Séries en série - Géométrie de la mort, Dash et Lily, Le jeu de la dame, Possessions, The Undoing, Watchmen - Novembre 2020

Publié le 5 Décembre 2020

C'est un hasard, mais je n'ai regardé que des mini-séries ce mois-ci et tant mieux ! Un début, une fin et on n'attend pas un an pour connaître la suite...

Géométrie de la mort / Arte.tv

Des cadavres de femmes mutilées sont retrouvés simultanément à Odessa, Prague et Varsovie. Trois commissaires vont coopérer sur une enquête complexe en tentant d’échapper à leurs propres angoisses. Série au suspense retors signée Dariusz Jablonski, "Géométrie de la mort" nous plonge dans une ambiance digne de "The Killing".

J'aime les séries policières et je suis toujours curieuse de voir des séries venues du monde entier, un peu comme pour les films finalement. Je me suis attachée aux trois flics dont on suit les trajectoires personnelles et compliquées et particulièrement à la commandante polonaise Maria Sokolowska dont l'interprète (Małgorzata Buczkowska) est charismatique. En dehors l'enquête criminelle, la série tente également de montrer la corruption qui gangrène le pouvoir et de dénoncer la violence et le mépris avec lesquels sont traitées les femmes... Une enquête croisée entre Varsovie, Prague et Odessa, trois villes, trois styles de vie, trois langues aussi et l'anglais quand ils parlent ensemble. Une vraie série européenne !

 

Le jeu de la dame / Netflix

Cette fiction suit Beth Harmon, une prodige des échecs orpheline, de huit à vingt-deux ans, dans sa quête pour devenir la meilleure joueuse d'échecs du monde, tout en luttant contre des problèmes émotionnels et une dépendance aux drogues et à l'alcool. L'histoire commence au milieu des années 1950 et se poursuit dans les années 1960.

C'est la première série que j'ai binge watché en deux jours au début du mois, la série dont tout le monde parle. J'ai tout de suite accroché, normal on commence dans un pensionnat... Je ne comprends pas grand chose aux échecs et pourtant j'ai été passionnée par les parties. J'ai adoré les rapports, compliqués au début certes, entre Beth et les joueurs qui deviennent sa bande de potes. Cette émotion de la partie en Russie !

J'ai été touchée par les relations entre Beth et sa mère adoptive, une relation pour le moins non conventionnelle mais forte. La série se passe dans les années 50-60, un plaisir de voir les décors et les costumes de cette époque si classe. Dommage que ce soit une fiction, on aurait aimé avoir une championne féminine aussi forte !

 

Watchmen / OCS

Tulsa, Oklahoma, de nos jours. Il y a 3 ans de cela, un groupe de suprématistes blancs appelés «La septième Cavalerie» s’est attaqué à tous les policiers de la ville ainsi qu’à leurs familles. Afin de protéger leur identité depuis cette attaque poétiquement surnommée «La Nuit Blanche» les policiers portent désormais un bandana jaune afin de conserver leur anonymat. Profondément marqués par cette nuit tragique, Angela Abar et le chef de la police de Tulsa, Judd Crawford, décident d’enquêter de concert sur ce groupuscule et ses adeptes.

Une série qui se déguste petit à petit. Il y a une montée en puissance absolument géniale que je n'ai pas vu venir et je me suis laissée totalement happée. La force de cette série m'a bluffée. En même temps c'est une série de Damon Lindehof qui a déjà fait une de mes séries préférées de tous les temps, The Leftovers. Surtout que j'ai commencé 3 épisodes il y a des mois, j'ai fait une très longue pause avant de reprendre...

Pas évident d'en parler en fait... Le racisme et les horreurs dont les noirs américains ont été et sont victimes, les racines familiales, le mythe du super héros, des génies de la science (sans conscience ?), la vengeance, l'engagement, la vocation, la fin du monde... autant de sujets abordés à travers une trame narratrice qui devient de plus en plus intense. Un puzzle qui prend forme sous nos yeux et notre cerveau ébahis...

Avec dans le rôle principal, une Regina King toujours parfaite, j'adore cette actrice depuis que je l'ai découverte dans la magistrale série American Crime.

Dash et Lily sur Netflix

C'est Noël, et Dash le désabusé et Lily l'enjouée échangent messages et défis dans un carnet rouge aux quatre coins de New York. Un jeu de piste avec l'amour au bout de la route ?

