Voyage, voyages

Lundi 13 janvier 2014 1 13 /01 /Jan /2014 06:22

palacio-lebrija-seville.JPG

 

Tout le monde parlait de la Casa Pilatos, je l'avais donc mise sur ma liste. Mais en cherchant sur des forums de voyageurs, je suis tombée sur le Palacio de Lebrija, un peu moins connu mais dont les commentaires m'ont apatée.

Et ça tombait bien, les deux n'étaient pas trop éloignés en distance à pieds. On a donc pu faire une chouette balade dans les rues de Séville et on a aussi visité une ou deux églises sur le passage, normal. Notamment la Iglesia del Salvador qui est magnifique (pour laquelle on reçoit des entrées gratuites quand on visite la Cathédrale).

 

Eglise-del-salvador-seville.JPG

 

iglesia-del-salvador-seville

 

Iglesia-del-salvador-séville

 

séville-eglise-del-salvador

iglesia-del-salvador-seville-plafond

 

eglise-Seville.JPG

Une autre église sur le chemin mais j'ai oublié le nom...

 

Le Palacio de Lebrija est une grande demeure (2500m2) du XVIe siècle entièrement refaite et aménagée par la Comtesse de Lebrija. Elle a fait venir de partout une collection hallucinante de mosaïques romaines qui couvre pratiquement tout le sol du rez-de-chaussée.

 

Palacio-contessa-lebrija-3

 

Palacio-contessa-lebrija.jpg

 

On y trouve également des azulejos de différentes époques, des margelles de puits arabes, de nombreuses pièces colombines, arabes et romaines. Mais aussi une belle collection de peintures, de tapisseries, de porcelaines ainsi qu'une bibliothèque de plus de 4000 ouvrages qui laisse rêveur.

 

Palacio-contessa-lebrija-1.jpg

 

On peut visiter le rez-de chaussée et le premier étage dont le prix de visite est plus élevé mais c'est là qu'on peut admirer les pièces habitées par la famille jusqu'à la mort du dernier comte de Lebrija en 1999 et dans lesquelles se trouvent les peintures, la bibliothèque, les porcelaines... (photos interdites à l'étage, j'ai été vilaine...)

 

Palacio-contessa-lebrija-2.jpg

 

Une visite mémorable, pleine de merveilles et qui donne une bonne idée de la façon dont vivaient les riches nobles sévillans de l'époque. A faire absolument, étonnamment ce palais n'est pas ou peu mentionné dans les guides.

 

casa-de-pilatos-seville-cour.JPG

 

casa-de-pilatos-seville-details.jpg

 

Après une pause repas, direction la Casa de Pilatos, site incontournable de Séville. Encore une belle demeure avec de nombreuses pièces, mosaïques, azulejos, décoration typique de la région et surtout de beaux patios et jardins de tous les côtés. La Casa de Pilatos, construite entre les XV et XVI siècles, est considérée comme un des plus bels exemples de l'architecture civile andalouse de la fin du Moyen Âge et du début de la Renaissance. Elle a été classée Monument national en 1931.

 

casa-de-pilatos-vue-premier-etage.JPG

 

casa-de-pilatos-premier-etage.JPG

 

casa-de-pilatos-escalier-exterieurs.jpg

 

Là encore nous avons choisi de visiter l'étage pour voir les pièces "habitées" et nous avons eu droit à une visite privée pour Nina et moi. L'escalier qui mène à l'étage est magnifique.

Comparé au Palacio Lebrija, la visite de l'étage est très rapide et vaut moins le coup. D'une manière générale même si j'ai aimé l'ensemble de la Casa Pilatos qui est vraiment belle, j'ai préféré le charme de Lebrija.

 

casa-de-pilatos-exterieurs.jpg

 

On a terminé la journée, après repos et piscine à l'hôtel, par un tour en bus touristique. Je n'aurais pas d'emblée choisi cette activité si j'avais été seule mais Nina ne voulant plus marcher, j'ai trouvé que c'était une bonne façon de voir des endroits que nous n'avions pas fait à pieds. Et je n'ai pas regretté, notamment pour la visite du quartier "Avenida de las Palmeras" assez éloigné du centre et construit pour l'Exposition Universelle de où les maisons d'architectes sont à voir.

 

avenue-las-palmeras-seville.JPG

avenue-las-palmeras-séville

 

Après l'Avenida de las Palmeras, quelques pavillons de pays et monuments happés au vol comme le Palais de la Reine...

 

maison-guatemala-séville

 

P7312503

  Le Costurero de la Reina ou Pavillon  de San Elmo

 

Capitainerie-Séville

 

Un tour dans le quartier de la Macarena que nous n'avons pas du tout eu le temps de voir par ailleurs et une promenade qu'il faudra faire à pieds la prochaine fois jusqu'à ces majestueuses colonnes Hercule.

 

colonnes-hercules-séville

 

Un tour dans le quartier de Triana puis on retraverse le fleuve pour revenir au point de départ.

 

bustour-séville

 

coucher-soleil-guadalquivir-séville

 

guadalquivir-sunset

 

Et le beau coucher de soleil sur le Guadalquivir avant de rentrer dormir... Une journée qui finit en beauté !

 

Séville Jour 1

Séville Jour 2

Dans les rues de Séville

Par Carole Nipette - Publié dans : Voyage, voyages
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Dimanche 5 janvier 2014 7 05 /01 /Jan /2014 06:41

Djerba-famille-club-med-001

 

Après mes impressions sur notre séjour à Djerba, voici celles de Nina. C'était la toute première fois que nous partions ensemble dans un club de vacances. Ses expériences jusqu'à présent ont été des vacances en famille dans des maisons louées en France ou en Espagne.

 

Elle a mis deux jours à comprendre que tout était open bar. Qu'elle pouvait demander dix fois son cocktail préféré, je n'avais pas à payer, ni pour les activités sportives, ni pour les repas... Elle m'a fait rire quand elle a réalisé : "Mais c'est super, tout est gratuit et à volonté, c'est le paradis !"

 

Djerba-famille-club-med

 

Evidemment elle a adoré la plage, la piscine, se promener dans le Club surtout le soir, faire ce qu'elle voulait sans contraintes, le temps radieux, croiser le chef du village et lui dire bonjour, toutes ses vacances en gros !

 

Djerba-famille-club-med-006

 

La gentillesse des hommes de ménage dans tous les pays du Maghreb est bien connue et ceux engagés au Club Med de Djerba n'ont pas failli à cette réputation. Quelque chose que Nina a tout de suite remarqué "ils sont trop gentils ici..." surtout celui qui nous mettait des fleurs, rivalisant de créativité chaque jour. Nina mettait les fleurs dans des verres remplis d'eau pour les préserver plus longtemps, on a senti qu'il a vraiment voulu lui faire plaisir.

 

Djerba-famille-club-med-007

 

Et ce coeur là, c'était pour la remercier de son petit mot qui accompagnait le pourboire qu'on lui a laissé...

 

Djerba-famille-club-med.34

 

Côté nourriture, le paradis est un faible mot pour Nina. Voici une assiette type de ce qu'elle a mangé tous les jours, parfois deux fois par jour, il n'y a que les tomates, que j'insistais pour qu'elle mange, qu'on ne voit pas sur l'assiette !

 

Djerba-famille-club-med.40

 

Le bar à pizza a été source de joie immense. J'ai tenté deux ou trois fois de lui faire manger autre chose mais sans trop de succès. Pour changer, le matin elle mangeait des crêpes !

Et vous savez quoi, je ne me sens même pas mère indigne sur ce coup, une semaine de n'importe quoi qui l'a rendue folle de joie, je dis que c'est ça aussi les vacances.

 

Djerba-famille-club-med-002

 

Nina a découvert le Mini Club à reculons au début. On a épluché les programmes affichés et elle a choisi les jours où elle voulait y aller. Je dois dire que j'ai tout simplement halluciné sur ce Mini Club de Djerba, je ne sais pas si dans tous les Club Med c'est pareil. Encore une fois le mot open bar a marché aussi sur cette partie. Les enfants pouvaient y aller quand ils voulaient, même une heure, manger avec leurs copains ou leurs parents, choisir de n'y aller qu'une fois dans la semaine ou tout le temps. Un Mini Club totalement à la carte !

 

Djerba-famille-club-med-005

 

Elle a testé à partir du troisième jour le mardi, là où j'ai commencé à profiter d'un massage. Au départ elle a voulu me faire plaisir et le midi elle avait déjà planifié d'y aller les autres jours. "Désolée maman mais je ne vais pas rester avec toi..."

Très honnêtement je n'ai pas insisté lourdement dès le début car je pars tellement peu avec mon enfant en vacances que je n'avais aucune envie de me "débarrasser" d'elle mais au contraire profiter de nos moments à deux, ce n'est pas comme si je la voyais trop le reste de l'année.

 

Djerba-famille-club-med-003

 

Souvent enfant varie, elle ne m'a donc pas laissée toute seule le reste du séjour mais y est allée en fonction de ses envies et c'était parfait, alternance de nos moments à deux avec ses activités. En plus, on n'avait pas envie de mettre un réveil le matin pour les activités de 9h.

 

Djerba-famille-club-med.32

 

Le spectacle du Mini Club a eu lieu le jeudi et je peux le dire, ce fut un grand moment de ma vie de maman. J'étais sur un nuage de la voir danser sur scène dans son joli costume. Je ne l'ai pas reconnue tout de suite tellement la transformation coiffage et maquillage était impressionnante, ça m'a fait tout drôle de chercher ma fille sur la scène et de ne pas la trouver d'office ! Elle était resplendissante et radieuse. Chapeau à toute l'équipe d'animation qui a monté un show qui tenait la route avec tous les enfants de 3 à 18 ans. Un show pour lequel ils n'ont répété que quelques heures dans la journée, vraiment bravo.

Quelle fierté de voir Nina danser devant 900 personnes et surtout de la voir prendre du plaisir à le faire.

Rien que pour ce moment, les vacances au Club Med valaient le coup !

 

Djerba-famille-club-med.36

 

Les journées étaient bien remplies et le soir elle ne faisait pas long feu, réclamant elle-même son lit. Comme je l'expliquais dans mon premier billet, on n'a jamais vu les spectacles en entier !

 

La conclusion de Nina "Mais pourquoi on peut pas habiter ici tout le temps ?" Je crois qu'elle a passé de superbes vacances !

 

Un grand merci de sa part à toute l'équipe du Mini Club qui a assuré et je leur tire mon chapeau : Mohamed, Ines, Ivo, Moez, Mehdi, Yassine et ceux dont a oublié le nom mais le coeur y est !

 

Djerba-famille-club-med.17

Par Carole Nipette - Publié dans : Voyage, voyages - Communauté : Farfouillage Familial
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Dimanche 8 décembre 2013 7 08 /12 /Déc /2013 11:40

dkny-logo-new-york

 

La première fois que je suis allée à New-York, c'était en 1997, j'avais 30 ans. Et heureusement mon New-York 1997 n'avait rien à voir avec celui de John Carpenter, bien que j'aurais adoré y croiser Kurt Russell.

La première fois à New-York c'est un truc de fou surtout quand comme moi on est dingue de cinéma. On a l'impression de marcher dans un film, New-York est la ville cinégénique par excellence.

J'ai passé mon temps à marcher, marcher, marcher encore et encore pour m'imprégner des ambiances, des quartiers, des gens, des histoires, de l'architecture.

 

central-park-reflet

 

J'y suis retournée l'année d'après mais cette fois ci, avec deux amis, nous avons fait un périple de trois semaines sur toute la Côte Est des Etats-Unis et au Canada. Départ de New-York, Cape Cod, Boston, Portland, Le Parc National d'Acadie, la région du Saint Laurent, Québec City, Montréal, Chutes du Niagara et retour à New-York.

On a vu les baleines dans le Maine vers Portland, un souvenir inoubliable.

 

baleine-portland

Les deux fois on avait tout organisé nous mêmes, avion, location de voiture, un motel différent chaque soir trouvé au gré de la route.

A l'époque j'étais jeune, sans attaches et je m'en fichais du confort. Parfois on a failli ne pas trouver d'endroit pour dormir, en pleine nuit c'était flippant ! Aujourd'hui je sais que je regarderai ce qui se propose dans les agences de voyage et notamment chez Voyageurs de Monde. Je n'ai jamais testé leurs services mais mon meilleur ami part depuis des années avec eux pour des safaris en Afrique et dernièrement pour faire les grands parc nationaux du Nord des Etats Unis. Il ne choisit pas une formule toute faite mais le voyage est fait à la carte pour lui et à chaque fois ce sont des hôtels et des endroits incroyables en fonction de son budget. En plus Voyageurs du monde Etats-Unis propose de belles formules avec les enfants et un de nos projets est de faire la Côte Ouest avec Nina, en plus de lui faire découvrir New-York.

 

new-york-broadway

 

 

En 1997 je n'avais pas d"appareil photo numérique ni smartphone, tout juste un vieil appareil doté de pellicules et j'ai mitraillé mais le résultat n'était pas toujours au rendez-vous. Et puis on hésite un peu quand même quand le budget est serré.

J'ai donc scanné quelques photos bien rangées dans mes albums pour illustrer ce billet.

 

vue-empire-state-building

 

Lors d'un voyage à New-York, il y a des sites incontournables et nous n'avions pas pu tout faire même en deux fois. Par exemple, jamais réussi à aller au Moma, pas d'expos ou travaux pendant que j'y étais et jamais assisté à une messe à Harlem.

Par contre on s'est longuement promené dans les allées du Metropolitan Museum et du Musée Américain d'Histoire Naturelle (celui de la série Une Nuit au Musée !).

 

vue-empire-state

vue-new-york-empire

 

Incontournable, la montée en haut de l'Empire State Building que nous avions faite de jour et donc plein de photos contrairement à celle du World Trade Center faite de nuit sans photos (que de ratées !) mais des souvenirs inoubliables plein la tête.

 

vue-new-york-hauteur

 

world-trade-center-1997

 

D'autres moments extras comme une visite au zoo du Bronx et Nina qui vient de découvrir les photos de ce voyage m'a dit "t'as trop de la chance de l'avoir vu en vrai" en parlant d'une photo de gorille. Et prendre le bateau pour aller à Ellis Island voir la Statue de la Liberté et surtout voir la fameuse Manhattan Skyline.

 

port-manhattan

skyline-manhattan-world-trade

 

Sinon New-York, c'est marcher et lever les yeux. J'ai adoré me balader partout, découvrir les quartiers de Little Odessa pour marcher sur les traces de mes ancêtres russes, arpenter le long des plages de Coney Island...

 

new-york-architecture

 

coney-island

 

crystal-tower-new-york

 

new-york-église

 

J'en oublie sûrement des visites qu'on a faites mais une chose est sûre je meurs d'envie d'y retourner !

Et vous, quel est le spot que vous ne voudriez pas louper à New-York ?

 

 

* toutes les photos ont été prises avec un appareil à pellicules et ont été scanées pour le billet

Par Carole Nipette - Publié dans : Voyage, voyages
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Mardi 3 décembre 2013 2 03 /12 /Déc /2013 17:00

club-med-djerba-douce-entree-copie-1.jpg

drapeau-club-med.JPG

 

Je n'avais pas d'a priori sur le Club Med, en tout cas j'avais le même que sur les vacances en club, c'est à dire que je ne suis pas fan de la vie en communauté en toutes circonstances. Et je me demandais ce qu'allait donner les histoires de crazy signs et compagnie.

En tout cas partir au soleil fin octobre fut la seule motivation dont j'ai eu besoin pour accepter la merveilleuse invitation du Club Med.

 

palmiers-djerba-club-med.jpg

 

palmiers-sunset-djerba.jpg

 

Cette semaine a été fabuleuse pour moi, je me suis reposée, j'ai nagé, j'ai lu, j'ai regardé des séries, j'ai pris le temps de ne rien faire et j'ai passé de bons moments avec Nina. Le temps était estival et ça m'a fait un bien fou.

 

club-med-djerba-douce-plan.JPG

 

Je me suis fondue dans le paysage, sociabilisant ou restant dans ma bulle selon mes humeurs. Le premier jour tout semblait loin et compliqué à retenir puis on s'y fait très vite et le lendemain on a déjà le sentiment d'être chez soi.

Je parlerai de l'avis de Nina dans un autre post mais elle a alterné du temps avec moi et du temps au Mini Club au gré de ses envies.

 

plage-djerba-la-douce.JPG

 

djerba-la-douce-club-med-plage.jpg

 

Nous avons adoré la plage, le paradis des enfants car on a pied sur au moins 50m, c'est une des spécificités de Djerba et la mer est hyper sécurisante quand on est avec des petits. La plage est immense et quasi privée, on a toujours eu transats et parasols sans souci.

 

lecture-piscine.jpg

 

J'ai plus profité de la piscine quand j'étais seule.

Il y a deux grandes piscines dont une au centre du club avec animations et si on veut du calme on va plus loin, dans la piscine du Calypso qui se trouve dans la partie hôtel du club. Ce que je faisais régulièrement avec mon livre et mon café ou mon cocktail.

 

djerba-piscine-calypso.jpg

 

J'ai aimé nos moments de repos dans le très chouette bungalow de la partie Chandeliers. Chouette déco, grand lit, belle salle de bains, je ne m'attendais pas à ce que soit aussi sympa.

 

entree-bungalow-chandeliers.JPG

 

djerba-club-med-bungalow-chandeliers.jpg

 

J'ai aimé nos balades le long de la plage, matin et soir. Nos parties de franche rigolade, nos repas partagés, nos discussions existentielles.

Je me suis offert deux massages au Spa Décléor qui se trouve à l'intérieur du club. Moments agréables dans un spa au personnel adorable et des soins à des prix raisonnables.

 

djerba-la-douce-spa-decleor.jpg

 

Je me suis très vite habituée à la formule Club Med qui selon beaucoup de GM avec qui j'ai échangé, est unique en son genre, souvent imitée mais jamais égalée. Ne pas avoir besoin d'argent, prendre cafés, boissons et cocktails tout au long de la journée, où que l'on soit, avoir toujours quelqu'un de disponible et souriant en cas de problème, ne pas savoir où se donner de la tête devant les buffets grandioses, une animation présente mais que l'on peut éviter si on le souhaite et surtout un mini club exceptionnel.

 

beignet-tunisien.jpg

 

Pendant ma semaine j'ai aussi participé à un tournoi de ping pong (j'ai fini 2ème du tournoi des perdants !), craqué sur les beignets tunisiens servis à l'heure du goûter à la piscine du Calypso, joué le jeu des codes couleurs pour les diners du soir (un jour rouge et noir, un jour jean, un jour chic...), ramé comme une dingue en kayak pour faire plaisir à Nina, je n'ai fait ni tir à l'arc, ni tennis, ni voile, j'ai assisté à des moitiés des spectacles car l'enfant tombait de sommeil le soir et je n'ai pas été obligée de faire quoi que ce soit, pas même les crazy signs ! 

 

 

A propos des spectacles, je dois reconnaître que la qualité était souvent au rendez-vous même si je suis forcément blasée en bossant dans le milieu cuturel. Je tire mon chapeau au MJ Show, une soirée Michael Jacskon avec un danseur qui assure vraiment, bluffant de réalisme et mouvements de danse à la MJ hyper stylés.

 

Un mot aussi sur les repas parce que ça compte non ?! Les petits déjeuners au top avec viennoiseries chaudes, toutes sortes de pain, jus d'orange frais, oeufs, charcuterie, fruits, de quoi contenter tous les appétits. Midi et soir, toujours de la viande, du poisson, des spécialités tunisiennes, un bar à pizza, un buffet de pâtes, un stand steak-frites et j'en passe...

 

djerba-club-med-buffets.jpg

 

A noter, la magnifique soirée blanche bluffante. Diner au bord de la piscine principale, tout le monde en blanc ou presque, une déco spéciale et un air de fête !

 

soiree-blanche-djerba-club-med.JPG

 

J'ai pas mal discuté avec des gens pendant les repas et beaucoup sont venus grâce à des promotions de dernière minute, notamment de nombreux suisses. Dans l'ensemble tout le monde recommande ce Club Med de Djerba la Douce au climat enchanteur, idéal avec des enfants car près de Paris et abordable vu que c'est un Trois Tridents. Quelques râleurs mais franchement je m'attendais à pire, connaissant les français en vacances !

 

La seule critique que je pourrais faire c'est que dans mon bungalow, on entendait tous les gens bruyants qui rentraient tard, les valises qui se trainaient, les enfants qui pleuraient... Quand on a le sommeil léger comme moi il faut impérativement des boules Quiès ! Mais sincèrement, hormis la première nuit difficile, mon séjour n'a pas été gâché par ça. Et vu la disposition des chambres, on peut demander une location loin des accès principaux.

 

pyramide-mojitos.jpg

 

Djerba la Douce, un nom évocateur qui tient ses promesses et que je recommande pour tous ceux qui aiment les formules de vacances tout compris avec quelque chose en plus qui n'appartient qu'au Club Med. Un Club idéal pour les familles mais ça vous le verrez dans mon prochain billet...

 

Merci au Club Med, à tous les GO, au chef de village Youssef pour son accueil chaleureux ainsi qu'à tout le personnel du restaurant et des chambres qui ont tous contribué à nous faire passer de bien belles vacances.

 

 

djerba-la-douce-club-med.jpg

 

 

Djerba la Douce / Sous les palmiers

Par Carole Nipette - Publié dans : Voyage, voyages - Communauté : Farfouillage Familial
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Dimanche 10 novembre 2013 7 10 /11 /Nov /2013 07:11

cathédrale-séville

 

Même pas une journée et déjà l'impression de connaître la ville. La deuxième journée fut consacrée aux "best of" de Séville qui se concentrent dans le même quartier.

 

cathédrale-séville-001

 

Je ne m'attendais pas à ce que la Cathédrale soit si belle à l'intérieur. Elle est bien entendu immense et possède de nombreux recoins et salles à explorer sans compter la cour intérieure. J'ai beau être en dehors des croyances liées à l'Eglise, je suis scotchée par tant de beauté et rien d'étonnant à ce que les gens aiment se recueillir et prier dans de si beaux endroits.

 

cathédrale-séville-002

cathédrale-séville-009

cathédrale-séville-006

cathédrale-séville-004

cathédrale-séville-007

cathédrale-séville-008

cathédrale-séville.58

cathedrale-seville

 

Accolée à la Cathédrale, la tour de la Giralda est le dernier vestige de la Mosquée de Séville du temps où les Arabes régnaient en maîtres sur la région. Aujourd'hui c'est le clocher de la Cathédrale.

 

Giralda-tour-séville-001

 

Avec Nina on a adoré faire la montée tellement bien pensée. Pas d'escaliers mais des montées par des rampes en pente douce. Certes il y 34 niveaux plus des escaliers mais comparé à la montée des marches de Notre Dame c'était plus facile. La montée est superbe, on a envie de s'arrêter à chaque palier pour déjà admirer la vue. Idem en descente !

 

Tour-giralda-seville-copie-1.jpg

 

On a ri d'ailleurs dans la descente quand on croisait des touristes qui peinaient au cinquième niveau, Nina n'était pas tendre "Ah ben s'ils se plaignent déjà là, ils ne sont pas arrivés !"

Et là haut, vue sur toute la ville à 180° sans compter l'agréable petit vent qui tombe à pic après la montée. Bouteille d'eau obligatoire comme partout d'ailleurs à Séville au mois d'août !

 

Giralda-tour-séville-002

Giralda-tour-séville-004

Giralda-tour-séville-005

Giralda-tour-seville-006-copie-1.JPG

 

En sortant, on se retrouve nez à nez avec les jardins de l'Alcazar. Là j'avoue que Nina était moyen motivée mais je trouvais trop bête de devoir revenir alors qu'on y était et j'ai réussi à la convaincre. Après une pause repas et repos à la cafét de l'Alcazar elle avait retrouvé la patate.

 

jardins-alcazar-séville

jardins-alcazar-séville-003

jardins-alcazar-séville-004

 

Une jolie balade dans la verdure, l'architecture, les azulejos.

