Lectures et challenge / Mars 2021

Publié le 1 Avril 2021

Lectures et challenge / Mars 2021

Le point de mars sur mes deux challenges lecture : un par semaine avec l'application Goodreads et 60 dans l'année avec le Challenge Lecture 2021 de Mélanie. Les deux se complétant évidemment.

Six livres ce mois-ci, j'ai l'impression que j'aurais pu lire plus parce que j'ai lu plutôt très vite cinq d'entre eux. J'en suis donc à 21 livres en trois mois dont 19 pour le challenge. On a deux livres de ma pal et quatre emprunts à la bibliothèque.

L'ANOMALIE de Hervé Le Tellier

"Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension." En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte. Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai.

J'avais entendu tout et son contraire sur ce prix Goncourt. Je ne m'attendais pas à autant aimer ! J'ai accroché à l'histoire (tellement cinégénique !), au style, au rythme, aux personnages. J'ai aimé le mélange des genres et j'ai été surprise dans le bon sens. Et puis la fin est réussie et ce n'est pas toujours le cas lorsqu'une histoire part dans des sphères irréelles. Il y a de la poésie, de la beauté, de l'amour, du mystique, de l'irrationnel et tellement de belles phrases, j'aurais voulu en noter plein mais j'ai retenu celles-ci : "J'aimerai de nouveau. Aimer évite au moins de chercher un sens à sa vie."

D'ailleurs j'ai tellement été happée que j'ai lu le livre en quelques heures dans la même journée. Un coup de coeur !

Cela me donne envie de lire d'autres romans de l'auteur.

Catégorie 29 : Un livre choisi par un ami

 

UN HIVER A PARIS de Jean-Philippe Blondel

Jeune provincial, le narrateur débarque à la capitale pour faire ses années de classe préparatoire. Il va découvrir une solitude nouvelle et un univers où la compétition est impitoyable. Un jour, un élève moins résistant que lui craque en plein cours...

Un autre coup de coeur de mars et la découverte d'un auteur dont j'ai envie de lire toute l'oeuvre. Le genre de roman que je referme en ayant l'impression que je viens de lire tout ce que j'aime profondément que ce soit dans le style ou la narration. Victor m'a touchée dans sa lutte pour trouver sa place et surtout s'y sentir bien. La difficulté d'intégration, la différence des milieux sociaux, l'esprit qui règne dans les prépas, la lutte pour survivre dans un monde qui n'est pas le sien mais aussi à l'intérieur de son propre foyer lorsqu'on se rend compte qu'on n'a plus grand chose en commun avec sa famille... Un très beau roman, inspiré de la vie de l'auteur, mais qui raconte parfaitement bien la jeunesse étudiante et ses questionnements sur la société et la vie en général.

Catégorie 54 : Un livre dont le titre comporte une saison

UN BREF INSTANT DE SPLENDEUR de Ocean Vuong

Un bref instant de splendeur se présente sous la forme d’une lettre qu’un fils adresse à sa mère qui ne la lira jamais. Fille d’un soldat américain et d’une paysanne vietnamienne, elle est analphabète, parle à peine anglais et travaille dans un salon de manucure aux États-Unis. Elle est le pur produit d’une guerre oubliée. Son fils, dont la peau est trop claire pour un Vietnamien mais pas assez pour un Américain, entreprend de retracer leur histoire familiale : la schizophrénie de sa grand-mère traumatisée par les bombes ennemies au Vietnam, les poings durs de sa mère contre son corps d’enfant, son premier amour marqué d’un sceau funeste, sa découverte du désir, de son homosexualité et du pouvoir rédempteur de l’écriture.
 
Un premier roman marquant et bouleversant. L'histoire familiale marquée par la Guerre du Vietnam à tout jamais. Ce n'est pas si courant de lire un récit sur cette guerre raconté avec les yeux d'un enfant, d'un jeune homme et d'un adulte dont la mère et la grand-mère ont ce parcours. "Little Dog" raconte tout, crument mais toujours avec une poésie qui transpire de tout son récit. Ses relations complexes avec sa mère contrebalancées par la présence d'une grand-mère incroyable, la découverte de sa sexualité, l'identité vietnamienne, les dessous de nos manucures chics... la famille, l'Histoire... Et on lit un homme qui prend son envol, qui s'affirme, qui se trouve... c'est magnifique...

