Séries en série / Mai à septembre 2021

Publié le 13 Octobre 2021

Je n'ai pas réussi à être régulière dans la publication de mes billets séries, nous voilà donc avec un grand récap de ces derniers mois. Je vais vite sur les séries qui ne m'ont pas emballée plus que ça.

LES SERIES D'AMOUR

Les Shtisel, une famille à Jérusalem

3 saisons - Netflix

Akiva et Shulem Shtisel, père et fils, sont assis sur un petit balcon donnant sur les rues du quartier de Geula, à Jérusalem. Cela va faire un an que la mère est morte. Tous les autres enfants ont quitté le nid, Akiva et Shulem sont seuls. Ils se disputent, se réconcilient, se moquent d’eux-mêmes et du reste du monde. Mais tout va changer lorsque Akiva  va rencontrer  Elisheva…

Un vrai coup de coeur pour cette série qui a touché mon âme. Des relations familiales qui ressemblent à toutes les autres et même si cela se passe dans une communauté orthodoxe, cela reste universel : les rapports parents-enfants, le deuil, les amours, les tromperies, l'éducation des enfants, les compromis. On suit les membres d'une famille dans leurs déboires et leurs bonheurs. Akiva (qu'il est craquant mais qu'il est craquant !) est un jeune homme, artiste talentueux, qui n'arrive pas à  se prendre en main ni à faire des choix. Entre son père et la religion c'est très compliqué... il va nous en faire voir de toutes les couleurs mais il est tellement attachant ! Son père est un personnage respecté de la communauté, assez autoritaire mais tellement drôle souvent malgré lui.

Il y a les personnages de femmes fortes comme Giti la soeur, à la fois dure et droite dans ses bottes et sa fille Ruchami, qu'on verra grandir et devenir une femme forte elle aussi. Des femmes qui ne se laissent pas piétiner dans un monde d'hommes. Des femmes qu'on écoute, qu'on admire.

Tout cela dans le contexte religieux d'études talmudiques, de mariages arrangés (et l'on verra que ce n'est pas aussi condamnable que ce que l'on pense, en tout cas pas toujours...), de qu'en dira t'on, de relations compliquées avec les "extérieurs"... Mais avec beaucoup d'amour en toile de fond, beaucoup de poésie et moments de vie heureux et durs.

Une série qui fait rire énormément, pleurer aussi. Une famille qui a rythmé mes soirées et j'avais tellement l'impression de les connaître et surtout de les aimer.

Mare of Easttown - Mini série 7 épisodes - OCS

Tandis que sa vie va à vau-l'eau, une détective d'une petite ville de Pennsylvanie enquête sur un meurtre.

Des clans, des tribus, des cercles, des familles... La force d'une famille qui se soutient qui s'efforce de traverser les pires épreuves, qui commet le pire... Parce que tout ce qu'on ferait pour sauver sa famille, pour qu'elle n'éclate pas... Mais l'amour au bout du compte, toujours.
Dans une petite ville comme Easttown, il faut encore plus se serrer les coudes. Une ville est aussi une famille... On en revient toujours à la famille quelle qu'elle soit...
Kate Winslet campe une flic douée mais la mère de famille qu'elle est a de nombreux problèmes personnels à résoudre. Une très belle série aussi dure que belle.

Mes premières fois - S2 - Netflix

Un nouvel amour, de nouvelles amitiés et de nouvelles disputes avec sa mère : autant de raisons pour Devi de prendre des décisions courageuses... et parfois discutables !

Une teen série dont j'avais adoré la saison 1 et c'est pareil pour la 2. Le charme de Paxton doit y être pour quelque chose ! Plus sérieusement, j'adore le mélange teen, amours adolescentes et la question de la culture traditionnelle, ici l'Inde, qui bouleverse les relations. Devi est une ado souvent en colère qui n'arrive pas à canaliser ses émotions, elle se cherche tout comme ses copines. On parle beaucoup de l'image et du rôle dans lequel certains ados peuvent s'enferrer alors que dans le fond ils sont bien plus que ça... Une série beaucoup plus fine qu'elle ne paraît et pleine d'humour.

The Good Fight - S1 à 3 - Amazon Prime

Après un scandale qui a ruiné la réputation de la jeune avocate Maia Rindell et le compte en banque de sa marraine, l'éminente Diane Lockhart, un cabinet de Chicago majoritairement afro-américain les accueille. Diane y retrouve son ancienne collègue Lucca Quinn...

J'avais zappé cette série à tort. J'ai dévoré les trois premières saisons et je suis frustrée car les saisons 4 et 5 ne sont pas encore disponibles sur Amazon, j'ai hâte !

On suit les parcours personnels et professionnels de plusieurs avocat-es dans un gros cabinet afro-américain au moment ou Donald Trump est élu Président. La série a su parfaitement retranscrire l'ambiance de ces années par le biais des affaires défendues mais aussi par les engagements des membres du cabinet. C'est sans concessions et cette série raconte une Amérique contemporaine avec tous ses débordements. Le monde de la justice en prend aussi pour son grade entre les arrangements défiant toute morale, le pouvoir de l'argent, la corruption et les affinités politiques qui desservent ou supportent des causes... Le racisme, #metoo, les réseaux sociaux au service du pouvoir, les tweets du président... une vraie retranscription d'une réalité bien flippante...

Ted Lasso - S2 - Apple

Durant la seconde saison l'équipe cherche à améliorer ses performances pour remonter en Premier league, pour y parvenir elle va travailler sur elle-même, ainsi, la doctoresse Sharon Fieldstone, psychologue, vient s'installer à l'AFC Richmond, tandis que Ted essaie de nouvelles méthodes de coaching pour arrêter de faire des matchs nuls.

Une deuxième saison très touchante où l'introspection des personnages va encore plus loin. Ils se révèlent sous des jours différents et j'ai versé mes petites larmes par moment parce notre coach préféré va mal... Mais toujours tellement drôle surtout grâce à la verve de Roy Kent et on adore son couple avec Keeley. Une série vraiment attachante avec de nombreux personnages tous très bien travaillés. Je les aime tellement !

Sex Education - S3 - Netflix

Nouvelle année à Moordale ! Otis multiplie les relations sexuelles, Eric et Adam sont officiellement en couple et Jean attend un enfant. Pendant ce temps, une nouvelle proviseure, Hope tente de remettre Moordale sur le chemin de l'excellence, Aimee découvre le féminisme, Jackson a le béguin et un message vocal oublié remonte à la surface...

En tant que fan de teen séries, celle-ci est très réussie et parle aussi aux adultes grâce à ses personnages de parents qui ont aussi leur vie et leurs problèmes. Et en tant que parent d'ado je remercie cette série qui rend la sexualité naturelle et aborde à peu près toutes les questions qu'on se pose sur le sujet et sur qui on est, surtout à l'adolescence. Sex Education dédramatise beaucoup et ne culpabilise aucune pratique sauf celles punies par la loi of course. J'aime beaucoup toutes les introspections, les doutes, les apparences trompeuses et le non jugement.

Les séries américaines

Directrice - The Chair - Mini série - Netflix

Le docteure Ji-Yoon Kim prend la tête du Département d'anglais de la prestigieuse université américaine de Pembroke. Première femme à occuper ce poste et personne de couleur (un fait rare au sein du corps enseignant de cette université), Ji-Yoon doit relever plusieurs défis inédits.

Que je l'aime Sandra Oh ! Elle a tellement bien fait de quitter Grey's Anatomy qui s'enlise depuis trop longtemps pour faire la géniale série Killing Eve et maintenant The Chair.

On entre dans le fonctionnement d'une université américaine on s'intéresse aussi à la vie privée de Ji-Yoon Kim, maman solo d'une petite fille adoptée. L'université et la directrice se cherchent.

Le plafond de verre, la difficulté à être innovant face aux professeurs ancienne génération qui s'accrochent à leurs postes sans jamais se remettre en question. Une série bien ancrée dans son époque qui aborde le "politiquement correct" et l'engagement des étudiants pour qui chaque mot et chaque geste est signifiant mais aussi les dérives dues à ces comportements "woke". Le duo formé par Sandra Oh et Jay Duplass est touchant et attachant. Dommage que le court format laisse un peu en frustration mais la série dans l'ensemble est vraiment agréable et originale.

The Handmaid's Tale S4 / OCS

Grièvement blessée par balle suite à l’évasion spectaculaire d’une cinquantaine d’enfants à destination du Canada, le destin de June est plus que jamais incertain…

Enfin, la série navigue entre Gilead où ça commençait à tourner en rond à la fin de la saison 3 et le Canada où sont basés plusieurs des personnages principaux. On retrouve June qui continue à ne pas vouloir partir pour sauver sa fille mais on sent que le vent tourne et qu'elle serait plus utile ailleurs... A Gilead les femmes sont toujours aussi maltraitées mais la résistance continue la lutte. Au Canada on se rend compte que les réfugiés adultes ou enfants ont beaucoup de mal à tourner la page et à recommencer une nouvelle vie, surtout les enfants qui ne "reconnaissent" plus leurs vrais parents...

The White Lotus - S1 / OCS

Dans une station balnéaire au paysage de carte postale, des clients profitent de leurs vacances dans un cadre idyllique, pris en charge par un personnel des plus agréables et serviables. Très vite, il devient clair que le bonheur apparent et les sourires de façade sont trompeurs.

Une critique d'une société de nantis qui se croient souvent tout permis sans se poser de questions. Ils ont leurs problèmes avec lesquels on peut compatir mais au final ils sont toujours dans un entre-soi et se soutiennent quitte à écraser les autres qui ne font pas partie de leur monde. Elle est terrible la façon dont ils se servent des autres pour se venger ou pour se sentir puissants... Une série amère dont on aime détester ses personnages. J'ai bien aimé mais il m'a manqué un peu d'intensité je crois pour que je sois vraiment emballée.

Clickbait - Mini série / Netflix

Père aimant, mari dévoué et frère attentionné, Nick Brewer disparaît mystérieusement. Une vidéo diffusée sur Internet le montre couvert d'ecchymoses, tenant un carton sur lequel est écrit "Je maltraite les femmes. À 5 millions de vues, je mourrai". S'agit-il d'une menace ? D'une confession ? Des deux ? En cherchant à le sauver, sa sœur et son épouse découvrent une facette de Nick dont elles ignoraient l'existence.

Un peu comme son titre l'indique, on fait pareil avec les épisodes, on clique pour enchainer et savoir la suite ! Nick est-il coupable ? Mérite t'il cette vindicte populaire ? La série montre vraiment bien à quel point les réseaux sociaux peuvent être dangereux quand les gens croient tout savoir et se prennent pour des justiciers. C'est carrément flippant toutes les histoires de géolocalisation. Sans parler de tout ce qu'on risque en partageant trop de choses partout... On ne répètera jamais assez de se méfier et de ne pas faire confiance sans creuser un minimum...

Virgin River S3 / Netflix

Mel et ses proches se soutiennent quand l'adversité s'acharne, car entre un incendie, des disputes, des ruptures et un cruel décès, rien n'épargne Virgin River !

On va dire que c'est du masochisme pour moi tellement je trouve cette série niaise et sans intérêt mais j'ai continué à regarder... Je devais vraiment m'ennuyer l'été dernier ! Cette saison est ennuyeuse, il ne se passe quasiment rien et le coup du personnage de Hope absente à cause du Covid a donné des idées pourries aux scénaristes, mais au secours...

The Sinner S3 / Netflix

Le détective Harry Ambrose enquête sur un tragique accident de voiture survenu à la périphérie de Dorchester, dans le nord de l'État de New York. La découverte d'un crime caché l’entraîne dans une affaire dangereuse et troublante...

Après deux saisons (chacune peut se voir séparément) excellentes, cette troisième histoire m'a moins emballée. Elle se traine en longueur et est beaucoup moins forte que les deux autres, malgré le personnage de Jamie assez emblématique. Mais le duo Harry Ambrose (Bill Pullman) et Jamie (Matt Bomer) fonctionne.

Cruel summer - S1 - Amazon Prime Video

La série se déroule sur trois étés dans les années 90, lorsqu'une adolescente belle et populaire disparaît et qu'une autre adolescente, timide et maladroite et sans lien apparent avec la première, devient soudainement l’icône de la ville avant de se transformer en la personne la plus méprisée de l’Amérique. Chaque épisode est raconté en alternant les points de vue.

Addictive ! Une teen série qui sort un peu des sentiers battus même si les thèmes abordés sont familiers : la popularité au lycée, les relations amoureuses et amicales complexes des ados, la médiatisation à outrance... Un duo de filles entre admiration, amitié, jalousie et différence sociale. Jusqu'où peut on aller pour avoir la vie des autres, pour avoir la vie dont on rêve ? Quelles concessions peut-on faire et surtout quels mensonges on va servir aux autres ?