Une teen série trop mimi que j'ai vu avec mon ado. Trouver l'amour, quand on est une jeune fille timide et complexée avec les garçons, entourée par une famille trop protectrice, voilà l'objectif de Lily qui doit dépasser ses peurs tout comme le solitaire Dash. La série se passe juste avant Noël à New-York et on a droit à un festival de lieux plus beaux les uns que les autres avec les spots obligatoires comme la patinoire et le sapin du Rockefeller Center, les marchés de Noël, les grands magasins, les maisons de de Dyker Heights à Brooklyn... Bon ok le concert des Jonas Brothers c'est en option ! Une vraie féérie dont on a bien besoin en ce moment et cette rom com est parfaite pour la saison !

 

Possessions sur Canal +

Israël, de nos jours. Ce devrait être le plus beau jour de la vie de Natalie, jeune Française expatriée : aujourd’hui, c’est son mariage avec Eran. Seulement, au moment de couper le gâteau, son mari est assassiné… Le couteau encore en main, paralysée et mutique dans sa robe ensanglantée, la jeune femme se trouve accusée (et tout l’accuse). Pour l’assister face à la justice israélienne, un diplomate français, Karim (Reda Kateb), est dépêché sur place. Rapidement, il va se confronter à un environnement hostile, dans un pays à l’histoire complexe.

Et surtout, à la famille de la jeune mariée, ses parents (inquiétants Dominique Valadié et Tchéky Karyo) et ses deux sœurs (Aloïse Sauvage et Judith Chemla). Au sein de ce clan qui semble fuir (et cacher) quelque chose, le malaise est bien installé, et il ne date pas d’hier.

Une mini-série bien intrigante qui mêle croyances mystiques, psychologie et surnaturel. Une histoire de famille bien dysfonctionnelle avec des parents inquiétants et disons-le, une mère complètement cinglée. Plein de secrets et de coutumes dans cette famille, qui ont formaté les trois soeurs à une vie névrosée sous plein d'aspects. Natalie est-elle coupable ? Est-elle psychopathe ? Est-elle victime ? C'est ce que Karim va tenter de découvrir quitte à se perdre dans les beaux yeux de sa protégée...

J'ai bien aimé dans l'ensemble mais je reste sur une petite déception sur la rythme et les révélations finales...

 

The Undoing sur OCS

Thérapeute à succès sur le point de publier son premier livre, Grace Sachs a un mari aimant et un fils qui fréquente une école privée de prestige. Mais soudain, avec une mort violente, un mari qui disparaît et de terribles révélations concernant celui qu'elle pensait connaître, sa vie bascule...

Mitigée je suis avec cette série. Elle démarre plutôt bien avec un premier épisode à rebondissements et des personnages bien intrigants. La série évolue dans le monde des ultra riches new-yorkais, ceux qui ont droit à tout et à la meilleure défense possible en cas d'accusation de meurtre. Mais au bout d'un moment, cette ambiance bien trop froide (et ce n'est pas le personnage de Nicole Kidman qui fera penser le contraire) et bien trop conventionnelle n'a pas réussi à me captiver totalement. La série tente d'analyser le couple parfait qui vit dans le mensonge et sur le thème "connait-on vraiment la personne qu'on aime?" mais rien de révolutionnaire. J'ai regardé jusqu'au bout pour évidemment connaître la vérité sur le meurtre mais au final j'étais en mode "tout ça pour ça"...

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Nipette en séries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Je viens de regarder the undoing : quelle daube ! j'aurais dû t'écouter...
Répondre
C
on n'a pas toujours les mêmes goûts ;) mais clairement cette série est gâchée car il y avait tout pour faire quelque chose de plus musclé et intéressant...
P
fascinée par le jeu de la dame, pourtant je ne sais pas jouer aux échecs ! un peu lassée ensuite pour les derniers épisodes, à force de ne pas comprendre les subtilités des "coups en d2, en a 6..." mais l'intérêt principal sont les relations que l'héroïne noue, surtout pendant son enfance. et grande originalité, pas d'histoire d'amour !
Répondre
G
j'ai beaucoup accroché sur le jeu de la dame, moins sur Watchmen et Dash et Lily
je cherche une série policière tu m'as donné envie avec la géométrie de la mort
Répondre
C
La géométrie de la morte est une série bien noire par contre ce n'est pas la série policière bruyante avec beaucoup d'action en permanence, c'est une enquête au long cours
L
Dash et Lily est sur notre to do list avec les filles !!!! Bisous
Répondre
C
Vous allez adorer :)
M
Je n'ai vu que le jeu de la dame dans ta liste mais Dash et Lily est sur ma liste, c'est la prochaine que je vais commencer ^^
Répondre
C
C'est vraiment la série idéale pour cette période !
F
J'ai commencé Le jeu de la dame, il faut que je trouve le temps de terminer et Dash et Lily est sur ma liste...
Répondre
C
Vivement les vacances alors ;)