Mon voyage en train de nuit Thello pour Venise

Publié le 15 Mars 2018

Mon voyage en train de nuit Thello pour Venise

Venise, c'était une destination qui me vendait du rêve... Le cinéma évidemment mais aussi les documentaires, les reportages, l'histoire, les histoires...

L'envie était là depuis longtemps mais comme tant d'autres, elle restait en retrait en attendant des jours meilleurs, des opportunités, des possibles. Et puis il y eu ce train que je vois les soirs avant de monter dans mon transilien. Sur le quai d'en face, le Thello, le seul train de nuit qui part encore de la Gare de Lyon pour rejoindre l'Italie, Milan, Brescia, Vérone, Vincenza, Padova puis son terminus qui fait rêver "Venezia Santa Lucia".

Il y a eu ces foules de gens et leurs bagages, ces familles, ces groupes d'élèves en voyage scolaire, ces touristes que je regardais avec envie découvrir leur train et leurs cabines les imaginant vivre des aventures ferroviaires épiques !

Il y a eu ma fille aussi qui rêvait de prendre un train de nuit et d'aller à Venise, alors associer les deux, quelle belle surprise...

En décembre dernier je me suis dit qu'il était temps de réaliser ce rêve. Un petit tour sur le site de Thello, dans le bon timing pour avoir les meilleurs tarifs. 35 euros le trajet si on choisit une cabine à 6 mais je n'ai plus l'âge pour ça et il fallait que ce soit un voyage un peu confort et spécial, je voulais que ma fille s'en souvienne de son premier train de nuit. J'ai donc opté pour une cabine entière pour deux personnes pour 190 euros à deux. Par contre pour le retour, j'ai préféré l'avion moins cher mais au final j'ai regretté...

Mon voyage en train de nuit Thello pour Venise

J'étais toute contente d'avoir sauté le pas et ce n'est que quelques jours plus tard que j'ai enfin pris le temps d'aller rechercher sur internet des avis sur le Thello. Je n'aurais jamais dû faire un truc pareil, ça m'a empêché de dormir plusieurs nuits d'affilée ! J'ai lu tout et son contraire sur ce voyage : des puces de lit, des vols dans les cabines, du chauffage à fond, des réveils la nuit pour la douane en Suisse... je me suis imaginée dans un train de l'enfer en élaborant des stratagèmes pour être en sécurité ou pour protéger les matelas... Mon cerveau s'est mis en branle et il m'a épuisée.

J'ai fini par me calmer en me disant que seuls les mécontents râlaient sur internet, quel les commentaires étaient anciens et que tous les soirs je vois le train se remplir, des gens souriants et confiants et que de toute façon on le ferait ce voyage.

Le jour J est enfin arrivé, on a acheté notre repas avant et nous avons embarqué le 26 février dernier.

Dès que ma fille est entrée dans le wagon ses yeux ont brillé. Tout lui a plu, les fauteuils, la place, le coin lavabo, les bouteilles d'eau offertes...

On a discuté quelques instants avec nos voisins, un couple adorable qui avait un wagon premium avec la douche et les toilettes (100 euros de plus que nous).

Notre cheffe de wagon est passée nous voir pour nous expliquer le fonctionnement, nous prendre nos passeports qu'elle nous a rendu le lendemain matin, nous donner un bon pour un verre au bar et le petit déjeuner, nous dire qu'elle reviendrait installer les lits plus tard à notre convenance.

 

 

Nous avons mangé tranquillement puis lu nos livres. Vers 21h30 nos lits ont été installés, les draps étaient déjà mis. J'ai découvert avec plaisir le linge de lit en coton, un oreiller pas trop mauvais, une couette suffisante par rapport à la température du wagon, une petite serviette de toilette.

Par contre il fallait aller aux toilettes dans le couloir, encore un truc duquel je m'étais fait tout un monde mais les toilettes étaient propres avec du papier jusqu'au lendemain matin ! Bon ok il faisait un froid de canard dans les couloirs mais on n'y traine pas.

Juste avant de se mettre au lit, la ventilation a commencé à faire du bruit. L'équipe dont le chef de train, a tout fait pour essayer de régler le souci, ils nous ont proposé de changer de cabine mais ma fille était au lit, elle a dit que ça ne l'empêcherait pas de dormir, du coup nous sommes restées et avec mes bouchons d'oreille ça ne m'a finalement pas gênée, d'autant plus que le bruit s'est révélé discontinu.

Je savais à la base qu'un train de nuit c'est bruyant, que les arrêts peuvent réveiller parce qu'on entend les freins, que ça secoue un peu parfois. J'ai pris le train de nuit Paris-Cannes durant des années il fut une époque. Je savais que je passerais une mauvaise nuit, j'en avais pris mon parti parce que je voulais vraiment faire plaisir à ma fille.

