Une semaine de réflexion à la sortie de l'école

Publié le 26 Octobre 2012

  juin-4519.jpg

 

Cela fait plus de 20 ans que je travaille et en 20 ans, hormis mon congé maternité forcé pour soucis, je n'ai jamais eu d'arrêt de travail aussi long qu'une semaine.

Et surtout jamais d'arrêt de travail depuis que je suis maman.

Je suis devenue une maman du mercredi depuis quelques années parce que le temps passe trop vite et que je ne me voyais pas ne pas m'occuper un minimum de mon enfant unique.

J'adore les mercredis, ces jours où tout est permis, où l'emploi du temps, rythmé par une activité sportive ou médicale laisse le champ libre à tellement d'explorations. Les quatre journées que je passe au travail sont parfois si intenses que je n'ai pas le sentiment de moins en faire.

 

Mais ce qui me manque cruellement et qui m'a encore plus sauté au visage durant cette semaine à la maison, même souffrante, c'est d'aller chercher plus souvent mon enfant à l'école.

C'est bizarre ce sentiment de ne pas se sentir du même monde que les mamans de 16h30. Je les envie quelque part et puis elles se connaissent toutes, j'arrive comme un cheveu sur la soupe. Une semaine en 5 ans d'école...

 

Une semaine durant laquelle j'ai récupéré ma petite bouille d'amour, vu ses yeux qui me cherchaient de loin, son sourire rassuré de me voir à la bonne place. Une semaine durant laquelle j'ai bu toutes ces paroles intarrissables, ce débit que rien n'arrête, ce sentiment tellement enfantin de vouloir tout raconter et tout partager tout de suite. J'écoute, je me concentre, je souris, je réagis et nous voilà déjà arrivées à la maison. Un mini voyage de quelques centaines de mètres dans la tête et les préoccupations de ma fille, ses petits bonheurs quotidiens, ses apprentissages.

C'est ça la sortie d'école, c'est partager un moment à nul autre pareil, c'est entrer encore plus dans l'intimité de son enfant, dans l'intimité qu'il a sans nous dans cette école de laquelle nous ne savons pas grand chose au final, à peine quelques bribes de tout ce qu'il s'y passe en une journée.

 

J'ai le sentiment d'avoir volé ces instants qui ne sont pas les miens d'habitude. Et ensuite, rentrer, goûter, réviser ou regarder les cahiers ensemble puis jouer, faire des activités inhabituelles, prendre le temps jusqu'au diner.

C'est évident que les soirs où je rentre du boulot, je suis moins disponible, tout s'enchaîne et à peine arrivée, je m'occupe de notre pitance ou d'organiser le lendemain s'il le faut. Et surtout ce n'est plus si spontané sauf nouvelle exceptionnelle. Nina ne se précipite pas pour me raconter, c'est moi qui dois poser la question. Sacrée différence !

 

J'aimerais tant être une maman de 16h30 moi aussi mais cela n'est même pas envisageable... et pourtant demain il sera trop tard...

C'est vrai, ça dure quoi les sorties d'école ? 8 ans, 9 ans ? Au collège on va encore chercher les enfants ? C'est quoi 8 ans dans une vie d'enfant qui n'est déjà pas si grande, rien...

Je sens que cette semaine de sortie d'école restera unique et ce sentiment de regret va mettre longtemps à me quitter... Dans trois ans il sera définitivement trop tard...

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Les réflexions existentielles d'une maman

Commenter cet article

Mélanie H 29/10/2012 21:15


Elliot rentre seul de l´école, mais j´ai tout l´aprés midi pour en profiter.


 


Parfois quand j´ai un peu (beaucoup) du mal avec le fait de ne pas travailler, je pense à ce que je vis avec eux, à la jalousie du papa face à nos habitudes, nos rituels...je sais que ces moments
valent de l´or.


 


Tu vas mieux?

Carole Nipette 30/10/2012 00:18



de l'or oui :)


mieux, plus qu'un rhume qui traine... merci !



AudeNectar 29/10/2012 18:04


Très émouvant ce billet...je te rassure, tu n'es pas à l'abri d'une autre sciatique qui pourrait te permettre de redevenir une maman de 16H30... et c'est déjà super pour Nina et toi d'avoir le mercredi toutes les deux.

Carole Nipette 30/10/2012 00:17



ne me souhaite pas ça, c'est trop douloureux :) oui je sais, le mercredi c'est précieux !



Lily 29/10/2012 14:23


j'ai la chance d'etre une maman de 16h30 et mon boulot qui reprend bientot me permet d econserver cet avantage tre sprecieux a me syeux !!!! Bisous

Carole Nipette 30/10/2012 00:16



Profite alors !



Sandra 28/10/2012 08:24


Ah cette course quand elle prend une pause c'est tellement bon. c'est pour cela que je m'accorde une journée off pour lui, pour moi, pour voir ce sourire et faire la sortie du midi et de 16h ,
oui, chez nous c'est 16h encore plus dur pour venir le chercher, je devrai spartir à 15h de mon boulot.... 

Carole Nipette 30/10/2012 00:16



carrément 16h c'est encore plus dur...



Karya 28/10/2012 08:16


Je profite de mon congé maternité pour être une maman de 16H45 pour être précise ;) Evénement unique dans ma vie de maman. J'apprécie d'autant plus mais je n'y vais pas tous les jours non plus.
Non, j'alterne avec le papa parce qu'entendre les réflexions des unes et des autres sur "hum, elle n'ouvre jamais à l'heure", "hum, elle va encore discuter avec certains parents et je vais être
en retard" ... ben oui, c'est honteux une maitresse qui prend le temps de dire un petit mot à chaque parent. Alors pour éviter un bain de sang maman de 16H45 à petite dose cela me convient !

Carole Nipette 30/10/2012 00:14



je suis d'accord, parfois les parents des autres c'est la plaie !



Océane 27/10/2012 20:37


Décidemment, cette semaien tu vas me trouver "groupie", à tout tes bilets j'applaudis parec que tu exprimes des choses que je ressens... Ces mamans de 16h30, je les envie sans les connaitre, les
rares fois où je vais chercher mon fils à là sortie pile, je suis presque jalouse de les voir se saluer entre elle et discuter... Et le temps passé avec mon petit n'est pas de la même qualité,
quand on rentre sans se presser, prendre le gouter, jouer, discuter, sans la course du soir "bain diner dodo"....


Bref, joli billet qui me parle...

Carole Nipette 30/10/2012 00:14



merci j'aime bien les groupies ! oui on se sent "en trop"...



Anne 27/10/2012 17:31


J'ai cette chance là d'être une maman de 16h30 et je sais la chance que j'ai! Depuis cette année, je ne vais plus les chercher à l'école mais au car (ramassage scolaire oblige), mais c'est
pareil!


Après chaque enfant compose avec ce que ses parents peuvent faire. Je connais des enfants qui ont réclamé d'aller à la garderie du soir ou à l'étude pour être avec les copains! Et je suis sure
que tu partages déjà beaucoup avec ta fille, ton blog le reflète bien!!

Carole Nipette 30/10/2012 00:13



ma fille aussi n'arrête pas de dire qu'elle préfère l'école à la maison :)



angélique 26/10/2012 23:27


Etre une maman de 16h30,ça a son charme c'est clair...moi,j'arrive à adapter mes horaires avec mon boulot donc ,je profite,parce que c'est court au fond...Je n'ai pas vu les années passer avec
Baptiste et je me dis que dans 2 ans,il sera au lycée!(bouhhhhh!!!ça y est je déprime!!)Et voir la p'tite bouille réjouie de mon Tom à la sortie(et avec ses précieuses images en
plus),j'avoue,j'aime ça!!!Alors,je t'imagine dans ces moments là...ils doivent te paraître si doux ces instants...

Carole Nipette 30/10/2012 00:12



au lycée punaise !



Solène 26/10/2012 23:21


C'est un des avantages de mon boulot : même à temps plein, je pourrais encore être de temps en temps une maman de 16h30... (bon on le paye les nuits et les weekends en contrepartie...). Là, à mi
temps, je suis qd même très souvent là et c'est vrai que le trajet du retour à la maison est un vrai temps d'échange (mais j'ai des filles assez bavardes, certains enfants racontent moins).


Tu as vécu une sorte de parenthèse enchantée ;-) Le dos qui se déglingue, ça a ses avantages finalement !

Carole Nipette 30/10/2012 00:12



oui et heureusement pour les avantages :)



Marie Grain de Sel 26/10/2012 15:30


Comme je comprends ce que tu dis ! Moi, il y a encore un mois, j'avais du mal à être cette maman de 16h30. Et aujourd'hui, j'ai peur de ne plus jamais réussir à retourner bosser tellement je
kiffe ma race.... Ouais, ce temps-là, il est précieux ;-)

Carole Nipette 30/10/2012 00:11



Continue de kiffer alors !



cécile 26/10/2012 14:36


mais tiens, je pense à un truc: à partir de la rentrée prochaine, tu pourras la chercher à l'école une fois par semaine, tout en étant une maman du mercredi :)

Carole Nipette 30/10/2012 00:10



:) oui ! en vérité je la cherche le vendredi mais après la garderie à 18h, ce n'est pas pareil parce que fin de semaine tout ça... j'ai pu comparer avec les autres jours à 16h30 et c'est
différent !



Val1603 26/10/2012 14:16


Tout comme toi..., avec Grande-Miss, je n'ai vécu que très peu de sorties d'école... et avec Super-Boubou, mon p'tit dernier : aucune à ce jour...


Finalement te lire  m'a mis un coup de blues... pour tout ce que je loupe aussi... car comme toi, je suis une maman du mercredi.


Pas facile de concilier vie de maman et vie de femme active.

Carole Nipette 30/10/2012 00:09



désolée pour le coup de blues...



cécile 26/10/2012 13:48


je suis super émue par ton billet. oui le temps file et ces moments là sont riches d'échanges et courts. ça s'arrête après la primaire.


Ne regrette pas les mamans de 16h30, il y a aussi beaucoup de nounous, plein d'autres mamans sont comme toi :)

Carole Nipette 30/10/2012 00:08



oui je sais :) mais j'ai tellement aimé cette semaine de 16h30 !



labonoccaz 26/10/2012 13:29


coucou


je te comprends, comme j'aurais aimé aller chercher plus souvent mes fistons à la sortie de l'école, mais boulot oblige, je ne pouvais le faire qu'une fois par semaine, sinon, sisi, au collège tu
vas toujours chercher ton enfant mais pas de bisous ou de prise par la main, attention, lol bisous 

Carole Nipette 30/10/2012 00:08



tu le cherches en ta cachant à 500 m !



bealapoizon 26/10/2012 13:29


Comme je te comprends, ces instants sont précieux ! ça ne va surement pas te consoler mais moi qui suis une maman de 16h30 je suis presque invisible à la sortie tant il est NORMAL que je sois là
!

Carole Nipette 30/10/2012 00:07



:) ça ne me console pas !



Missquellegoule 26/10/2012 13:28


J'ai la chance (je dis bien CHANCE) d'être une de ces mamans de 16H30 et même le PRIVILEGE d'être aussi une maman de 11H45  !!!! Eh oui, papa les emmène à l'école le matin (et pas à la
garderie) et mon patron-ami me laisse terminer aux heures de sorties de classe.


C'est un énorme avantage. Je sais tout de leur journée et suis disponible non seulement pour toutes les activités qu'elles font (et elles ne manquent pas) mais aussi pour passer beaucoup de temps
avec elles. Du coup on a une grande complicité toutes les 3.


Dans un mois et demi nous changeons de locaux et je ne pourrais plus les récupérer le midi et devront manger à la cantine. Elles sont déçues mais savent très bien qu'elles ont eu beaucoup de
chance et que, pour le moment, je peux encore venir à la sortie de 16h30.


Ce qui me désole le plus c'est qu'avec la réforme sur les rythmes scolaires je risque de perdre une bonne demi-journée avec mes filles comme toutes celles et ceux (car il y a aussi des papas) qui
se sont organisés pour pouvoir passer plus de temps avec leurs enfants. Mais cette réforme n'a pour but (soi-disant) que de suivre le rythme biologique de l'enfant et non ses besoins affectifs,
d'attention et d'éducation (parentale)......

Carole Nipette 30/10/2012 00:06



Par contre si je ne travaillais pas je ne sais pas si j'irais tous les jours à la cantine, déjà parce qu'elle mange de tout là-bas et pas à la maison



Carmenpol 26/10/2012 11:10


Je suis pensive.... J'ai moi aussi été très rarement une maman de 16h30 ou de 9h, je ne le suis plus du tout depuis 1 an et ça me manque effectivement. Je ne vois jamais mes loulous le matin les
jours d'école, je suis partie depuis longtemps, et quand j'arrive le soir c'est la fatigue qui nous tombe dessus, à tous. Alors peu de place pour la zénitude et les grandes conversations les
jours d'école.


Heureusement depuis 3 ans je ne travaille plus le mercredi, c'est un choix de vie, pas un choix de carrière, mais ça me permet d'être plus zen et de profiter de mes loulous, c'est une chance que
je mesure bien. A à l'heure des débats sur les rythmes scolaires je pense aux changements à venir pour la rentrée prochaine avec appréhension, mais aujourd'hui j'en profite au maximum !

Carole Nipette 30/10/2012 00:05



Oh la la dur pour le matin, je ne sais pas comment je le vivrais si je ne pouvais emmener ma fille à l'école à 8h20... courage à toi



Anne-Laure 26/10/2012 11:06


Le temps, c'est un luxe...


Je ne pense pas que ça te consolera, mais il y a aussi des mamans de 16h30 -ou 17h, 17h30, voir 18h, bref garderie 2 jours sur 4... qui n'ont pas de récit, parce qu'une fois franchie la grille de
l'école, ils ont déjà tout oublié pour ne penser qu'à jouer, se retrouver... (suivez mon regard!) et qui du coup envient un peu les mamans d'enfants qui racontent!

Carole Nipette 30/10/2012 00:03



:) c'est vrai j'ai de la chance qu'elle raconte !



tara 26/10/2012 10:25


oh oui comme tu as raison! je suis une maman de 16h30 comme tu les appelles et c'est bien pour ça, pour ce temps qui file si vite que je n'arrive pas à aller travailler 'à l'extérieur' avec
horaires différents de l'école :o(...et donc je n'aurais pas droit à la retraite...mais bon je n'ai jamais réussi à faire autrement....le primaire passe très vite...mes deux grandes filles
sont au collège et lycée, et non, on ne va plus les chercher...alors oui je profite encore un peu avec ma Nina, mais oui! ça file TROP vite! et même en ayant conscience de vivre les plus belles
années de nos vies, rhooo zut, ça ne les empêche pas de filer...bisous***

Carole Nipette 30/10/2012 00:03



Oui je sais aussi qu'être une maman de 16h30 ça implique d'autres sacrifices...



coco 26/10/2012 09:33


Pas simple de tout concilier et être à 16h30 à la sortie des classes est pour moi aussi impossible à realiser. Heureusement, nous avons nos mercredi pour profiter un peu de nous chérubins!

Carole Nipette 30/10/2012 00:01



Oui je savoure !



Lucky Sophie 26/10/2012 09:32


je ne le réalisais pas avant de l'avoir vécu aussi, l'échange est bien plus riche quand on est moins fatigués et moins speed...

Carole Nipette 30/10/2012 00:00



sans comparaison !



3moopydelfy 26/10/2012 09:26


Les moments volés sont magiques. J'aime comment tu poses tout ton amour.


Profite Prem a déjà du mal à ce qu'on le cherche à la sortie, il voudrait être grand, rentré en bus tout seul en CE1. J'ai refusé, imagine le monstre que je suis. 


Bon rétablissement et des bisous. 

Carole Nipette 30/10/2012 00:00



Non mais va falloir que je parle à Prem :)



Lisbei 26/10/2012 09:25


Hello !


J'ai un petit pincement au coeur en lisant ton article ... moi j'ai de la chance, mes gremlins viennent de rentrer en maternelle, et comme j'ai pris une année de dispo, c'est moi qui les emmène
et vient les chercher ... et j'aime bien ce moment ...


Mais comme tu le dis si bien, on ne fait pas toujours ce qu'on veut, on veut parfois plusieurs choses en même temps, et puis il y a aussi les impératifs économiques ... plus ça va, et plus je me
dis que les femmes ont décidément plus de contraintes, d'impératifs, d'envies et de regrets que les hommes, surtout quand elles sont devenues maman ...


Bises et bon rétablissement, et garde de beaux souvenirs sans trop de regrets ... si tu le peux !

Carole Nipette 29/10/2012 23:59



merci, oui t'inquiètes :)



astuces de mamans 26/10/2012 09:21


oui, moi qui ai vecu ce smoment durant quelques années, ca me manque ce moment d'insouciance ou on prend le temps a la sortie de l 'ecole! c'etait bien! 

Carole Nipette 29/10/2012 23:59



oui !



madamezazaofmars 26/10/2012 09:17


J'ai mis du temps a aimer aller chercher mon fils à l' école. Jen' ai pas trop u le faire a la Maternelle parce que je bossais. mais cette anéne en primaire, avec notre itinéraire, le soleil
souvent, les tas de choses qu'il a à me raconter et son grand sourire, j'avoue que j'y prend du plaisir.


Et un jour aussi, un  de tes commentaires m'avait fait beaucoup réfléchir.

Carole Nipette 29/10/2012 23:59



profite alors, ça aura duré ce que ça va durer et c'est toujours ça de pris !



alameresi 26/10/2012 08:58


Je suis toute retournée par ton billet, ce sentiment de "rater" une partie de la vie de son enfant c'est si difficile. Et puis tu le dis bien, c'est quoi 8 ans dans la vie d'un enfant? Et surtout
c'est quoi 8 ans dans vie professionnelle? Plume est rentrée cette année à l'école et j'ai la chance d'être en congé maternité, puis en congé parental pendant 4 mois, parce que je n'ai pas encore
la force de laisser le plumeau puis terminant le travail très tard (20h30 ou 22h, y compris le mercredi), je ne veux pas rater la nouvelle vie d'écolière de ma fille.


Chaque jour, en allant la chercher à midi, je me dis que je vis dans un luxe inestimable...pendant encore quelques mois.


Bon courage à toi et bon rétablissement !


 

Carole Nipette 29/10/2012 23:58



j'ai été maman trop tard, c'est ça aussi... à mon âge c'est plus compliqué de mettre son boulot entre parenthèses...  profite bien de ton luxe !



LMO 26/10/2012 08:50


Je te confirme qu'au collège, on ne va plus chercher les enfants au risque de se faire lapider... ;-)


Je comprends ton sentiment, mais tu as ton mercredi avec Nina, ce qui est déjà énorme. Même si pas forcément suffisant pour toi...

Carole Nipette 29/10/2012 23:57



:) même pas en 6ème au coin de la rue ? :)


oui je sais j'ai de la chance pour le mercredi, sacrifice financier qui en vaut la peine mais que je ne peux étendre plus...



Soma 26/10/2012 08:18


Ma fille n'a pas encore 2 ans, donc je ne fais partie, pour le moment, d'aucune de ces mamans : mamans de 16h30 ou non-maman de 16h30.
Je me pose 1001 questions sur mon retour en France, en région parisienne... ce rythme effreiné qu'il faudra retrouver. Ma puce rentrera à la maternelle et je ne crains pouvoir être ces mamans de
16h30 même si mon coeur me crie haut & fort : 16h30, tu dois être à l'école pour chercher ta fille.
Parce qu'il faudra conjuguer avec une vie professionnelle & personnelle, parce que des choix "s'imposent" (s'imposent ? avons-nous tant le choix que cela ?).
En attendant, je suis sûre qu'elle gardera un excellent souvenir de cette semaine où tu auras été "une maman de 16h30".

Carole Nipette 29/10/2012 23:56



Non on n'a pas tant le choix que cela...



lexou 26/10/2012 08:06


a la la je comprend tout a fait ton ressenti, je met a la place de ta fille aussi, parce que j'adorais quand mes parents étaient la à la sortie, c'était rare, d'habitude je rentrais seule, et
puis un petit plus grande j'allais même chercher ma soeur chez la nounou et on rentrait a pied.Je culpabilise déjà beaucoup, avant même que ma fille ne rentre à l'école, de ne pas pouvoir aller
la chercher.Je travaille loin, je n'ai pas d'horaires fixes, les écoles a la campagne c'est compliqué, mais j'espère l'année prochaine améliorer un peu ce quotidien, on va essayer de trouver une
autre maison, plus proche des commodités, plus proche de tout.Qu'est ce que j'aimerais partager avec ma fille les sorties d'école!j'ai plus le temps de voir venir, mais le temps passe tellement
vite!

Carole Nipette 29/10/2012 23:55



oui c'est banal mais ça passe trop vite ! je réussis à m'arranger pour le vendredi 18h, c'est mieux que rien mais fin de semaine tout ça... essayer de le faire de temps en temps c'est déjà ça