Catégorie 35 : Un roman épistolaire

 

MEURTRE EN LIBRAIRIE de Carolyn G. Hart

Dans une petite île au large de la Caroline du Sud, Annie Laurance dirige une librairie spécialisée en romans policiers : Crimes à la demande. Au cours d'une Causerie du dimanche soir, organisée avec les habitués, une des personnes présentes est assassinée. Suspectée par la police, la libraire mène l'enquête...

Un hommage au genre du roman policier de façon classique. On est plus dans le registre Agatha Christie que R.J Ellory. C'est le reproche que je fais au roman, trop nunuche, trop classique et vieillot. L'originalité est d'avoir situé l'intrigue justement dans le milieu des écrivains de romans policiers. C'est gentil, trop pour moi... Pourtant j'adore Agatha Christie mais dans son époque !

Catégorie 2 : Un livre dont l’action se passe dans une bibliothèque/une librairie

SOLAIRE de Ian Mc Ewan

Michael Beard a atteint une cinquantaine plus que mûre. Il est chauve, rondouillard, dénué de toute séduction et, au moral, il ne vaut guère mieux. Mais il a dans le temps obtenu le prix Nobel de physique ; depuis lors il se repose sur ses lauriers et recycle indéfiniment la même conférence, se faisant payer des honoraires exorbitants. En même temps, il soutient sans trop y croire un projet gouvernemental à propos du réchauffement climatique. Quant à sa vie privée, elle aussi laisse à désirer. En coureur de jupons invétéré, Beard voit sa cinquième femme lui échapper. Alors qu'il ne croyait plus se soucier d'elle, le voilà dévoré de jalousie. Bientôt, à la faveur d'un accident, il pense trouver le moyen de surmonter ses ennuis, relancer sa carrière, tout en sauvant la planète d'un désastre climatique. Il va repartir de par le monde, à commencer par le pôle Nord...

Qu'est ce que j'ai eu du mal à le lire ce livre de Ian Mc Ewan, auteur que pourtant j'aime bien. Mais là ce n'était pas pour moi. Les explications scientifiques interminables trop d'ennui, je demande à un roman autre chose. Sans compter que j'ai trouvé le personnage principal plutôt détestable, lâche, misogyne, repoussant... C'est dommage parce qu'il y a eu deux ou trois moments brillants et drôles mais ça n'a pas suffit pour que j'apprécie ma lecture entièrement.

Catégorie 18 : Un livre sur l'écologie

 

PANIQUE de Jeff Abott

Et si toute votre vie n'était qu'un mensonge minutieusement élaboré ? Tout va pour le mieux pour Evan Casher : sa carrière de documentariste est en train de décoller et il file le parfait amour avec Carrie. Jusqu'au jour où sa mère lui demande de venir la retrouver toutes affaires cessantes. Lorsqu'il arrive chez ses parents, sa vie bascule : il trouve sa mère sauvagement assassinée et échappe de peu à une tentative de meurtre...


Je l'ai lu assez vite mais il y a pas mal de redites tout au long et j'ai trouvé que la lecture aurait pu être plus fluide. Mais l'histoire est intéressante, un fils qui découvre la vérité sur ses propres parents et qui s'aperçoit que toute sa vie est bâtie sur un mensonge. Une enquête à fond la caisse, des faux semblants permanents et au bout, la quête d'identité...

Hors Catégorie

Rédigé par Carole Nipette

Publié dans #Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
W
Les deux premiers me plairaient beaucoup je les notre dans ma liste interminable de livres à lire ;-)
Répondre
C
Le problème des pal c'est qu'elle ne font que grandir !
G
je note l'anomalie, il me plairait bien celui là
j espère que les bibliothèques seront ouvertes pendant le confifi
Répondre
C
à priori oui, ça ne change pas...
L
Que des découvertes ! Mais j'avoue que tu m'as particulièrement donné envie de lire "L'anomalie".
Répondre
C
j'espère que ça te plaira !
M
J'ai très envie de lire l'Anomalie. Il est dans ma PAL!
Meurtre en librairie pourrait être une proposition de la lecture commune d'avril ^^
Répondre
C
Oui j'y ai pensé quand j'ai vu ton post avec le choix du thème, j'ai d'ailleurs appris le terme de cosy murder, c'est exactement ça et du coup je ne pense pas être fan du genre :D