Season finale / The Handmaid's Tale / S1

Publié le 23 Juin 2017

Season finale / The Handmaid's Tale / S1

The Handmaid's Tale  de Bruce Miller, d'après le roman de Margaret Atwood / Saison 1 / Sur la plateforme de vod Hulu aux USA et en France à partir du 27 juin sur OCS

 

L'histoire : Dans la nouvelle République de Gilead, après une catastrophe biologique, le taux de natalité n'a jamais été plus bas. Dans cette version dystopique et totalitaire des États-Unis, les relations hommes/femmes obéissent à des règles très strictes. Alors que les hommes occupent toutes les positions du pouvoir, les femmes ont été démises de leur statut de citoyennes à part entière. Elles sont catégorisées selon leur fonction : les Épouses, femmes des dirigeants, les Tantes, veillant à la formation et l'affectation des Servantes, les Marthas, qui s'occupent de la maisonnée et les Servantes, uniquement dédiées à la reproduction. Elles sont affectées au sein des familles jusqu'à ce qu'elles mettent au monde les enfants tant désirés. Offred est l'une d'entre-elles...

Season finale / The Handmaid's Tale / S1

Pour moi cette série est un chef-d'oeuvre, en tout cas la saison 1. Aussi bien sur le fond que sur la forme, c'est réussi. Je n'ai pas (encore) lu le roman, je juge la série pour elle-même et non comme une adaptation. C'est d'une finesse rare et d'une densité... En 10 épisodes on a vraiment le sentiment que rien n'a été laissé de côté.

Dès le premier épisode j'ai eu le souffle coupé par cette histoire qui résonne beaucoup plus que d'autres tellement cela pourrait arriver. Je suis vraiment fan de dystopies et c'est la première fois que je ressens cette impression de malaise parce qu'il suffirait d'un rien pour que cela bascule. Déjà aujourd'hui, dans combien de pays on laisse faire, on laisse les femmes être des esclaves, des moins que rien, des personnes qui n'ont pas droit à la parole...

En plus, tout arrive parce que les humains n'ont pas fait attention à la pollution et à l'état de la planète, les problèmes de fertilité sont déjà là...

Il y a beaucoup de flash-backs toujours bien amenés qui montrent comment on en est arrivé là, comment la société a changé et laissé faire... comment les femmes sont devenues des citoyennes différentes, comment on ne veut jamais croire à l'impossible parce qu'on tient pour acquis nos droits...

A Gilead tout est horrible et à chaque fois qu'il se passe une toute petite chose de positive on craint qu'Offred (parfaite Elisabeth Moss) ne le paie. Comme toutes les femmes, elle est prisonnière. Même les femmes des dirigeants sont prisonnières au final et leur désir d'enfant est si grand qu'elles en perdent leur humanité... elles deviennent des tortionnaires alors qu’elle souffrent aussi...

Season finale / The Handmaid's Tale / S1

Une société évoluée comme la nôtre peut tout à fait basculer dans un retour au passé où la privation de droits pour une partie de la population est loi d'état. D'ailleurs c'est déjà le cas dans les sociétés où la religion et son interprétation intégriste dictent la conduite des uns pour opprimer les autres... Quand j'observe notre monde, je me dis qu'il y a beaucoup de critères en place pour créer un Gilead... notamment le grand retour du religieux, c'est terrifiant...

Ce n’est pas une série où on épargne le spectateur et il n’y a pas le côté trop gore comme par exemple dans Games Of Thrones, ce qui atténue la violence à mon sens… Ici elle est physique et psychologique, brute, sans sentiments...

Il y a beaucoup d’hypocrisie, comme d’habitude de la part de ceux qui font les lois, les hommes s'arrangent quand ça les arrange...

Et jusqu’où va-t-on pour sa propre survie ? On collabore, on se tait, on souffre en silence... à moins que l'on prenne enfin conscience que ce qu'on nous fait subir est inacceptable...

Il y a une forme de solidarité féminine qui se réveille de temps en temps, quand l’humanité et l’espoir reprennent un peu leurs droits…

Gilead n'est pas le seul modèle du monde. Il y a des états résistants, d'autres qui ferment les yeux pour le business. Dans la série, ceux qui réussissent à s'échapper, (les migrants) sont des opprimés et reconnus comme tels, et sont accueillis bien mieux que nous le faisons aujourd’hui...

Season finale / The Handmaid's Tale / S1

La fin de la saison 1 laisse place à l’espoir...

Ce n’est pas une série qui devrait durer longtemps et pourtant je dis ça alors que je l’adore. Mais le récit est tellement intense que ce serait dommage de trop le délayer. La saison 2 pourrait tout à fait être celle du changement et de la révolte…

 

The Handmaid's Tale est une série brillante, nécessaire, qui happe et dont on ne sort pas indemne... Une très grande série...

Season finale / The Handmaid's Tale / S1

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Nipette en séries, #SériesTV

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lefebvre 23/06/2017 21:23

Merci pour cette "critique " que j'aurais pu écrire ... sans votre plume bien sûr. J'ai adoré tout en étant "glacée d'effroi" . L'actrice principale est excellente, comme dans mad men ou top of the lake ! trés bon week end à votre petite famille !

Carole Nipette 24/06/2017 12:34

Merci beaucoup :) je n'ai pas encore vu Top of the lake c'est dans mes sessions de rattrapage !