pas entretenue. Qu'il s'agisse du toit, du jardin, des prises électriques, des traces de fuites d'eau, beaucoup de petites choses pas énormes sur le moment mais qui à force de s'accumuler deviennent un gros chantier.

 

prise-cassée-copie-1

 

Je me suis jurée que nous arriverions à la remettre en état petit à petit et que nous n'allions pas répéter les erreurs des anciens propriétaires. Même si on vient d'emménager, on se dit déjà que pour la revente il faut que la maison soit dans de meilleures dispositions. Et puis si on ne veut pas de mauvaises surprises, une maison ça s'entretient !

 

livre-bricolage-fleurus

 

Si nous avions tous les euros nécessaires à la remise en état totale ce serait différent mais comme ce n'est pas le cas je me suis mise à bricoler ! J'ai encore de la marge pour réussir toutes les tâches que je voudrais entreprendre mais le coeur y est. Je savais déjà faire des petites choses apprises sur le tas comme déboucher un évier en le démontant, changer une chasse d'eau, fixer des choses au mur. J'ai appris depuis à remettre en état une charnière de placard et dommage que je n'avais pas ce livre, accompagné d'un kit bricolage, que vient de m'offrir Doméo parce qu'il est super bien fait et que tout y était expliqué. J'y ai passé deux heures mais quand on a un guide ou un conseil ça prend moins de temps.

 

InfographiesEtudeTNSSofresDomeo1

 

Je ne sais bien sûr pas tout réparer mais je suis du genre à essayer et je ne suis pas seule à m'y mettre. Je fais partie des 19% de gens qui réparent eux mêmes comme le montre cette infographie réalisée par Doméo.

Doméo c'est un service d'assistance pour les urgences du quotidien concernant les habitations : plomberie, électricité et gaz. On s'abonne selon le contrat qui nous semble le plus adapté et moyennant une petite somme mensuelle, on a ensuite droit à plusieurs dépannages à l'année. Cela peut être complémentaire d'une assurance habitation et plus pratique aussi selon les cas.

 

InfographiesEtudeTNSSofresDomeo2

 

Pour sensibiliser à l'entretien de la maison et proposer de l'aide, Domeo a créé un site "Mes questions" sur lequel on peut trouver des infos concernants les pannes mais aussi le déménagement, tout ce qui concerne le service d'assistance à l'habitat.

Des infos et bons plans sur la page Facebook de Doméo.

 

doméo-kit-bricolage

 

kit-bricolage-enfant

 

Pour vous donner envie de vous y mettre, pourquoi pas ! j'ai un chouette cadeau à vous faire gagner.

Un lot de bricolage qui contient : un kit bricolage adulte avec deux coffrets et un sac, un kit bricolage enfant, le livre "Les bases du bricolage" ainsi qu'un contrat Doméo d’une durée de un an pour faire intervenir un professionnel en cas de panne de plomberie, électricité ou gaz.

 

Pour jouer il suffit de répondre à ces deux questions :

1- Etes vous bricoleur ou bricoleuse ?

2 - Avez vous tendance à réparer vous-même ou à faire appel à un professionnel ?

 

Une seule participation par famille et adresse IP. Envoi du lot en France Métropolitaine uniquement. Jeu ouvert jusqu'au 27 juin 2014 à 20h.

 

Bonne chance et j'y retourne, je dois apprendre à remettre des prises dans leur trou !

Par Carole Nipette - Publié dans : Carole attitude - Communauté : Farfouillage Familial
Ecrire un commentaire - Voir les 78 commentaires
Lundi 16 juin 2014 1 16 /06 /Juin /2014 06:51

parasol-copie-1.jpg

 

Le plus souvent un week-end dure deux jours et j'ai souvent l'impression que le temps s'écoule plus lentement. Le fait d'avoir une maison, un jardin et d'habiter une petite ville y est pour beaucoup dans le sentiment que les week-ends durent plus longtemps. Sentiment récent que j'avais pas encore expérimenté de cette façon à Paris.

Je n'ai pas des trucs de dingue à raconter et pourtant à la fin de la journée je me retourne et je me dis qu'on a eu une sacrée belle journée bien remplie de petits et de grands riens qui font le sel des moments passés en famille ou avec d'autres.

 

 

hip-hop.jpg

 

Il y a tellement d'inscrits à l'association de danse qu'il y a eu deux spectacles pour que tout le monde puisse y assister. Un le vendredi soir et un le samedi après-midi. Durant plus d'une heure on a eu droit à des enfants et des adultes sur du hip hop (avec Nina !), du modern-jazz, de la danse orientale. Evidemment j'étais en extase devant ma fille et j'ai apprécié le fait que ce n'était pas la foire d'empoigne pour filmer et photographier, les parents ne se "battaient" pas pour filmer devant les autres. J'ai de tellement mauvais souvenirs des spectacles de Nina à l'école ou ailleurs à Paris, ici c'était vraiment bon enfant, pas d'Ipad tous les 50 cm !

 

petites-souris.jpg

 

La seconde fois j'étais volontaire pour aider les enfants à s'habiller dans les coulisses, c'était sportif mais sympathique de voir certains copains et copines de Nina de plus près. J'ai attrapé sur le vif des petites souris en train de regarder le spectacle des autres derrière le rideau...

Une enfant ravie de passer deux fois sur scène et qui a déjà hâte de faire un spectacle l'an prochain.

 

loom-bandz.jpg

 

A la brocante de la ville, on a retrouvé une copine et Nina a voulu qu'on achète les fameux élastiques des bracelets à la mode dans toutes les cours de récréation, les Loom Bands. A un euro le paquet de 200, il y a eu de la dépense ! On nous a appris à les faire en deux secondes alors que je buvais un coup en terrasse et Nina est partie dans une frénésie tout le reste du week-end.

 

loom-bandz-doubles.jpg

 

Entre devoirs et aide au jardin, elle a passé son temps à fabriquer des bracelets simples ou doubles. Il faut dire que c'est une activité rigolote, prenante et d'un calme absolu ! Non pas que Nina soit bruyante mais là clairement on ne l'a pas entendue du dimanche.

 

Il a fait beau ce qu'il faut, ni trop chaud, ni trop froid et on s'est occupé du jardin. J'étais heureuse de m'y remettre, les pluies et orages de ces derniers temps avaient freiné mon élan. Cela commence enfin à ressembler à quelque chose de propre et agréable.

 

solides.jpg

 

Faire des cubes et des pavés droits de ses mains pour réviser la géo, rien de tel pour maitriser sa leçon comme une chef ! Oui on a passé du bon temps à faire les devoirs, ça arrive !

 

gateau-marbre.jpg

 

Mon gâteau marbré pour l'après spectacle de danse a eu beaucoup de succés, j'ai failli le garder, je ne sais pas d'ailleurs ce qui m'en a empêché mais j'ai réussi à me sauver une part et il aurait été parfait au petit déjeuner ! Va falloir recommencer...

 

Et sinon, des rencontres dans la ville, ces petits moments d'échanges entre voisins et connaissances toujours agréables, des repas improvisés, des Monaco bien frais, des câlins, une fête des papas intime et sans chichis mais avec des mots doux...

 

Des petits riens qui font nos week-ends en ce moment et j'en raffole !

Par Carole Nipette - Publié dans : Carole attitude - Communauté : Farfouillage Familial
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires

Retrouvez moi ailleurs

 twitter-nipette.jpg facebook nipette fluxrssnipette.jpg

hellocoton nipette  Instagram-20-icon  1943324.jpg

Concours en cours

Rechercher

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés