Notre monde sans pitié

Publié le 15 Mai 2019

Notre monde sans pitié

Quand on reste dans sa bulle familiale, amicale et même professionnelle on ne s'en fait pas trop. On vit comme on aime, on affronte et on surmonte des drames quand il y en a, on s'amuse, on pleure et on rit (ce n'est pas le pays de Candy !). Je vais au cinéma, je lis, j'écoute de la musique, je voyage, je me nourris avec des choses qui me font du bien. Je m'occupe de mon enfant, de mon jardin, je me lève pour aller travailler, je partage avec mes amis et voisins. Ainsi, j'ai de vrais moments de bonheur, de solitude, de tristesse, de joie et j'ai l'impression que le monde peut continuer à tourner vaille que vaille.

Mais dès que je franchis un pas dans la société contemporaine, les choses se corsent. Les journaux, les réseaux sociaux sur lesquels se retrouvent la lie de la planète, les chaines infos, les médiatisés sur du vent, le paraître à tout prix, les guerres interminables, les sociopathes, les terroristes, les violents... Tous ces gens qui se retrouvent avec une parole et une audience ça donne le vertige.

Notre monde sans pitié

Comment peut-on espérer que ça continue de tourner pour chacun d'entre nous si l'écologie et le bon sens sont soumis aux diktats financiers quels qu'ils soient ? Sans parler de l'éducation quand on voit l'état des rues, des routes et des forêts en France et ailleurs...

Comment peut-on espérer des prises de conscience si les gens se prosternent devant des icônes dont le maquillage les fait ressembler à des milliers poupées de cire clonées ? Cette sorte d'esclavage moderne qu'on appelle l'influence, et hop ça passe tout seul !

Comment peut-on espérer que les enfants d'aujourd'hui réfléchissent par eux-mêmes si les parents les laissent s'abrutir devant des chaines Youtube débilisantes qui n'ont que pour seuls buts de vendre du vent et de faire de l'argent ? Qu'elles sont nocives ces relations où quelqu'un fait croire à des millions ou des centaines d'autres qu'il a besoin d'eux alors que c'est l'inverse... Les gens sont si malheureux dans leur vie pour se vouer corps et âme à d'autres qui s'affichent sur le net ? Je trouve ça vraiment flippant et ça dit beaucoup sur ce que ce monde va devenir si ça continue...

Comment peut-on espérer qu'il y ait plus de tolérance en général alors que les gens qui soi-disant luttent contre l'intolérance sont de plus en plus intégristes de la pensée ? Sous prétexte de lutte contre ils répriment encore plus fort... sans parler des nouveaux ghettos qu'ils créent, qui remplacent ceux qu'on a tant voulu faire éclater...

Comment peut-on espérer que le climat s'apaise alors que tout le monde a quelque chose à dire sur la façon dont vit son voisin, son collègue de travail, son ami, un inconnu, une star de cinéma ?

Comment peut-on encore laisser les religions imposer leurs lois à la société civile ? Comment peut-on se taire et faire les hypocrites quand les religions dépassent les bornes et tentent de s'imposer à d'autres qui n'en ont aucune envie ? Comment faire pour que les croyants n'imposent par leur vision de ce que la vie doit être aux autres ? Je choisis de croire ou ne pas croire, tu choisis de croire ou ne pas croire... et je n'impose pas mon choix, tu n'imposes pas ton choix...

Notre monde sans pitié

Je sais bien qu'on ne peut pas vivre tout le temps dans sa bulle et qu'il y a des combats qu'il faut porter et soutenir. Je suis aussi obligée parfois de sortir de ma bulle parce que j'ai la responsabilité d'un enfant.

Ce n'est pas un discours pessimiste mais réaliste. Ce n'est pas en niant ce qui se passe aux coins de nos rues ou aux coins des rues de nos voisins qu'on ira mieux. Ce n'est pas en fermant les yeux et en se disant que non, "ça" n'arrivera pas chez nous que ça n'arrivera pas. J'ai cette conscience, peut-être erronée, mais j'en doute. Je flippe du monde dans lequel va grandir mon enfant et tous les autres.