La série joue sans cesse sur la vérité et le mensonge et on croit savoir mais on ne sait jamais jusqu'au dernier moment...

Nine perfect strangers - Mini série - Amazon Prime Video

Neuf personnes qui ne se connaissent pas sont réunies dans un centre de remise en forme pendant 10 jours. Chacun est prêt à se donner à fond pour atteindre son but, mais tout va devenir beaucoup plus compliqué que prévu...

Une bonne idée de base même si pas originale mais malheureusement ça part en vrille trop vite. Entre thriller et drame psychologique la série cultive un mystère qui se révèlera moins intense que prévu. Dommage parce que le casting est très chouette et les histoires personnelles de chacun auraient pu être mieux traitées. Nicole Kidman avec son accent russe et ses yeux exorbités ça ne passe pas du tout, à la limite du ridicule...

Les séries françaises

L'école de la vie S1 - France 2 - Salto

L'école de la vie raconte l’école sans faux-semblants. Côtés lycéens, profs ou parents, on ne triche pas. L’école la vraie : avec ses histoires personnelles parfois difficiles que chacun tente à sa manière et avec ses moyens de dépasser. En explorant le quotidien des lycéens et de leur professeur, L'école de la vie met en lumière ceux qui participent à construire la société de demain.

Un épisode, un élève et à chaque fois un sujet de société abordé comme le harcèlement, la pression scolaire, la différence, les problèmes à la maison qui déteignent sur l'élève... Un prof ouvert qui dépasse peut-être un peu son rôle mais ça marche et clairement je rêve d'une éducation nationale avec plus de profs comme ça. J'ai beaucoup aimé cette série et Guillaume Labbé dans le rôle principal est génial. Il est prof mais aussi un homme brisé qui tente de se reconstruire après un drame personnel. Toute une bande attachante autour de lui dont Bruno Sanches en meilleur ami drôle et attendrissant.

Mixte - S1 - Amazon Prime Video

En septembre 1963, le Lycée Voltaire devient mixte et accueille des filles pour la première fois de son histoire : c’est le début d’une nouvelle ère. Elles sont 11 au total pour une centaine de garçons : une vraie révolution. En situant l’action dans un lycée – le lieu de l’ébullition hormonale par excellence ! - Mixte apporte un éclairage différent sur des thématiques très actuelles. Adultes et adolescents vont se chercher, parfois se trouver et apprendre à vivre ensemble dans le quotidien de ce lycée à l’aube de mai 68.

Une très bonne surprise que cette série sur un sujet original et vintage qu'on connait mal. C'est clairement la révolution quand les filles arrivent au lycée et les réactions ne sont pas tendres. On les prend pour des idiotes, on les rabaisse, certains professeurs dont des femmes sont dubitatives et encore plus dures avec elles. Évidemment il y aura des histoires d'amour et plus, on est quand même dans un lycée !
On suit de près quelques filles, quelques garçons et quelques personnes du monde enseignant. Les classes sociales sont importantes, encore plus à l'époque où c'est beaucoup plus dur pour les élèves très modestes, on les remet souvent à leur place... Il y aussi la pudibonderie de l'époque, le racisme abordé par le biais d'une élève venant d'Algérie et l'homosexualité qu'on cache sous peine de tout perdre. Une très bonne série sans parler de la reconstitution parfaite des années 60.

On the Verge - S1 - Canal+

Dans un Los Angeles pré-Covid, quatre amies en pleine midlife crisis tentent de jongler entre leur vie familiale et leur vie professionnelle. Pour Justine, cheffe française dans un restaurant à la mode, Anne, styliste débordée, Ella, avec ses trois enfants de trois pères différents, et Yasmin, qui tente de sortir d’un congé maternité de 12 ans, le quotidien est un numéro d’équilibriste le plus souvent rock’n’roll !

Une série sympathique qui montre le quotidien de quatre femmes dans des situations diverses. Beaucoup d'humour et de satire de la société américaine assez focalisée sur le rapport aux enfants. Pour moi, c'est flippant la façon dont elles élèvent leurs gosses en fait, des enfants-rois surprotégés. Parfois la série m'a agacée et parfois j'ai trouvé des choses bien vues comme la mère désargentée qui tente de percer en famille sur Youtube pour gagner de l'argent. J'étais mitigée au début et plus ça avance, plus la série est intéressante.

