Mon cinéma de mars 2019

Publié le 2 Avril 2019

Celle que vous croyez de Safy Nebbou

Claire, prof de lettres à la fac, la cinquantaine, divorcée, 2 enfants vient de se faire larguer par son jeune "amant" avec qui elle entretenait une relation épisodique sur laquelle elle se berçait d'illusions. Elle se crée un faux profil sur Facebook de jeune et jolie fille de 24 ans, Clara, pour voir... et c'est Alex le beau et jeune coloc de son ancien amant qui se manifeste. Ils entament une relation virtuelle qui devient intense et dans laquelle Claire/Clara s'épanouit tout en s'enfonçant dans le mensonge et l'illusion. Rester ou paraître jeune, se sentir exister quand on devient invisible à 50 ans, se sentir aimée et désirée... autant de choses que tente d'expliquer Claire à sa psy (Nicole Garcia)
Le film nous entraine dans un dédale de faux-semblants qui maintient le suspense : Claire va t'elle réussir à passer le cap du virtuel et donc dire la vérité ? L'histoire n'est jamais celle que l'on croit et il faut atteindre la fin pour se faire son avis et pour éventuellement porter un jugement sur le comportement délirant de Claire... parfois touchante, souvent agaçante, terriblement seule, totalement blessée... L'excuser ? La comprendre ? L'accuser ? A chacun sa vérité et son ressenti...
Juliette Binoche est magnifique dans ce rôle. Elle l'est souvent d'ailleurs mais là c'est encore un cran au-dessus... un de ses personnages les plus forts selon moi !
Film adapté du roman de Camille Laurens que je n'ai pas lu...

Mon bébé de Lisa Azuelos

Héloïse est gérante d'un restaurant, elle est divorcée. a 3 enfants dont la petite dernière s'apprête à passer le bac et quitter le nid pour aller faire des études à l'étranger.
Rien qu'en lisant le titre du film je m'entends le dire... "Mon bébééé"
Héloïse s'accroche à ces derniers moments de mère et fille comme on s'accroche à une bouée de sauvetage...
Une très belle relation mère fille à laquelle je me suis beaucoup identifiée. On voit à travers la caméra tout l'amour que la réalisatrice a pour sa fille Thaïs Alessandrin (une belle révélation) qui joue le rôle de la fille !
Sandrine Kiberlain est rayonnante et lumineuse dans ce rôle de mère et de femme qui s'efface souvent pour ses petits. Il faut dire que son egoiste d'ex mari ne lui facilite jamais la tâche. Héloïse prend des coups mais ne lâche jamais, elle avance, seule s'il le faut et ne se laisse pas abattre, que ce soit dans sa vie privée ou professionnelle.
Un personnage de mère magnifique, très contemporain et vraiment je m'y suis vue plusieurs fois que ce soit dans l'éducation des enfants ou dans les scènes "Larusso" et "téléphone". Le film aborde ce passage compliqué du parent qui se retrouve dans une maison vide, l'envol du petit dernier alors que les deux grands sont déjà partis, les relations avec chaque enfant de la fratrie mais aussi comment on s'oublie quand on est une mère célibataire... J'ai également été touchée par ce personnage de mère qui est dans cette période de vie où les enfants grandissent et s'en vont alors que les propres parents arrivent plutôt en fin de vie... C'est à la fois très drôle et émouvant !

 

Le resto dont elle s'occupe c'est @osteriaferrara et c'est le vrai lieu qui a servi au tournage. Je ne peux que vous le recommander comme un des meilleurs italiens de Paris !

Ma vie avec John F. Donovan de Xavier Dolan

Mon histoire d'amour de cinéma avec @xavierdolan a commencé en 2009, dans une salle de ciné quasi déserte le jour de la sortie de "Comment j'ai tué ma mère". J'ai vu ses 7 films au ciné, coproduit Laurence Anyways et à chaque fois je suis remuée, enchantée, bouleversée, bluffée, heureuse d'avoir ressenti tant de choses...
.
Rupert un collégien solitaire de 11 ans qui rêve de devenir acteur est fasciné par John Donovan, un héros de série à qui, il rêve de ressembler. A l'insu de tous et surtout de sa mère qui l'élève seule, il correspond depuis des années avec John qui lui donne des conseils sur le métier, lui raconte sa vie. Rupert (génial @jacobtremblay le magnifique gamin de Wonder) est en Angleterre, John aux USA.
Le film démarre sur Rupert adulte, comédien qui vient de sortir un livre sur sa relation épistolaire avec Donovan. A la faveur d'un entretien avec une journaliste du Times il revient sur son enfance et son rapport avec la star qui s'est suicidée.
Donovan est aussi seul que Rupert, il préfère les garçons et doit se cacher, il est persuadé que ça nuirait à sa carrière. Il ne vit rien à fond hormis son metier, il a une relation compliquée avec sa mère, il est malheureux mais s'enferme dans son attitude. Il s'interdit d'être lui-même. Terribles concessions avec la célébrité. Kit Harrington incarne à merveille tout le désespoir et les tourments de John Donovan, il m'a bouleversée...
Rupert est déterminé et doué. A 11 ans il a une maturité incroyable, il se défend du mieux qu'il peut face à ses camarades harceleurs et tient tête à sa mère qui semble ne plus avoir le temps de s'intéresser à lui. Il saisit tout ce qui est difficile dans le vie de John, son mentor à distance. Deux destins parallèles, 2 âmes connectées, la célébrité, la fan attitude... On reproche à Xavier Dolan d'avoir fait un film "américain", de ne pas faire la même chose qu'il y a 10 ans. Il évolue, il change de ton et j'ai été conquise... encore une fois !