Mais je sais que lorsque dans ma bulle ça va bien, je suis plus forte pour affronter tout le reste... Ce n'est pas que j'ai perdu l'espoir en notre humanité mais il faut avouer que c'est quand même terrible de voir à quel point les gens sont paumés en général, je reste polie (de toute façon il est difficile de dire ce qu'on pense aujourd'hui)... Combien de suicides, de pétages de plomb, de burn out, de maladies qu'on se crée... Que ça doit être encore plus difficile quand on est tout seul dans sa bulle ou pire, quand on n'en n'a pas...

Ma bulle je l'aime et je la chéris... mon espoir est que personne ne vienne la foutre en l'air parce qu'on aura mal voté, trop accepté de se taire, trop été complaisant ou pris les mauvaises décisions...

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Madame 16/05/2019 10:08

Je plussoie tes mots, notamment sur ce que notre société présente à nos enfants en instantané, ce tout à consommer rien à réfléchir. Ici j'essaie de faire du mieux que je peux, pas facile lorsqu'ils grandissent.

Une parisienne à Vincennes 16/05/2019 09:16

J'essaye de transmettre à mes filles qu'il faut savoir profiter d'un rien...

Carole Nipette 02/06/2019 13:34

d'un rien et de tout :)

sysyinthecity 16/05/2019 08:26

je suis tellement d'accord avec toi, et comme toi j'aime à rester dans ma bulle sinon c'est la déprime assurée

Carole Nipette 02/06/2019 13:34

:)

Lily 15/05/2019 12:17

Tellement vrai voilà pourquoi je me suis éloigné un peu des raisons sociaux je publie moins parle de ma vie de famille ne montre quasi plus rien de ce que je fais pour pas attiser la jalousie ( un comble pourtant car on se fait c... a bosser et personne ne devrait dénigrer la façon que chacun a de jouir de son labeur mais c'est comme ça hélas) ... Devoir se retenir de peur de blesser ou de provoquer un scandale car on a osé s'exprimer c'est parfois usant et cela me ressemble peu mais j'ai appris la diplomatie c'est au moins un point positif.

Carole Nipette 02/06/2019 13:33

marre de la diplomatie aussi :) du coup souvent je ne dis rien !

girls n nantes 15/05/2019 11:19

j avoue je suis dans ma bulle aussi, c est impossible de faire autrement sinon on prend tout sur la gueule paf tel quel !

Carole Nipette 02/06/2019 13:33

et puis on est tellement bien dans sa bulle, pas toujours évident d'en sortir !

Les inspirations de Bérengère 15/05/2019 10:06

C'est malheureusement vrai. J'ai parfois du mal à faire abstraction de tout ça, à relativiser. D'où l'intérêt de profiter des petits bonheurs simples du quotidien, qui nous reconnectent à l'essentiel.

Carole Nipette 15/05/2019 11:04

il fut un temps où je ressentais trop tout ça justement et j'essaie donc de rester dans ma bulle aussi souvent que possible sinon c'est moi qui vais aller mal !

MissBrownie 15/05/2019 09:54

Je plussoie en chaque point ton billet.
C'est tout à fait ce que je ressens.

Carole Nipette 15/05/2019 11:03

j'ai mis 3 mois à écrire ce billet, le relire encore et encore me demandant si je n'en faisais pas trop mais à chaque fois des situations de la vie me faisaient penser que je n'exagérais pas tant que ça...

Djahann 15/05/2019 09:51

Tu as tellement raison..... quand j'exprime ce genre de choses, on me dit que je suis pessimiste ! Mais non, je suis juste lucide et réaliste ! Alors je reste dans ma bulle en essayant de reste loin de ce monde fou

Carole Nipette 15/05/2019 11:01

peut être qu'en fait tout ceci convient à plein de gens et que du coup on devient les pessimistes... je ne suis pas pessimiste de nature bien au contraire mais les gens vont mal et ça je le vois tous les jours dans le métro, dans la rue, au bureau...