Les Frères Sisters, Leave no trace, Rafiki, Thunder Road / Revue de films

Publié le 5 Octobre 2018

Les Frères Sisters, Leave no trace, Rafiki, Thunder Road / Revue de films

Les Frères Sisters de Jacques Audiard"

"Charlie et Eli Sisters évoluent dans un monde sauvage et hostile, ils ont du sang sur les mains... Ils n'éprouvent aucun état d'âme à tuer. C'est leur métier. Charlie, le cadet, est né pour ça. Eli, lui, ne rêve que d'une vie normale. Ils sont engagés par le Commodore pour rechercher et tuer un homme. De l'Oregon à la Californie, une traque implacable commence, un parcours initiatique qui va éprouver ce lien fou qui les unit. Un chemin vers leur humanité ?"

C'est un vrai western comme au bon vieux temps des cow-boys, des fusils, de la testostérone transpirante du wild wild west, mais c'est aussi un western qui prend son temps et qui le prend bien. On a envie de les connaître mieux ces deux frères qui tirent plus vite que leur ombre, ces deux frères qui en ont plus sous le capot que ce qu'ils montrent, ces deux frères qui ont sincèrement l'air de s'aimer comme des frères !

Le duo campé excellemment par Joaquim Phoenix et John C. Reilly fonctionne sans failles. Malgré leur côté serial killers sur commande, on s'attache grave à eux et on espère de tout coeur qu'ils vont s'en tirer... Idem pour le couple formé par Jake Gyllenhaal et Riz Ahmed. J'ai adoré cette histoire d'amitié, la deuxième histoire dans l'histoire.

C'est drôle, tendre, violent aussi et j'ai trouvé cette histoire de western au temps de la ruée vers l'or plutôt originale pour le genre. Il y a tous les codes du western pour raconter une grande histoire de fraternité et d'amitié, une histoire où l'or n'est pas forcément caché au fond de la rivière...

Pourquoi j'y suis allée : pour Jacques Audiard et le casting !

Les Frères Sisters, Leave no trace, Rafiki, Thunder Road / Revue de films

Leave no trace de Debra Granik

"Tom a 15 ans. Elle habite clandestinement avec son père dans la forêt qui borde Portland, Oregon. Limitant au maximum leurs contacts avec le monde moderne, ils forment une famille atypique et fusionnelle. Expulsés soudainement de leur refuge, les deux solitaires se voient offrir un toit, une scolarité et un travail. Alors que son père éprouve des difficultés à s'adapter, Tom découvre avec curiosité cette nouvelle vie."

On suit Tom et Will dans leur mode de vie plutôt atypique. Ils ne sont pas totalement hors système mais essaient le plus possible de se passer de la société moderne et de la société de consommation. C'est un retour à la nature, un mode de vie simple mais on sent que Will clairement traumatisé par son passé de militaire a un souci avec le monde dans lequel il est censé évoluer. Des raisons qui l'ont poussé à s'installer dans la forêt avec sa fille, on ne saura rien. Le film se concentre sur la relation père-fille (depuis quand la mère n'est plus dans le tableau ?) et sur leur façon de s'adapter aux changements que les autres attendent d'eux.

Ils sont très liés mais Tom a 15 ans et elle semble en demande d'autre chose. Elle n'est pas scolarisée, n'a pas d'amis, ne fréquente que son père qui ne voit pas le problème. Alors que son père refuse totalement de renoncer à sa liberté, elle s'ouvre aux autres et commence à imaginer une autre vie possible sans pour autant renoncer à une certaine forme de liberté...

Un film magnifique sur la famille, le retour à la nature, le rejet de la société de consommation et l'envie de faire autrement, l'émancipation d'une adolescente...

Pourquoi j'y suis allée : parce que j'avais adoré le précédent film de Debra Granik, Winter's bone

Les Frères Sisters, Leave no trace, Rafiki, Thunder Road / Revue de films

Rafiki de Wanuri Kahiu

"À Nairobi, Kena et Ziki mènent deux vies de jeunes lycéennes bien différentes, mais cherchent chacune à leur façon à poursuivre leurs rêves. Leurs chemins se croisent en pleine campagne électorale au cours de laquelle s’affrontent leurs pères respectifs. Attirées l’une vers l’autre dans une société kenyane conservatrice, les deux jeunes femmes vont être contraintes de choisir entre amour et sécurité..."