Rebelles de Allan Mauduit

Sandra, ex miss Nord Pas de Calais, revient dans sa région natale après des échecs professionnels et sentimentaux. Elle est contrainte d'habiter chez sa mère et de travailler à la conserverie du coin. Elle y rencontre Nadine et Marylin, une ancienne copine d'école. Le jour où son patron l'agresse, le destin des 3 filles va changer... Je ne raconte pas plus l'histoire mais j'ai hurlé dans la salle de ciné avec la scène des vestiaires! Hurlé de surprise et de rire !
Trois femmes dans la tourmente qui se débattent avec leur vie pas toujours facile. Sandra (Cécile de France) est dans une mauvaise passe et revenir chez elle est un échec. Marylin est une mère célibataire qui semble préférer son côté célibataire à son côté mère (Audrey Lamy toujours aussi attachante). Nadine (émouvante Yolande Moreau) a du mal à payer son loyer et n'est pas aidée par son mari et ses deux fils glandouilleurs.
Trois femmes différentes qui vont se découvrir et s'apprécier, se tenir les coudes face à tous ces mecs machos ou sans pitié, elles vont nous surprendre et se révéler dans l'adversité.
Drôle, jouissif, un peu violent... âmes sensibles etc... mais totalement pas moral et c'est trop bon ! Beaucoup de rebondissements, pas de temps mort et sous couvert de divertissement le film aborde les violences faites aux femmes.
Cécile de France (je suis dingue de cette actrice depuis ses premières apparitions) est comme d'habitude parfaite! J'ai passé un très bon moment en compagnie de ces trois drôles et courageuses dames! Girl power yeah!

Us de Jordan Peele

Après Get Out, le premier film génial de Jordan Peele, je me suis précipitée sur son deuxième.
Us est un film dans la catégorie épouvante horreur mais que j'ai réussi à voir sans souci, on va donc dire horreur soft !
Adelaide Wilson est marquée par un événement traumatisant de son enfance. Elle part dans sa maison de vacances avec son mari et leurs deux enfants. Mais un soir, ils découvrent dans leur jardin une famille qui leur ressemble. Ils viennent de rencontrer leurs doubles maléfiques, le cauchemar commence... Qui sont donc ces doubles et que veulent ils vraiment? Le film nous entraîne dans une histoire dingue ou chacun peut se poser des questions sur soi, sur ce qu'on est capable de faire pour survivre, sur ce fameux double qu'on a tous en nous tout en critiquant le fameux "American dream" et l'injustice sociale. Cette fillette apeurée du début symbolise tout cela...
Quelques scènes assez jouissives surtout quand les enfants réservent des surprises...
J'ai trouvé la fin géniale ! Jordan Peele réussit brillamment à parler de sujets importants à travers le prisme d'un film d'horreur avec ses codes de meurtres sanglants et sursauts...

(double maléfique doppelganger en anglais, un mot à tout jamais dans ma mémoire #VampireDiaries)

 

Boy erased de Joël Edgerton

Élevé dans une famille croyante entre un père pasteur et une mère un peu effacée, Jared 19 ans, se retrouve face à des tourments existentiels lorsque son homosexualité est révélée.
Il entre dans un day center qui remet dans le "droit chemin" les personnes homosexuelles : la thérapie de la conversion. Jour après jour le programme tente de réorienter leur cerveau avec des méthodes plus que limites. Ces centres qui existent vraiment aux USA.
Etre homo est anormal chez ces croyants et Jared s'excuse même de penser aux hommes. Ses parents lui proposent de "changer" s'il veut continuer à faire partie de la famille et de la communauté. Jared est une brebis égarée qui doit rentrer au bercail.
Il est tiraillé entre ses valeurs et sa foi et son attirance pour les garçons.
Il va devoir faire un choix, son choix de vie. C'est aussi la prise de conscience d'une mère, tiraillée elle aussi entre ses croyances et l'amour qu'elle a pour son fils.
La communication entre un fils et ses parents... accepter l'essence d'un être qui ne peut être changée ni par la volonté ni par la violence.
D'après une histoire vraie, le film aborde une réalité américaine épouvantable. J'ai bien aimé mais je trouve que ça ne va pas assez loin dans la dénonciation de ces centres. Le film n'est pas assez percutant. Lucas Hedges et Nicole Kidman forment un beau duo mère-fils très touchant.

Dumbo de Tim Burton

Une adaptation du Dumbo de Disney par Tim Burton ? Je fonce au ciné ! Et pas besoin d'enfant !
Le résultat c'est un Dumbo visuellement magnifique qui nous emmène dans le monde du cirque du temps de son âge d'or. Baroque, fantastique et un petit Dumbo tellement chou et craquant avec ses grands yeux bleus. Un Tim Burton finalement classique et sage dans son traitement, il s'est moins lâché mais n'oublions pas que ça reste un Disney pour les enfants.
Cela n'empêche que je me suis sentie chez Tim Burton parce que j'ai eu l'impression de voir une version différente de "Edward aux mains d'argent". La musique déjà et l'histoire car Edward et Dumbo ont beaucoup en commun. Certaines scènes comme les bulles de savon se reflètent avec des scènes d'Edward aux mains d'argent.
Le Dumbo du film m'a aussi fait penser à E.T comme un hommage peut-être...
Les scènes de cirque sont magiques et grandioses. L'émerveillement est là tout du long, l'émotion aussi avec ces enfants qui ont perdu leur maman et qui se retrouvent en Dumbo séparé de la sienne.
C'est un film Disney et c'est d'autant plus marrant que le Dreamland du film qui ressemble beaucoup à un Disneyland est détruit pour laisser la place à du divertissement à taille humaine et plus riche de sens... Prémonitoire ?
Le film plaide aussi pour le cirque sans animaux, un thème très actuel...
Côté casting on retrouve avec plaisir Danny de Vito et Michael Keaton. Colin Farrell est un peu plus effacé mais décidément j'aime énormément Eva Green dont le jeu, la classe et le côté mystérieux font toujours mouche.
A voir pour avoir des étoiles dans les yeux !

Chroniques publiées sur Instagram en mars 2019

https://www.instagram.com/nipette/?hl=fr

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Sorties culturelles et loisirs... de Nina

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
moi je dis, c'est de l'intoxication cinématographique
J'ai aussi une liste de film à voir. Le temps passe et je n'ai pas vu grand chose. Cela dit le dernier noté est: CURIOSA. Excellente journée!!
Répondre
C
Pas du tout :) avant quand je n'étais pas maman et que j'habitais Paris, j'allais au ciné entre 3 et 4 fois par semaine !!
H
coucou,
quelle jolie sélections de films.
J'avoue que j'ai très envie d'aller voir Rebelles et Dumbo (celui-là avec mon fils)
Maryline
Répondre
C
merci :) Dumbo ma fille n'a pas voulu venir avec moi la crapule :)
M
Wha, le nombre de film que tu as vu... bravo... mon dernier film, c'est Captain Marvel !
Répondre
C
Le ciné est mon loisir favori et le moins onéreux... :)
S
Celle que vous croyez me fait penser à une serie diffusée sur Teva. Rebelles me tente bien .
est ce que Us ne fait pas trop peur ? et sinon on a ptévu aller voir Dumbo :)
Répondre
C
Je n'aime pas avoir trop peur, US c'était juste bien :)
U
J'ai très envie d'aller voir Mon bébé et Dumbo
Répondre
C
des histoires de bébé quoi ;)
M
Je veux voir Mon Bébé! Les enfants et chéri ont vu Dumbo et ont beaucoup aimé. Je vais attendre la sortie en VOD de Celle que vous croyez, tellement hâte de le voir
Répondre
C
Toutes les copines à qui j'ai conseillé Mon Bébé ont aimé :) les copains aussi :)
M
Dumbo, Chupa veut absolument aller le voir. Elle veut aussi voir US.
Mais surtout on est tous dans l'attente de Avengers : Endgame.
Vu le prix d'un ciné à 5, on sélectionne ;)
Répondre
C
Tu m'étonnes... avec ma carte illimitée je ne calcule pas et je vais le plus souvent seule au ciné...
G
coucou

on va enfin aller au ciné pendant les vacances quand les enfants seront pas là.
On ira voir captain marvel :)
Répondre
C
Pas vu Captain Marvel, j'attends la VOD...
M
Il y a plusieurs filmes dans ta liste que j'ai envie de voir. Par contre c'est marrant, tu es la première à avoir aimé le Dolan, je n'en ai lu que du mal ^^
Répondre
C
Je connais plein de gens qui ont aimé le Dolan :)