 

jardins-alcazar-séville-005

jardins-alcazar-séville-006

jardins-alcazar-séville-008

jardins-alcazar-séville-009

jardins-alcazar-séville-010

jardins-alcazar-séville-011

jardins-alcazar-séville-012

jardins-alcazar-séville-014

 

Des rencontres insolites...


jardins-alcazar-séville-020

jardins-alcazar-séville-022

 

Et un endroit magique où il fait bon rester à la fraiche, les "Bains de Doña Maria de Padilla" qui sont des réservoirs d’eau de pluie.

 

jardins-alcazar-séville-026

 

Il faudrait y retourner le soir quand il y a des concerts pour profiter des jardins quand il fait moins chaud, encore une bonne raison de revenir à Séville.

 

jardins-alcazar-séville-015

jardins-alcazar-séville-016

jardins-alcazar-séville-017

jardins-alcazar-séville-018

jardins-alcazar-séville-027

jardins-alcazar-séville-028

 

Après la pause hôtel et piscine bien méritée, nous voilà reparties vers le quartier de la Cathédrale. Je voulais qu'on se balade un peu plus dans les rues du quartier de Santa Cruz mais toute la journée et même depuis la veille Nina rêvait d'une promenade en calèche.

 

tour-en-calèche-séville

 

A 45€ le tour (on peut monter à quatre), j'avais refusé plusieurs fois et ce soir là j'ai réussi à négocier un prix plus bas. Nina était aux anges et la voir aussi heureuse fut ma récompense. Il faut dire que quasi toutes les visites que nous avons faites étaient gratuites pour elle, le prix de la balade n'a pas trop grevé le budget.

 

tour-en-calèche-séville-001

tour-en-calèche-séville-002

tour-en-calèche-séville-004

 

C'était un beau moment au soleil couchant entre mère et fille, une visite insolite de Séville, passage obligé pour beaucoup de touristes mais sans Nina je ne l'aurais pas faite.

 

tour-en-caleche-seville-005-copie-1.JPG

 

 

 

Séville Jour 1

Par Carole Nipette - Publié dans : Voyage, voyages - Communauté : Farfouillage Familial
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Mardi 29 octobre 2013 2 29 /10 /Oct /2013 08:44

On vient de rentrer d'une semaine de vacances au Club Med de Djerba la Douce, une semaine inespérée, un cadeau tombé du ciel, mérité dixit mes amis !

Une invitation à découvrir et tester le Club Med en famille tombée pile pendant ma semaine de vacances, une chance !

Je suis déjà allée à Djerba il y a 20 ans dans une autre vie et de l'autre côté de l'île. J'en garde un beau souvenir diffus, tant d'eau a coulé sous les ponts depuis.

Avant de revenir plus en détails sur mes impressions et sur celles de Nina qui a passé une semaine au "paradis" tout simplement, voici quelques photos prises à l'intérieur du Club. J'ai flashé sur les innombrables palmiers dattiers aux fruits mûrs et qu'on pouvait déguster directement mais aussi sur les fleurs. Mais comment faire pour avoir des bougainvilliers dans mon jardin ? Il paraît que je rêve !

C'était l'été à Djerba, un supplément de douceur et de chaleur dont j'avais un grand besoin...

 

 

Djerba-la-douce-club-med-003

 

Djerba-la-douce-club-med-001

 

Djerba-la-douce-club-med

 

Djerba-la-douce-club-med-004

 

Djerba-la-douce-club-med-005

 

Djerba-la-douce-club-med-002

 

Djerba-la-douce-club-med.22

 

Djerba-la-douce-club-med-009

 

Djerba-la-douce-club-med.38

 

Djerba-la-douce-club-med-006

 

Djerba-la-douce-club-med-007

Le palmier dromadaire himself !

 

Djerba-la-douce-club-med-008

 

Djerba-la-douce-club-med.33

 

Djerba-la-douce-club-med.11

 

Djerba-la-douce-club-med-010

 

Djerba-la-douce-club-med.53

 

Djerba-la-douce-club-med.59

Nina voulait qu'on le ramène...

Par Carole Nipette - Publié dans : Voyage, voyages - Communauté : Farfouillage Familial
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Mardi 15 octobre 2013 2 15 /10 /Oct /2013 06:10

Halloween-2013-Disneyland-017.jpg

 

Avant que je vous parle plus en détails d'une journée pleine d'émotions à Disneyland pour la Journée Nationale des Rêves, un petit billet en photos sur les décors d'Halloween.

Avec Nina nous avons passé du temps rien qu'à nous balader et à regarder tous les détails disséminés partout dans la déco Halloween. C'est très réussi cette année, la promenade est agréable sous le soleil automnal. Balade agrémentée par la rencontre de Sandra et de son fils avec qui Nina a fait la folle pendant deux heures !

 

Halloween-2013-Disneyland-002.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland.jpeg

 

disneyland-hallowween-2.jpg

 

Halloween-2013-Disneyland-004.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland-003.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland-009.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland-011.JPG

 

disneyland-hallowween.jpg

 

Halloween-2013-Disneyland-010.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland-016.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland-018.JPG

 

disneyland-hallowween-1.jpg

 

Halloween-2013-Disneyland-020.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland-024.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland-031.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland-026.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland-032.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland-027.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland-028.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland-029.JPG

 

Halloween-2013-Disneyland-030.JPG

 

Boys and girls of every age

Wouldn’t you like to see

Something strange?