Disparu à jamais - Mini série - Netflix

Adaptation du roman Disparu à jamais de Harlan Coben.
Guillaume Lucchesi, la trentaine, pensait avoir tiré un trait sur le drame terrible au cours duquel les deux êtres qu’il aimait le plus ont trouvé la mort: Sonia, son premier amour, et Fred, son frère. Dix ans plus tard, Judith, dont l’amour lui a permis de reprendre goût à la vie, disparaît pendant les funérailles de sa mère. Pour la retrouver, Guillaume va devoir affronter toutes les vérités que les siens lui ont cachées, mais aussi celles qu’il a depuis longtemps décidé d’ignorer. Pour le meilleur, et surtout pour le pire...

J'attendais plus de cette adaptation avec un bon casting mais ça ne décolle jamais vraiment. Pas grand chose à dire de plus. J'ai regardé sans que je ne sois passionnée ni happée.

Un entretien - 3 saisons - format court - Canal+

Une succession d'entretiens, menés par un directeur des ressources humaines, déclenchent chez lui des pensées intérieures plus ou moins déconcertantes. Une série constituée d'épisodes très courts, adaptée d'un court métrage homonyme primé lors du festival de l'Alpe d'Huez en 2016. Le directeur est incarné par Benjamin Lavernhe, pensionnaire de la Comédie-française.

Portée par le génial Benjamin Lavernhe en DRH, cette série de courts-métrages ausculte le monde du travail au gré des rendez-vous d'un DRH. Tout y passe, les coups-bas, la mesquinerie, le langage, les amours entre collègues, les nouvelles tendances du bien-être, le coaching, le management, le harcèlement, les licenciements, les fusions, les réorganisations... Acerbe, bien vu, drôle et ça en dit beaucoup sur notre société.

Les séries longues

This is Us - S5 - Canal+

La première à nous plonger dans le monde des séries sous covid. Difficile en effet d'être une série ancrée dans la réalité et de passer sous silence cet aspect de notre monde depuis près de 2 ans. C'est plutôt réussi et on voit le côté américain de l'épidémie. La série aborde aussi le mouvement #BlackLivesMatter par le biais du personnage de Randall qui va revoir son rapport aux autres et à sa famille. Les allers-retours entre présent, passé et futur réservent encore pas mal de surprises et le dernier épisode est carrément inattendu... J'aime toujours autant les personnages de This is Us.

Grey's Anatomy - S17 - ABC-TF1

Une histoire de fidélité que de suivre cette série depuis tant d'années alors que plus les années passent, moins c'est captivant. Et là, le covid a tout chamboulé encore plus. Le fait qu'on ne voit quasi pas la "star" de toute la saison et qu'on nous fasse le coup de l'antichambre de la mort pour faire revenir les morts, ça m'a gonflé. Sans parler d'une mort de trop pour un des persos préférés... impardonnable ce coup là ! Bancale cette saison qui pour moi sera la dernière, il paraît qu'il y en aura une 18ème, pourtant le dernier épisode avait tout d'une fin... enfin... Mais, mais, mais je viens de voir que la saison 18 avait commencé, je vais probablement être curieuse et regarder les premiers épisodes... pfuuu j'en ai marre de moi :)

Les séries européennes et israéliennes, sauf les espagnoles (voir plus bas)

Hamishim - S1 - Arte

Veuve et élevant seule ses trois enfants, Alona s’est fixé deux objectifs avant d’avoir 50 ans : vendre la série comique qu’elle a écrite et coucher avec un homme…

De vraies questions sur la place des femmes de plus de 50 ans dans la société qu'elle soit israélienne ou autre, c'est universel ou presque ! Mais Alona est aussi veuve et célibataire, elle veut retrouver l'amour ou au moins faire l'amour tout en voulant réaliser un objectif professionnel. On sent bien les regards fuyants dès qu'elle veut vendre sa série sur une femme de 50 ans ! Elle cumule puisqu'elle doit gérer son père en maison médicalisée et ses trois enfants, trois monstres d’égoïsme à mes yeux, j'ai détesté ces personnages d'ados et jeunes adultes totalement hors sol qui traitent leur mère comme une merde. Peut-être c'était trop cet aspect de la série...

Je me suis un peu identifiée à Alona (pas pour l'aspect famille mais pour le reste...) et c'est un peu déprimant au final... Avis positif mais un peu mitigé donc !

Ragnarok - S2 - Netflix

Un chaos mythique et un désastre environnemental se profilent tandis que Magne a besoin d'aide contre des ennemis colossaux et se heurte aussi à son frère, ingérable.
 
J'ai bien craqué sur cette série qui revisite la mythologie nordique très intelligemment en abordant des thèmes contemporains, notamment la protection de l'environnement et le green whashing. Cette saison 2 est plus introspective, les personnages se révèlent, se cherchent et leurs introspections respectives vont être dévastatrices... Magne n'arrive pas à être le héros que tout le monde attend tandis que son frère Laurits subit une vraie métamorphose en découvrant son côté obscur et cette évolution du personnage est un élément fort de cette saison...

Blackspace - S1 - Netflix

Un policier aux méthodes peu orthodoxes mène une enquête sur le massacre commis par des assassins portant des masques de licorne dans un lycée israélien.

Première fois que je vois une série qui se passe dans un lycée en Israël et j'étais intriguée. Je suis rassurée, les lycéens sont les mêmes partout ! Une enquête haletante qui va évidemment révéler des secrets bien enfouis et faire plus de victimes qu'on ne pense. Le sujet du harcèlement et ses conséquences est au coeur de la série.

Staged - S1 et S2 - Canal+

Confinés en raison de la crise sanitaire alors qu’ils s’apprêtaient à monter sur scène, deux célèbres comédiens anglais sont contraints de rester chez eux. Leur metteur en scène les convainc de reprendre leur répétition… en visio ; pas une mince affaire pour ces deux artistes, habituées à brûler les planches et pas toujours techno-compatibles.

Un petit régal de jeux de comédie ! David Tennant et Michael Sheen jouent leur propre rôle et c'est tellement bien fait qu'on y croit, on pense que c'est de la télé réalité mais c'est bien une série qui joue à fond sur cet aspect là. On croit qu'ils sont meilleurs amis, que leurs familles sont proches etc etc... Plein de célébrités jouent leurs propres rôles tout au long des deux saisons et c'est savoureux. On a vraiment l'impression de les surprendre à travers leurs réunions skype, la série a réussi à établir une proximité entre eux et nous. Une série anglaise bien écrité et savoureuse, on rit beaucoup surtout que le duo n'hésite pas à se moquer de lui-même !

Petits meurtres entre frères - S1 - Arte

Au retour d’une soirée alcoolisée, deux frères en voiture fauchent un vieil homme. Pour échapper aux poursuites judiciaires, ils maquillent les traces du drame. En quatre épisodes, une série policière à l’intrigue tentaculaire et à l’humour noir made in Scotland.

En quatre épisodes, la série joue sur "vont-ils se faire prendre?" mais s'attache surtout à démonter une relation fraternelle toxique. Entre histoires d'amour, blanchiment d'argent, enquête criminelle on rencontre tout un petit monde dont beaucoup ont des choses à se reprocher... La relation entre les deux frères est le ciment de la série, l'un des deux est clairement manipulé depuis toujours, saura-t'il trouver la force d'échapper à cette domination familiale qui l'empêche de vivre sa vie comme il l'entend ?

The Pembroke murders - Mini série en 3 épisodes - Canal+

En 2006, le commissaire Steve Wilkins, nouvellement promu, décide de rouvrir deux affaires de meurtres non résolus des années 1980. En utilisant les nouvelles technologies, Wilkins et son équipe relient potentiellement les meurtres à une série de cambriolages commis dans les années 1980. L'auteur de ces vols approche de la fin de sa peine de prison, mais si Steve Wilkins a raison, il est peut-être un tueur en série en puissance...

Série adaptée d'une histoire vraie, un cold case au Pays de Galles, rouvert plus de 20 ans après les faits qui permet de condamner un serial killer passé entre les mailles du filet. J'ai regardé pour voir une enquête criminelle et Luke Evans. Mais ce n'est pas assez fouillé et c'est trop basique et plan plan. Dommage.

Les séries en espagnol

Innocent - Mini série - Netflix

Matéo Vidal, jeune homme sans histoire, purge une peine de prison de 4 ans après avoir tué accidentellement un jeune homme lors d’un concert s’achevant en bagarre. A sa sortie, Matéo se construit une nouvelle vie avec sa femme Olivia et s’apprête même à fonder une famille. Jusqu’au jour où Olivia disparait, ne lui donnant aucune nouvelle, le cauchemar recommence … Inspiré d'un roman de Harlan Coben.

La meilleure du lot espagnol sans conteste ! Une adaptation réussie de Harlan Coben. Chaque épisode montre le point de vue d'un personnage et nous raconte son histoire et comment il est lié aux autres. Petit à petit le puzzle s'assemble... Un très bon thriller haletant, plein de rebondissements.

Elite - S4 - Netflix

Las Encinas accueille un directeur adepte de la fermeté et quatre nouveaux étudiants qui apportent leur lot de mystère, de folles rumeurs et d'intrigues romantiques.

C'est une série divertissante que je prends vraiment comme une sucrerie sans attendre plus. Je me suis attachée aux personnages dont j'ai aimé suivre les évolutions même si rien n'est crédible ou presque mais justement c'est une fiction délirante et c'est ça aussi qu'on aime en regardant Elite, tout est trop mais les "puta madre" de Rebeka je ne m'en lasse pas ! Cette saison dénonce quand même les violences faites aux femmes et ça ce n'est pas délirant.

Sky Rojo - S2 - Netflix

Partagées entre le désir de liberté et la soif de vengeance, Coral, Wendy et Gina ne lâchent rien face à leurs poursuivants, qui se liguent les uns contre les autres...

La saison 1 était prometteuse, la saison 2 tourne un peu en rond. Les filles continuent d'échapper aux méchants qui continuent de les pourchasser. Sinon on est sur les mêmes bases de dénonciation des violences faites aux femmes mais la série est ultra violente... Je trouve les filles sympathiques et j'ai envie qu'elles s'en sortent mais il faut que ça s'arrête à la saison 3 qui est déjà de trop...

Qui a tué Sara ? S2 - Netflix

Pour se venger, Álex va devoir éclairer le côté sombre de sa sœur et accepter le fait qu'il n'a jamais connu la vraie Sara.

J'avais bien aimé la saison 1, la saison 2 c'est du grand n'importe quoi, quel dommage. Trop d'histoires qui parasitent l'histoire. Je n'ai pas grand chose à ajouter !

La casa de Papel - S5 Partie 1 - Netflix

Le gang est enfermé dans la Banque d’Espagne depuis plus de 100 heures. Les braqueurs ont réussi à sauver Lisbonne, mais ils s’apprêtent à vivre leurs heures les plus sombres, après avoir perdu l’un des leurs. Le Professeur a été capturé par Sierra et, pour la première fois, il ne sait pas comment s’évader. Et au moment où la situation semble avoir évolué en leur faveur, un ennemi surgit, bien plus puissant que tous ceux qu’ils ont affronté jusque-là : l’armée. La fin du plus grand casse de l’histoire se rapproche, et ce qui avait commencé comme un braquage va bientôt donner lieu à une guerre ouverte…

L'expression grand n'importe quoi n'est pas assez forte pour ce coup là. Un gâchis monumental sérieux... la palme de la scène la plus stupide revient au bad trip de Monica qui se shoote pendant que toute son équipe se tue à la tâche sans jeux de mots ! ... C'est bruyant, ce n'est plus une série de braquage mais un mauvais film de guerre...

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Nipette en séries, #Voyage - voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Génial, merci ça donne plein d'idées pour des prochaines séries !
Répondre
W
Merci pour ton avis sur ces séries. J'en suis encore quelques unes (Sex Education, Virgin River) et justement j'en cherchais une à regarder avec Chéri vu qu'on vient de finir Elementary. Je pourrais en discuter avec lui ;-)
Répondre
G
whaou t'en as regardé des séries toi !
ça va m'aider car j'étais un peu en panne de bonnes séries en ce moment
Répondre
L
à part les séries d'Arte, bien que je n'ai même pas vu la série "petits meurtres entre frères"
PS: les liens sont revenus! :) ça ne fonctionnait plus
Répondre
S
j'ai voulu regardé The chair mais je n'ai pas accroché, j'ai commencé mes premières fois c'est assez sympa !
Répondre
M
Alors il y a quelques séries vues, d'autres que j'ai envie de regarder grâce à toi... MERCI de ce billet moi qui cherche tjs des séries à voir..... à bientôt
Répondre
M
J'ai vu plusieurs des séries dont tu parles. La dernière que nous avons terminé c'est la saison 2 de Ted Lasso. J'aime tellement cette série #RoyKentForever
Répondre