Lectures et challenge / Février 2021

Publié le 3 Mars 2021

Un point sur mon avancée de mes deux challenges lecture : un par semaine avec l'application Goodreads et 60 dans l'année avec le Challenge Lecture 2021 de Mélanie. Les deux se complétant évidemment. Pour l'instant je suis contente car ça me motive à lire plus qu'avant et surtout à choisir de lire à la place d'autre chose (regarder une série par exemple...)

J'en suis donc à 15 livres en deux mois dont 14 pour le challenge. Je pioche dans ma pal (dont un de mes autres défis est de la finir dès que possible cette année), j'emprunte à ma médiathèque pour certains thèmes ou à des amis et je pioche dans la bibliothèque bien garnie de ma fille. On a trois livres de ma pal, deux emprunts à la bibliothèque, quatre emprunts à la famille dont un à ma fille.

LA CHUTE DE LA MAISON WHYTE de Katerina Autet

Les secrets de famille tuent plus sûrement qu'une arme.Cape Cod, ses belles villas aux bardages de bois, ses millionnaires discrets qui par-dessus tout ont peur du scandale... Mais, justement, le scandale fait vendre. Bien qu'elle s'en défende, c'est ce qu'Edith Whyte a en tête lorsqu'elle publie un livre accusant son célèbre père, grand patron des arts, de crimes inimaginables.
Père et fille n'ont pas le temps de s'expliquer : William Whyte est retrouvé assassiné et le frère d'Edith est accusé du meurtre.

Une enquête sur le meurtre du patriarche de la famille Whyte qui révèle secrets de famille bien enfouis tout comme un passé bien caché. Se lit très vite, pas désagréable mais pas non plus grandiose. Cependant pas mal de rebondissements auxquels on ne s'attend pas toujours.

Catégorie 8 : Un livre lu durant un week-end

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES MEURTRES DE MOLLY SOUTHBOURNE et LA SURVIE DE DE MOLLY SOUTHBOURNE de Tade Thompson

Molly est frappée par la pire des malédictions. Aussi les règles sont-elles simples, et ses parents les lui assènent depuis son plus jeune âge. Si tu vois une fille qui te ressemble, cours et bas-toi. Ne saigne pas. Si tu saignes, une compresse, le feu, du détergent. Si tu trouves un trou, va chercher tes parents. Molly se les récite souvent. Quand elle s'ennuie, elle se surprend à les répéter sans l'avoir voulu... Et si elle ignore d'où lui vient cette terrible affliction, elle n'en connaît en revanche que trop le prix. Celui du sang.

Entre fantastique et épouvante, j'ai bien aimé cette histoire qui parle de liens familiaux très forts et de secrets. A chacun d'interpréter à sa façon, il y a de quoi faire en psychologie, psychanalyse et métaphysique ! Ce sont des novellas (romans courts) qui se lisent vite mais qui sont denses dans leur contenu. Ils devaient être adaptés en série, je ne sais pas si le projet est toujours d'actualité, en tout cas le passage de cette histoire dingue à l'image pourrait être très intéressant.

Catégorie 3 : Un roman avec un prénom dans le titre et Catégorie 26 : Un roman fantastique

 

EVERYTHING EVERYTHING de Nicola Yoon

Ma maladie est aussi rare que célèbre, on l'appelle "maladie de l'enfant-bulle". En gros, je suis allergique au monde. Je viens d'avoir dix-huit ans, et je n'ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l'observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Un des livres préférés de ma fille entre 12 et 14 ans... Je suis adepte des histoires mettant en scène des adolescents tellement je trouve leurs réactions fascinantes sans parler du fait que les premières amours ça compte dans la vie... J'ai bien aimé cette histoire d'amour compliquée et imaginative, la quête du sens de la vie, les ados qui doivent composer avec leurs familles, le poids qu'on peut leur mettre sur le dos... J'ai été agréablement surprise par la dénouement, je m'attendais à autre chose que j'aurais moins aimé pour le coup.

Catégorie 4 : Un livre dont le narrateur est un adolescent

LA REPARATION de Colombe Schneck

C'est l'histoire d'une petite fille, Salomé, disparue en 1943 à Auschwitz. L'histoire aussi d'une jeune femme qui, soixante ans plus tard, donne le même prénom à sa fille. L'histoire surtout de la puissance de la vie face à la disparition, de la joie et de l'élégance face à la barbarie. Dans La réparation, Colombe Schneck remonte le fil d'un passé familial pour constituer ce qui est, finalement, la seule vraie réparation : un héritage.

Un beau parcours personnel et familial de recherche de la vérité pour donner vie à des morts. La narratrice nous emmène sur ses traces d'histoire et dans ses doutes quotidiens sur la vie en général. J'ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux, ces petites histoires individuelles font la grande Histoire de cette période épouvantable. J'ai découvert l'histoire des ghettos lithuaniens et l'histoire des juifs de Lithuanie que je ne connaissais pas. Le livre parle aussi des secrets, des non dits et de la difficulté de raconter pour les survivants de la Shoah. Une belle preuve d'amour familial que l'écriture du passé de cette famille unie séparée par la violence nazie et l’indicible ...