Come with us and you will see

This our town of Halloween.

 

This is Halloween, Halloween, Halloween...

 

(c) Danny Elfman pour L'Etrange Noël de Mr Jack

 

Par Carole Nipette - Publié dans : Voyage, voyages - Communauté : Farfouillage Familial
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Vendredi 20 septembre 2013 5 20 /09 /Sep /2013 07:00

seville-3.JPG

 

Lundi 30 juillet, atterissage à Séville à 11h40. Le bus nous emmmène direct de l'aéroport devant notre hôtel. Le pied ! J'avais réservé l'hôtel en cherchant sur Booking.com mais en passant direct par l'hôtel au final, sachez qu'il faut toujours vérifier car les prix ne sont pas forcément les meilleurs sur les sites de réservations.

 

hotel-becquer-seville.jpg

 

L'hôtel Becker, 4 étoiles aux normes locales s'est révélé un excellent choix, grande et calme chambre, piscine et solarium agréables, petit déj sur la terrasse avec vue et personnel sympathique. Cerise sur le gâteau, on pouvait faire le trajet à pieds pour tous les monuments importants. Ce qui a contribué à rendre notre séjour encore plus sympa.

 

iglesia-magdalena-seville.jpg

 

Le temps de se poser et d'étudier les plans de la ville, nous étions dehors pour commencer la découverte. Petite balade dans le quartier de l'hôtel pour se repérer et on remarque un magnifique toit d'église. L'iglesia Magdalena n'est ouverte que le soir, on reviendra.

 

guadalquivir-seville.JPG

seville-guadalquivir.JPG

 

Direction les berges du Guadalquivir, pour ma part, étonnant de voir un fleuve avec de l'eau en Espagne surtout ici dans le Sud. Il faisait chaud c'est vrai mais nous avons tenu le coup jusqu'à 15h30 avant de rentrer se reposer à l'hôtel et profiter de la piscine.

Sur le fleuve se dresse le Musée de la Marine ou Torre del Oro. C'était gratuit ce jour là, nous sommes donc montées pour admirer la vue sur la ville. Première découverte de Séville pleine de promesses.

tore-del-oro-seville.jpg

musee-marine-tore-del-oro.JPG

Musée de la marine / Torre del oro

vue-tore-del-oro.JPG

vue-tore-del-oro-cathedrale.JPG

 

Retour au calme et repos au bord de la piscine avant de partir découvrir les abords de l'hôtel et la Paroisse Santa Maria Magdalena. Ce n'est pas une église touristique comme d'autres peuvent l'être à Séville, ici on vient pour prier et se recueillir et il n'y a quasiment que des locaux. Nous avons donc joué le jeu de la discrétion mais je n'ai pu m'empêcher de prendre des photos en douce tellement c'était incroyable. Cette église est sublime et il faut la voir quand on va à Séville.

 

iglesia-magdalena-interieur-seville-2.JPG

iglesia-magdalena-interieur-seville-3.JPG

iglesia-magdalena-seville-1.jpg

iglesia-magdalena-interieur-seville-4.JPG

iglesia-magdalena-interieur-seville-1.JPG

iglesia-magdalena-interieur-seville.jpg

iglesia-santa-magdalena-seville.jpg

 

En sortant on a continué la promenade jusqu'à la Plaza de la Encarnación et son fameux Metropol Parasol, construction moderne qui contraste avec tout le reste mais qui a son charme. On peut monter dans ses "champignons" mais ce sera pour une prochaine visite, il était tard, Nina n'en pouvait plus de faim et de fatigue.

 

P7291797.JPG

 

plaza-de-la-encarnacion-seville.jpg

 

Juste avant d'arriver sur la place, on a quand même fait un petit tour dans la Iglesia de la Anunciación (1565).

 

eglise-anunciacion.JPG

Iglesia-de-la-Anunciacion.jpg

 

Une journée qui s'est terminée devant un bon plat de tapas à la Bodegas del Priorato tout près de notre hôtel. On peut y écouter et voir du flamenco mais nous n'avons fait qu'y manger. Serveuses adorables, tapas spécial Nina avec une assiette de tomates et des chips et moi j'ai adoré le gazpacho et les boulettes de viande trop trop bonnes.

 

bodegas-el-priorato.JPG

 

 

 

 

 

A venir, jour 2 avec la Cathédrale, la Giralda, les Jardins de l'Alcazar...

 

Déja paru !

Nina à Séville

Dans les rues de Séville

Par Carole Nipette - Publié dans : Voyage, voyages
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Mardi 27 août 2013 2 27 /08 /Août /2013 06:58

rues-de-Seville-002.JPG

 

Dans les rues de Séville il y a toujours quelque chose à voir, à lire, un détail remarquable. Impossible de marcher sans avoir les yeux partout. Dès qu'on lève la tête on remarque les balcons, les dessous de balcon, les fenêtres, les toits. A hauteur des yeux il y a des jolis numéros de rue, des jolis noms de rue, rien n'est banal à moins que ce ne soit le banal sévillan !

