C'était la dernière séance : The Leftovers

Publié le 7 Juin 2017

C'était la dernière séance : The Leftovers

The Leftovers de  Damon Lindelof et Tom Perrotta/  3 saisons / HBO aux US et OCS en France

 

Voilà, on y est ... Je viens de regarder le tout dernier épisode de The Leftovers et je suis déjà tellement nostalgique...

Des chocs émotionnels et esthétiques j'en ai connu quelques uns depuis 1992 mais je les compte avec une seule main. The Leftovers en fait partie, c'est une série qui parle à mon âme, une connexion totale que je n'arrive pas forcément à expliquer mais que je vis ça c'est certain.

Quand la saison 1 est arrivée, je n'ai pas attendu. L'épisode 1 m'a mis une claque, les émotions dans tous les sens et l'impression d'être devant une série totalement différente. Au tout début, les fans de The Leftovers n'étaient pas aussi nombreux et la série était perçue comme trop "space" pour beaucoup...

La série est l'adaptation du roman de Tom Perrotta, Les Disparus de Mapleton. D'ailleurs à l'époque j'avais vainement cherché le livre dans les médiathèques que je fréquente. Du coup j'avais lu le roman le plus célèbre de l'auteur "Les enfants de choeur" (Little children" adapté au cinéma avec Kate Winslet.

C'était la dernière séance : The Leftovers

L'histoire

Un jour d'octobre, 2 % de la population disparait, s'évanouit de la surface de la Terre sans la moindre explication. Les habitants de la petite ville de Mapleton vont y être confrontés : enfants, parents, voisins, amis et amants s'évanouissent dans la nature...

Trois ans plus tard, la vie a repris son cours à Mapleton mais rien n'est plus comme avant. Personne n'a oublié ce qu'il s'est passé ni ceux qui ont disparu. À l'approche des cérémonies de commémoration, le shérif Kevin Garvey est en état d'alerte maximale : des affrontements dangereux se préparent entre la population et un groupuscule aux revendications mystérieuses, les "Guilty Remnants"...

C'était la dernière séance : The Leftovers

Les toutes premières minutes de l'épisode 1 de la saison 1 j'étais scotchée, prise par une émotion qui ne m'a jamais lâchée tout au long de la série. Quelque chose d'irrationnel comme ce qui se passe dans The Leftovers.

Et la musique sublime de Max Richter qui entre dans le corps pour l'habiter et lui donner un spleen magnifique. Elle est toujours dans ma playlist et je l'écoute régulièrement pour m'échapper...

Et là vous pouvez vous demander en me lisant depuis le début, ce que j'ai pris et qui est mon fournisseur... Mais c'est là la beauté de The Leftovers, on est sous emprise en étant totalement clean...

Dans la saison 1, on fait connaissance avec les Guilty Remnant (ceux qui culpabilisent en quelque sorte d'êtres restés). Une sorte de secte dans laquelle tout le monde est habillé en blanc, on ne parle pas mais on écrit l'essentiel sur du papier et tout le monde fume comme des pompiers. Mais le plus flippant c'est qu'ils s'en prennent aux autres... Je n'ai jamais autant détesté un groupe dans une série que ces Guilty Remnant... Je n'arrêtais pas d'y penser !

Au début de la saison 3 il y a une intro démente qui raconte l'origine de ces hommes et femmes en blanc et c'est un des plus grands moments de la série...

Il y a tellement de scènes dingues, fortes, bouleversantes. Pas un épisode ne sert à rien. L'histoire est déjà assez folle. Comment vivre sans savoir ce que sont devenus les disparus ? Comment continuer à vivre avec ces manques survenus sans qu'on s'y prépare ?

La force de The Leftovers est d'avoir réussi à créer des personnages à part, tous autant les uns que les autres. Des caractères forts et attachants. A commencer par mon premier crush de la série, le chef de la police Kevin Garvey qui porte au fond de lui un tel désarroi. C'est la revanche de ce formidable acteur qu'est Justin Theroux, sous-estimé à mon humble avis. Tout le casting de la série est génial. Beaucoup de têtes connues avec des rôles en or comme Amy Brenneman, Liv Tyler, Christopher Eccleston, Scott Glenn, Regina King et Ann Dowd.  Et une immense révélation, Carrie Coon dans le rôle de la forte et déterminée Nora Durst. Eux et tous les autres sont exceptionnels.

C'était la dernière séance : The Leftovers

Dans The Leftovers il y a des choses qui n'expliquent pas mais dont on sent l'importance. Il y a des mondes parallèles, des dimensions parallèles mais ce n'est pas une série de science-fiction. Il y a des gens bizarres et des croyants intempestifs. Il y a surtout des gens qui s'aiment ou qui tentent de s'aimer malgré toutes ces questions existentielles déroutantes qui les entourent. Il y a des quêtes existentielles ça oui et beaucoup de références à Dieu, c'est une vraie série mystique mais pas forcément dans le sens religieux du terme...

Pour moi c'est un chef d'oeuvre !

J'ai prévu de revoir la série, je suis sûre qu'au deuxième visionnage il se passera encore plein de choses à l'intérieur de moi...

C'était la dernière séance : The Leftovers
C'était la dernière séance : The Leftovers

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Nipette en séries, #SériesTV

Commenter cet article

Madame 11/06/2017 09:32

Je ne connaissais pas, tu me donnes très envie de découvrir la série surtout que je n'ai plus rien à regarder en ce moment, merci ☺

Carole Nipette 11/06/2017 09:33

Tu me diras alors !! su tu veux d'autres idées regarde dans ma catégorie Nipette en séries ! :)