La seconde en temps de covid

Publié le 21 Décembre 2020

L'entrée au lycée, une étape importante dans la vie de nos enfants que ce soit sur le plan scolaire ou sur le plan personnel. On peut dire sans spoiler que cette entrée en seconde n'a pas été exactement ce que tout le monde avait imaginé. Un champ des possibles complètement bouleversé à tous les niveaux...

Je passe vite fait sur le lien social, les soirées inexistantes, tout ce qui fait le sel de la vie quand on a 15 ans... Le port du masque, pas interactions entre classes ou entre niveaux, pas d'événements fédérateurs...

Sur le reste on pensait que la scolarité allait au moins se dérouler "normalement" mais la peur du virus a changé la donne. Pourtant on vient de montrer que dans les lycées il y avait moins de cas que ce que l'on disait... De mon côté j'ai toujours pensé qu'on avait mal-traité les étudiants et les lycéens et qu'il aurait fallu assurer les cours normalement, c'est mon avis et je l'assume.

Après une année de troisième tronquée où disons-le, l'énorme majorité des élèves a perdu trois mois de cours qui ne seront jamais rattrapés, l'entrée en seconde est difficile. Il n'y a que dans les bureaux de l'Education Nationale qu'on se targue de réussite de l'école à distance. Vu que les programmes ne changent toujours pas et ne sont pas adaptés aux heures de cours (c'est mathématique en fait et pourtant je suis nulle en maths) ni aux classes surchargées, il leur sera impossible d'être à jour et chaque année qui va passer va accentuer les manques. Il y a les professeurs bienveillants et compréhensifs mais il y aussi ceux qui enseignent un peu aveuglément... Aux élèves de s'adapter ou pas...

Il y a toujours les quelques très bons élèves qui travaillent ou qui ont des facilités notamment dans les matières scientifiques et ça ne s'explique pas forcément... Mais la majorité de ceux et celles que je connais ont vu leurs résultats baisser d'un ou deux points en moyenne générale voire s'effondrer dans certaines matières.

Depuis début novembre donc, ma seconde a cours un jour sur deux en demi-groupes. Une semaine à deux jours et l'autre à trois jours en présentiel. Le super avantage c'est que les demie-classes favorisent un apprentissage moins stressant, c'est mieux pour les élèves et pour les profs qui apprennent enfin à connaître les ados masqués depuis le début de la rentrée scolaire. Si seulement ça pouvait être la norme, rêvons un peu... L'inconvénient c'est que ça n'avance pas aussi vite sur les programmes... perso je m'en fiche mais toujours les mêmes dans les bureaux de l'Education Nationale se voilent encore la face...

On se plaint que le niveau baisse en France mais ce n'est pas que de la faute des élèves...

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #La vie au lycée, #humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Maman Voyage 28/12/2020 14:41

Je pense aussi qu'on a sacrifié les jeunes et je ne comprends pas ce choix. Aucun scenario n'est idéal mais je trouve qu'il y a des priorités qui devraient sembler évidentes. Quant au niveau en math en France je sais pas, j'ai des doutes... moi mes collègues anglais je les trouvais moins bons en math que mes collègues français... en même temps, on ne parle pas de la même génération... à creuser... il faudrait comprendre tous les détails de cette étude....Courage à ta puce. Il en faut !

Carole Nipette 30/12/2020 21:07

J'espère que les cours vont reprendre dans les facs car là ça devient problématique et pour les cours et pour le moral des étudiants, beaucoup craquent... ma fille elle adore les cours en demi-groupes, elle est plutôt positive en général et heureusement :)

Mademoiselle Farfalle 21/12/2020 12:08

Ici la Miss a cours normalement depuis le début de l'année alors qu'ils sont vraiment beaucoup dans son collège. C'est un vrai case-tête à organiser et je pense beaucoup aux équipes éducatives qui font ce qu'elles peuvent...

Carole Nipette 30/12/2020 21:07

oui les équipes éducatives font évidemment ce qu'elles peuvent, je blâme les pontes des l'EN qui eux par contre ne sont pas sur le terrain et nous font croire qu'ils savent comment ça se passe en vrai...

Girls n Nantes 21/12/2020 11:29

moralement et psychologiquement ça va faire des dégâts c est sur, on s'en rend pas compte maintenant mais c'est sur que c'est pas sur la bonne pente...

Carole Nipette 30/12/2020 21:08

déjà pour les étudiants c'est la cata niveau moral et déprime...