J'étais tellement énervée en sortant de la salle... parce que l'obscurantisme religieux fait encore malheureusement trop partie de ce monde et que dans beaucoup de pays, une personne n'est pas libre d'aimer qui elle veut... Mêlez vous de vos affaires les religieux intolérants, et laissez les autres vivre leur vie comme ils l'entendent... Je ne peux pas faire abstraction de l'état dans lequel dans m'a mise ce film ! Une belle histoire d'amour, tendre et touchante comme le sont les deux actrices qui illuminent le film. Elles sont tiraillées de toute part entre les familles, le cercle d'amis, la société et elles prennent forcément des risques en se laissant aller. Un film contemporain, urbain qui dépeint une société kenyane formatée par une pensée unique... Le film manque parfois de profondeur, j'ai eu l'impression de ressentir vraiment une réalisatrice qui n'a pas pu s'exprimer comme elle l'aurait voulu... malgré tout le film est censuré au Kenya...

Pourquoi j'y suis allée : pour le sujet et pour voir un film kenyan ce qui n'est pas si courant...

Les Frères Sisters, Leave no trace, Rafiki, Thunder Road / Revue de films

Thunder Road de Jim Cummings (II)

"L'histoire de Jimmy Arnaud, un policier texan qui essaie tant bien que mal d'élever sa fille. Le portrait tragi-comique d'une figure d'une Amérique vacillante."

Jimmy enterre sa mère pour laquelle il fait un discours qui marque l'assemblée. Du pur Jimmy, il veut bien faire et finit par trop en faire. On sent qu'il a un problème dans la gestion de ses émotions. On a du mal à croire qu'il est policier et en effet on se rend compte petit à petit que ça aussi c'est compliqué... Jimmy a du mal avec les relations familiales, sociales et amoureuses... On a mal pour lui quand on voit combien ça lui est difficile de "rester dans les clous"...

Pourtant c'est un bon gars et il veut surtout être un bon père même si là encore il ne se rend pas compte qu'il a du mal à communiquer avec sa fille qui a honte de lui...

On finit par s'attacher à lui parce qu'il est attachant malgré ses émotions qui lui jouent des tours en permanence... La vie va lui donner l'occasion de reconstruire un lien père-fille et peut-être de se reconstruire lui-même...

Un film ovni, touchant et drôle, un belle histoire qui s'écrit entre un père et sa fille...

Pourquoi j'y suis allée : par curiosité !

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Sorties culturelles... de maman - critiques cinéma.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sophie pipelette 07/10/2018 09:01

Encore de chouette film, en ce moment on n'arrive pas à aller au cinéma, mais les frères sister me tente bien

Carole Nipette 10/10/2018 22:35

Bon choix !

Sysyinthecity 05/10/2018 21:51

je me note Leave no trace, je suis certaine qu'il me plairait, thunder road aussi par contre je deteste les western

Carole Nipette 10/10/2018 22:35

avant je n'aimais pas les western mais quand il n'y a pas de cow boys et d'indiens ça va !

MissBrownie 05/10/2018 20:22

Les frères Sister, j'ai une amie qui a vraiment adoré et recommande de le voir. Je n'irai pas au cinéma le voir mais sur petit écran je me laisserai tenter.

Carole Nipette 10/10/2018 22:34

les paysages de western c'est chouette sur grand écran :)

Madame 05/10/2018 16:10

J'ai très envie de voir Rafiki, Leave no trace me fait aussi envie.

Carole Nipette 05/10/2018 19:49

et pas les Frères Sisters ? ça m'étonne je te voyais bien aimer les films d'Audiard !

Une parisienne à Vincennes 05/10/2018 16:00

J'ai très envie d'emmener les filles voir Un nouveau jour sur terre mais va falloir que je me Depeche d'y aller

Carole Nipette 05/10/2018 19:49

j'ai l'impression qu'il ne passe déjà plus beaucoup...

Mademoiselle Farfalle 05/10/2018 15:19

J'ai très envie de voir Rafiki, je pense que je vais y aller dans les prochains jours...

Carole Nipette 05/10/2018 19:48

:)