Et bien je ne vais pas mentir en disant que j'ai super bien dormi mais j'ai dormi et surtout malgré les nombreux réveils de la nuit, je n'ai pas eu le sentiment que ça durait longtemps. J'ai le souvenir de nuits d'insomnie interminables et celle-ci a plutôt été une bonne surprise. Ma fille, elle, a passé une bonne nuit ! Les lits étaient confortables, avec suffisamment de place. Je ne peux évidemment pas comparer avec le confort des cabines 6 ou 4, mais ça reste valable pour les cabines à 3, il y a un lit encore au dessus...

 

Mon voyage en train de nuit Thello pour Venise

Au réveil, je suis partie chercher notre petit déjeuner offert au bar, un croissant, une boisson chaude et un jus d'orange que nous avons pris en regardant défiler le paysage italien !

 

 

L'heure approchant, on a rangé tous nos bagages et on s'est posté devant les fenêtres des couloirs pour ne pas rater l'arrivée à Venise par la mer... et rien que pour ça l'arrivée en train valait le coup !

Quand nous sommes sorties de la gare juste après avoir acheté nos cartes de transports valables pour les trois jours, j'ai eu un coup de foudre direct pour Venise. Quand tu sors de la gare et que tu vois ça tu sais que tu es dans un endroit qui ne ressemble à aucun autre...

 

Une bonne surprise, un chouette voyage et de supers souvenirs d'enfance pour ce train de nuit Thello... Idéal pour voyager en famille où entre amis !

 

Ps : j'ai regretté de ne pas avoir prix le train au retour parce qu'au final on a perdu une journée en transports divers jusqu'à chez nous et que j'aurais dû tenter les cabines à quatre ou à trois  moins chères que les duos (on peut choisir de n'être qu'avec des femmes si jamais...), ça nous aurait fait une journée de plus à Venise parce que finalement la dernière nuit à l'hôtel n'est pas du tout rentabilisée...

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Voyage - voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ludovic 29/01/2019 22:46

Merci pour votre article qui m'a motivé pour réservé notre voyage Paris-Venise au mois d'avril.
Je ne manquerai pas de donner mon avis!

Carole Nipette 30/01/2019 10:00

Merci ! j'espère que ça se passera bien :)

Vincent 26/09/2018 22:18

Pour ma part, retour d'expérience d'un Venise-Paris en compartiment de six:
- le train arrive sur le même quai mais pas du côté annoncé
- aucune indication de l'emplacement des wagons, ce qui peut obliger à courir pour attraper son wagon si on attrape le train autrement qu'à la gare de départ (5mn d'arrêt)
- les wagons ont été rafraîchis en 2018 donc assez propres
- drap qui a très nettement rétréci au lavage et ne couvre pas le lit
- (septembre) il faisait trop chaud dans les gares jusqu'à ce qu'on se rapproche des Alpes : ouvrir la fenêtre et ne pas se couvrir
- très peu de place pour les bagages si le compartiment est rempli
- pas de wifi : si nécessaire, prévoir autre chose pour passer le temps
- pas de prise électrique : si nécessaire, charger les appareils électroniques + batterie externe; par contre, les lampes LED fonctionnaient > on peut lire un bête livre en papier
- seulement 30mn de retard; d'autres ont eu 2-3h. Si correspondance, prévoir large.
- à cause du bruit prévoir bouchons d'oreille, voire masque pour dormir si lumière intempestive
- si passage par la Suisse, il est possible qu'il y ait des contrôles de police

Malgré ces remarques, au final, je suis content du voyage : j'ai pu faire Venise-Paris pour 35€ en dormant correctement et sans perdre trop de temps pour le voyage. L'alternative en bus ou en voiture aurait été sans doute moins agréable (et exotique : vive les trains de nuit!)

Pour les curieux : selon le nombre de wagons, le train passe directement de France en Italie via Modane (donc, a priori, sans contrôle douanier), ou par la Suisse
https://www.eurail.com/en/get-inspired/trains-europe/night-trains/thello
https://postimg.cc/f3sVRx3y

Carole Nipette 29/09/2018 08:55

Merci pour ce retour d'expérience, je me demandais comment ça pouvait être à 6... j'ai hyper bien préparé mon voyage parce que je le pouvais, je vois ce train à Gare de Lyon très souvent en prenant le mien pour rentrer, j'avais repéré mon wagon etc, parlé avec le chef du train... Je savais qu'il ne fallait pas aller manger au bar j'avais donc tout prévu et de toute façon avec ma fille on avait décidé de ne pas bouger du wagon sauf pour aller aux toilettes :) j'ai toujours des bouchons d'oreille quand je ne dors pas chez moi surtout dans un train ! après il est clair que fin février il y a beaucoup moins de monde et aucun souci pour le petit déj... Et l'arrivée à Venise par le train :)

Vincent 26/09/2018 14:05

Merci pour l'article.

Autre expérience… mitigée lue sur Twitter:
https://twitter.com/JuJuGeff/status/1043038054552821760

"Bon ce voyage en #thello ça s’est un peu barré en couille

Impossible de verrouiller sa cabine de l’extérieur (pas de clé, pas de carte) donc pour aller au « restaurant » il faut tout laisser ouvert avec ses affaires dedans... finalement on a trouvé le mec qui verrouille les portes en revenant du dîner

La moitié des tables du restaurant sont squattées par des voyageurs qui ont fini manger depuis plus d’une heure, donc beaucoup d’attente pour avoir une place

Une fois assis, pas le choix il ne reste que des lasagnes surgelées, servies en... 30 min... et c’était degueulasse. Et ça vaut 9€. Le Prosecco c’était offert car on est en première, ça c’est cool.

Le personnel : 14 ans d’âge mental. Ils se courent après pour se jeter des boulettes en papier, rigolent comme des ados pré-pubères, un mec joue avec le balais au milieu des tables. Résultat : commandes oubliées, erreurs de rendu monnaie, des plombes d’attente pour régler.

Retour dans la cabine ou la fenêtre s’ouvre toute seule dans les virages avec un joint tout pourri du coup c’est ultra bruyant, obligé de la faire verrouiller par le personnel pour ne pas qu’elle s’ouvre pendant la nuit.

Le meilleur moment de la soirée : je prend une douche dans la cabine, j’entends au bout de 3 min mon mec hurler : STOOOOP ARRÊTE...
La cabine était inondée l’eau est passée sous la porte et même dans le couloir...

Obligé d’aller chercher du personnel, introuvable, donc retour au bar en pyjama, j’explique mon problème : seule réponse : les yeux levés au ciel avec un « pffffffffffff ». Au final son collègue nous aura donné un stock de serviettes et on s’est retrouvés à genoux a tout éponger.

Personne ne nous aura aidé à nettoyer. En effet il ne voulait pas rentrer dans la cabine « pour ne pas salir avec ses chaussures ».
Aucune excuse, le mec a même disparu sans nous souhaiter bonne nuit ni rien. Même pas proposé une solution pour se doucher dans une autre cabine.

La nuit se poursuit, oreiller dur et plat, avec la mousse à l’intérieur déchiquetée : j’ai encore mal à la nuque. Les rames sont de très vieux trains rénovés, ça secoue dans tous les sens et ça fait un bruit d’enfer : je n’ai quasiment pas dormi de la nuit.

Grâce à la cabine première classe on a le petit déjeuner offert… J’arrive au bar je retombe sur la même nana encore en train de ricaner avec son collègue, il n’y a plus rien à bouffer dans la vitrine tout a été vendu alors qu’on arrive dans 1h30...

Au final j’ai droit à un croissant industriel tout pourri. Le seul truc bon et de qualité c’est la machine à expresso, forcément en Italie, on boit du bon café

Nous sommes censés arriver à Venise dans 20 minutes mais d’après Google Maps on est encore très loin, je pense que le train est en retard et il n’y a eu aucune information à bord.

Donc le concept de la cabine privée, le train de nuit tout ça tout ça c’est génial, j’adore et c’est dommage qu’ils soient si rares en France. En revanche le niveau de service de #thello est lamentable.

Il y énormément de petites choses qui pourraient être améliorées au niveau de l’information voyageurs, de la capacité du restaurant ou même d’autres services tels que le wi-fi inexistant. Le train est complet, le potentiel pour ce marché est énorme.

Malheureusement le personnel fait le strict minimum et à l’air blasé puissance mille. On dirait que ça ne sont que des jobs étudiants et qu’ils n’en ont rien à foutre.

Evidemment, je vais faire une réclamation pour au moins me faire rembourser la diff de prix que j’ai payé pour accéder à la cabine avec douche alors qu’elle est inutilisable. Vu qu’on est parti pour du retard et qu’en plus l’xp client c’est la cata, l’histoire n’est pas finie...

Ah, au fait cette petite diode verte qui clignote vous voyez ? Elle a clignoté toute la nuit à 10 centimètres de la tronche de mon mec... Dans le noir total, ça éclaire beaucoup !