Dans les rues étroites de Séville, il fait bon marcher car l'ombre est notre alliée.

Dans les rues de Séville les immeubles ressemblent à des châteaux, les entrées à des palais.

Dans les rues de Séville nous avons aimé marcher encore et encore...

 

rues-de-Seville-001.JPG

 

rues-de-Seville-003.JPG

 

rues-de-Seville-004.JPG

 

rues-de-Seville-005.JPG

 

rues-de-Seville-006.JPG

 

rues-seville.jpg

 

rues-de-Seville-007.JPG

 

rues-de-Seville-008.JPG

 

rues-de-Seville-009.JPG

 

rues-de-Seville-010.JPG

 

rues-de-Seville-011.JPG

 

rues-seville-palmier.jpg

 

rues-de-Seville-012.JPG

 

rues-de-Seville-013.JPG

 

 

rues-de-Seville-014.JPG

 

 

rues-de-Seville.JPG

 

 

rues-de-Seville-015.JPG

 

rue-seville-copie-1.jpg

 

rues-seville-1.jpg

 

rues-seville-arche.jpg

 

rues-seville-nom-de-rue.jpg

 

rues-seville-2.jpg

 

 

 

Et aussi Nina à Séville

Par Carole Nipette - Publié dans : Voyage, voyages
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Mardi 20 août 2013 2 20 /08 /Août /2013 07:00

Seville-2022.JPG

 

Je commence la série de billet sur Séville avec Nina. Peut être parce qu'elle n'est pas là et que je pense à elle...

Nina a beaucoup aimé notre séjour et Séville même si je l'ai un peu secouée pour marcher. J'ai essayé de bien répartir les journées entre des visites le matin et du repos l'après-midi. Même si elle a adoré certains monuments, je ne me fais pas d'illusions, si on lui demande ce qu'elle a préféré, elle répondra probablement la piscine et les copains qu'elle s'est fait pendant les quelques heures de barbotage.

 

2013-07-29-18.15.49.jpg

 

Elle m'a quand même épatée car mine de rien elle a pas mal marché et tenu le choc. Elle n'a fait qu'une bouchée de la montée de la Giralda s'esclaffant quand au retour nous croisions des femmes déjà épuisées au 4ème niveau (il y en a 36 !).

En tout cas ma fille allait bien avec la ville en général, ce n'est pas pour rien que nous sommes tous fans de l'Espagne ici.

Elle m'a fait sourire et plus dans les églises, voulant prier comme il se doit. Elle m'a fait sourire et plus quand elle répétait les mots en espagnol, mention spéciale pour "Plaza de toros". Elle m'a fait sourire et plus quand elle se prenait pour une danseuse de flamenco dans les rues de la ville.

 

Seville-2023.JPG

 

Elle a pas mal râlé sur la marche mais que j'ai aimé ces quatre jours avec elle... Encore merci Alvalle pour ce beau séjour, nos seules vacances en famille, malheureusement pas au complet, cet été...

Pour la petite histoire, le chapeau de paille ne l'a pas quittée du séjour, acheté le premier jour à un vendeur dans la rue. Il n'est pas rentré avec nous, il a mystérieusement disparu à l'aéroport. Il est entré sur le tapis de contrôle et n'est jamais ressorti de l'autre côté. Comme on a failli louper l'avion, impossible de s'attarder, on a passé le contrôle en courant, paniquées (surtout moi !) et on a dit au revoir au chapeau !

 

Seville-2014.JPG

A l'hôtel

 

Seville-2015.JPG

Sortie d'Eglise, Iglesia de la Anunciación


Seville-2016.JPG

Sur les marches de la Plaza de Encarnacion

 

Seville-2017.JPG

Dans les couloirs de la Cathédrale

 

Seville-2018.JPG

Dans la montée de la Giralda

 

Seville-2019.JPG

Pendant la descente de la Giralda

 

Seville-2020.JPG

Bassin dans les Jardins de l'Alcazar

 

Seville-2021.JPG

Dans les Jardins de l'Alcazar

 

Seville-2025.JPG

Jouer avec la lumière, Iglesia del Salvador

 

Seville-2026.JPG

Se rafraîchir sous les brumisateurs

 

Seville-2027.JPG

Premier étage, Casa Pilatos

 

Seville-2028.JPG

Les Arènes de Séville, Plaza de Toros !

 

Seville-2029.JPG

Jardins Maria Luisa

 

Seville-2030.JPG

Plaza de España

 

Seville-2031.JPG

Fontaine centrale, Plaza de España

Par Carole Nipette - Publié dans : Voyage, voyages
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires

Retrouvez moi ailleurs

 twitter-nipette.jpg facebook nipette fluxrssnipette.jpg

hellocoton nipette  Instagram-20-icon 

Concours en cours

Rechercher

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés