Mon grand-père ce héros / Fin

Publié le 1 Avril 2010

Les rafles devenant de plus en plus fréquentes, j'ai rejoint le maquis de Rieumes (réseau Marco Polo) et participé à de nombreux combats. Sachant que je connaissais la mécanique, mon chef m'envoya, aussitôt que Toulouse fut libérée, me mettre à la disposition de l'Etat Major Régional des Forces Françaises de l'Intérieur. Je fus immédiatement incorporé et mobilisé comme conducteur auto et ma femme secrétaire à l'E.P.S.M (Etablissement Public de Santé Mentale ?) de Toulouse.

A cette époque je ne pouvais pas faire autre chose dans l'armée car mes blessures me faisaient souffrir et les soins que je recevais en ville par le Docteur Flaisler ne suffisaient malheureusement pas toujours.

En novembre 1944, l'Etat Major de Toulouse m'envoya en mission à Paris où nous devions remonter un contingent de voitures au service du Matériel Vieux Fort de Vincennes.

De là, je fus affecté à la Présidence du Gouvernement Provisoire, Service de la Défense Nationale (D.G.E.R). Je partis en mission vers l'Allemagne à titre militaire et à titre civil, toujours au titre de la DGER de décembre 1944 au 27 octobre 1945.

J'ai été opéré une première fois en mai 1946 à l'hopital Bichat à Paris car il n'y avait pas de place au Val de Grace et la deuxième fois à l'hopital Péan en novembre 1948, la première opération n'ayant pas réussie.

  ordredumérite

 

  --------------------------

 

Voilà... Fin du témoignage. Témoignage inestimable pour notre famille. J'avais 13 ans donc quand mon grand-père est mort et je n'aurais jamais soupçonné toute cette histoire à l'époque même si j'étais vaguement au courant de déportations dans la famille. Je voyais mon grand-père avec des grosses chaussures orthopédiques mais sans connaître l'histoire de ses blessures même si je savais que c'était des blessures de guerre.

Mon père a retrouvé ces écrits il y a plusieurs années. J'ai lu et relu ces mots et récemment en rangeant mes papiers j'ai eu envie de les relire et de les partager.

J'aurais voulu en entendre encore et encore mais presque tous les témoins de cette époque sont morts alors ces mots sont d'autant plus précieux. Un devoir de mémoire oui... familial mais pas que...

Hommage à tous ces héros de guerre sans qui nous ne serions peut être pas là aujourd'hui...

Une chose est sûre, si une bonne étoile n'avait pas veillé sur mes grands-parents, je ne serais pas là aujourd'hui!

papieoiseau

 

A Félix, Suzanne et tous les autres...

 

 

 

Mon grand-père ce héros / Part 1

Mon grand-père ce héros / Part 2

 

Rédigé par Carole

Publié dans #Carole attitude

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

Je t'adore ma sœur, toi qui réponds sans y voir keudchi au commentaire précédent le mien.


Sinon, je t'adore aussi.
Répondre
C


Oh punaise comment tu m'as eue :) tu m'as fait rire à retardement !



H


Pour information, le sigle EPSM signifie, dans le contexte d'alors :


"Etablissement Principal du Service du Matériel", c'est plutôt cohérent avec ce que vous narrez.


 


Bien à vous,


P. Fellicks



Répondre
C


Merci beaucoup! j'ai cherché sur internet mais n'ai trouvé que ce que j'ai mis d'où le point d'interrogation et plus personne à qui demander...



D


J'ai moins l'occasion de me balader chez mes blogocopines...:) et finalement c'est mieux je profite de l'histoire de ton grand père en 1 prise !


Merci de nous faire partager cette histoire, c'est toujours plus intéressant au niveau humain d'une personne plutôt que 'la grande histoire' remaniée et remaniée encore...:-)


 



Répondre
C


merci...



T


Bonjour ; Merci pour ce merveilleux témoignage ... Mes grands-parents ont vécus eux aussi les rafles et le passage en zone libre. Super article et très bon blog ... Vous faîtes Pessah ? Bon
dimanche, cordialement Véronique.



Répondre
C


Merci...


Non je ne fais pas Pessah...



C


Merci pour ce magnifique témoignage Carole ... à la mémoire de Félix et de tous les autres.



Répondre
C


A leur mémoire...



M


Les héros sont immortels ! la preuve : en 2010 nous lisons ses mémoires dans le 2.0, nous, inconnus, parce que comme tu le dis, sans ses héros, nous ne serions pas là.



Répondre
C


Belle réflexion mister...



P


Je me suis régalée à lire ton récit, c'est très prenant et c'est dingue cette vie qu'il a eue ton grand-père, on pourrait en faire un film...



Répondre
C


oui on pourrait! Avis aux producteurs qui me lisent !



T


Merci pour ce partage très émouvant. Il est bon que nos jeunes sachent ce qui s'est passé pour que plus jamais ça ne se reproduise.


Bel hommage à ton grand-père et toutes les personnes qui se sont battus pour notre liberté.


Bisous



Répondre
C


Surtout que c'était il n'y a pas si longtemps...



M


C'est très émouvant ! C'est un beau témoignage. Merci.



Répondre
C


quelle histoire quand même... tu as bien fait de nous livrer tout cela, c'est un très beau témoignage !



Répondre
C


quelle Histoire avec un grand H... la petite dans la grande!



C


Quel parcours...c'est incroyable. Et parmi tous les terribles événements qu'il a vécu, j'ai trouvé magnifique qu'il se marie. une petite bulle de bonheur pour survivre. J'espère qu'il a été
décoré ou tout au moins reconnu par l'état français pour toutes ses activités de résistant. Bref, j'ai beaucoup aimé ton récit.


Biz et excellent we de Paques



Répondre
C


une bulle de bonheur ça oui, l'urgence de faire quand on sait pas si ce sera encore possible plus tard...


oui j'ai mis en copie la Croix de Guerre pour faits de résistance



E


Je l'ai dit et le redis encore : bien bel hommage à ton super papy que tu nous a fait partéger là Miss... Très émouvant même de voir la hargne, le courage et la ténacité qu'il a eu malgré ses
blessures, malgré tout ça il a continué de se battre et d'honorer notre beau pays... Comme tant d'autres, ton grand-père et tous ces combattants de l'ombre comme on dit, ont et auront toujours
mon plus profond respect... Merci à toi Carole pour ce témoignage... merci... Bisous



Répondre
C


oui je ne sais pas comment il a fait, l'instinct de survie, l'amour de ma grand-mère...



L


un bel hommage tout ses anonymes ....et je suis sure que de là ou il est il est fiere de sa petite fille qui perpetue cette memoire .... Bisous



Répondre
C


moi je suis fière de lui en tout cas!



L


les écrits restent comme on dit et c'est super de pouvoir partager ce qu'il a vécu ;)



Répondre
C


les écrits et la transmission...



L


Comme toi, j'étais fière de savoir que ma grand-mère hébergeait des anglais qui étaient parachutés!!!



Répondre
C


Que de belles histoires et heureusement...



L


Merci Carole :)



Répondre
S


alors comme ca on vire mes com !!!!! grrrrrrrrrrrrrr 


je trouve qu'il serait très sympa de réunir tout les ecrit des anciens combattant pour les faire découvrir aux plius jeunes ...



Répondre
C


tu as été trop rapide ;-)


 



A


Ce fût un vrai plaisir de lire ce récit...Tu peux être fière d'avoir eu un grand-père héros de guerre!!


Bisous



Répondre
C


je le suis mais aussi tout simplement parce que c'était un super papie!