Notre devoir de mémoire

Publié le 29 Janvier 2011

Auschwitz-nowe-zmiany-17-01-2011_26.jpg

 

"Une seule chose peut être pire qu’Auschwitz... si le monde oublie qu’un tel endroit a existé." Henry Appel, survivant d'Auschwitz.

 

Comment ne pas relayer et soutenir la cause de la Fondation Auschwitz-Birkenau en Pologne. Une Fondation qui se bat contre l'oubli, la banalisation et l'indifférence. Parce que bientôt, il n'y aura plus un seul survivant de cette horreur pour en parler. Déjà que certains essaient de nous faire croire que rien n'est arrivé, que tout ceci est exagéré voire que les juifs, tsiganes, homosexuels, artistes, handicapés ou autres communistes l'auraient bien mérité.


Pour le 66ème anniversaire de la libération du camp Auschwitz-Birkenau, la fondation lance une campagne internationale web et media, pour sensibiliser les nouvelles générations à la tolérance et les méfaits qu'on pu provoquer la haine de l'autre dans le passé.

Côté web, c'est principalement sur Facebook que la campagne de sensibilisation se déroule où une page mise en place pour l'occasion héberge un engagement à maintenir le devoir de mémoire. Cliquer sur j'aime équivaut à signer symboliquement. N'hésitez pas à partager sur votre mur si la cause vous parle.
http://www.facebook.com/AuschwitzInterveneNow

Pour des raisons techniques liées notamment à la nature instable du terrain, le site du camp de Auschwitz-Birkenau a un besoin urgent d’être conservé et entretenu. Si des fonds ne sont pas récoltés, il risque à terme de disparaître… Ce 66è anniversaire est aussi l’occasion d’une levée de fonds internationale.

 

"Les baraquements, les fils barbelés et les ruines des crematoriums et des chambres à gaz constituent les meilleurs gardiens de la mémoire ; de par leur présence silencieuse ils veillent à ce que personne ne puisse jamais nier que le pire des crimes du XXème siècle a effectivement eu lieu" a déclaré Wladyslaw Bartoszewski, président du Conseil de la Fondation Auschwitz-Birkenau et ancien prisonnier du camp. "En garantissant la préservation du Mémorial Auschwitz-Birkenau et en conservant les témoignages du passé, en réalité, nous préparons l’avenir".

 

J'espère que vous me suivrez dans notre devoir de mémoire... si vous êtes sur Facebook. Et pourquoi pas faire un don si jamais...

http://en.auschwitz.org.pl/m/

 

Visuel-campagne-Auschwitz.jpg

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Carole

Publié dans #Carole attitude

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A


Superbe billet sur le sujet, je regrette de manquer de temps en ce moment pour faire la tournée des blogs, je rate de bons billets !


Mais en effet, minimiser ou ignorer, c'est presque aussi tragique que passer à l'action et recommencer...



Répondre
C


Merci Aude...



L


Içi on connait bien le sujet helas .... Et contrairement a une grand epartie d ela France on en parle encore ... peut etre parce que L'ets fut plus touchée je ne sdais pas ....



Répondre
C


oui sûrement...



G


Bravo pour cet article..Le devoir de mémoire passera par nous..Mon ché"ri étant fan d'histoire racontera au moment venu à nos filles ces périodes douloureuses du 20eme siecle..



Répondre
C


merci



M


Vais aller partager de ssuite, merci pour l'info


Bises



Répondre
C


merci!



M


Excellent article, oui il faut se souvenir pour comme tu l'écris garantir l'avenir pour nos enfants.



Répondre
C


Merci...



M


Excellent article ! Étant polonaise et ayant vécue à quelques kilomètres d'Auschwitz c'est une cause qui me touche particulièrement...Je me permet ici de mettre un lien vers un de mes articles
sur un sujet connexe, à savoir la recherche des survivants de la guerre nés à Breslau:


http://anteketborka.blogspot.com/2010/11/une-cause-qui-me-tient-coeur-festung.html


Merci pour ton article !



Répondre
C


Merci... tu peux te permettre, au contraire, l'info doit circuler...



L


bien sur, rien ne doit etre oublié...dieu merci il reste aussi les recits, les photos, les reportages, les films sur le sujet...personne n'oubliera j'en suis persuadée et c'est nous parents qui
devont en parler à nos enfants comme nos parents nous en ont parlé...Léa connait deja cette partie de l'histoire, pas encore les photos car elles sont trop difficiles


bravo Carole pour ton article


bises



Répondre
C


merci... contrairement à toi je ne suis pas sûre qu'un jour on en parle encore... en tout cas, si les preuves matérielles n'existent plus du tout, ça donnera encore de beaux jours aux
négationnistes



C


je suis assez d'accord avec ta phrase d'intro, le pire serait d'oublier.


Je relaye l'info sur FB.


Merci pour ton article.



Répondre
C


Merci...



E


Rien d'autre à dire



Répondre
C


...



A


Evidemment c'est un sujet encore ancré dans la chair de nos survivants...Surtout ne jamais oublier...


Bisous,bon week-end



Répondre
C


de nos survivants et de leurs descendants...



M


Un sujet sensible qui devrait tous nous parler ...


Nos enfants ne connaitront plus aucun survivant mais nous, nous pourrons témoigner en leur mémoire ...



Répondre
C


oui et il le faudra car j'ai l'impression que les livres des écoliers changent de plus en plus sur le sujet...