Catégorie 36 : Un livre basé sur des faits réels

LE GRAND N’IMPORTE QUOI DE Jean-Pierre Marielle

Cet acteur que j'adore raconte ses souvenirs de sa vie et de sa vie d'artiste. Tendre et drôle avec de belles anecdotes et une simplicité qui m'a touchée. Je me suis découverte des points communs avec lui, ça m'a fait bien sourire...

Catégorie 49 : Un livre écrit par une célébrité

LA COMTESSE RICOTTA de Milena Agus

La splendeur ancienne n'est plus, le palazzo familial se délabre, la plupart des appartements ont été vendus et les trois soeurs se partagent ceux qui restent. Seule l'aînée, Noemi, rêve de reconquérir le faste perdu et de restaurer la demeure sur les hauteurs de Cagliari. Les deux autres s'accommodent de la déchéance. Le sujet sur lequel en revanche toutes les trois s'accordent est l'amour imparfait.

Une chronique douce amère sur trois soeurs qui vivent dans la nostalgie d'une époque familiale tout en essayant de s'adapter au quotidien pas toujours heureux. Et pourtant il ressort du bonheur à la lecture de ces histoires de sororité. Beaucoup de poésie, de douceur et je m'imaginais bien la vie à l'italienne dans cet immeuble décati. Une vraie découverte d'une auteure dont j'ai maintenant envie de lire les autres parutions.

Catégorie 56 : Un livre que vous pouvez finir en un jour

ADOBAI : Je me souviens de Clifford de Paul Germon

Ecrit par un ami de mes parents qui raconte sa jeunesse en Tunisie et le déracinement lié à l'arrivée en France pour faire des études. J'ai aimé me plonger dans les souvenirs de jeunesse d'un ami de la famille et c'était facile de mettre un visage sur le narrateur. En même temps c'est bizarre d'entrer dans l'intimité de quelqu'un qu'on connaît autrement. Après niveau écriture et narration, j'y ai trouvé des défauts, il manque quelque chose...

Catégorie 28 : Un livre d’un auteur en auto-édition

LA VIOLENCE EN EMBUSCADE de Dror Mishani

Hanté par ses erreurs passées, le commandant Avraham doit démêler une étrange affaire. Une bombe factice a été retrouvée près d'une crèche de Holon, dans la banlieue de Tel-Aviv. Les suspects ne manquent pas : exécrable, la directrice a été accusée par des parents de maltraitance envers leurs enfants. Haïm, entre autres, qui élève seul ses deux fils et a un comportement si bizarre. Avraham pourra-t-il faire de nouveau confiance à son intuition ? 

Un polar israélien d'un auteur que je ne connaissais pas. J'ai moyen accroché surtout parce que je n'ai pas aimé la personnalité du flic principal. Il mène une nouvelle enquête après une longue pause suite à une première enquête foirée et il doit évidemment prouver à ses collègues et chefs qu'il en est capable. L'histoire personnelle se mêle aux faits criminels mais j'ai trouvé la narration un peu poussive.

Hors challenge catégories

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
W
Bravo à toi pour les 15 livres en 2 mois tu peux être fière de toi ! Moi aussi je trcke mes lectures sur Goodreads ! Everything everything me tenterait bien...
Répondre
C
J'avoue je suis assez fière de tenir le rythme car l'an dernier c'était pas énorme !
P
15 livres en 2 mois, chapeau ! j'ai juste lu celui de Marielle, à son image, décalé, philosophe un peu désabusé. j'adore cet acteur (et sa voix...)
Répondre
C
ah oui sa voix ! cette année je suis motivée et faire les challenges ça m'aide et je fais de belles découvertes. pour l'instant je tiens le rythme et ça me plait d'y arriver !
S
je n'arrive pas à trouver l'application dont tu parles, ça me plairait bien en fait :)
Répondre
C
Goodreads est sur Iphone et Android pourtant....
G
whaou pas mal
j'en suis à 4 et encore il y en a un que j ai pas réussi à finir, j'ai pas accroché sur le style...
Répondre
C
De mon côté je laisse au moins 50 voire 100 pages avant d'abandonner ou sinon je lis en diagonale pour aller au bout
M
J'ai aussi bien aimé Everything, everything. D'ailleurs, j'ai bien envie de voir le film!
Ici j'en suis à 21 catégories remplies et 24 dans le challenge Goodreads. J'ai eu une petite panne de lecture ces derniers temps...
Répondre
C
Mais c'est déjà énorme en deux mois ! j'ai aussi envie de voir le film, on m'a dit que c'était bof mais je crois que je vais tenter !