Voyage dans le temps, digressions sur rien...

Publié le 14 Avril 2021

Voyage dans le temps, digressions sur rien...

Alors qu'est-ce que tu deviens ? Comment vas-tu ? Tu fais quoi de beau ? Quoi de neuf ? Je ne vais pas répondre rien à toutes ces questions parce que chacun a sa définition du rien !

Je ne deviens rien, je reste celle que je suis, enfin je crois, si ce n'est quelques kilos en moins. Je vais du mieux que je puisse aller compte tenu de la situation, c'est mon mantra. Je ne fais rien de neuf, que du neuf avec du vieux comme regarder des séries, lire, me balader, observer le printemps, vivre au jour le jour et ne pas faire de projets à plus d'une semaine, c'est déjà énorme ! Je voyage à l'intérieur des tulipes.

On s'adapte à la situation, en tout cas on essaie. Plus d'un an que ça dure et la résignation devient un mode de vie. Evidemment je scrute les chiffres de la vaccination, ce n'est pas encore mon tour mais on s'en approche en espérant vraiment que ce soit notre porte de sortie. Si ça ne l'est pas il faudra bien qu'on fasse autrement et qu'on vive avec ce virus sans tout fermer... on ne va pas pouvoir vivre des années sous cloche... Je me demande si en hiver au moindre rhume on continuera à porter le masque et ça serait pas mal que ça devienne un réflexe pour ne pas contaminer les autres. J'ai apprécié ces mois sans maladies (hormis le covid !) hivernales.

 

Voyage dans le temps, digressions sur rien...

Ma semaine de vacances ne correspond à rien, je l'ai posée là parce qu'il fallait que je pose une semaine pendant des vacances scolaires qui n'en sont pas. Je range, je trie, je vends, je fais du bricolage. Je me suis lancée dans le tri et la numérisation de 35 ans de photos argentiques. La folle ! Mais j'avance bien. Le but est de virer tous les albums, toutes les photos qui ne servent à rien, en donner à la famille et les partager. J'espère ne garder qu'une boite qui sera pour ma fille.

J'ai toujours adoré faire des photos, je n'en reviens pas de tout ce que j'ai. Les voyages bien sûr, les réunions familiales, les soirées, les études, les mariages... Je me plonge dans les souvenirs, les miens avec les autres. Je retrouve des gens perdus de vue, je me demande ce qu'ils sont devenus. Je me délecte des vieilles photos en noir en blanc de ma famille entre 1920 et 1960 puis les photos des années 70 avec leurs couleurs caractéristiques. J'ai déjà numérisé plus de 250 photos et trié le triple. Il me reste une bonne trentaine d'albums. Si j'avais le courage il faudrait que je fasse des albums imprimés.

Un vrai voyage dans le temps à défaut d'un voyage dans le présent.

Je me regarde aussi avec des yeux ébahis d'admiration en voyant celle que j'étais et je me dis que je n'ai pas assez profité tellement je n'avais pas confiance en moi. S'il y a des jeunes qui me lisent, ne perdez pas de temps, aimez-vous comme vous êtes et croquez la vie ! Vous êtes souvent bien mieux que ce que vous croyez et l'image négative que vous pensez donner aux autres n'est pas la bonne. Ceci est valable à tous les âges mais il y a des chose qu'on fait moins ou plus du tout en vieillissant.

C'était ma philosophie du jour, à consommer sans modération. Je retourne à mes vacances dans lesquelles finalement il n'y aura pas trop de place pour le rien.

Voyage dans le temps, digressions sur rien...

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Carole attitude, #humeurs, #La vie en pandémie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

wondermomes 29/04/2021 12:07

Tes phrases résonnent tellement en moi ! Beaucoup de regrets de ma jeunesse aussi...

sysyinthecity 20/04/2021 16:53

tu n'as pas assez profité car pas assez confiance, cette phrase me parle tant !

Papillote 15/04/2021 18:13

Je ne sais pas si c'est normal, mais moi je n'ai pas vu cette année de pandémie passer ! Sûrement parce que je n'ai pas travaillé depuis le début de la pandémie : je fais ce que je veux de mon temps, je l'étale, je ne vois plus personne, les journées se suivent et se ressemblent et aucun faits ne marquent le passage du temps : pas de fête du nouvel an, pas de galette, de crêpes en famille, d'oeufs à chercher à Pâques... pour moi c'est toujours comme si on était en mars 2020.

Les inspirations de Bérengère 14/04/2021 12:45

C'est vrai que la période est propice à l'introspection. Je suis beaucoup à la maison pour garder les enfants, mais je n'arrive pas à me poser vraiment, ni à être efficace. Drôle de période ...

Mademoiselle Farfalle 14/04/2021 11:34

Je suis aussi en vacances cette semaine parce que j'avais prévu de les poser pour partir. J'étais optimiste ! Mon but de la semaine c'est de ranger mon atelier. Mais ça me parait impossible tant la tâche est énorme!

Girls n Nantes 14/04/2021 09:54

c est vrai on se rend compte qu on a perdu du temps bêtement et c est dommage...
Après même sentiment que toi en ce moment... RIEN
j ai même pas de photos à ranger, on est pas photos ici...

Nanie 14/04/2021 07:37

Même conclusion pour moi en regardant les photos de mes 20 ans : j'avais sans doute plus de valeur et de capacités, de possibilités que je ne m'en consentais à l'époque. Mes pensées limitantes et mon manque d'estime de soi m'ont fermé bien des portes que je ne pourrai plus jamais ouvrir.