Je suis allé voir un mec du personnel pour avoir une explication sur le retard et il me dit que c’est à cause des contrôles douaniers qui ont duré un petit peu trop longtemps en gare de Modane

Au final nous arrivons avec 1h15 de retard et juste avant d’arriver il y a un message qui nous explique pourquoi on est en retard mais c’est une autre raison…
La locomotive italienne qui devait prendre le relais de la locomotive française est arrivée en retard à Modane et ensuite elle a eu un problème technique sur le réseau italien... Je me demande si le mec à qui j’ai demandé des infos ne m’a pas inventé une excuse à l’arrache"

Henry 05/09/2018 09:33

Bonjour je vais vous raconter mon expérience sur ce train Thello comme beaucoup j'ai lu Agatha Christie Hercule Poirot l'Orient-Express mais mais je m'attendais pas à voyager dans l'orient-Express., mais par contre en arrivant sur le quai j ai cru revenir dans les années 80 j'avais lu un article comme quoi ce train avait été rénové je pense en effet que cette rénovation a été faite par
Valérie Damidot autocollant cache-misère matériaux de très mauvaise qualité dans ma cabine une une visse dépassée du lit. En signalant ce problème j'ai parlé avec l'agent de bord qui m'a dit vous inquiétez pas tous ces problèmes techniques de qualité sont récurrents et pratiquement quotidien malgré les signalements rien était réellement réparer 'nous sommes partis à l'heure de Venise mais la nuit fut catastrophique réveillé trois fois par des contrôles de police climatisation défaillante chaleur insupportable j'étais en wagon-lit je trouve ça inadmissible le personnel a essayé de réparer mais impossible j'ai payé pratiquement 200 € la nourriture servie à bord est extrêmement bas de gamme pour le prix payé et cerise sur le gâteau les contrôles de police et un problème technique on fait que nous sommes arrivés avec pratiquement avec 3h de retard à Paris l'agent de bord aimable m'a dit vous avez de la chance lors de mon dernier voyage on a eu 5h et et la seule consigne que ces pauvres agents est de conseiller aux passagers d'aller sur le site Thello sait d'aller conseiller au passage et d'aller sur le site thello.com personnellement je déconseille et je ne prendrai plus jamais ce train

Carole Nipette 05/09/2018 10:57

C'est tout ce dont j'avais peur en lisant certains commentaires et rien de tout cela est arrivé sauf le bruit du chauffage défaillant... je n'ai pas mangé au wagon restaurant et c'était dans le sens Paris Venise... on a donné nos passeports au chef de wagon et on n'a pas du tout été réveillées par des contrôles... pour moi c'était une bien meilleure expérience que prévue, désolée pour vous...

valerie 22/03/2018 08:55

Une idée que je note!
Merci pour le tuyau

mama twins 15/03/2018 15:16

Je me souviens avoir déjà dormi dans des trains couchettes mais ça remonte à loin. Maintenant je ne sais pas si je le ferai encore.

Carole Nipette 20/03/2018 14:18

c'est ce que je me disais mais pour ma fille j'ai craqué :)

Mademoiselle Farfalle 15/03/2018 12:07

Ca fait des années que je n'ai pas pris de train de nuit et la dernière fois a été une mauvaise expérience (on était avec des gamins d'un centre aéré dans une cabine à 6 et ils ont foutu le bordel toute la nuit >_< ). Et pus comme Venise est en direct depuis Lille et Charleroi, au final c'est plus pratique (et pas cher).

Carole Nipette 15/03/2018 14:16

forcément dans ces conditions... l'avantage du train c'est qu'on n'a pas à se taper les galères de transports d'escaliers etc pour aller à l'aéroport...

Sandra 15/03/2018 11:31

Je n'aurais jamais pensé qu'on pouvait prendre le train pour aller à Venise.

Carole Nipette 15/03/2018 14:13

et si je ne voyais pas ce train tous les soirs, je n'y aurais pas pensé non plus !

MissBrownie 15/03/2018 10:11

J'ai pris une seule fois un train de nuit pour aller de Lille à Marseilles mais nous n'avions pas pris de couchette : une horreur.
Là, ça me fait un peu penser à l'Orient Express.
Je suis sûre que Chupa adorerait ! Depuis qu'elle a regardé "Le crime de l'Orient Express", ça lui fait envie un long voyage en train comme ça :) Par contre, T-Biscuit je suis certaine qu'il râlerait pour la perte de temps.

Carole Nipette 15/03/2018 14:13

ce n'est pas aussi classe que l'Orient Express :) mais pour les enfants ça marche !

NAWAL 15/03/2018 10:05

La prochaine fois je viens, ET on prend la cabine à trois avec la Miss !

Carole Nipette 15/03/2018 14:12

Grave !

Une parisienne à Vincennes 15/03/2018 09:33

Il y a 8 ans nous avions pris le train pour y aller en premiere cetait genial !

Carole Nipette 15/03/2018 14:12

c'était celui là ?

Jess Maman d'Emma 15/03/2018 08:28

Une belle expérience !