Mercredi 19 janvier 2011 3 19 /01 /Jan /2011 07:20

image001

 

Arrietty, le petit monde des chapardeurs de Hirosama Yonebayashi 

 

"Dans la banlieue de Tokyo, sous le plancher d’une vieille maison perdue au cœur d’un immense jardin, la minuscule Arrietty vit en secret avec sa famille. Ce sont des Chapardeurs. Arrietty connaît les règles, on n’emprunte que ce dont on a besoin, en tellement petite quantité que les habitants de la maison ne s’en aperçoivent pas. Plus important encore, on se méfie du chat, des rats, et interdiction absolue d’être vus par les humains sous peine d’être obligés de déménager et de perdre cet univers miniature fascinant fait d’objets détournés. Arrietty sait tout cela. Pourtant, lorsqu’un jeune garçon, Sho, arrive à la maison pour se reposer avant une grave opération, elle sent que tout sera différent. Entre la jeune fille et celui qu’elle voit comme un géant, commence une aventure et une amitié que personne ne pourra oublier."


Dernier né du Studio Ghibli et premier film de Hiromasa Yonebayashi, "Arrietty, le petit monde des chapardeurs" raconte une aventure merveilleuse, la rencontre de deux mondes que tout oppose. Les images sont belles et poétiques parfois mais ça manque de souffle. J'ai bien aimé sans plus.

Il n'y a pas de ryhtme ni d'envolées lyriques comme on les trouve chez Miyazaki justement qui signe le scénario. Je n'ai pas vibré comme je le pensais parce que je l'attendais ce dessin animé, je ne rate pas un film sorti du Studio Ghibli. Quand à la musique de Cécile Corbel dont tout le monde parle avec des trémolos dans les textes, je crois que je développe une allergie musicale à ce qui ressemble à de la musique traditionnelle irlandaise.

Et un truc m'a gêné pendant tout le film : on dirait que le personnage de la mère est une grand-mère. Elle fait 20 ans de plus que son mari. C'est peut être idiot de ma part mais j'ai focalisé sur ce détail!


Cependant ça reste quand même un bon dessin animé pour les enfants, les décors de la maison des chapardeurs sont réussis, Arrietty est très jolie et les petites filles comme Nina s'identifient facilement. D'ailleurs il n'y a que moi qui fait la fine bouche, elle a adoré du début à la fin, veut déjà le revoir !


 

Une vie de chat

 

Une vie de chat de Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli

 

"Dino est un chat qui partage sa vie entre deux maisons. Le jour, il vit avec Zoé, la fillette d’une commissaire de police. La nuit, il escalade les toits de Paris en compagnie de Nico, un cambrioleur d’une grande habileté. Jeanne, la commissaire de police, est sur les dents. Elle doit à la fois arrêter l’auteur de nombreux vols de bijoux, et s’occuper de la surveillance du Colosse de Nairobi, une statue géante convoitée par Costa, le criminel responsable de la mort de son mari policier. Depuis ce drame, la fillette ne dit plus un mot. Les événements vont se précipiter la nuit où Zoé surprend Costa et sa bande. Une poursuite s’engage, qui durera jusqu’au matin, et qui verra tous les personnages se croiser, s’entraider ou se combattre, jusque sur les toits de Notre-Dame…"


"Une vie de chat" est la dernière réalisation du célèbre studio d'animation français Folimage (L'enfant au grelot, Mia et le Migou, La Prophétie des Grenouilles...). Nina a grandi avec "Les Comptines de Mon Ane", un bijou d'animation pour les enfants, je vous le conseille à partir de 18 mois/2 ans. 30 chansons à écouter et à dévorer des yeux!

 

 


Mon Âne | Ainsi font font font
envoyé par Folimage. - Court métrage, documentaire et bande annonce.

 

Une production Folimage est gage de qualité et encore une fois cela se vérifie avec "Une vie de chat". C'est un polar pour enfants avec une vraie enquête policière, des vrais méchants, un truand au grand coeur, des policiers. Même la musique jazzy diffère de ce qu'on entend d'habitude pour les petits.

L'animation est originale avec des inspirations trouvées dans la peinture, Picasso, Matisse, Modigliani ou Vermeer. Pour les plus grands, quelques références aux films de Scorsese font sourire. L'action se déroule à Paris et notamment sur les toits de la ville, décor très cinématographique.

Un film intelligent et bien mené qui plait autant aux enfants qu'aux adultes.

 

Le film est conseillé à partir de 6 ans et je pense que pour une fois on peut écouter ce conseil. Certaines scènes peuvent faire peur aux petits. Nina n'est pas une référénce, au cinéma elle n'a peur de rien. A 5 ans et des poussières elle regarde les 6 premiers Harry Potter sans moufter. Dans la vraie vie c'est autre chose!

Par contre la copine de Nina, plus âgée de quelques mois a eu peur à plusieurs reprises. D'autres enfants plus petits aussi. Il faut préparer peut être les enfants en leur montrant quelques images, on a moins peur de ce qu'on connaît.

 

Une belle surprise et encore un film d'animation made in France qui prouve que de côté là, la création est en pleine forme. S'il ne joue pas près de chez vous, la bonne nouvelle c'est qu'il sera disponible en dvd dès le 20 avril 2011.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Par Carole - Publié dans : Sorties culturelles et loisirs... de Nina - Communauté : Les films : outil de culture
Ecrire un commentaire - Voir les 17 commentaires
Retour à l'accueil

Retrouvez moi ailleurs

 twitter-nipette.jpg facebook nipette fluxrssnipette.jpg

hellocoton nipette  Instagram-20-icon 

Rechercher

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés