Les arbres voyagent la nuit de Aude Le Corff

Publié le 29 Mars 2013

les-arbres-voyagent-la-nuit

 

J'avais dit mon émotion d'avoir entre les mains le premier roman de Aude Le Corff que j'ai d'abord connu sous le pseudo de Aude Nectar. Une belle rencontre issue de la blogosphère. Et puis on a pas mal de points en commun quand on parle de cinéma.

 

 

 

Résumé tiré de la quatrième de couverture

 

"Un professeur de français à la retraite est intrigué par une fillette qui habite son immeuble. Chaque soir, après l’école, Manon se réfugie dans le jardin. Assise sous le bouleau, elle parle aux chats et aux fourmis, quand elle n’est pas plongée dans un livre. Depuis quelques mois, sa mère semble avoir disparu.

Brisant la routine et sa solitude, Anatole finit par l’approcher. C’est autour de la lecture du Petit Prince qu’ils échangent leurs premières confidences.

En côtoyant Manon, le vieil homme va rencontrer d’autres voisins : Sophie, une femme singulière qui le met mal à l’aise, et Pierre, le père de la fillette. C’est tous ensemble qu’ils entreprendront un voyage inattendu jusqu’au Maroc."

 

Je ne suis pas une pro des critiques de livre, je suis plus à l'aise pour parler des films mais je vais faire de mon mieux.

 

Le test des premières pages a été concluant. Un style fluide, une histoire qui prend dès le début, ouf je me suis lancée dans la lecture sans me forcer. C'est toujours délicat de juger le travail d'une personne qu'on connaît et qu'on apprécie.

J'ai tout de suite accroché à l'histoire. Une petite fille de 8 ans, une maman absente, un vieil homme seul, une belle  rencontre pleine de surprises comme la vie sait nous en offrir, autant d'ingrédients qui m'ont touchée.

 

Tout en douceur et en poésie Aude Le Corff décortique les sentiments qui agitent ses personnages mais dans lesquels tout le monde pourra se retrouver : un enfant en manque d'amour et d'attention, la solitude de la vieillesse, le couple à l'épreuve de difficultés de la vie... Elle aborde des thèmes comme la quête de l'identité, le droit à la différence, la difficulté de se reconstruire après une fausse couche, l'amitié intergénérationnelle... Je ne veux pas trop dévoiler de l'histoire donc je ne donne pas tous les détails. J'ai beaucoup souri lorsque j'ai reconnu certains détails inspirés par les réseaux sociaux par exemple mais j'ai aussi eu plusieurs fois les larmes aux yeux.

 

A travers le classique voyage dans lequel on part pour mieux revenir, le voyage qui nous change durablement, qui réveille notre conscience, "Les arbres voyagent la nuit" est au final une belle leçon d'espoir. Rien n'est jamais perdu, il faut y croire et s'en donner les moyens aussi.

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Sorties culturelles... de maman - critiques cinéma.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A

Merci pour ces gentils commentaires et votre intérêt, j'espère que vous passerez aussi un bon moment avec ce roman, bises
Répondre
A

Après t'avoir lu,j'ai juste envie de le lire ce livre!!


 
Répondre
M

J'vais déjà très envie de le découvrir, tu as fini de me convaincre. Demain j'irais vérifier que mon libraire est un bon libraire :)
Répondre
R

je me souviens également, d'Aude, j'aimais beaucoup la lire à l'époque, et comme qqn le dit plus haut, effectivement, le titre déjà donne envie de se plonger dans cette histoire.


je le note dans ma liste..
Répondre
S

Le titre j'adore! Elle est très bien ta critique, puisque j'ai encore plus envie de le lire. J'attends sa sortie avec impatience. Je suis super contente pour Aude et fière d'elle. 
Répondre
P

Je me souviens bien d'Aude et son blog toujours bien écrit. Ravie qu'elle soit publiée et merci pour ton résumé, ça donne envie!
Répondre
M

Tu allonges ma liste des "à lire"!


Merci pour ce résumé à ta façon.
Répondre
I

Ton article me donne envie de lire ce livre et puis le titre et la couverture me plaisent également beaucoup!
Répondre
M

Un joli billet, merci! Tu m'as donné envie de lire ce livre.
Répondre
L

Ta critique me tente beaucoup, je vais noter ce titre sur ma liste !


Bises !
Répondre
K

Merci pour ce billet et ton avis, ça me donne envie de le lire;)
Répondre
E

Rien que le titre me fait envie, c'est si poétique
Répondre