Un petit tour dans les Pouilles 3 / Grottes de Castellano, Alberobello, Castel del Monte

Publié le 26 Février 2021

Un petit tour dans les Pouilles 3 / Grottes de Castellano, Alberobello, Castel del Monte

Nouvelle journée, nouveau programme et pour changer, ça ne s'est pas déroulé exactement comme prévu !

Un petit saut de puce à Polignano da Mare pour récupérer le sac oublié de mon ado et direction les Grottes de Castellano qui sont considérées comme un joyau des Pouilles. J'avais payé et réservé en ligne une visite pour midi, visite en anglais (d'habitude il y a des visites en français) longue de 3km et qui permet de voir les grottes en entier avec notamment le clou du spectacle, la Grotte blanche, une des plus belles du monde parait-il.

Pas de chance, un camion en panne bloquait l'unique route menant aux grottes. Nous nous sommes retrouvées coincées en pleine route de campagne dans une ambiance rigolote, les italiens sortis des voitures, les paroles et paroles et moi qui essayait de comprendre et de m'expliquer comme je pouvais. Il faisait chaud et j'étais stressée de rater la visite, on a attendu le dépannage comme tout le monde. Nous sommes arrivées sur le fil, garées dans un parking un peu loin, la course pour rejoindre l'entrée qu'on ne trouvait pas, l'envie d'aller aux toilettes, le visage rouge comme une tomate, un corps bouillant et en sueur, le rêve... sans parler du fait que j'avais prévu large pour grignoter avant... mais non !

Un petit coup de stress en plus avec la prise de température covid, non la fièvre ne monte pas parce qu'on a eu très chaud mais le petit frisson tout de même au passage...

Il fait frais dans les grottes mais on a avait tellement chaud que nous n'avons pas ressenti la différence, c'était tout juste agréable. J'ai adoré la balade, les grottes sont vraiment belles et intéressantes dans leur "construction" et les histoires des découvertes et aménagements au fur et à mesure du temps. La grotte blanche est magnifique, irréelle presque.

Photos autorisées uniquement dans la première salle, les souvenirs sont dans la tête ! Ma fille a trouvé le temps un peu long mais quand on choisit la balade d'1km, on ne va pas à la grotte blanche. Il y a avait peu de monde, on a encore une fois profité de conditions de visite exceptionnelles.

En sortant, il faisait faim et les rares restaurants ouverts ne nous faisaient pas envie. Direction Alberobello qui se trouve à une quinzaine de minutes de là. Nous nous sommes installées dans le premier restaurant ouvert (j'avais deux adresses mais elles étaient fermées pour cause de ville déserte...) cher et pas terrible, pour la seule et unique fois de notre voyage.

On a donc visité une partie du village des Trulli, les fameuses petites maisons blanches des Pouilles classées au patrimoine de l'Unesco, à la pire des heures, 15h, sous un soleil brûlant, mon ado a lâché l'affaire, déjà épuisée par les grottes.

Une fois montée en haut du village, elle s'est posée à l'ombre pendant que je faisais une petite balade.

Je n'ai pas été saisie par la beauté d'Alberobello mais je pense que la chaleur, ma fille, la fatigue accumulée de la matinée... tout ça a fait que j'ai le sentiment d'être passée à côté. Il me faudra revenir plus longuement hors saison car objectivement c'est charmant.

 

Nous avons regagné l'hôtel pour une pause plage bien méritée. J'ai réussi à persuader ma fille d'aller voir le Castel del Monte, une oeuvre architecturale unique, pour le coucher du soleil. C'est un bel édifice perdu au milieu de nulle part. Nous sommes parties suffisamment tôt mais... les routes italiennes dans les oliveraies c'est une épreuve en soi ! Limitations de vitesse à 20 ou 30 durant des kilomètres, on riait nerveusement de voir que le jour tombait très vite et que le soleil descendait sérieusement.

Nous sommes arrivées dans le noir déjà déçues, le château était éclairé, je me suis garée au plus près et nous avons couru, l'habitude !

castel del monte coucher soleil sunset
castel del monte coucher soleil sunset

Une fois au château on a presque hurlé de joie devant le sublime panorama qui s'offrait à nous. De la chance finalement, le soleil couchant sur toute la vallée. On a profité jusqu'au bout avec les rares visiteurs présents. Une soirée qui nous a donné vraiment des étoiles dans les yeux.

castel del monte coucher soleil sunset
castel del monte coucher soleil sunset

Ensuite il fallait redescendre de nuit et nous avions faim. Par miracle, même à 21h passées, une pizzeria était ouverte à 2km du château. Un peu déserte mais quelques clients avec une distanciation remarquable entre les tables, on a eu l'impression d'être dans un univers parallèle... Les pizzas étaient bonnes !

 

 

 

 

 

 

La route du retour a été tendue, peu d'éclairages, toujours une vitesse réduite, des routes cabossées et nous nous sommes perdues dans une oliveraie de laquelle on a cru qu'on ne sortirait jamais ! On n'en menait pas large quand on a eu l'impression de débarquer dans une propriété privée, plein d'hommes dehors... une scène de film de mafia !! On a rigolé en retrouvant une grande route...

Les routes italiennes dans les Pouilles c'est un vrai sujet, elles m'en ont fait voir de toutes les couleurs !

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Voyage - voyages, #La vie en pandémie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
W
Que c'est beau les Pouilles, tu me donnes tellement envie d'y aller un jour ! La grotte est super belle mais aussi les rues, ces maisons, waouh !
Répondre
C
Tout est comme ça dans les Pouilles mais toute l'Italie a tellement de charme, je rêve d'aller à Rome ou Florence...
S
c'est rigolo comme ça m'a fait penser au Goufre de Padirac ! sinon c'est vraiment un lieu que j'aimerais découvrir :)
Répondre
C
Je ne connais le gouffre de Padirac, que son nom !
K
Ton voyage m'avait donné tellement envie sur Insta ! Et là encore plus. Tes photos sont magnifiques ! C'est une région de l'Italie que je ne connais absolument pas en plus. J'ai une excuse en plus maintenant, mon ado apprend l'italien :)
Répondre
C
Merci <3 c'est génial pour ton ado, je comprends un peu mais pour parler c'est la misère ! et les italiens ne parlent pas trop l'anglais, j'ai eu de grands moments de solitudes (et de rigolades aussi !)
G
c'est magique quand même
tu me transportes moi qui suis tellement en manque de voyages...
erci pour cet article qui aura su m'émerveiller <3 j'en avais besoin !
Répondre
C
Merci <3 moi aussi je m'émerveille en me replongeant dans ce voyage !
H
Une belle région les Pouilles, vivement que tout le cirque du virus soit terminé qu'on puisse retourné dans ce beau pays qu'est l'Italie. Bisous et bon we
Répondre
C
J'aimerais vraiment retourner en Italie !